Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Station Bulkarr (station principale)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Station Bulkarr (station principale)   Mar 15 Juin - 20:04

Gigantesque station, Bulkar s'est développée au fil des décennies puis des siècles en un grand chantier spatial, en lieux de vie, de loisir et... de traffics en tous genre, de commerce flou et gris. Fondée en 2615 par une entreprise d'exploitation minière, la station devint rapidement un terminal de matière premières avant réexpédition des matériaux vers les métropoles ou carcaran. L'univers local étant hostile, la station se dota rapidement d'un quai de réparation qui au fil du temps, en arriva à être obligé de concevoir de véritables vaisseaux... ce que les ingénieurs ne tardèrent pas à faire pour arrondir leur fin de mois tout comme réparer ou améliorer les engins de certains... exploitants indépendants. La maison mère (en l'occurrence du filiale de la Myrotech), menaça de couper les vivres, les responsables de Bulkar ricanèrent : ils étaient déjà en mesure de subvenir tous seuls. Peu diplomates et stagnant dans les "secteurs sûrs", refusant toute initiative hasardeuse, poumon des entreprises, la Myrotech était déjà condamnée. Le conseil d'administration à Arkilia retira ses actifs de la filiale et "laissa choir" la station. Se développant tranquillement en marge d'une république dont le président est le président du conseil d'administration, le chancelier son responsable de la sécurité et son ministre des finances sont trésorier, l'Union des ingénieur de la Station Bulkar devint rapidement le réparateur attitré du SGC, le Syndicat Galactique des Contrebandiers et se mit à concevoir ses propres chasseur en se basant sur un armement si chère à son ancienne maison mère : les canons à accélération magnétique. Aujourd'hui la République de Bulkar est l'unique Etat (beaucoup ricanent) a avoir un niveau appréciable en la matière face à Spacetech, la puissante entreprise publique ; niveau qu'elle n'est pas près de lâcher, le célèbre chasseur ballon noir s'est rendu célèbre sur bien des champs de bataille et continue de faire preuve de résultats honorables dans l'Opération Strangulation malgré les forces érikeannes en surnombre.

Activités :
-Conceptions/réparation/amélioration de vaisseaux spatiaux
-secteur bancaire, idéal pour planquer votre argent ou le réinvestir sur un circuit semi légal
-clinique médicale de qualité, rumeurs sur des transplantations neurales

Moyens de défense : protection du SGC, défense autonome très compétente, corps de chasse terriblement efficace, un unique courant hyperspatial impossible d'accès au bâtiment lourd car formé en un S aux courbes adoucies.


Personnages importants :
-Monsieur Aaron Eden, Gouverneur Général de la République et Président du Conseil d'administration
-Commandant-Général Hans Frankmussen, officier supérieur des forces d'infanterie
-Vice-Amiral van Leeuw, officier supérieur des forces spatiales
-Mikhaïl Cucesku, Directeur du département industrie

Spoiler:
 

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar


Dernière édition par Alexandre Orlov le Mar 12 Juil - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Jeu 19 Aoû - 13:51

Le président directeur général MBakambo pénétra dans la salle de réunion du Conseil d’administration. L’ensemble du CA l’attendait, terminant de consulter l’ordre du jour, la politique étrangère au sens large de la République (et donc de l’Union des Ingénieurs) était le sujet principal, comme cela l’était depuis plusieurs semaines. Deux ans après la tentative d’invasion des forces néo prussiennes, le sentiment restait vif au sein des populations. Les forces spéciales de l’Empire aujourd’hui Etat principal d’une confédération de mondes clients s’étaient répandues dans la Station et avaient saccagés les quartiers d’habitation, provoquant des dépressurisations ayant entraîné la mort de plusieurs centaines de personnes plusieurs fermes hydroponiques. La petite république de 280 000 citoyens avaient vu l’enfer et n’avait pas l’intention de revivre l’expérience. Après un assaut et deux autres tentatives manquées, une paix boiteuse avait pu être négociée et le blocus qu’avait du endurer la République pendant un peu plus d’un an avait manqué de l’étouffer économiquement.

Le président s’assit dans le nouveau fauteuil de directeur. Le précédent avait été recyclé à la mort du président Suriyawong, tué à son poste par les preneurs d’otages et rendu méconnaissable par les balles. Son siège s’était retrouvé dans le même état.

Mbakambo se tourna vers le directeur du département industrie, Mikhaïl Cuçesku et prit la parole.

-Bien, commençons. Mikhaïl quelle est la situation dans votre département ?

-Relativement bonne nous avons une demi douzaine de révisions générales d’astronefs du Syndicat Général des Contrebandiers en attente. Cela dit notre capacité clientèle faiblit de plus en plus en raison des commandes de la flotte, je suggère que la direction générale des travaux publics mette au plus vite les nouveaux docks de la station numéro 2 en état de fonctionner afin d’accroitre notre capacité de production, d’autant plus que les astronefs étrangers doivent arriver, quelle que soit la sélection opérée...

Le président hocha la tête, la république, ayant du subit un blocus, chose impensable jusqu'en 2758 avait lancé d’importants programmes d’armement stellaires afin de ne plus avoir à subir pareille humiliation. D’imposantes stations de défense automatisées avaient été construites à l’embouchure du corridor subspatial menant au système. Enfin les directeurs au commerce et à la production alimentaires avaient suggérés une sécurisation des approvisionnement extérieurs, ce qui demandait, en langage clair, un accroissement des capacités militaires et la dotation d’une capacité de projection militaire conséquente, chose que la république allait être bien en mal d’obtenir étant donné qu’elle était sans expérience en la matière et disposait de très peu de ressources humaines. Quelques unes de ces questions étaient en passe d’être réglées par des négociations commerciales consécutives à l’ouverture diplomatique de la République. Bulkarr avait en effet immédiatement après le blocus ouvert plusieurs consulats sur des mondes développés en dehors de la tempête, notamment Erikea, Solaria, Alttoria, l’Union des Territoires Eloignés et Solaria. Un accord était en passe d’être trouvé en république Vands et des négociations pour des transferts de technologies dans certaines matières de construction spatiale et dans le domaine de l’armement étaient en cours de négociation sur Christiansa, Erikea, Solaria et Fédération de Valia. La station Etat tentait tant bien que mal de survivre dans la compétition qui s’était relancée entre places riches des zones non alignées qui s’alignaient toujours un peu plus.

-Arnaud quel est l’état de notre production alimentaire ? Demanda le président tout en poursuivant sa réflexion. Le directeur des fermes hydroponiques et par conséquent son successeur à ce poste prit la parole et donna une réponse exhaustive.

-Nous sommes en mesure d’assurer la production de 49 % de la nourriture nécessaire, ceci représente un accroissement de 23% par rapport au niveau de production d'avant crise, nous avons dépassé le retour à la normale me moins dernier. Mes services se sont en rapport avec ceux du directeur Kirill Butov, pour déterminer une politique d’acquisition de terres cultivables à l’étranger. Toute production domestique est conditionnée à l'état d'avancement de la station numéro 2. Je suis en désaccord avec la direction à l'industrie.

-Cette politique ne pourra être réellement poursuivie que si nous disposons d’une capacité de protection de tels intérêts, alimentaires ou miniers, monsieur le président, rajouta Butov, responsables des relations extérieures.

-Tout à fait, rajouta Frank van Leeuw, Vice-Amiral en charge de la Flotte républicaine. La protection active de ces intérêts va exiger un effort militaire conséquent en matière d’infrastructures et de personnel humain ainsi qu’un apport financier plus qu’appréciable. N’oublions pas que nous devons également nous protéger des terroristes. Dans cette optique les croiseurs légers valiens ou les frégates de l’Union remplissent presque parfaitement nos objectifs, après réarmement ici bien évidemment.

-Ces bandits entretiennent un blocus de fait en fermant leur “frontière” reconnue par eux seuls et nous interdisent le sous espace international en violation de pratiquement toutes les conventions auxquelles ils sont partie ! Rajouta Butov avec énergie. De facto, ils tentent de d’étouffer notre commerce interstellaire qu’ils savent vital.

Mbakambo acquiesca, il était déjà au courant de toute cela, ainsi que de la concurrence économique de la République de La Serena, de celle de la planète d’Antarès IV et de l’alignement de Memel Prime sur Erikea et de la colonisation de Nouvelle Jérusalem par la République Royale de Skeïb avec l’appui algan. La manière de faire de la Légion carcar avait fait provoqué plusieurs réunions dans la station, elle avait été évaluée et la décision d’adapter aux capacités et doctrines locales avaient été prises. Mais ils ne seraient pas prêts avait un petit temps encore, ce qui permettrait d’y aller progressivement et en “douceur”.

-Parfait, parfait, nous devrons renforcer nos relations avec les planètes des secteurs Centauri et Pegasus susceptibles d’adhérer à notre cause et ayant des intérêts communs contre les terroristes.

-Vous voulez parler d’Arkilia ? Demanda le Vice-Amiral, redoutant une réponse.

-Non, certainement pas ! Se défendit le président. Ils sont tout aussi dangereux que les seraniens et ont négociés avec les terroristes récemment et eux ont d'éventuels bases historiques de revendications... Nous devons les rassurer afin qu’ils ne redoutent pas une tentative d'enlèvement de leur puissance économique dans le secteur Centauri. Des relations poussées avec l’Empire Krypto-Arkilien ne sont pas à l’ordre du jour pour l’instant à moins qu’ils ne soient en mesure de nous fournir des gages de non ingérence, telle est mon opinion.

-Tout a fait d’accord, renchérit Butov. Nous n’allons pas retomber dans les bras de la société mère. Que faisons-nous de Freigtech ? Ils seraient en mesure de nous apporter de l’aide en ce qui concerne notre manque de personnel humain de... Dissuasion.

-Freigtech et ses propriétaires Enderasiens collaborent avec les terroristes en matière de transport et la fin de contrats avec Nouvelle Prusse les a forcés à aller voir chez eux. Pas question de collaborer avec eux. De plus leurs mercenaires font partie des moins fiables de l’univers : ils sont au service de leurs autre activités à savoir le transport de fret et l’armement. Cela reviendrait à repasser sous contrôle de la société mère.

-Bien toute possibilité par là est donc fermée. Cela ne laisse que bien peu de possibilités.

-C’est tout ce que les terroristes nous ont laissés , répondit van Leeuw.

-Vous avez raison, répondit le président. À présent passons à l’état d’avancement des stations spatiales. Directeur Xiu, vous m’aviez certifié que le quartier XVII de la station des étrangers serait prêt avant...

La réunion dura ainsi pendant près de quatre heures puis, après une pause, se poursuivit pendant le reste de la journée ou du moins tout ce qui pouvait y ressembler une sur une station spatiale. Pour finir les questions d’armement devaient revenir en tête de l’ordre du jour de la réunion suivante...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Mar 23 Aoû - 17:13

Directives quant aux services spéciaux.


Les accords que nous avons liés avec Pergale nous permettent de libérer beaucoup de personnels de tâches qui ne convenaient pas à leur formation. Nous citerons notamment la plupart de la logistique Agricole – bien que nous garderons des fermes « test » dans l’espoir de développer de nouveaux produit et d’assurer un minimum vital – mais aussi le personnel rattaché aux chaînes les plus basiques que nous gardions sur la station.
Il est précisé que dans les deux cas nous garderons un embryon, qui nous servira autant à nous maintenir la main, qu’à former quelques nouveaux, mais aussi de posséder la possibilité d’innover ou de tester de nouveaux procédés industriels.

Ce faisant, nous estimons à environ 13 000 le nombre d’emplois libérés. Ces treize mille personnes pourront donc logiquement être réemployés ailleurs, bien qu’un millier soit concerné par des échanges et envoyé sur Pergale pour transmettre leur savoir.

Nous pensons donc possible de post former la plupart de ces employés, pour créer une émulsion. Certains rejoindront l’enseignement, les plus expérimentés, et d’autres leurs domaines de prédilection. Nous possible grâce au principe des vases communiquant, de dégager environ deux milliers de personnel qualifiés sans perdre aucunement en production ou augmenter les coûts ; voir même en les améliorant.

Nous souhaitons donc créer une section spéciale de nos services, avec les deux milles employés. Ils auront pour rôle la diplomatie de Bulkarr à l’étranger.

Nous considérons un budget nécessaire d’environ un milliard de crédit par an, un peu moins en fait.
Le rôle sera d’améliorer à l’étranger l’image des produits de l’UIB, et de nos procédés, mais aussi de nous maintenir au courant des prérequis dans les nombreux appels d’offres galactiques. Pour finir, nous souhaitons que dans un rôle de déception et de contre-espionnage pour protéger les intérêts de la station, ils puissent développer les mesures et artifices qu’ils sembleront croire nécessaire. A terme une école concernant cette spécialité sera ouverte, en ça nous pensons nécessaire de recueillir les avis des divers spécialistes du genre.


Nous pensons que la commercialisation de drones « dérivés » des meilleurs produits de Jadis risque de nous créer quelques problèmes avec cette démocratie. Aussi une remise à plat de nos relations diplomatiques avec la plupart des filières politiques étrangères serait un bon pas.
Bien entendu, il pourrait être utile de trouver des données quant aux derniers produits et procédés, et cette filière pourrait servir dans ce rôle aussi, ce qui sera probablement la chose la plus aisée à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Ven 2 Sep - 21:52

Un premier projet de mission demandant un rallongement des fonds spéciaux arriva sur le bureau du président. Il s’agissait de mener une opération sur Erikea afin de d’acquérir à moindre coût les plans de blindés antigrav’ robotisés ainsi que ceux des chasseurs drônes beaucoup plus récents.

La division industrie plaidait par le truchement de son chef (le seul au courant) pour l’opération, il en allait de même pour l’amiral. Si Bulkarr envisageait une projection de force, elle aurait grand avantage à mécaniser une large partie de ses forces plutôt que de dépendre de mercenaires à son avis. Il en allait au fond de même pour les équipes de protection des astronefs militaires.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors Jeckael donna des nouvelles lorsqu’un de ses sloops arriva, escortant un cargo léger contenant du minerai raffiné de qualité moyenne. Il s’agissait de Curasis, matériaux fréquemment utilisé dans le domaine des blindages des astronefs et de certaines combinaisons spatiales devant opérer en milieu très sensible et en général radioactif (les tenues militaires usaient également de Curasis, dans certains cas).

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

À bord de la station numéro 2, les quartiers de vie permettant aux équipes de construction de vivre sur le site avaient été installées et l’on se préparait à connecter l’un des trois modules devant servir d’hôpital...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Lun 5 Sep - 20:08

Le Curasis… Une livraison de plusieurs centaines de tonnes de Curasis, probablement volé, où ? Bref, Aaron fit envoyer un message à Lord Jeckael, lui demandant ce qu’il souhaitait qui soit fait du dit matériau, étant donné le fait que Bulkarr avait rarement pour rôle de distribuer des matières premières.
Concernant la Station numéro II, en grande pompe fut inauguré le premier tronçon de l’hôpital, il n’était pas opérationnel, mais permettait déjà à lui seul de remplacer l’ensemble des fonctions que le centre de santé de Bulkar I assumait. Il fut demandé si la direction sanitaire souhaitait ou non qu’un recrutement de spécialistes médicaux soit effectué.


Pour ce qui fut de l’obtention des plans de nouveaux drones, Aaron Eden se permit un hochement du sourcil, le gauche précisément, sur environ six millimètres. Comment les Erikeans pouvaient prétendre avoir un meilleur drone que le dernier né de la technologie Jadiso-Solarienne, qui plus est accessible à l’espionnage industriel ?



Pour le modèle d’antigrav’, on conseilla avant tout au responsable de l’industrie, d’étudier la faisabilité, sur Bulkarr de tels engins, et surtout du profil à leur donner. La logique étant qu’on devrait pouvoir vendre ces appareils pour les rentabiliser, une projection de puissance n’étant pas au goût du jour. De fait, Eden attendait sur son bureau un rapport sur la réaffectation des employés, auparavant occupés à l’agriculture et il lui semblait intéressant d’imaginer une possible reconversion dans les antigrav’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 10 Sep - 18:35

Militaires et commerciaux jugeaient que les drones érikeans, ou du moins quelques briques technologiques les composants, méritaient un minimum d'observation. D'une part c'était la concurrence à venir et d'autre part, ils étaient potentiellement des adversaires.

Pour ce qui était de l'antigrav', les ingénieurs de la station maitrisaient de nombreux éléments nécessaires mais pas tous, surtout pour produire des véhicules. Une rentabilisation était possible ainsi que la vente de matériels afin de compléter la la gamme. Engins complets et pièces détachées pourraient être à l'avantage de tous et des coffres de la station en particulier.

Les tests d’évaluation avaient duré, mais l’UIB finit par recevoir une réponse de la part de la direction à l’acquisition des matériels de l’armée impériale. L’Empire Krypto-Arkilien était intéressé par la conduite de tir Scorpion et émit une proposition d’acquisition d’une licence de production avec le code source des logiciels de contrôle. Le tout devait être acquis pour six cents millions de crédits.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 10 Sep - 19:27

La moquerie est de toutes les injures,



L’on trembla sur Bulkar I. La réponse des Krypto-Arkiliens concernant la tourelle Scorpio était arrivée. On trembla, non pas à l’ouverture de cette réponse, mais en prémices à celle des divers directeurs des services concernés. On ne jugeât pas nécessaire de les déranger plus pour ça. Il était probable que quelques ingénieurs à Almangarad avaient voulus jouer les diplomates, n’osant pas dire « non, nous ne voulons pas du Scorpio ». Et tout comme un danseur n’est pas un soldat, un ingénieur est un piètre diplomate. Cela ne pouvait être autrement.

Les officiels KryptoArkiliens avaient un besoin comprenant plusieurs dizaines de milliers, voire jusqu’à un million de Scorpio, et exigeaient qu’on donne tous les codes, toutes les productions, tous les savoirs pour la modique somme de six cent millions ? Deux cents tourelles ? Deux cents tourelles pour en produire un million ? Pour en produire cinq milles fois plus ? Non, décidément, il ne serait pas brillant de faire passer le message aux échelons supérieurs. On émit une réponse courtoise aux impolis moqueurs, pour leur signaler que l’UIB ne pouvait en aucun cas répondre favorablement à une telle offre, et on ajouta quelques formules de politesses à rallonge. Ceci était habituel sur Bulkar, où l’on n’aimait pas manquer de respect au client, même quand celui-ci se moquait sans même se cacher du vendeur.


Concernant les Antigrav’ il y eut quelques consignes pour mener à quelques essais, et répéter les prospects potentiels pour de tels équipements. Les caisses de la station… On avait parfois envie d’en rire, mais bon. Quelle serait la crédibilité de la station pour vendre des appareils terrestres alors qu’elle n’avait pas de dominion du genre ? Comment argumenter sur la facilité du combat en milieu montagnard ou autre ? On se renseignerait auprès de Pergale, qui n’avait pas non plus une grande culture du combat terrestre motorisé. Mais l’on n’investirait pas un crédit avant d’avoir des certitudes sur les achats.

De guerre lasse, pour ce qui était des drones, on signa quelques ordres. On ne dérangea pas les dirigeants, installés à ce moment sur Gauma IV. Quelques fouineurs seraient ravis de pouvoir recopier sur Erikea. Mais personne ne pensait qu’il y aurait un jour concurrence tant les deux vendeurs avaient des qualités différentes

L’UIB se fendit tout de même d’une contreproposition. Elle ne voulait pas que ses instances puissent accuser les commerciaux de ne pas avoir fait leur tâche jusqu’au bout. Aussi, calcul rapide, ils envoyèrent une facture de trente milliards de crédit à l’Empire Krypto-Arkilien, étant entendu que c’était les bénéfices attendus pour la Station d’une vente de cent milles Scorpio.

On y ajouta quelques obscures clauses de non-concurrences, celles dont on doutait que quiconque dans cette vie ou bien dans l’autres ne les ai jamais lues. Clauses de sécurité, elles permettaient une marge au vendeur en cas de léger trouble mercantile. Mais souvent, dans le cas de l’UIB, ses clients n’étaient pas vraiment confrontés au légal, et on réglait les affaires autrement.

Aussi, on susurra à l’oreille des Krypto-Arkiliens, qu’on serait ravis d’obtenir en l’échange de la production perdue sur les appareils, les plans des Corvettes de classe Hermès, dénuées de leurs armements bien entendu. On ne se faisait pas d’illusion quant à la réponse. Tout vient à point à qui sait… Négocier ?



.

Celle qui se pardonne le moins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Lun 12 Sep - 18:56

L’on accepta un paiement de 30 milliards sur cinq ans et la clause de non concurrence ne posa pas de véritable problème.

La corvette ne présenta guère de problème non plus. Spacetech et le gouvernement étaient disposés à céder plans et codes sources de l’Hermès. Sans armement ni son système de contrôle des missiles, qui eux n’étaient pas dans le contrat.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Ven 16 Sep - 23:06

Toutes les doctrines, toutes les écoles,
Données relatives à l’utilisation Bulkariotte des Corvettes classe Hermès.




L’UIB cerne deux stratégies concernant l’exploitation des Classe Hermès.

En premier lieu, nous comptons faire des classe Hermès des vaisseaux d’interdictions. Plus lourds des vaisseaux aptes à passer par tous les couloirs spatiaux galactiques, ils sont, en nombre et stratégiquement utilisés, les meilleures garanties que peut avoir une entité qui souhaite, pour une raison ou une autre, forcer ou défendre un passage restreint.
Aussi, des modifications seront apportées, pour alourdir l’armement principal à base de CAM et de mines et limiter l’emport en fret en échange. Ces vaisseaux seraient des défenseurs de théâtre, et cantonnés à ce rôle. En ne perdant cependant pas la possibilité d’être relativement modulé pour d’autres tâches.
Ils sont l’idéal défenseur, et le plus efficient, dans les moyens du possesseur indépendant d’un port franc.



Citation :
~~…toutes les révoltes…~~


De la même façon , la classe Hermès compte la taille idéale, dans la mesure des moyens des organisations indépendantes, de petite tailles, pour en être une sorte de vaisseau amiral. Gréés en Porte Aéronef, il pourrait emporter jusqu’à quatre Ballon Noir II, et des équipements pour leur permettre de durer en mission, évitant les pertes de temps et d’efficience dû au vol Hyperspatial souvent inutile. De plus, l’approche tactique est très différente quand on possède une carte aussi rare. La principale mesure visant à transformer ainsi les Hermès, serait d’agrandir les soutes et tout ce qui peut augmenter l’emport volumique et massique de fret. Limiter l’équipage et les Armements.

Il est intéressant de noter, qu'un chasseur qui fait seul les bonds hyperspatial, est perdu, comme son pilote généralement, s'il est endommagé, car il ne peut plus "sauter" sous peine d'être détruit irrémédiablement. Avec les Classes Hermès, le problème ne se pose plus, le chasseur peut être entreposé et sauter en toute sécurité. Rappelons qu'un de ces appareils ne vaut qu'une fois et demie le prix d'un chasseur, et on en mesurera facilement la rapidité d'amortissement.
En conclusion
Il existe un marché sans réelle concurrence dans les gammes de prix que nous visons, et la Force Spatiale Bulkarriote elle-même serait probablement bien inspirée d’investir dans une force limitée de Corvettes des deux sangs. Restent à faire les études d’adaptation et de faisabilité.

N'ont qu'un temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 9 Oct - 17:52

Diplomatie.



Aaron Eden, représentant de l’Union des Ingénieurs Bulkarriotes émet deux observations.


En premier lieu, le planetoïde, orbitant autour de la géante gazeuse, que la Station fréquente aussi pourrait-il être plus emménagé ? En effet, il y existe déjà des chantiers spatiaux, créés durant le siège de la souveraine Station par les impérialistes NéoPrussiens. Serait-il possible, avec l’œuvre de quelques ingénieurs agronomes Pergales d’y mener la construction de quelques fermes hydroponiques ?
De plus, la Freightech ayant construit Bulkarr afin d’en faire un terminal minier, il est extrêmement probable que le planétoides, et les astéroides croisant à proximité de la station soient détenteurs de métaux, ou autres ressources internes. Que faudrait-il acquérir pour les analyser ? Le matériel minier présent et entretenu à bord de la station est-il toujours au gout du jour et permettrait il à court terme d’exploiter les probables ressources présentes sur ces solides orbitant ?
Dans le cas où les réponses seraient positives, Aaron Eden mandate plusieurs conseillers afin d’entrer en contact avec les principales entreprises exploitant des ressources stellaires, afin d’acheter le matériel nécessaire. Etant entendu que si Freightech voulait répondre à l’appel d’offre, elle serait traitée comme un partenaire à préférentiel – au même titre que les acteurs Krypto-Arkiliens –à condition de reconnaître l’Etat Bulkarriote et son indépendance.



Le second appel de la présidence concerne le Syndicat. Il est un temps long qui s’est écoulé depuis que Monsieur Basanas s’est avéré présent sur le territoire souverain de la Station Bulkariotte. En tant que partenaire prioritaire, nous aimerions lui proposer une entrevue d’ici incessamment sous peu. En effet, nous avons de nouvelles propositions à effectuer vis-à-vis du syndicat, ainsi que divers accords à négocier, notamment sur l’exportation potentielle des matériaux probablement présents dans les structures orbitantes environnantes. De la même façon, ll’UIB est prête à ouvrir de nouvelles négociations avec Nouvelle Prusse si celle-ci est prête à concession désormais. Dans un but de renouveau diplomatique, tout plénipotentiaire étranger sera reçu sur Bulkarr, dans la mesure où son état reconnait l’Union des Ingénieurs Bulkariottes comme un état indépendant.


L'art patriotique de mentir pour son pays.



[hrp] est terminée la fiche du BN II[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 9 Oct - 19:03

L’installation de fermes hydroponiques supplémentaires était parfaitement possible mais risquait de prendre du temps, eut égard aux kilomètres de tunnels à creuser et à aménager. Il était néanmoins possible de mettre en place une forte capacité en matière de culture hydroponique. L’on conseillait des sociétés krypto-arkiliennes, solariennes ou jadéenes en matière d’engrais de départ. Il faudrait compter sur deux milliards de crédits pour une installation d’importance mineure, sept pour une installation de moyenne capacité susceptible de réellement réduire l’empreinte alimentaire de Bulkarr. Pour une installation capable de la réduire fortement, il faudrait compter douze milliards de crédits et pour une en mesure de combler Bulkarr pour de bon il faudrait compter sur vingt milliards. Les coûts de fonctionnement s’annonçaient importants pour de la consommation courante de nourriture mais l’indépendance n’avait jamais été gratuite.

Sur la question des astéroïdes, il y avait matière à exploitation et on l’avait si peu fait après l’indépendance, c’était par souci de conserver une réserve stratégique en cas de coup dur. L'on évaluait l'exploitation industrielle de telles ressources à quinze ans au-delà de ça l'on tomberait sous un seuil de rentabilité. Les grands conglomérats miniers étaient en mesure de vendre du matériel ainsi que certains entreprises plus petites. L’on trouverait aisément vendeur parmi les Big Eight de Bavanne, quelque société minière jadéenne, les cartels unionniens ou les entreprises krypto-arkiliennes. L’Empire avait déjà reconnu la Station avant la guerre et n’a émit aucun acte rectifiant la reconnaissance territoriale depuis la paix...

Basanas était parfaitement ouvert à la discussion. Nouvelle Prusse aussi mais ne voyait pas ce qu’il y avait à discuter. Un accord de paix avait été signé et ratifié.


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 9 Oct - 21:17

Sont versés deux milliards de crédits(sur cinq ans) pour la création de ferme hydroponique sur le planétoide, qui prendra désormais officiellement le nom d'M'Bakame. On visera au mieux, à fournir une alimentation d'appoint tournée vers des mets de qualité et de luxe. Pour atteindre cet objectif, sera donné du temps, et la possibilité de joindre quelques spécialistes de telles cultures. Les clients visés seront, notamment la population bulkariotte, pour les cérémonies officielles entres autres, mais aussi les équipages de passage, et quelques marchés exports de niches.

Pour ce qui était du matériel minier, on proposa d'obtenir le matériel au coût le plus réduit, avec possibilité - pour néanmoins obtenir de la qualité, de payer en nature, ou en service, notamment, bien sur, avec des productions Bulkarriote. On voulait en fait limiter la sortie d'argent "comptant" des caisses de Bulkarr.
Pour ce qui était de l'exploitation, on demanda de faire un audit précis des ressources, et des divers minéraux, et de les exploiter de façon très mesurée, à vraie dire, on comptait conserver des ressources pour au moins quarante cinq ans. Elles serviraient là aussi, d'appoint, pour diminuer le coût de certains vaisseaux, si le besoin s'en faisait ressentir, ou ne pas l'augmenter, si le prix des matières premières explosait pour l'une ou l'autre raison. On proposa de recruter quelques spécialistes du minage, à parité sexuelle, après étude approfondie de leur vie passée. Tout appartenant à la confédération de Nouvelle Prusse ou ayant eu contact avec était bien entendu refusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 15 Oct - 18:14

Les investissements d'aujourd'hui,

Les deux-milles.
L’Union des Ingénieurs Bulkariottes mandate plusieurs dizaines de ses représentants dans les mondes mineurs. Ces représentants auront pour tâche de recruter les élèves les plus doués, âgés de treize à seize ans. Ces élèves seront formés par les écoles de la Station dans la mesure où dans les pays concernés les structures scolaires de haut niveau n’existent pas.
Ces jeunes devront être recrutés avec l’accord des familles et des autorités locales. En aucun cas nous ne parlons ici d’un nouvel esclavage. Les élèves auront pour rôle d’assurer l’avenir de l’Union des Ingénieurs Bulkarriotes, et, après quelques années « rendues » au service de la station pourront, selon leur souhait, retourner dans leur pays d’origine ou autre pour y exercer leur profession.
Nous attendons deux milles recrutements par an. Pour ceci l’Union des Ingénieurs Bulkarriote investit deux cent millions de crédits.


Dans un second temps, il est souhaité par l’UIB la formation d’une troupe de six cents hommes, aptes à être projetés, et rompues aux techniques des divers combats. Combats planétaires, spatiaux, urbains, sans exemple d’exception. Ces troupes devront être équipées d’armements locaux ou non, dans la mesure où ceux-ci seront les meilleurs. Une réserve active devra être créée, atteignant un millier d’homme, moins entrainés et équipés, qui devront pouvoir remplacer très rapidement toute perte ressentie par les cinq cents titulaires des postes des forces d’élites.
A ces fins, l’Union des Ingénieurs Bulkarriote investit trois cent millions de crédits.

Sont les profits de demain et les emplois d'après demain.


Dernière édition par Aaron Eden le Sam 15 Oct - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 15 Oct - 20:11

L'on trouva guère plus de huit cents étudiants volontaires pour pareil système. Les méthodologies d'évaluation des systèmes scolaires de la zone y étaient pour beaucoup et le travail pour évaluer tant les formations que les critères d'évaluation locaux allaient demander plus de temps. L'on pensait pouvoir inviter une millier de personnes d'ici l'année prochaine. La concurrence était également assez rude notamment en raison de l'existence de filières moins onéreuses crées par des associations caritatives jadéennes et des programmes d'Etat de l'Union des Territoires Eloignés, les organisations jadéennes étant prépondérantes. Enfin des associations séraniennes tentaient également de s'investir dans le domaine mais avec moins de succès, notamment en raison de l'emcombrement des universités de la République. Les algans occupaient un secteur de niche et leurs procédures étaient identiques aux bulkarriotes ce qui en faisait un concurrence de même niveau environs, notamment l'Université Mizamoto de AZ-City .

En ce qui concernait le "bataillon sacré" envisagé. Si son entrainement spatial serait sans nul doute l'un des meilleurs des zones neutres, il en allait tout autrement pour le combat planétaire. Le domaine était tout simplement inconnu des bulkarriotes. Il serait toujours possible de louer quelques mercenaires pour former des troupes mais les meilleurs étaient déjà occupés ailleurs et pour des contrats suffisamment juteux pour les dissuader de tout plaquer au profit de Bulkarr. Il était cependant toujours possible de conclure un partenariat avec un Etat suffisamment petit pour y gagner de l'argent et disposant de terrains pour la formation. L'on comptait Vands, Gauma IV, des Etats de Mazaharpet ou encore Alttoria. Une démarche particulière devrait être envisager en cas de formation auprès de plus grands Etats.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 15 Oct - 23:22

Les filières moins onéreuses surprirent beaucoup dans le sens où les individus voyaient leurs frais financés totalement par l'UIB, d'où le gel des deux centaines de millions, ainsi qu'une indemnité était versée pour parer à l'absence de travail local de certains étudiants, au service de leur famille. Enfin, les huit cents jeunes personnes furent reçues, et passèrent divers entretiens, visant à les envoyer dans des départements correspondant à leurs qualités principales. Tâche fut donnée à divers commissaires d'attribuer aux plus jeunes des familles d'accueil locales. Ces familles avaient pour consigne claire de traiter le nouvel enfant comme l'un des leurs propre, et était bien entendue indemnisée. Relativement. Relativement dans le sens où les finances réelles étaient relativement rares dans une société comme la Station Bulkarr.

Dans un second temps, on consacra dix millions supplémentaires à l'agrandissement des locaux scolaires, mais aussi à leur meilleure dotation concernant les équipements. Divers spécialistes de domaines allant de la culture hydroponique, à la mécanique des fluides, où même à la stratégie spatiale furent conviés sur Bulkarr. Ils étaient appelés à travailler pour un délai relativement court contre riche financement... Bien sur, chacun faisait objet d'une enquête approfondie depuis quelques mois. On visait une centaine de spécialistes.


Une révision fut officialisée quant au Bataillon sacré. Si le combat spatial restait sa spécialité première, on subdiviserait comme suit le recrutement. Des six cents hommes le composant, divisés en trois compagnies d'égales importances. Ceux appartenant aux deux premières seraient totalement dévoués au combat spatial, d'abordage, de sécurisation, mais aussi d'investissement ou de défense de bâtiment spatiaux orbitant.
La dernière compagnie, elle, en plus de bases avancées du combat d'infanterie spatial, seraient entraînées au combat urbain terrestre ou, pour une des quatre sections, au combat en milieu naturel dégradé. Les mesures prévues visaient, notamment pour la troisième compagnie de choc des accords avec Vands, mais aussi la demande à Pergale d'assistance dans le domaine, et de consultation.
Il était bien entendu que toute demande d'achat d'équipement étranger devrait se faire officiellement connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 15 Oct - 23:42

les interrogations auprès des étudiants ayant acceptés révélèrent notamment que si l'UIB payait tous les frais, elle exigeait indemnisation indirecte en incluant dans le contrat un minimum de travail à son profit. Une association caritative n'exigeait rien de tel car son objet social était tout autre. L'on différait par la nature même de l'action. L'avantage de la proposition bulkarriote était qu'elle permettait aux diplômés, si d'aventure ils réussissaient, de pratiquer sur Bulkarr.

Vands acceptait de dispenser un certain savoir faire en matière de troupes de combat. La République de Pergale disposait de nombreux bataillons de choc aujourd'hui opérationnels et formés en Magneterre ou dans les archipels du Sud sur Arkilia mais l'expérience opérationnelle était tr!s limitée : en dehors des rescapés des forces spéciales de la flotte océanique pergalite, cœur militaire de la dernière révolution, personne n'avait encore jamais combattu.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 16 Oct - 0:01

La formation Bulkarriote ne se limitait pas à quelques apprentissages basique, mais à l'apprentissage final d'un métier de pointe, dans un domaine tout aussi pointu porté actuellement par l'humanité. Il faisait doute que de tels spécialistes, s'ils venaient à être formés par quelques pays que ce soit, furent gracieusement laissé à disposition du premier donneur de contrat venu. En cela la position Jadéenne laissa dubitatif.

Concernant Vands, il était évident qu'on financerait l'entrainement et le transfert de connaissance. Compensation strictement financière ou ouverture industrielle pouvait être débattue.
Pour Pergale on demandait l'avis consultatif, mais aussi la mise à disposition de surface terrestres, pour l'entrainement. Contre indemnisation là aussi. Finalement, on pensa à lancer une recherche, sur tous les réseaux, légaux ou non, de mercenaires, si possible au rang d'officier, ayant combattus dans les conflit les plus âpres des dernières années. Guérilla Seranienne ou Erikeane, opérations spéciales spatiales. Tous seraient les bienvenus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 16 Oct - 0:51

Pergale disposait de terrains et pouvait parfaitement les louer. Vands pouvait former et Pergale acceptait de voir des militaires vandsiens former sur son sol contre rétribution, ce qui ne regardait que les vandsiens qui eux souhaitaient s'accaparer terrains et formation mais la viabilité de la République de Vands en matière internationale jouait contre elle.

En matière de combat planétaire, tarimiens, unionniens, skeïbiens, séraniens et néo-prussiens avaient une solide réputation, les premiers et derniers s'étaient illustrés en matière de contre-guerilla et l'expérience néo-prusiennne était plus récente que celle de Tarim Secundus. Mieux, elle s'exerçait. Enfin des troupes tout à fait officielles de mercenaires pouvaient donner des formations mais à prix prohibitif. Après tout former la concurrence se payait, et cher.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 16 Oct - 1:14

Il sembla nécessaire de préciser que les terrains loués sur Pergale, s'ils devaient l'être, serviraient au combat en zone naturelle dégradée, enseignement sensé être distribué par les Mercenaires. Les forces Vandsiennes disposaient déjà très probablement de locaux aptes à la formation de troupes d'assaut, et il semblait contre productif, voir très cher, de les emmener à travailler dans un autre genre de contexte. De plus, vis à vis de l'allié important qu'était Pergale, avec qui les relations étaient toujours au beau fixe, il aurait été malvenu de la part des Bulkarriotes d'y emmener des Vandsiens, dont on connaissait la propension à la violence, qui plus est armés.

Les mercenaires NéoPrussiens furent exclus. De facto, on enquêtait systématiquement sur tout le monde, et on n'était jamais sur qu'un NéoPrussien fut ex. Pour les autres, on demanda une forme de devis, et à quel niveau se trouverait les quelques dizaines de soldats concernés, en combien de temps. Il faisait évidence qu'en dehors des résultats des enquêtes dont personne ne pouvait déterminer la fin, c'est ces critères qui feraient signer le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 16 Oct - 19:50

L’on trouva quelques anciens militaires séraniens peu regardant ainsi que des skeibiens et alttoriens. Les gaumans furent écartés pour des motifs de collusion possible avec la Main. D’autres étaient trop proches de certaines entreprises concurrentes (telle Freigtech) ou les Big Eights bavannoises.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Lun 24 Oct - 19:50

De L’Union des Ingénieurs Bulkariottes
Est demandée à un organisme indépendant, un sondage sur la population Bulkariotte. Ce sondage devra signaler le salaire moyen, le salaire médian, l’âge moyen de l’habitant de la station, sa profession, ses aspirations et autres.

Est créée une place au conseil d’Administration, qui sera réservée à une Election démocratique de type syndicaliste, qui fournira au conseil un « élu » de toute la population, il aura en charge de défendre l’intérêt privé des citoyens. Etant entendu que leur intérêt professionnel est déjà défendu par les autres directeurs.

Est mandatée une mission dans le système B01[le seul qui appartienne à la station]. Cette mission aura pour tâche de déterminer l’exploitation potentielle des minéraux locaux, non encore effectuée. Elle aura pour tâche secondaire de déterminer les modalités potentielle d’une installation humaine et active, sur les plusieurs géantes non terra formables. Dans le même temps, il est étudié la possibilité, ou les moyens nécessaires à créer cette possibilité de construire un chantier spatial concernant des vaisseaux de taille étendue, mais de niveau technologique limité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 29 Oct - 20:19

Le sondage, réalisé par un institut algan affilié à une université locale, parut.

Citation :
Population : 230 000
Âge moyen : 32 ans
Revenu moyen : 3076
Revenu médian : 2396
Profession la plus répandue : technicien manutentionnaire
Aspirations : propriété privée, espace, épanouissement personnel, liberté d’entreprendre...*

Globalement la population était satisfaite néanmoins l'aspect épanouissement personne, très vague et la liberté d'entreprendre étaient deux potentiels défis à relever, ils étaient rampants.

*Les possibilités de travailler pour quelqu’un d’autre que l’Union des Ingénieurs sans un ostracisme de fait pesaient mais étaient compensées par un bon niveau de vie. Cette aspiration était d’ailleurs stagnante et avait fait l’objet d’un recul à l’occasion de la guerre.


Les explorations permirent de découvrir sur les 5 planètes (3 telluriques et 2 gazeuses) que comprenaient le système que B01-02 (tellurique) disposait de ressources conséquences en silicium, argent et aluminium. Un des géantes (B01-04) contenait de l’azote et quelques gaz rares enfin B01-05, une “planète” tellurique tenant plus lieu d’astéroïde géant qu’autre chose contenait des quantités appréciables (pour sa taille) d’eau et d’oxygène. La chose attira les analystes et ingénieurs environnementalistes de la station. En effet, la construction de la seconde station touchait à sa fin et la consommation d’eau de la station des étrangers avait un solde négatif. Une telle source était très intéressante à court terme et rendrait l’Union moins dépendante en matière d’eau et d’oxygène.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Dim 30 Oct - 0:32

L’Union des Ingénieurs Bulkariottes crée une filière scolaire à vocation artistique, ayant pour but final de former quelques cadres pouvant donner corps à une culture Bulkarriotte réelle, et y fournir support. Support pouvant à terme être exposé pour faire connaître cette vie à l’étranger.

Est appelée à simplifier le travail administratif la chambre de sécurité distribuant les visas touristiques vers l’extérieur. Le but étant de permettre aux locaux de découvrir le fonctionnement d’autres sociétés. Seront ciblées par ces possibilités de départ les populations les plus fiables ne risquant pas de trahir ou d’être retournée par un potentiel adversaire.

De l’exploitation de la seconde station. Celle-ci devra à terme utiliser, comme la première, des technologies de retraitement des eaux permettant une indépendance totale et un recyclage de 100% des eaux exploitées. D’ici là, les ressources aérobies et aquatiques de la planète tellurique du système Bulkarriote seront exploitées de manière extrêmement mesurée. Nous viserons à installer une certaine population sur la planète la plus accueillante, ainsi que des systèmes de défense basique. Cette population aura pour principale tâche de créer des infrastructures propres à l’exploitation des minerais locaux. Nous étudierons de fait le marché pour obtenir les meilleurs matériels, et annonçons qu’en cas de succès de l’installation, ouvriront ces planètes, à de potentiels étrangers intéressés par une nouvelle vie, après enquête évidemment, mais n’ouvrant pas accès à court terme vers les deux stations. Est demandée à la Force de Sécurité de multiplier les patrouilles mais aussi les sondes dans le secteur de ce système, et de s’en assurer l’exploitation unique. La chaîne d’astéroide potentiellement intéressante à terme devra être particulièrement surveillée, du fait qu’elle est un abri naturel extrêmement ergonomique pour toute personne souhaitant s’y cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Sam 19 Nov - 1:54

Spoiler:
 


Défense
L'Union des Ingénieurs Bulkarriotes annonce la création de certains postes défensifs actifs et passifs dans la chaîne d'Astéroïde et dans le système au sens large. On devra étudier longuement le placement des lanceurs de missiles et des tourelles laser de type Scorpio. Leur approvisionnement sera piézoélectrique ou solaire, de fait d'être quasiment autonome. Ils devront être isolés à tout abordage informatique en dehors en dernier recours de celui immédiat de la station dans un des niveaux les plus cryptés. Le coeur de l'organisation se situera sur l'une des planètes, mais n'asservira pas les canons qui auront pour stricte tâche d'émettre les cibles dont ils se chargent, et de prendre en compte, sans accuser réception, dans leurs calculs de la prise en charge des autres tourelles. Devront être placés divers satellites, sondes, pulsars, et mines dans le système pour détecter toute variation et arrivée potentielle d'adversaire.
Nous annonçons aussi l'ajout de divers obstacles dans le trou de vers pour avoir la possibilité de le rendre inaccessible en cas d'attaque. De plus, sera étudiée la possibilité d'emporter quelques petits astéroïdes, ou éclats d'astéroïdes, lourdement chargés en ressource à l'intérieur du Terrier.

Lancement des études pour trouver un successeur aux armures UIB-317, sont recherchés en priorité des armes permettant de neutraliser l'adversaire sans abîmer aucunement la station, notamment par émission d'Ultra Son. L'ensemble devra tenir environ dans le volume utilisé actuellement plus trois pour cent.

Ressources Humaines
Est demandé un court rapport quant aux élèves nouvellement arrivés des mondes mineurs, concernant leurs aspirations, leur qualité, les secteurs où ils excellent. Cela fait désormais un gros semestre qu'ils sont parmi nous.
Devront être démarchés les personnels cadres, des mines de divers pays mineurs ou n'ayant pas grande importance et structure. Il leur sera proposé la vie sur les planètes "sources", avec force ressource financière et pas de contrainte quant à leurs allées et venues vers l'extérieur. Ils pourront accéder aux espaces de loisir de la station des étrangers. Bien entendu leur salaire sera évalué en proportion de ce qu'ils apporteront à la station. Nous attendons une dizaine de milliers d'employés pour gérer les principales mines.


Développement Educatif
Recherche approfondie dans l'espace environnant et dans les autres secteurs pour les planètes de nos alliés sur les capacité naturelles, notamment un équivalent d'évéa pouvant permettre de fournir du matériau qui après peu de traitement pourrait s'avérer utile.
Développement d'une filière internationale de construction spatiale, ouverte aux étudiants étrangers sans obligation de travail pour la station mais contre finance dans ce cas là. Cette filière aura pour but de former des cadres pour la construction d'immobiles spatiaux. A partir de là sera développée une entreprise potentiellement commune afin de bâtir des nouvelles stations, à disposition des clients, des moins puissants, avec uniquement quelques hangars, aux immobiles moyens.

Politique Etrangère
Doctrine secrète
Spoiler:
 

Commerce

Est lancée une offre négociable de vente de gré à gré aux entreprises qui suivent; la Hanse Christianienne, La Freightech et Confédération des Armateurs de Kryptonn, d'armements divers. Les principales options étudiées sont les classe Abel&Caïn, de potentiels Ballon Noir II, sauf pour la Freigtech, mais aussi et surtout des Scorpio. Il est signifié que tout est négociable, y compris le lieu de la production dans une certaine mesure. Est attendu au moins un gros succès pour les Scorpio chez le premier ou le troisième. Les Intercepteurs Ballon Noir ayant la capacité d'être embarqué dans une petite soute pourront intéresser, et les Caïn pourront être utiles dans les zones extrêmement dangereuses où peu de fret est nécessaire. Les Requêtes d'Information (RFI) devront être présentées le plus rapidement possible par les entreprises intéressées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   Lun 21 Nov - 23:36

Répondrai plus tard au dernier post.

Les recherches sur les puits gravifiques donnèrent des premiers résultats, prêts pour une première campagne d'essai. L'on recommandait la mise en vente de plusieurs pièces détachées et copies de modèles préexistants pour rentabiliser le plus possible. Le prototype n'était pas espéré comme étant au niveau des meilleurs existant mais l'équipe de recherche avait très bon espoir de parvenir à ses fins.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Station Bulkarr (station principale)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Station Bulkarr (station principale)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Station Gagarine [Station spatiale]
» une station de ski dans le désert de Dubaï
» Pendant ce temps dans le reste du pays...
» Devenez membre fondateur
» Nouvelle déception [Rp privé Edge/Amy] (Terminé (avec suite ailleurs))

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure :: Station Bulkar-
Sauter vers: