Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Lun 20 Juil - 21:12

Depuis la victoire de Nouvelle Francfort, c'était le statu quo dans les affrontement entre Nouvelle Prusse et Arizona. Et bien qu'Arizona dispose encore d'une flotte militaire assez conséquente, on supposait que le fait de perdre définitivement le contrôle de la situation en Nouvelle Francfort devait leur avoir couter suffisamment cher au niveau du moral pour qu'ils ne tentent pas d'invasions terrestres majeures avant un certain temps. Aussi, pour faire face à une flotte Arizonane restée relativement puissante, on fit battre le rappel à la majorité des citoyens ayant autrefois servit dans la RKP. Par ailleurs, les vaisseaux des compagnies d'Etat Prussiennes telles que la Wood Alliance, mais aussi privées, comme Mauser et Opel, ainsi que ceux d'une demi-douzaine de sociétés Houstonniennes et Swahili furent réquisitionnés, contre indémnités comme indiqué ci-après :

Cargo de tonnage léger : 75 000 000 crédits
Cargo de tonnage Moyen : 175 000 000 Crédits
Cargo de tonnage lourd : 250 000 000 Crédits
Eventuelles Canonnières et Corvettes : 150 000 000 Crédits

De cette manière, la flotte Prussienne esperait pouvoir aligner quelques batiments généralement déjà équipés pour se défendre contre des pirates, afin de pallier à l'urgence en attendant la livraison de frégates Seraniennes et de corvettes vietnamiennes.

On engage en outre 30 000 personnes dans les rangs de l'Armée Prussienne.

MJ ? Combien de vaisseaux peuvent être réquisitionnés de cette manière ?

L'Effort de guerre et l'Etat d'urgence sont également décrétés dans tout le territoire nationale et l'industrie reçoit donc ordre de se mettre au service de la guerre et de sous-traiter un maximum de pièces à Saïgonautique, pour accélérer la production des Corvettes.

MJ ? Cela permet-il de réduire le temps de production des Corvettes ?


Alexandre : réponse demain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mar 21 Juil - 17:34

On produisit également, avec les usines de l'effort de guerre, 1200 VTB Opel 115 et 400 Angriffshelikopter.
Revenir en haut Aller en bas
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -717
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mar 21 Juil - 19:26

Le Nikolaï Gunther est réparé et opérationnel.

Le rappel des anciens servants est un succès mais il va falloir les remettre au parfum. Globalement les connaissances sont bien là mais les temps de réaction sont plus longs, ce qui peut être considérable face à des soldats professionnels. Les appelés sont souvent rares dans les forces aérospatiales étant donné l'environnement hostile. Le drain de personnel allait également frapper la production agricole, le soldat prussien finissant souvent fermier avec la solde économisée...

La réquisition amène huit cargos de tonnage léger et trois de tonnage moyen. L'hostilité de la région et la présence de pirates sur Nouvelle Prusse au point que l'Etat ou plutôt l'armée et son Etat en profitent n'encourage pas à ouvrir un tel commerce. Les cargos lourds sont trop gros pour la région et de trop belles pièces pour que Nouvelle Prusse en ait d'enregistrés chez elle.

Le délai de construction des corvettes est avancé de deux semaines, les équipes sont pressées et le travail se fait plus vite. Les équipes sont cependant épuisées et au bout d'un mois certains meurent sur le chantier. Parfois il faut démonter un pan entier de coque et recommencer à cause d'une mauvaise soudure, un bain chimique mal préparé ou alors une pièce manquante. La solution serait d'engager les pirates comme corsaires mais le budget allait en souffrir....

Un rapport annonça qu'Houston subissait une importante campagne de bombardement, l'on soupçonne la préparation d'une invasion. Les défenseurs viet de la planète se sont divisés afin de survivre à la supériorité orbitale de l'ennemi mais cela les empêche de se regrouper pour contrer un éventuel débarquement. Plusieurs unités ont dis avoir eu des accrochages avec des forces spéciales ennemies. Le contrôle de l'arrière pays est quasi nul. Arizona pourrait très bien prépositionner matériel et ravitaillement que cela ne se saurait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mar 21 Juil - 20:10

Des funérailles dignes d'un héros de la nation sont organisées pour ceux qui sont morts sur les chantiers. Les familles sont indemnisées à raison de 400 crédits pour chaque morts qu'elles enregistrent. De quoi se hisser parmi les classes intermédiaires. En effet, sur Nouvelle Prusse, 400 crédits représentent près de 20 000 Reichmarks. Une très forte somme.

Trois corvettes sont donc maintenant opérationnelles. Pour servir à leur bord, on fait appel à trois brillants Kapitän, tout droit sortit des meilleures académies de Nouvelle Prusse : Stanislas Von Cizieski pour le RKPSS Saxe , Hannah Von Cereleus pour le RKPSS Anhalt et Ralf Von Blinitz pour le RKPSS Shleswig. Sitôt terminés, les trois batiments vont rejoindre la petite armada qui se reconstruit lentement sur orbite. Celle-ci commence immédiatement des exercices afin de réorganiser sa flotte et de préparer les nouveaux équipages au combat.

Sur les cargos de tonnage léger, on monte principalement des lances-missiles. Ainsi, deux lanceurs Geldpfeil et douze lanceurs Raumfaust sont montés sur les cargos de tonnage léger, ce qui en fait, au niveau de la puissance de feu au moins, de très bonne corvettes lance-missiles, et huit lanceurs Geldpfeil et vingt quatre lanceurs RaumFaust sont montés sur les cargos de tonnage moyen, ce qui en fait également de bonnes canonnières, très utiles à longue portée contre des frégates voire des croiseurs légers. Ces vaisseaux constitueront donc des unités de sixième rang. Les corvettes Ho-Chi Minh des batiments de cinquième rang et l'unique frégate Antarès, une bonne unité de quatrième rang, relativement puissante.

Enfin, l'Empereur fait retransmettre le discours suivant sur Houston :

- Citoyens de la Chancellerie ! C'est votre Empereur qui vous parle. Nous avons aujourd'hui, de bonnes raisons de penser que la guerre pourrait s'étendre d'une manière beaucoup plus large à votre monde. Les objectifs Arizonan, lorsqu'ils nous ont déclaré la guerre, n'étaient donc pas juste d'envahir Nouvelle Francfort, mais bien de porter atteinte à la juste indépendance de tout les pays du Secteur Colonial Alpha. Citoyens de la Chancellerie ! Nous, Prussiens, allons intervenir pour vous protéger. Aussi, c'est un appel solennel que je vous lance !

Par le passé, Nouvelle Prusse a put se montrer injuste avec ses vassaux Houstonniens. Mais après plus d'un siècle de vassalité, je me rends personnellement compte des erreurs que nous avons commises. Nous n'avions pas le droit de procéder comme nous l'avons fait. Et vous avez sans doute put le voir. Il y a longtemps que j'ai changé de politique vis-à-vis des peuples que j'administre. La preuve ? L'Armée que j'administre ! Son nombre cruellement réduit afin de débloquer des fonds pour aider au développement de Nouvelle Prusse et de ses vassaux, nous fait aujourd'hui gravement défaut ! Pourtant, je ne renonce pas au rêve de développer une économie Prospère pour tout ceux que j'administre. Je ne renonce pas au rêve de développer Houston, Nouvelle Francfort, et Nouvelle Prusse.

Citoyens, vous n'obtiendrez des Arizonans que d'avantage de morts, de pillages, de meurtres, de viols et de sacrifices ! Aujourd'hui, pour vous sauver, des Prussiens meurent dans nos usines ! Aujourd'hui, pour vous protéger, des Vietnamiens font office de véritables cibles face aux croiseurs de guerre de l'Armée Arizonane. Rendez-leur leur sacrifice ! Protégez-les ! Nourrissez-les ! Ne donnez rien au Arizonans, et battez-vous. Demain, je vous promets des lendemains plus heureux. Trois peuples Libres ! Un seul pays ! Tel est mon rêve. N'abandonnez pas ! Unis, nous sommes forts !


Dans le même temps, sur Nouvelle Prusse, les ingénieurs Bulkaarriotes sont transférés à la production des corvettes.

D'hors et déjà, une autre commande, moins urgente toutefois, de dix vaisseaux, est faite ...

On décide également de recruter trois corsaires selon les anciennes règles de ce vieil ordre : 25% de la Prise ira au Roi, 50% de la prise aux armateurs (les pirates étant souvent leurs propres armateurs), et 25% à l'équipage. Un inspecteur Prussien montera naturellement à bord des vaisseaux afin de consigner les évènements et de veiller à ce que les règles soient respectées ... Nouvelle Prusse se fait, naturellement, première cliente des prises qui pourraient être ramenées.

On demande aux corsaires de croiser dans la région d'Houston et d'attaquer tout navire battant pavillon Arizonan.

Nouvelles dépenses :

- 10 corvettes Ho-Chi-Minh : 1,25 milliards
- 40 lanceurs Geildpfeil => 400 millions
- 168 lanceurs Raumfaust => 840 millions

Total => 2,49 milliards, financés par emprunt au trésor (faites tourner la planche à billets)
Revenir en haut Aller en bas
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1017
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Jeu 6 Aoû - 13:37

Faire travailler de force les bulkariotes est un véritable cauchemar. À peine reçurent-ils leurs ordres qu'ils refusèrent de lever le petit doigt, un commandant prussien plus zélé que les autres en exécuta deux sous les yeux effarés des prisonniers et devant le regard sceptique quand au résultat final des subalternes vietnamiens. Les ingénieurs se sont mis au travail après avoir été rétrogradé au rang de soudeur par les vietnamiens en raison de jalousies et de tentatives évidentes et non dissimulées de saboter le travail. Même au rang de simple manœuvriers, les bulkariotes continuent à faire trainer les choses dans la mesure du possible. Il y à de continuels conflits d'autorité, souvent intellectuelle, entre les ingénieurs locaux et eux, cela déstabilise les ouvriers.

Le discours galvanise les néo prussiens et vietnamiens qui n'en n'ont jamais entendu d'autres. Sur Swahili on reste globalement sceptique. La destruction de toutes les places militaires locales par bombardement il y à quelques mois et l'absence de coup d'éclat de renforce pas l'image de Nouvelle Prusse. Sur Nouvelle Francfort le Grand Duc Kessling qui en est toujours à se demander quels sont ses véritables droits (son duché étant passé terre indépendante à entité confédérale pour devenir entité fédérée ne laisse que des mauvais présages pour la suite). Il a par ailleurs fort a faire avec le banditisme local et ne peut contribuer qu'avec 3000 hommes qui doivent encore être transporter, ce qu'il n'a pas les moyens de faire...

Le recrutement des corsaires est un succès, il partent se mettre en chasse et utilisent Nouvelle Prusse comme base d'opération. Ils n'ont pas encore rencontré de cargo ennemi et évitent pour le moment les combats avec la flotte arizonienne, ils observent de loin puis repartent sans livrer combat. Ils n'ont visiblement pas l'intention d'attaque frontalement des vaisseaux de guerre.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Dim 16 Aoû - 13:17

Il convient de régler rapidement l'ensemble des problèmes établis ici.

Than Qwè

L'Impératrice, après avoir été contactée par l'Empereur, qui, pour sa part, est resté sur Nouvelle Francfort, convoque donc en premier lieux les ingénieurs Saïgonautes et leur fait tout simplement voir les choses de la manière suivante, dans un sermon assez éloquent :

- Saïgonautes produits ses cargos et ses corvettes depuis plus d'un siècle, en les améliorant constamment au profit des dernières technologies disponibles dans la région. Récemment, l'un et l'autre ont été équipés des meilleurs lanceurs de missile du territoire Alpha. Vous n'avez pas de leçons à recevoir des Bulkaariotes. Leurs dirigeants nous ont trahis. Ils n'ont aucun honneur ! Faites leur payer leur propre trahison. Exposez leur quel serra le sort de Bulkaarr s'ils refusent de travailler correctement. Eux ont le pouvoir d'adoucir la punition de leur peuple et de leurs familles. S'ils travaillent mieux, ils auront mieux. S'ils travaillent moins bien, leur peuple ne souffrira que d'avantage.

Évitez qu'ils puissent s'organiser pour contrer nos plans. Commencez par diminuer leurs salaires et dispersez leur équipe dans les divers ateliers du chantiers. Si cela ne suffit pas, nous verrons quelles mesures nous devrons pendre pour les réduire définitivement au silence.

Concernant les Corsaires, l'Impératrice les félicite pour leur attitude prudente. Il est inutile qu'ils risquent leurs vaisseaux face à une armée entrainée et organisée. Elle leur conseille donc de patrouiller sur les lignes commerciales Arizonane. Elle juge naturellement inutile de leur préciser que leur paye ne viendra qu'avec leurs prises (toujours conformément aux règles de l'ordre des Corsaires) ... Mais elle leur garantie en revanche qu'une fois les combats terminés, l'Empereur pourrait envisager de les employer plus durablement s'ils se montrent efficaces ...

L'Empereur

Sur Nouvelle Prusse, l'Empereur établis une rencontre avec Kessling, qui est un vassal puissant. Il s'agit d'éviter de le voir à présent devenir un adversaire de taille et de convenir avec lui des éléments constitutifs d'un traité de paix Prusse-Francfort. L'Empereur établis donc des termes simples dans le traité qui devrait convenir au duc. Il lui fit naturellement savoir que ce traité ne serrait valable que jusqu'à la fin de la guerre, après quoi, l'Empereur souhaitait établir un modèle de gouvernement englobant les divers états de son Empire dans une même administration, ce pour leur plus grand bien.

Citation :
Article Premier :
Par le traité suivant, Nouvelle Prusse et Nouvelle Francfort conviennent de l'établissement d'une Paix et d'une alliance définie par le présent traité. De ce fait, tout contrevenant à la paix ainsi établis serra considéré comme un criminel de droit commun, et devra payer ses crimes conformément à la loi.

Article Second :
Le Duc Von Kessling et ses héritiers conformes aux usages de la filiation féodale sont les propriétaires légitimes et reconnus par l'Empereur Firmus Oxar'Dun du duché de Nouvelle Francfort.

Article Troisième :
Le duché de Nouvelle Francfort est déclaré Vassal du Royaume de Nouvelle Prusse.

Article Quatrième :
Le Duc de Nouvelle Francfort est libre d'établir la politique qui lui convient sur son territoire, sachant qu'il devra cependant payer la taxe féodale d'usage à l'Empire pour une somme équivalente à 20% de ses revenus.

Article Cinquième :
Comme pour tout les vassaux, le Duc de Nouvelle Francfort se doit d'aligner sa politique étrangère sur celle de son Empereur. Il ne peut signer aucun accords avec une autre puissance qui ne soit soumis à l'Empereur au préalable.

Article Sixième :
Le Duc de Nouvelle Francfort est libre d'entretenir les forces armées qui lui conviennent avec les restrictions suivantes :
- Il ne peut se doter de chantiers de construction spatiale.
- Il a le devoir féodal de mettre ses troupes au service de l'Empereur dans toute les guerres ou celui-ci s'engagerait.

Article Septième :
L'Empereur a pour devoir de protéger Nouvelle Francfort, avec l'assistance des troupes de celui-ci.

Article Huitième :
La violation de ce traité par l'une ou l'autre des parties contractantes, est prétexte à une déclaration de guerre.

Article Neuvième :
Ce traité, destiné à durer AdVitam, devra être renouvelé à chaque fois qu'un héritier du trône de Prusse ou de Francfort viendra à succéder au dirigeant en place.

Signatures :

- Firmus Oxar'Dun, Empereur de Nouvelle Prusse
-
Revenir en haut Aller en bas
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1017
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Lun 17 Aoû - 19:17

Than Qwè


Les ingénieurs trop heureux d'obéir se lancent dans une persécution répétée encourage par les vexations déjà subies. Les bulkariotes sont systématiquement assommés de questions à chaque fois qu'ils demandent -ou plutôt exigent- telle ou telle pièce, ce qui dégénère souvent en prises de bec, sont bousculés (ce qui fait entre autres perdre un bras a l'un des ouvriers). La majorité des ingénieurs et ouvriers spécialisés bulkariotes, ramenés au rang de manutentionnaires, semblent rentrer dans le rang et discutent de plus en plus avec le reste des ouvriers. Impossible de savoir ce quoi ils parlent pour le moment mais la question lancinante des ouvriers est toujours la même : "Est-ce vrai que l'on vit comme des princes sur Belkarr ? ".


Les corsaires poursuivent leur campagne sans rien donner. L'un d'eux fait état d'un combat de trois heures face à une frégate arizonienne sans aucun résultat. Les corsaires ponctionnent dans les réserves d'hexanox et de deuterium de Nouvelle Prusse et les stocks stratégiques pourraient en souffrir a terme. Le cargo chargé de livrer le carburant a été abattu au début de la guerre et personne n'ose prendre le risque d'assurer les livraisons...

L'Empereur


Le Duc demande ce qui remplacera l'actuel traité -sensé durer AdVitam Aeternam sur le papier, il ne peut s'empêcher de souligner le paradoxe- une fois la guerre finie. Jusqu'à quel point il perdrait toute marge de manoeuvre.

von Kessling demanda aussi que l'impôt féodale soit ramené a 5% afin d'accélérer la pacification et le développement économique du duché.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Lun 17 Aoû - 22:02

L'Impératrice :

Auprès des ouvriers, on vise à surveiller les discussions qui se tiennent entre eux et, afin d'empêcher les choses de dégénérer en grève, on emploie désormais beaucoup de Prussiens, au sentiment national extrêmement fort, et qui ne saurait abandonner leurs troupes sans soutien logistique. On donne donc l'ordre de poursuivre la production et de lancer dix nouvelles corvettes Ho-Chi-Minh tandis que les Prussiens jouent les Briseurs de grève sur le chantier et déclamant à tue-tête que les Bulkarriotes ferraient mieux de penser à épargner les leurs en travaillant mieux plutôt qu'en essayant de corrompre, avec des idées malvenues, les honnêtes gens. Ce discours devrait avoir suffisament d'effet sur les Hanoiens (peu éduqués) pour isoler les Bulkarriotes de la masse ouvrière.

Face à la baisse des stocks de Deutérium et d'Hexanox, il est clair qu'on ne peut poursuivre les choses telles qu'elles sont. Les Arizonans se cachent ? Les Prussiens les débusqueront. L'Impératrice donne l'ordre de mobiliser la flotte et de préparer un raid éclair visant à ravager à coup de missiles les docks orbitaux Arizonans et d'infliger de lourds dégats aux vaisseaux stationnés sur place. Après pareil coup dur, les Arizonans n'auraient plus que des débris de flotte, sans site de construction navale à portée suffisante. Ne pouvant ni réparer, ni remorquer leurs vaisseaux, ils serraient forcés de reconnaitre la vassalisation puis la constitution d'une confédération Alphiste. Après cette guerre, la puissance Arizonane dans la région serrait réduite à néant.

A FINIR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mar 18 Aoû - 16:40

L'Impératrice :

Auprès des ouvriers, on vise à surveiller les discussions qui se tiennent entre eux et, afin d'empêcher les choses de dégénérer en grève, on emploie désormais beaucoup de Prussiens, au sentiment national extrêmement fort, et qui ne saurait abandonner leurs troupes sans soutien logistique. On donne donc l'ordre de poursuivre la production et de lancer dix nouvelles corvettes Ho-Chi-Minh tandis que les Prussiens jouent les Briseurs de grève sur le chantier et déclamant à tue-tête que les Bulkarriotes ferraient mieux de penser à épargner les leurs en travaillant mieux plutôt qu'en essayant de corrompre, avec des idées malvenues, les honnêtes gens. Ce discours devrait avoir suffisamment d'effet sur les Hanoiens (peu éduqués) pour isoler les Bulkarriotes de la masse ouvrière.

Face à la baisse des stocks de Deutérium et d'Hexanox, il est clair qu'on ne peut poursuivre les choses telles qu'elles sont. Les Arizonans se cachent ? Les Prussiens les débusqueront. L'Impératrice donne l'ordre de mobiliser la flotte et de préparer un raid éclair visant à ravager à coup de missiles les docks orbitaux Arizonans et d'infliger de lourds dégats aux vaisseaux stationnés sur place. Après pareil coup dur, les Arizonans n'auraient plus que des débris de flotte, sans site de construction navale à portée suffisante. Ne pouvant ni réparer, ni remorquer leurs vaisseaux, ils serraient forcés de reconnaitre la vassalisation puis la constitution d'une confédération Alphiste. Après cette guerre, la puissance Arizonane dans la région serrait réduite à néant.

Et Pour que ce Raid se déroule au mieux, l'Impératrice ordonna la production de 14 missiles à charge conventionnelle Todessturm Commanche et de 14 missiles à Sous-Munitions Todessturm Cherokee. Mais alors qu'on lui annonce que les missiles seront prêts pour la fin de la semaine, elle reçoit ordre de son époux d'envoyer de nouvelles sondes sur Arizona et Houston Prime avec pour mission de faire des rapports au sol circonstanciés.

L'Empereur :

L'Empereur fait remarquer à Kessling qu'il n'a pas vraiment à se plaindre de difficultés financières étant donné que son armée est intégralement financée par Nouvelle Prusse. Il trouve fort peu appréciable de la part du Duc de lui demander de réduire un impots déjà fichtrement bas lorsque l'on constate que Houston et Swahili paient la moitié de leurs revenus chaques mois.

L'Empereur expose ensuite rapidement ses projets pour Nouvelle Prusse et ses trois vassaux. Gérer autant de vassaux par un pouvoir central et autoritaire lui semble concrètement impossible, aussi veut-il constitué une seule confédération de quatre planètes avec une gestion militaire unie et une cogestion économique. Lui-même présidera cette Confédération et laissera le soin à Than Qwè, son épouse, de gérer l'Empire Vietoprussien qui serra la résultante de la fusion de l'Empire Prussien et Vietnamien. De cette manière, l'Empereur pense pouvoir faire évoluer toute la confédération beaucoup plus facilement et améliorer l'entente entre tous. Si Kessling est aujourd'hui un vassal, c'est parce que la guerre est urgente, et que l'Empereur n'a pas le temps de réunir chacun des chefs d'Etats actuellement vassaux, autour d'une table pour définir l'avenir de leurs planètes.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1017
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mar 18 Aoû - 19:33

Than Qwè

Les bulkariotes ne cherchent pas à provoquer une grève et ne font que travailler normalement en parlant de chez eux. les hanoïens sont stupéfaits de voir ces gens qui arrivent a exécuter un travail comparable au leur en faisant exprès de ne pas exploiter toutes leur savoir (c'était visible) tout en discutant. Ce qui étonnait le plus parmi les ouvriers c'est que sur bulkarr un simple soudeur avait un diplôme bien pesant et son mot a dire face a un supérieur tant que cela relevait du domaine professionnel. Il est fort probable que des informations aient déjà circulé dans la population. Enfin tous étaient unanimes sur un point : Bulkarr n'ayant pas pas de traité d'allégeance avec l'Empire de Nouvelle Prusse (un petit sous entendu trop subtile pour les locaux affirme de Nouvelle Hanoï est en phase de perdre son identité à l'avantage de son voisin), le siège soutenu par celui-ci n'était qu'une minable tentative d'annexion.

On se prépare pour le raid... (à lancer sur le topic Nouvelle Francfort)

L'Empereur


von Kessling fait remarquer qu'il parle surtout du redressement civil. Il laisse également entendre que l'antipathie qui existe bel et bien sur Nouvelle Francfort à l'égard de Nouvelle Prusse provient des forts impôts qui ne semblent jamais revenir vécus ailleurs et des fortes conscriptions. Si on veut voir des changements de comportements au sein de la population (dont le Duc était issu), des concessions devront être faites tôt ou tard. Le fusil ne peut régner que temporairement sinon son porteur finira tué...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1017
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mer 19 Aoû - 13:57

Alors que les combats commençaient autour de Nouvelle Prusse, un des corsaires engagés revint avec un cargo plein de denrées alimentaires. L'astronef endommagé avait été engagé par le croiseur arizonien lors d'une attaque de meute. Les autres corsaires avaient été détruits. Le capitaine de la canonnière aux allures de frégate déclara avoir détruit deux autres cargos et endommagé une frégate pendant l'affrontement. Il ne le disait pas mais demandait a être payé en conséquence...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mer 19 Aoû - 15:03

Afin de statuer sur le paiement, on consulte l'expert Prussien (présent à bord de chaque navire pirates, comme le veut les lois de l'action corsaire). Celui-ci livre donc son journal de bord qui ferra état des captures et destructions du navire Corsaire.

Nouvelle Prusse rappelle quand même au Corsaire que le code de la piraterie ne lui autorise pas, normalement, à payer un corsaire pour un bâtiment détruit, mais uniquement pour un bâtiment capturé. La planète prévient donc que le corsaire ne serra payé que 50% de la somme normalement due pour ce genre d'opération. Celui-ci est toutefois féliciter, et on l'informe qu'il doit immédiatement partir à déstination d'Houston, ou une frégate Arizonane isolée n'attends plus que l'attaque d'un Corsaire bien préparé.

Saïgonaute fait passer la réparation du Corsaire en priorité de ses taches, et l'informe qu'il est possible d'accroitre l'armement de son vaisseau, moyennant un paiement.
Revenir en haut Aller en bas
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1017
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Mer 19 Aoû - 20:40

il s'avère que l'officier prussien est dans un état assez dramatique après un impacte direct au missile sur le blindage de la passerelle. Le journal électronique contient quand même la confirmation de la destruction de deux cargos francs d'une valeur totale de 900 millions de crédits à en juger par les contenus.

Les réparations devraient prendre un mois à peu près. L'on parle quand même d'un impacte direct de deux obus de 380 et d'un missile de sept tonnes...


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Sam 12 Sep - 19:05

450 millions de crédits furent donc reverser aux pirates. Et l'Empire Prussien dut contracter un nouvel emprunt au trésor pour le payer. Naturellement, selon les règles de la piraterie, 150 millions devraient être répartit entre les membres de l'équipage et 300 millions confiés à l'armateur, qui devrait pouvoir justifier d'une existence légale en Nouvelle Prusse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   Sam 17 Oct - 22:37

Livraisons des vaisseaux suivants par la GTC :

4 Frégates GTC DS
40 Chasseurs GTC Sécurity.

Ces vaisseaux furent immédiatement mobilisés afin d'assurer la défense orbitale de Nouvelle Prusse ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Levée en masse numéro 799, territoire de Nouvelle Prusse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masse salariale?
» Collections numérisées d'enluminures
» TNT - la télé tout numérique
» Haiti, bientot un territoire des Etats-unis d'Amerique!
» 1° SUPERIEUR; Les Grandes Personalités de la Numérologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure :: Secteur Colonial Alpha :: Nouvelle Prusse-
Sauter vers: