Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Partie de Chasse [Torino]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Héphaistos (Espé)
Administration
avatar

Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Partie de Chasse [Torino]   Mar 20 Juil - 1:22

HJ : Un petit RP que je vous propose juste histoire de faire autre chose que remplir son encyclopédie.

Il s'agit d'une course poursuite après un esclavagiste dans le système de Torino. Le RP aura une récompense si l'Esclavagiste est capturé (20 000 Crédits), et si son vaisseau est ramener à Enderasia (15 millions de Credits).

Attendez-vous cependant à subir quelques dégats car il ne se promène pas dans du carton. Notez également plusieurs choses :

- Vous devez posséder un vaisseau pour rejoindre ce RP, si vous n'en avez pas, vous devrez le rejoindre à bord du vaisseau d'un autre joueur (envoyez lui un RP pour lui demander la permission de vous joindre à son équipage).
- Si vous rejoignez ce RP en temps qu'officier militaire rattaché à un Etat, vous n'êtes pas autorisé à engager un vaisseau de tonnage supérieur a la classe Corvette. Vous vous trouvez egalement à plusieurs jours de voyage de votre première base alliée et ne pouvez donc faire appel à aucun renfort. En résumé, vous êtes seul.

Ce RP est naturellement un RP de type Militaire.


Un éclair argentée accompagne la sortie d'hyperespace d'une goelette stellaire de classe Ontario, dans le système solaire ravagé de Torino Prime. Gracieusement, la Goelette opère une courbe rapide qui l'amène à quelques encablures à peine du champ d'asteroides. Une longue trainee bleue accompagne son vol hyperspatial. La Goelette semble durement touchee au flanc Babord. D'importantes quantites d'eau potable s'echappent de sa soute.

Bientot, elle s'engage doucement dans le champs d'Asteroide, ses canons tirent quelques coups pour detruires quelques cailloux menacant sa route. Elle s'approche doucement de TP-113, le plus gros asteroide du systeme Torino. Long de pres de 225 kilometres, il adopte une etrange forme en arc de cercle. Il s'agit d'un ancien morceau de la croute de la planete. Le Requin Blanc, car c'est ainsi qu'est baptise la corvette, choisit de s'abritter a l'interieur de l'Arc de cercle. Son echo radar est maintenant bien camoufle par la masse du geant de pierre, et tout ses systemes electroniques son coupes. Une quinzaine d'hommes se deploient autour du vaisseau, en tenue spatiale, et entament des reparations d'urgence. Les six chasseurs multi-role Bantha qui accompagnaient la Corvette en hyperespace, volent lentement autour de l'Asteroide. Leur objectif : proteger les reparateurs.

Dans un recoin eloignes du systeme, un petit sattelite portant le blason de Nouvelle Prusse envoie une communication a destination du Stromguard, une corvette de classe Ho-Chi-Minh. Le systeme Neoprussien de Torino Prime vient de subir une intrusion illegale de la part d'un batiment non-identifie ... La corvette prend la route ... Elle arrivera dans six heures ...

Arrivee des Prussiens dans douze tours.

RP ouvert. Si vous souhaitez participez, envoyez-moi un MP. Seul les personnages validés sont autorisés à participer. Il n'y a pas de limites de joueurs. Ce RP est ouvert à tous, à condition que vous trouviez une raison valable de le rejoindre, en accord avec votre Background (soyez imaginatifs).

_________________
Équipe Administrative.

La fin de l'Espoir, c'est le commencement de la Mort
Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mar 20 Juil - 17:06

Une heure plus tard, un second eclair argentee accompagna la sortie de l'Hyperespace de l'Intrepide. La canonniere de Yuki Shaniatwel traquait le Requin Blanc depuis maintenant deux semaines. C'etait par hasard qu'ils etaient tombes sur le pirate. L'operateur Radio avait en effet capter un message d'appel au secours de la part d'un Cargo Solarien qui traversait la Voix Libre Arkilienne. Ils etaient attaques par un batiment battant Fanion Carcar. Et Yuki, pensant alors trouver une potentielle autre proie qui l'aiderait a solver une dette de 5 millions de credits aupres des reparateurs de la Roue, avait decider de mener une operation de sauvetage a destination du Cargo. Elle esperait bien pouvoir livrer le Corsaire Carcar aux autorites Jadennes ou Solariennes, selon qui paierait le plus.

Quelle n'avait pas ete sa surprise lorsqu'elle s'etait rendu compte qu'elle faisait face a SA proie. LE Requin Blanc de Ronald Ruajez Tios, le Corsaire Carcar d'origine Bavannoise qui defrayait la chronique des journaux Enderasians et faisait les gros titres de toute la Presse Galactique. Il agissait depuis deux ans a peu pres, principalement contre des interets Enderasians, en capturant de nombreux esclaves qu'il revendait sur Carcaran. Cet aventurier avait, en deux ans, atteint le statut de petite legende de la piraterie galactique, ce qui avait amener les autorites Enderasiennes a balancer une prime de 15 millions de credits sur son Vaisseau : le Requin Blanc, et une autre prime de 15 000 credits sur sa tete. Yuki n'avait pas hesiter une seule seconde et avait ordonner l'engagement. Les turbolasers lourds de l'Intrepide avaient alors amener le Requin Blanc a battre en retraite, et Yuki l'avait poursuivit pendant pres de sept heure en Hyperespace, en tentant de l'abattre a coup de Missiles protoniques, ou du moins de faire sauter son generateur hyperdrive. Un coup au but avait forcer le Vaisseau ennemi a sortir d'hyperespace (ou peut-etre etait-il sortit de lui-meme), et une erreur de programmation avait conduit l'Intrepide a une heure de route du systeme Torino Prime, ou la Goelette Stellaire s'etait echouee. Apres avoir fait demi-tour, l'Intrepide venait d'arriver dans le systeme, et Yuki, les Nerfs a vif, craignait d'avoir manquer une occasion de capturer le Requin Blanc.

L'astronefs filait donc rapidement vers le champs d'Asteroide. Deux chasseurs Bulkar M1 venaient de quitter sa soute et volaient lentement a ses cotes, le temps que leur briefing de mission leur soit transmis. Il s'agissait d'une patrouille de routine autour du champs d'asteroide afin d'essayer d'avoir un visuel de la Corvette. Yuki se doutait bien que le Pirate ne s'etait pas refugie a la peripherie du champ, et elle imaginait qu'elle avait plonger loin a l'interieur de ce dernier. Mais bon, sait-on jamais.

Elle se tenait maintenant debout dans le cockpit exigu de son Cargo et, tirant sur son cigare, jettait un oeil maussade aux ecrans du vaisseau.
    [Pilote] Toujours rien d'interessant, hormis une quantite anormale d'eau dans cette region du systeme.
    [Y. Shaniatwel] Des residus des Oceans de la planete ?
    [Op. Radar] C'est trop recent pour ca. Pour l'instant j'ignore ce que c'est. On a peut-etre toucher la reserve d'eau potable du vaisseau ...
    [Pilote] Dans ce cas, c'est un debut de piste. Mais sans analyse plus precise, impossible d'en avoir le coeur net.
Yuki tira une longue bouffee sur son cigare, ce qui indiquait une reflexion relativement intense. Elle finit par demander :
    [Y. Shaniatwel] Les systemes de survie du Cargo sont-ils en mesure de nous dire si cette eau est potable ou non ?
    [Pilote] Si vous les avez fait mettre aux normes de securite Seranienne oui ...
Sur Seranon, les Normes de securite des systemes de survie de tout batiment civil ou militaire oligeaient en effet l'armateur a installer un systeme de releves planetologiques rapides au sein de ces derniers. Dans le cas ou un batiment gravement endommage trouvait une planete, l'objectif etait alors de lui permettre de survivre suffisament longtemps pour que les secours puissent lui venir en aide. Par chance, Yuki avait moderniser son systeme de survie apres un accrochage avec un Corsaire dans la Region de Pergame, qui l'avait conduit a voler pendant six jours sans reserves d'eau et avec la moitie de sa soute a vivre perdue dans l'Espace. Elle avait alors amerement regretter l'absence de systemes d'analyse sur l'Intrepide et avait, du coup, racheter un systeme Zul 435 sur Seranon. Elle hocha la tete pour confirmer. L'operateur Radio continua a l'intention des deux chasseurs :
    [Op. Radio] Bon, vous avez compris Faucon Rouge et Faucon bleu ? Ramenez-nous de quoi boire. On veut savoir d'ou viennent ces residus de flotte.
    [Faucon Bleu] Recu. On y va.
Dans une courbe parfaite, les deux chasseurs Bulkar firent demi-tour pour voler lentement en direction de la zone ou la quantite d'eau etait la plus importante.

Dans le cockpit, l'attente fut meublee par le signal d'une communication en provenance d'un petit Sattelite de surveillance voisin. D'un rapide coup d'oeil, Yuki observa le scope. Il etait loin, et envoyait des signaux d'identification Prussien. Le Radio demanda bientot :
    [Op. Radio] On prend ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mar 20 Juil - 22:41

Katarina maugréa intérieurement lorsque le cargo armé sortit du sous espace. Les compensateurs d'assiette semblaient être mal réglés vu la secousse qu'ils venaient de prendre, à moins qu'il ne s'agisse d'une sortie d'urgence... mais l'alarme n'avait pas retentit dans tout le vaisseau donc cela devait être normal. Kat' repris son livre là où elle l'avait laissée. "Introduction au pilotage". Magnifique bouquin technique difficilement compréhensible volé à un mercenaire pilote, rencard tellement saoul qu'il n'y avait plus rien à en tirer le moment venu, elle s'était tout simplement servie chez lui. Au pire s'il la retrouvait -pour ce qu'elle avait volée d'ailleurs, deux bouquins de pilotage et un pendentif sans intérêt, véritable breloque- elle lui logerait une balle quelque part si jamais il quittait le trou pourri qu'était Scipio V. Car pour être nul c'était un endroit nul, Katarina y avait abattu livre sur livre pour la simple raison qu'il n'y avait que ça à faire pour qui était payé pour mener une guerre qui ne se faisait pas. L'on finissait par avoir tellement de temps pour lire qu'on en oubliait comment tourner une page... puis comment lire tout court. Car sur Scipio V se déroulait une guerre déjà terminée, où un camp n'avait ni les moyens ni la volonté réelle de s'imposer, et l'autre, l'autre était devenu la banque de ses commanditaires et elle, Katarina, à qui on avait promis une coquette paye, n'avait pas vu le lézard à temps. Un salaire trois fois plu gros que d'habitude pour servir en tant qu'officier afin de garder un coffre fort en compagnie d'une bande de bras cassés sans intérêt et interdiction de se servir sur les zones de combat car évidemment... il n'y avait pas de combat.Et par dessus le marché rançonner la population était interdit.

Révolution qui n'était même plus une rébellion, passer son temps à compter les moustachus pendant que des instructeurs payés on ne sait pas trop pourquoi formaient une bande d'idiots ou de gens trop vieux, occupés à affirmer qu'ils n'avaient rien à apprendre car ils avaient fait la guerre civile seranienne et naturellement, ces élites intellectuelles, ces champions de la guerre, vous demandaient ce que vous aviez fait vous. Évidemment parler d'un glorieux combat républicain (dans le foutoir complet qu'avait été cette guerre de douze ans où l'on y avait trouvé toutes les sortes de bandits existants côtoyant rêveurs, poètes, romantiques, tous admirateurs des philosophes révolutionnaires républicanisto-républicains sans comprendre que ces derniers n'aimaient qu'eux-mêmes-et leur dernier discours naturellement-) était superbe lorsque l'on avait été amnistié par l'ogre que l'on combattait. pour sa part elle avait préféré se taire et ne pas parler du braquage d'un certain casino à Kamensk ainsi que la destruction d'une maison close au même endroit, ou encore d'une dizaine de militaires de l'Union tués lors de l'attaque de leur patrouille en plein jour, ni des recouvrement d'impôts sur Eryn au début des années 2750, ni d'un renversement de gouvernement en 2753 sur un astéroïde pourri et encore moins son temps dans une prison gaumane. Elle s'était contenté de voler un imposant manuel d'art militaire irrégulier édité par l'Ecole Militaire d'Uramvolsk, Arkilia. Un document épais, retraçant une partie de ce qu'elle avait déjà fait, le disséquant et l'enrichissant d'exemples intéressant qu'elle ne connaissait pas. En attendant la paie avait beau être bonne, la bouffe était payante et la baraque tenue par l'employeur, on s'ennuyait et on se faisait taper sur les doigts lorsqu'on volait les autres.

Aussi lorsque cette femme remplissant un contrat d'instruction inutile, Katarina ne l'avait pas reconnue tout de suite, même si ça crevait les yeux, était venue lui proposer un boulot comprenant la saisie d'une corvette acquise à 15 millions de crédits (et donc elle serait certaine d'avoir une part appréciable, du moins espérons-le) auprès du commanditaire et évidemment (elle ne l'avait pas dit mais kat' avait bien l'intention de payer ses munitions) ramasser ce qui pourrait l'être ; elle n'avait pas hésité une seconde, juste le temps de jeter la puce de son livre terminé et de ramasser ses affaires, presque rien.

Katarina ramena son FAM3 à côté d'elle, un splendide modèle dont les trois quarts des éléments avaient été volés dans les arsenaux de Scipio doté d'une lunette de visée performante. Le vaisseau s'appelait l'intrépide et son équipage n'avait pas posé de questions quand elle avait embarqué. Ils semblaient tous parachutés d'une révolution quelconque -principalement celle de Seranon vu les noms de lieux prononcés dans les conversations, mais qui n'était pas à part elle qui avait fait ses armes en Union pendant ce temps ?- et attendre l'occasion pour s'illustrer à nouveau dans un combat glorieux qui n'avait jamais réellement existé. Tout ce qu'elle savait était que ces gars-là portaient le même parfum qu'elle et que ce n'était pas l'odeur de la gloire et du juste combat ou du moins il s'était tellement estompé qu'on ne le sentait plus... que dans un rêve. Evidemment comme dans tout groupe, il fallait faire ses preuves pour y être accepté et elle n'y avait encore rien fait aussi ne lui avait-on tout simplement rien dit. Katarina s'arma de patience et repris sa lecture, en espérant que la traque arrive à quelque chose, elle avait une paire de pistolets considérablement modifiés qui n'attendaient que ça pour sortir de leurs étuis. En tout cas c'était du boulot, et on avait de bonnes chances d'être payée à la fin et par dessus tout, l'on pourrait enfin s'amuser un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 0:41

D'un geste brusque, Yuki ecrasa son cigare dans le cendrier. D'une voie tranchante, elle retorqua :
    [Y. Shaniatwel] On chasse plus le vaisseau que le pirate. Alors on prend pas.
L'operateur Radio pressa un bouton et la lumiere rouge s'eteignit brutalement. Dans le meme temps, les deux chasseurs arriverent a proximite des residus aquatiques. Le cargos lui, poursuivait son vol en se rapprochant dangereusement des premiers petits asteroides du champs. Ces derniers percutaient son bouclier et provoquait des secousses sur toute la carlingue. Un halo bleute environnait le vaisseau lorsque les chasseurs revinrent au hangar, avec quelques litres d'eau dans leurs soutes. Yuki, toujours debout dans le cockpit, se cramponnait a la barre de securite. Bientot, le pilote de Faucon Bleu arriva derriere elle avec le releve planetologique et son rapport de mission. Yuki se retourna vers lui et le salua de la tête. Il commenca bientot, sur un ton professionnel :
    [Faucon Bleu] Le rapport des donnees planetologiques nous indique que l'eau est bien potable. Davis et moi, on a egalement localise plusieurs residus de cette meme eau qui forment une certaine trainee dans les asteroides. Un simple coup d'oeil sur ces derniers nous as permis de constater qu'ils avaient ete repousses a coup de canons. Je ne suis pas un expert en balistique, mais je dirais que le calibre utilise est relativement puissant s'il est capable de pulveriser un cailloux de cette taille.
    [Pilote] C'est donc par la qu'ils sont passes. Une vraie autoroute pour l'Intrepide. Qu'est ce qu'on attend pour suivre la piste ?

D'un simple signe de tête, Yuki signifia au pilote qu'il pouvait se lancer derriere la piste du pirate. Elle se retourna ensuite et traversa la salle de coordination de tirs. Elle ouvrit ensuite l'ecoutille qui debouchait sur les quartiers de l'equipage et s'empara du micro connectes aux hauts-parleurs dans toutes les pieces du vaisseau. De son habituel ton autoritaire, elle lanca :
    [Y. Shaniatwel] Debout la dedans, on a trouver une piste serieuse pour choper le Requin Blanc. Je veux tout le monde a son poste dans cinq minutes. Toutes les equipes d'abordages a proximite de leurs gunships et tout les pilotes dans leurs vaisseaux. Escadron Faucon, vous serrez directement places sous mes ordres. Tout les chefs d'equipes dans le hangar principal pour le briefing de l'operation.
Et trois minutes plus tard, Yuki avait descendu de trois ponts pour arriver dans l'ancienne soute a marchandise du cargo, transformee en veritable piste d'atterissage a tres grands frais. Une douzaine d'hommes attendaient a proximite d'un Gunship Shaniatwel que leurs soient transmises leurs instructions. Rapidement, Yuki leur expliqua la mission. L'Escadron Faucon allait ouvrir la voie en avancant dans le champ d'Asteroide tandis que les gunship Shaniatwel suivrait. Tout les hommes devraient porter des tenues de combat spatial, car il etait probable qu'il faudrait aborder la corvette sans passer par ses sas d'abordages conventionnels. En effet : Ruajez etait connu pour les nombreux pieges qu'il laissait sur le chemin de ses adversaires habituels.

Yuki mit fin a la reunion par son traditionnel "Aucunes Questions ? Alors qu'est ce que vous foutez toujours la ?" Et alors qu'elle entrait dans son propre chasseur et enfilait son casque, elle lanca a l'attention de son equipage :
    [Y. Shaniatwel] Et restez focaliser sur ma frequence de communication ou celle de l'Intrepide. On y va un peu a l'aveuglette alors ne jouez pas aux Casses-cous. Attendez les premiers rapports de reconnaissance.


Moins de trois minutes plus tard, le Silver Wing, le chasseur Personnel de Yuki, ouvrez la voie a tout l'escadron des faucons qui plongeait dans le champ d'asteroide, suivit de quatre gunship de combat bondes de troupes d'abordage.

HJ : Je laisse a Kat' le soin de parler de la situation au sein des hommes de troupes. On attend juste Rumulus ... Enfin Bai Guo.

NB : Je fais volontairement durer mes actions plus longtemps pour permettre a Kat' d'evoluer aussi hein ... C'est pour ca que lui et moi on postera deux ou trois fois par tours ... Ca veut pas dire qu'on utilisera cette possibilite pour faire 300 actins differentes, mais plutot pour decrire une ambiance. Pas de problemes pour les autres ?


Note Rumulus: Je poste cet aprem pour expliquer la présence de mon personnage. Pour l'instant, je vais me coucher. (fait à 02;12 du matin...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 12:16

Katarina manqua de tomber par terre lorsque l'Intrepid pénétra dans le champs d'astéroïdes. marmonnant un juron elle rangea la puce de son bouquin et s'assit par terre, au moins elle ne tomberait plus. Cela fait elle vérifia son arme une dernière fois et attendit, cela n'allait plus tarder, du moins espérait-elle. Lorsque la vois de Shaniatwel retentit dans tout le vaisseau, Katarina fut sur ses pieds en quelques instants, avec l'aide de son fusil. Il ne lui fallut guère de temps pour rejoindre les casiers à combinaisons spatiales et en enfiler une. Les autres, connaissant le vaisseau comme leur poche, étaient déjà prêts. Se battant avec les sangles de ses baudriers qu'il fallait faire passer au dessus de la tenue spatiale, Katarina arriva au milieu de l'exposé suivi par le reste de l'équipage très attentif.

Elle arriva juste à temps pour entendre que l'on suivait la piste laissée par le pirate. Elle frémit dans sa combinaison. Suivre le chemin de l'autre, du moins jusqu'à un certain point était un bon moyen d'aller vite, c'était aussi un bon moyen de prendre une mine ou un engin improvisé. Du moins c'est ce qui se faisait au sol et elle n'avait jamais entendu parler d'une loi immuable interdisant de faire pareil dans l'espace.

Kat' régla son communicateur intégré à la combinaison spatiale sur le canal commun, excellent choix, et se coinça dans l'une des navettes surarmées et exigües, espérant que ces gars-là savaient se battre en formation. Après tout chacun d'entre eux embarquaient une bouteille d'air qui lorsqu'elle était touchée.... explosait. Katarina porta son poids sur sa jambe gauche, soulageant la droite et réajusta quelque peu sa combinaison moulante. Au moins on évitait les modèles de troisième zone, énormes choses matelassées faisant ressembler tout porteur à une étoile de mer. La navette fit une embardée, Katarina vérifia l'étanchéité de sa combinaison et sourit, elle allait enfin pouvoir toucher du vrai argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaistos (Espé)
Administration
avatar

Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 17:11

Filant au milieu du champ d'asteroïde, les douzes chasseurs bombardiers de l'escadron Faucon temoignent de toute leur habilite en vol. Quand on a servit dans les Forces Aeriennes de la Rebellion Seranienne, on en connait un rayon en matiere de vol dangereux. Tout les pilotes se souviennent sans mal de leurs vols de guerilla, à deux doigt des cimes montagneuses des massifs de Vinimei, la jungle vertes a moins de vingt mètres sous leurs appareils, dans le seul but d'aller placer une bombe incendiaire sur un blockhaus de l'Empire, ou une charge à concussion sur les fondations d'un viaduc ferroviaire clef.

Lorsqu'on vol dans un champs d'asteroide, c'est a peu pres pareil, sauf que les montagnes bougent. Et dans la situation présente, elles bougent d'autant plus que leur equilibre gravitationnel a été perturbé par la destruction de plusieurs gros asteroïdes après le passage du Requin Blanc, et l'arrivée dans la Région de l'Intrepide, dont la masse n'est pas négligeable non plus. Les chasseurs font de terrible embardée alors que leurs ordinateurs de bord peinent à prévoir les trajectoires compliquées des cailloux de l'espace.

Pour ajouter à la difficulté de la situation, il s'avère que les appréhensions de Kat' sont justifiées. En effet, après cinq minutes de vol au milieux des cailloux mouvants, un premier signal avertit les chasseurs de la présence d'un champ de mines soniques, qu'il faudra soit détruire, soit contourner. L'un des appareils de Shaniatwel manque même d'être détruit alors que sa formation est contrainte de se disperser par le passage d'un gros astéroïde au milieu de "l'autoroute" ...

_________________
Équipe Administrative.

La fin de l'Espoir, c'est le commencement de la Mort
Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 17:46

Yuki tiqua. Elle inversa rapidement la poussée des réacteurs de son chasseur, ce qui la fit violement ralentir. Effectuant deux ou trois tonneaux, elle s'enfonça de quelques centaines de mètres au milieu du champs de mine avant de pouvoir enfin trouver une voix de sortie de cet enfer. Tournant au milieu des Astéroïdes, elle consulta quelques secondes le scope de son radar. Des cailloux, des cailloux et encore des cailloux à perte de vue, du moins à sa portée. Les chasseurs et les Gunships étaient maintenant trop proches du champ pour pouvoir seulement songer à le détruire sans que la moitiée de l'escadrille n'y passe avec lui. Et de toute façon, les mines soniques allaient réduire un bon quart du champ en mini Astéroïde et provoquer des mouvements intenses qui amènerait la fermeture du passage ... Elle rejoignit la troupe et ouvrit une communication à destination de l'Intrepide.
    [Y. Shaniatwel] Leader Faucon à Intrepide, on va devoir trouver un autre chemin on dirait.
    [Intrepide] L'ennui, chef, c'est qu'il faudra le fabriquer soit-même. Et ça, en soit, c'est pas recommandé dans une traque ou la vitesse est un enjeu en soit. Nous ne sommes pas particulierement plus lent que le Requin Blanc, mais à coté, sauf votre respect chef, l'Intrepide est un vrai Mamouth ... On a déjà du mal à manoeuvrer sur cette voie là, alors creuser la notre ça nous prendrait la journée ...

Yuki réfléchit quelques secondes. L'ensemble de la flotille, en vol stationnaire, attendait ses ordres.
    [Faucon Bleu] On pourrait peut-être engager Ruajez à partir de notre seule force de chasse non ?
    [Intrepide] Vous pourriez, coupa le pilote. Sauf qu'on sait de source sûre que Ruajez se promène avec une escorte de chasseurs de classe Bantha bidouillés et modifiés de partout. Et si vos Chasseurs-Bombardiers sont de sacré engins en soit, ils ont déjà démontré de leurs faiblesse contre des appareils plus rapides qu'eux.
    [Y. Shaniatwel] On a donc de toute façon besoin de l'aide de l'Intrepide pour engager le Requin Blanc. Conclusion ?
    [Intrepide] Conclusion, si vous me donnez un batiment de classe Orion et un bon stock de torpilles soniques, je vous faire sortir le Requin Blanc de ce trou à rat en quelques secondes.

Un léger sourire se dessina sur le visage de Yuki. Elle rétorqua :
    [Y. Shaniatwel] On a peut-être pas besoin d'un Croiseur de classe Orion ...

La voix du pilote de l'Intrepide dans son micro se fit un peu anxieuse et suspicieuse ...
    [Intrepide] Vous ne pensez quand même pas à ça ...

C'est le pilote du Gunship de Kat' qui répondit, riant presque aux éclats ...
    [Gunship 2] Oh Si ... Et j'adore ça ... Vous avez compris à l'arrière ? Sortez de là et désactivez-moi ces mines soniques. C'est les charges explosives qui nous interessent ! Et on les veut toutes ! Il y a des lanceurs classe II à l'arrière. Que 5 d'entre vous s'en équipent et rappellent aux pirates ce que veut dire le mot Stinger.
Yuki enchaina :
    [Y. Shaniatwel] Intrepide, vous ressortez du champs avec mon groupe et le groupe 2. Si le Requin Blanc tentait de sortir, faites une interception dans les règles. Il nous faudra deux bonnes heures pour récupérer toutes les mines du champ. Le groupe 3 reste ici et tourne autour du champ pour protéger les équipes de déminages.
    [Faucon Bleu] On pourrait pas tout simplement envoyer une torpille à proton au milieu de ce putin de champ ?
    [Intrepide] Ca signalerai notre position, perturberait completement la logique gravifique du champ et fermerait le passage. On aurait rien gagner sinon le don de précieuses minutes au Requin Blanc ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation (en RP) : Sur le Titan
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 21:27

hrp;Petit truc rapide pour mettre en contexte mon personnage.HRP


Enderasia, 14 jours avant l’arrivée du Requin Blanc dans le système Torino.

Bai Guo et ses quatre compagnons observèrent quelques instants l’Oriflamme, une goélette stellaire de classe Hontor acquise par les SSJ pour servir dans les zones neutres. Très souvent, les SSJ engageaient de véritables mercenaires pour le transport de passager anonyme tel que des agents ou des informateurs, mais aussi pour du matériel spécifique, etc. Mais, certaines missions ou opérations exigeaient une totale discrétion, surtout si cela concernait Ombre Pourpre. C’est pourquoi de nombreuses goélettes avaient été acquises par les SSJ pour servir de cargos d’armement, mais aussi pour transporter les membres d’Ombres Pourpre partout dans l’univers connu. Officiellement, ces goélettes appartenaient à des mercenaires et l’équipage était tout des mercenaires provenant de divers horizons, mais en réalité, ils appartenaient aux SSJ et tout l’équipage était des éléments des puissants services secrets Jadéens. De plus, l’Oriflamme avait été modifiée par les SSJ pour y accueillir un petit hangar pouvant contenir deux chasseurs Multi-Rôle Bantha au prix de diminuer les capacités des soutes de la goélette.

Les cinq membres d’Ombre Pourpre pénétrèrent dans la goélette munie d’un bagage d’une taille respectable. Selon leurs ordres de mission, ils devaient capturer un dénommé Ronald Ruajez Tios . Un esclavagiste particulièrement recherché par les autorités d’Enderasia et par la République de Jadis. Ils devaient ramener l’esclavagiste sur Enderasia pour qu’il soit jugé par les Enderasiens eux-mêmes. Apparemment, les ordres avaient été donnés suite à de nombreux rapports faisant état de la présence du Requin Blanc sur la voix Libre Arkilienne. Et c’était l’occasion rêver de donner une mission pour les cinq recrues d’Ombre Pourpre. Leur dernière année d’entraînement devait généralement comporter de véritables missions diverses et varié, variable au niveau de la difficulté et diverse au niveau de l’ordre de mission. Aujourd’hui, c’était la capture d’un esclavagiste.


Orbite de Pergame, 7 jours avant l’arrivée du Requin Blanc dans le système Torino.

Apparemment, les autorités de Pergame auraient détecté une goélette de classe Ontario dans le secteur il y a quelques jours. Le nombre de goélettes de ce type diminuant au profit des Hontor, le capitaine décida de suivre cette piste et de s’enfoncer dans la tempête Carcars. Contrairement à un vaisseau plus imposant tel que les Croiseurs Apollon, la goélette pouvait facilement se déplacer dans la tempête grâce à sa petite taille et un équipage détenant une grande expérience dans la tempête de Carcaran.

Orbite de Canaan Prime, 2 jours avant l’arrivée du Requin Blanc dans le système Torino

Il semblerait que le Requin Blanc se soit volatilisé. L’Oriflamme ayant perdu sa trace depuis deux jours. Bai Guo réussit tout de même à convaincre le Capitaine de continuer les recherches pendant encore quatre jours avant de se retirer sur Enderasia. Il était plutôt frustrant pour des membres d’Ombre Pourpre d’échouer une mission avant même qu’elle n’ait commencé, sans compter que dans ce cas-ci, celle-ci faisant partie de leur dernière année d’entraînement.

Dans les environs de Bulkar, 1 heure après l’arrivée du Requin Blanc dans le système Torino.

Avant qu’il ne pénètre dans le système Bulkar, l’Oriflamme reçut des informations du SSJ faisant état de l’intrusion de vaisseau non identifié dans le système de Torino. Les informations provenaient de sources sur Nouvelle-Prusse. Le Capitaine décida alors d’aller y jeter un coup d’œil au cas où ce serait la proie qu’ils recherchaient. Cela leur prendre quelques heures pour atteindre le système Torino et Bai Guo, d’un naturel prévoyant, ordonna à ses coéquipiers de préparer leur équipement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 21 Juil - 22:28

Katarina réprima un commentaire obscène au sourire béat du type qui avait réussi à attraper le lance-missiles avant elle. Il avait de quoi être content en effet. Katarina n'avait vu aucun kit de déminage dans le coin et elle allait devoir sortir au beau milieu d'un champ d'astéroïdes pour faire joujou avec des mines. "Et on les veut touts", il était comique l'as du manche. Si jamais on en manquait une il n'y aurait plus rien ni personne pour rapporter quoique ce soit. Katarina fixa son fusil et "sauta" dans le vide à la suite de deux autres infortunés qui s'ils ne montraient ne devaient pas en penser moins, du moins elle l'espérait.

*Allons pour désamorcer la plus grosse tout de suite*, pensa-t-elle en se dirigeant vers une mine un peu plus grosse que les autres, et donc probablement artisanale. Autant déconnecter la charge de celle qui avait le plus de chances de sauter par accident. Katarina regardait devant elle et laissa la surveillance à charge de équipes de lance missiles. Ce qui avait le plus de chance de lui arriver n'était pas de prendre un coup de fusil mais bien d'écoper d'une pluie de micro météorites qui transformeraient sa combinaison en passoire (et elle avec naturellement) ou un petit caillou plus gros qui ferait voir le soleil au travers de son corps en bref, que du joyeux.

Katarina ralentit doucement afin de ne pas éveiller les capteurs de la mine et s'assit sur la charge. Cela fait elle dégaina son couteau et s'attaqua aux vis partiellement poncées, une vraie plaie ! Les plaques d'accès dévissées, Kat' s'attaque à la vérification de l'intérieur. Détonateurs, senseurs et systèmes de contrôlent étaient liés et toucher à l'un ferait sauter le reste. Admirant l'ensemble et retentant la leçon pour plus tard, Katarina passa à la spire sonique et vérifia les parois du container, qui pourrait très bien être piégé : retirer la charge ferait alors tout sauter. Heureusement ce n'était pas le cas. Elle relia les câbles entre eux, isolant le signal et le faisant tourner en boucle et déconnecta la charge, préférant ne pas toucher au détonateur - une batterie électrique reliée aux senseurs, la charge n'étant pas explosive au sens propre. Accrochant tant bien que mal la charge à sa combinaison, Katarina passa à la mine suivante, made in Bulkarr, et la démantela sans mal. Elle n'avait pas été modifiée et les bulkariotes savaient faire les choses pas cher pour les vendre une fortune : toutes leurs mines se ressemblaient et utilisaient le même schéma ou presque, seule leur furtivité évoluait au fil du temps. Mais bon, l'on n'avait jamais changé une équipe qui gagnait. Elle put récupérer le détonateur ce coup-ci. Disposant de deux charges et n'étant plus capable de bouger davantage, katarina fila vers la navette déposer ses bombes. L'on aurait du prévoir une équipa de ramassage pensa-t-elle tout en déposant ses charges soniques. Cela fait elle croisa un autre qui revenait avec deux bombes lui aussi et fila en silence pour une troisième, se demandant combien de temps allait durer ce petit jeu avec la disparition physique au sens propre... Surtout que l'on avait pas beaucoup de temps, l'autre pirate était probablement désiré par d'autres et mieux valait avoir fini avant qu'ils n'arrivent, histoire de ne pas avoir dégagé le chemin pour Alfred.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaistos (Espé)
Administration
avatar

Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Jeu 22 Juil - 16:41

Duree d'un tour actuellement : une demi-heure.

Katarina :

Kat' en etait a sa huitieme mine maintenant. Le balais incessant l'avait deja obliger a recharger les batteries de son jetpack une fois. Comme a peu pres tout l'equipement du personnel de l'Intrepide, c'etait du materiel Seranien, produit par Balastic Systems, une combinaison spatiale pressurisee mise en vente pour le compte du grand public et derivee de l'armure extremement performante du Pretoire. Elle n'avait certainement pas son equipement ultra-haute technologie, mais presentait plusieurs avantages non-negligeables, comme par exemple sa legerete et quelques appareils utiles (souvent en option). Kat' disposait sur la sienne d'un Jetpack, comme tout le monde, de plusieurs appareils d'assistance au deplacement en vol, d'une batterie de senseurs, et d'un blaster a repetition au poignet. Ce n'etait pas le top du top, mais ca avait quelques avantages.

Alors qu'elle retirait le panneau de la mine, un detail attira son attention dans la partie interieure de cette derniere. Un cable d'alimentation qui n'avait rien a foutre la pendouillait alors qu'un de ses petits panneau de protection s'etait decroche et flottait a l'interieur de la mine. Kat' n'y avait pas fait attention jusque la. Les mines artisanale etaient generalement pas tres belles a voir. Mais ca avait le merite d'etre tres tres bizarre. Elle suivit la trajectoire du cable des yeux jusqu'a l'exterieur de la mine. Un petit globe noir semblait incruste dans la paroi. Un coup d'oeil avec son oeil bionique lui donna alors une information qu'elle n'attendait pas : une camera. Un autre coup d'oeil rapide a sa batterie de senseurs, configuree avec les bons parametres, lui confirma autre chose : des communications partaient regulierement de plusieurs mines du champ ... Ils etaient epies ...

Fin du deminage du champ de mine dans deux tours.

Quelques part dans le champ d'Asteroides :

Le casque de protection d'une armure spatiale Balastic fit son apparition au milieu de l'ecran 14. Celui-la regardait avec un peu trop d'insistance la camera de securite a peine dissimulee que Ruajez avait poser sur son champ de mine. Dans la salle des communication, le Capitaine s'eloigna un instant du terminal et pressa un bouton a cote d'un communicateur. A trois milles kilometres de la, derriere un asteroide, un imposant tas de muscles en armure recevait le message suivant.
    [Ruajez] Barnett ? Ils sont plus malins que je ne le pensait. Ils ont trouve nos cameras.
    [Barnett] D'accord. C'est donc a moi de jouer ?
    [Ruajez] Affirmatif Lieutenant. Faites le menage.

Dans un eclair jaune, le Lieutenant Barnett activa le Jetpack de son armure, et suivit par une quinzaine d'autres hommes lourdement equipes, se lanca dans le vide spatial, sautant d'un asteroide a l'autre. Lorsqu'il approcherait enfin du champ d'asteroide, il couperait le jetpack pour approcher du groupe de demineur en toute discretion, avec la seule force de son elan ...

Le Lieutenant Barnett. Un autre grand nom de la piraterie galactique. Son histoire commencait il y a quatre ans, alors qu'il travaillait dans l'Empire de Nouvelle Prusse, au sein de la Peste Noire. Derange psychologiquement, Barnett avait ete instable depuis son enfance, et pendant l'offensive contre la station Bulkarr, il avait mysterieusement disparut des rangs de la Peste Noire. Considere comme mort, l'Empereur n'avait pas fait attention a son cas. La realite etait tout autre. Accule et desarme, Barnett avait ete le plus dangereux de tout les gardes Prussiens. Sans aucuns probleme, il avait neutralise une escouade complete de Gardes Bulkariotes et s'etait mele aux leurs dans l'une de leurs armures. Barnett n'avait jamais aime son travail au sein des troupes Prussiennes, et il avait alors profiter de l'occasion pour disparaitre dans la nature.

Son nom reapparait dans les registres des services speciaux Erikeans en 2758. Il est alors a la tete d'un petit contingent Carcar qui pose de serieux problemes aux troupes Erikeannes dans la region de l'operation Strangulation. Apprenant qu'il est toujours vivant, Nouvelle Prusse met la tete du traitre a prix : 10 000 credits morts, et envoie 20 de ses meilleurs hommes offrir des services de mercenariat gratuit a Erikea avec une mission prioritaire : tuer Barnett. Malheureusement, aucun des vingt soldats Prussiens n'en vient a bout, et il disparait a nouveau dans la nature.

Il rejoint, avec quelques Carcars, l'equipage de Ruajez six mois plus tot. Comprenant immediatement l'immense avantage que le Bavannois peut tirer de ce petit commando de genie, il lui confie 15 hommes, a entrainer aux techniques de combat et d'abordage de la Peste Noire. Barnett n'y manque pas. Les 15 hommes deviennent les plus redoutables commandos de tout l'equipage de Ruajez. Lorsqu'ils mettent le pied dans un vaisseau, l'Equipage prefere se rendre ... Et ce type la, et ses quinze hommes qui foncent maintenant sur le groupe des demineurs ...

Arrivee du Lieutenant Barnett et de ses hommes dans X tours.

L'Intrepide :

L'Intrepide et ses huits chasseurs d'escorte sortirent enfin du champs d'Asteroide. Heureux de pouvoir souffler un peu, le pilote s'etira tranquillement en soupirant. Mais une exclamation de l'operateur Radar, qui venait de reactiver son materiel, le fit sursauter ... (pour naviguer dans le champ d'asteroide, l'Equipage avait decider de transferer toute l'energie du materiel non indispensable sur le bouclier. Et il y a trop de parasite dans un champ d'asteroide pour qu'un radar ai une quelconque utilite).
    [Op. Radar] Bordel de Merde ! J'ai deux echos en approche rapide. L'un vient de Bulkar, il serra la dans une heure, et l'autre vient de ... Nulle part en fait ... Il serra la dans cinq heure.
    [Op. Radio] Je transmets au chef. Le Second est sans doute un Intercepteur Prussien. Le Premier ... Euh ... J'en sais rien ... On le saura dans une heure.


L'Oriflamme :

L'Oriflamme venait de quitter le systeme Bulkarr, de toute la puissance de ses reacteurs, et de traverser la frontiere Prussienne, lorsqu'une communication de la part de la petite station de controle chargee d'assurer la securite de la frontiere avec la Station Chantier Spatial, expedia un message rapide a l'attention de la Goelette.
    [Prussiens] Appareil non-identifie, ici station 0012. Vous devez probablement savoir que la frontiere Bulkaro-Prussienne est fermee. Nous vous envoyons ici notre premier avertissement. Une escadrille de chasseur d'Interception est en vol pour vous rejoindre et vous escorter jusqu'a l'exterieur du territoire. Veuillez cooperer avec cette derniere et nous transmettre immediatement vos codes d'identification ...

Au vu de la situation, il fallait croire que les tensions entre les deux Etats etaient toujours extremement fortes ... Cette seule incursion territoriale non-autorisee constituerait pour les Soldats Prussiens un veritable pretexte de Guerre ! En effet, si le Traite de la Fin de la guerre de Succession de Nouvelle Francfort avait accorder le controle de l'entree et de la sortie de son corridor d'acces a la station Bulkarr, les Prussiens n'avaient pas manque de reclamer l'ensemble des systemes voisins, et si on leur en avait accorder deux sur les trois, ils les protegeaient maintenant comme la prunelle de leurs yeux ...

_________________
Équipe Administrative.

La fin de l'Espoir, c'est le commencement de la Mort
Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Jeu 22 Juil - 18:58

Katarina expira bruyamment et s'attaqua au détonateur de la mine. Elle regarda à deux fois avant de le déconnecter purement et simplement. Pas de piège comme elle le pensait. Ce travail prenait mauvaise tournure. Kat' réfléchit intensément tout en retirant la spire et finit par trouver une solution qu'elle jugea acceptable et qui éviterait que tout le monde ne se mette à chercher la même chose en même temps. Heureusement elle trimbalait deux spires sur elle ce qui justifiait de retourner au plus vite à la navette. Avec un peu de chance elle sauverait sa peau.

Katarina s'élança en poussant sur le container sans intérêt, l'envoyant valdinguer en direction de l'intérieur du champ et donna un petit coup de son jetpack pour avancer un peu plus vite qu'à l'accoutumée. Elle maintint sa vitesse calmement tout en corrigeant les détecteurs de sa tenue et en tentant de capter des émissions sur d'autres fréquences. Son communicateur n'avait que deux bandes et elle commençait à s'énerver. Les autres en face, ou plutôt autour avaient un plan, mieux valait qu'ils le maintiennent pour l'instant plutôt que de risque une modification sur laquelle elle ne pourrait pas réfléchir. Car la première chose à faire était de sortir vivante, elle, de ce traquenard, l'on verrait après pour les autres.

Elle envoya un message suggérant de nouveaux réglages pour les senseurs directement au pilote lorsqu'elle se trouva à mi distance de la navette et entra à bord pour y déposer ses spires. Elle choisit une communication directe avec le pilote tout en ramenant son FAM3 sur l'avant, elle l'y accrocha afin de pouvoir s'en servir plus rapidement.

-Perso je vois trois possibilités, toi à qui ça faisait rigoler d'aller ramasser des bombes pendant qu'on se faisait filmer sans le savoir. Un ils veulent tous nous tuer et maintenir leur champ de mines mais ça tient pas parce que dans ce cas ils auraient déjà attaqués ou alors fait sauter le champ, après tout peuvent très bien tirer dans de nouveaux astéroïdes hein. Deux ils veulent des otages pour pouvoir s'échapper tranquillement, c'est déjà plus crédible et si c'est ça ils sont déjà presque sur nous. Ou trois ils veulent attirer la baleine à notre aide pour la capturer parce que bon, baleine pour baleine ça vaut du fric, autant pas la faire sauter. M'enfin bref on fait quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation (en RP) : Sur le Titan
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Jeu 22 Juil - 20:57

Dès la communication terminée, le Capitaine de l’Oriflamme jeta un regard à l’Agent d’Ombre Pourpre qu’il connaissait sous le nom de 401. Le véritable nom de 401 était connu uniquement de ses supérieurs, de ses quatre coéquipiers et des archives de l’hôpital Général de Catalia ou l’On avait annoncé son décès officiel. Bai Guo s’adressa au capitaine.

[Bai Guo]: Il serait dangereux pour nous de s’attaquer à des éléments Prussiens. Sans compter qu’ils pourront aisément nous fouiller ou aborder le vaisseau.
[Capitaine]: Nous pouvons sortir du territoire Prussien pour ensuite le contourner et pénétrer dans le système Torino. Du même coup, nous envoyons un message aux prussiens nous excusant de l’intrusion et notre intension de quitter leur territoire, mais en traversant un de leur système.
[Bai Guo] : Cela prendra plus de temps j’imagine.
[Capitaine]; Oui. À ce rythme, nous arrivons dans une heure dans le système Torino. Mais avec des prussiens aux fesses. La deuxième option, le trajet sera plus long évidemment, mais sans les prussiens à nos Basques.
[Bai Guo] : La deuxième option est plus sage effectivement, sans compter que nous ne savons même pas si le vaisseau que nous cherchons se trouve dans le système Torino. La deuxième option est donc plus prudente.

Le Capitaine hocha la tête et Bai Guo sortit de la passerelle pour rejoindre ses compagnons qui se trouvaient dans la salle commune de l’équipage. Ils étaient seuls, leurs équipements près d’eux, prêts à être utilisés.

[Bai Guo]: Le trajet sera plus long que prévu.

Les quatre autres membres d’Ombre Pourpre levèrent la tête à son arrivée.

[402]: Je suppose que c’est pour une bonne raison?
[Bai Guo]: Oui, nous avons quelque petits désagrément avec les Prussiens.
[403]: Il serait bien amusant de combattre quelques soldats de la peste noire.
[Bai Guo]:403, nous ne sommes pas des soldats, même si notre entraînement est spécialement conçut pour nous entraîner à tuer des soldats.
[403]; C’est cela toute la beauté de la chose Bai, il est tellement facile de tendre une embuscade à une troupe de militaires confiant en pleine nuit.
[405]; en plein jour aussi…
[402]; Je vous ferais remarquer que nous n’avons pas terminé notre entraînement les gars.
[Bai Guo]; Il a raison, nous ne sommes pas encore de véritable agent d’Ombre Pourpre.
[403]; Peu importe…

Pendant qu’ils discutaient, 404 les observaient en lançant son couteau militaire dans les airs pour ensuite l’attraper par la lame. Il restait silencieux. En fait, 404 était presque toujours silencieux. Les seules fois où il émettait un son, c’était lors des moments essentiels de communication avec les membres de l’équipe lors d’une mission ou les entraînements. À part cela, il ne parlait que très peu et généralement il ne répondait qu’aux questions ayant comme réponse oui ou non. Sans compter que dans ce cas-ci, il répondait oui en hochant la tête et non en hochant la tête de droite à gauche. Les seuls qui pouvaient comprendre son silence étaient ses coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 23 Juil - 18:48

    [Pilote] Phase 1. On avertit le Boss. Phase 2. On triangule les signals envoyes par les mines pour reperer le Requin Blanc. Phase 3, on brouille le signal. Phase 4. On avertit les equipes a l'exterieur, histoire de leur preparer une petite reception. Le plus credible etant qu'ils fassent demi-tour en constatant qu'ils ont perdu l'image. On les aura peut-etre pas descendu, mais au moins on evitera la catastrophe, et on aura marquer un point avec tout ca : on saura ou se trouve le Requin Blanc, ce qui nous permettra de recentrer nos recherches sur un point particulier du champs d'asteroide.

Il marqua une pause, entra plusieurs donnees dans l'ordinateur de bord du vaisseau, et commenca une longue serie de calculs alors que les armes du Gunship s'activait. Se tournant vers le Radio qui attendait toujours les ordres a sa droite, il lui lanca :
    [Pilote] Avertit les autres equipes, qu'ils se rabattent en formation de defense, et que les membres de l'escadron Falcon elargissent le champ de leurs patrouilles. Semenova, tu trouveras un poste de radio longue-portee, muni d'un encrypteur, dans le cagibi a ta gauche, envoie un message a l'Intrepide ou a la patronne. Et recupere un fusil d'assaut dans l'entrepot. Hesites pas a prendre le plus lourd que tu trouves, les equipes de Ruajez sont connues pour se balader avec des armures Bulkarriotes ... Enfin, artisanale, mais sur un modele Bulkarriote.

Le Gunship commenca alors lentement a manoeuvrer pour former un perimetre de securite avec les autres autour du champs de mine. Mais alors que le radio s'attelait au differentes communications avec les autres equipes pour coordonner une defense efficace, le pilote poussa un juron et tapa du poing sur son ecran.
    [Pilote] Merde !
    [Op. Radio] Quoi ?
    [Pilote] Ruajez ... Il a pose des Sattelites qui servent d'intermediaire entre son vaisseau et le champ de mine. J'ai deja reperer deux de ces foutus emeteurs recepteurs ... Si on veut la position du Requin Blanc, il faudra qu'on aille faire des releves a cote de ces derniers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 23 Juil - 22:00

Katarina s'immobilisa en plein geste et tourna la tête en direction du pilote, l'air quelque peu étonnée.

-J'sais que j'suis pas mal mais j'crois pas être un de tes amours perdus, dit-elle en ramassant la radio et en ouvrant d'un coup de pied un compartiments à armes où elle trouva un fusil un peu plus puissant que le sien. Un type Cleveland à la batterie plus importante que celle de son FAM3, ce qui lui permettrait de disposer de plus de puissance de feu (et de dépenser plus d'énergie dans ses propulseurs à compenser). J'm'appelle Solè Löckaart moi.

Du moins c'était sous ce nom qu'elle s'était engagée dans ce job ridicule sur Scipio, sous ce nom que la patronne l'avait recrutée et sous ce nom qu'elle bossait à présent. Katarina Semenova était recherchée dans le pacte de Jadis pour meurtres contre des agents de l'Etat, trafic d'un peu de tout et pas mal d'autres choses et officiellement, se trouvait toujours en prison sur Gauma pour vol et détention d'armes de guerre. Soledad Löckaart pas contre était portée disparue depuis un an et demi et le visage de Katarina ne correspondait plus qu'imparfaitement à celui enregistré par les services de police -du moins l'espérait-elle-, chirurgie plastique, nouvel œil et correction des brûlures graves après cicatrisation ayant quelque peu changé ses traits.

Entendant ce qui retardait le pilote dans ses supers plans Katarina leva les yeux au ciel en appelant le vaisseau. Elle ne s'y attendait qu'à moitié mais il ne devait quand même pas espérer que cela fonctionne comme sur des roulettes. À croire qu'il pensait affronter un idiot. Katarina passa sur un canal codé, plus un réflexe qu'autre chose, il était probable qu'ils étaient écoutés, du moins autant raisonner comme ça, ça évitait les mauvaises surprises ensuite.

-Groupe de déminage à Intrépide. Risquons sous peu d'être attaqués par un groupe de fantassins lourdement armés.

Katarina réfléchit. Avec de la chance les attaquants (enfin selon le point de vue...) se trouvaient entre eux et les satellites relais. Paradoxalement il s'agissait de l'origine la plus probable et donc celle qui en toute logique, ne serait pas la bonne ce qui laissait une myriade de possibilités. Kat' observa la coque de la navette et se posta à côté de l'écoutille donnant sur l'espace, restée ouverte. Se postant près de l'écoutille avec son fusil elle attendit de nouvelles instructions. Être le chef dans cette galère n'était pas son souhait et rester à l'intérieur était un ticket de sortie tout en se trouvant dans ce qui serait probablement visé en premier.

-Et finalement on fait quoi ? On reste ici et on attend ou alors on bouge vers là où ils nous attendent pas histoire de pas se laisser harceler puis encerclé. T'es notre voie de repli avec tes moteurs et c'est sur toi qu'on tirera en premier. demanda-t-elle en observant un autre membre du groupe ramener trois spires histoire d'en être débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Dim 25 Juil - 19:17

L'escadron Falcon affecte au commandement direct de Yuki Shaniatwel volait dans une formation d'attaque ordonnee et bien preparee heritee de plusieurs annees de conflits. Quatres chasseurs volaient de part et d'autres de l'Intrepide, toutes leurs armes chargees. Et a peine le message en provenance du groupe de deminage fut-il recu que Yuki donna l'ordre d'effectuer un virage sur l'aile afin de plonger a la rencontre des Gunships et des demineurs. Objectif : prendre les fantassins de Ruajez en tenaille, avec pour objectif de tous les eliminer, jusqu'au dernier. Si Ruajez etait prive de ses equipes d'abordage, il n'aurait plus pour seule alternative que la fuite. ou l'affrontement direct avec l'Intrepide. Et dans cette perspective, le Cargo Corsaire de Shaniatwel avait de bonnes chances de triompher, entre autre grâce a la superiorite de sa puissance de feu a la Proue ... Ses turbolasers constituaient une menace a ne pas prendre a la legere.

Le Cargo Corsaire Seranien passa pour sa part en niveau d'urgence cinq alors qu'on signalait l'approche de nouveaux vaisseaux hostiles. Ses armes furent integralement chargee et l'ensemble du personnel technique se tint a son poste.

Yuki s'approchait maintenant a bonne vitesse du champs d'asteroide. Elle contacta rapidement le gunship numero 2 qui semblait avoir pris les operations en mains par la-bas.
    [Y. Shaniatwel] Shaniatwel a gunship 2. Nous sommes en routes pour vous apporter assistance. Tachez de nous indiquer le point d'arrivee des pirates. On les prendra a revers. Defendez le champ de mine et empechez leur approche, et restez loin d'eux si vous ne voulez pas vous taper une vague a concussion dans la poire.

Elle tourna ensuite le canal de son chasseur a destination de ses comparses :
    [Y. Shaniatwel] Falcon leader aux escadrilles une et deux. Tenez vos torpilles a concussion armees.

A bord des gunships on planifiait maintenant une resistance efficace. Des Snipers armes de Clevelands et des soldats dotes de LSF prenaient place dau niveau des diverses portes d'acces, maintenues ouvertes, transformant les vaisseaux en autant de forteresses. Plusieurs equipes avaient egalement pris place sur des Asteroides, et caches derrieres des rochers, armes de lances-missiles Stingers, ils pointaient leurs yeux vers le ciel, attendant l'approche des troupes d'abordages de Ruajez. Au loin, on pouvait distinguer la trainee des quatres chasseurs Bulkars qui slalomaient entre les asteroides.

Alors qu'il manoeuvrait son Gunship pour le dissimuler dans une cavite de l'un des Asteroides sans percuter un autre appareil qui avait pris place sur son aile, le pilote repondit simplement a Kat'.
    [Pilote] Les Grands strateges savent qu'une embuscade est une arme a double tranchant si elle est reperee a temps. Nous allons retourner l'embuscade de Ruajez contre lui. Cela m'etonnerait qu'il soit assez idiot pour se jetter dans un piege aussi visible, mais ca m'etonnerait aussi qu'il accepte de moisir ici lorsque l'ensemble de l'escadron Falcon serra la ...
HJ : Rumulus, tu peux poursuivre ton tour en postant une fois de plus. Il ne se passera rien avec les Prussiens au prochain tour.
kat, tu peux repondre ou ne pas repondre (previens par MP).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation (en RP) : Sur le Titan
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 30 Juil - 0:37

Bai Guo observa ses compagnons pendant qu’ils discutaient sérieusement des capacités de combats de la Peste Noire. 403 était le plus téméraire du groupe, le plus confiant aussi, ce qui pouvait se révéler être très désavantageux et très utile. Tout dépendant de la situation. Cela lui était rappelé mainte fois lorsque Bai Guo regardait la longue cicatrice qui barrait le visage de 403 et qui avait été causée par l’un de ces moments téméraires de l’agent. Toutefois, la cicatrice sur l’abdomen de Bai Guo lui rappelait aussi qu’il lui avait sauvé la vie sans hésitation dans une situation de simulation très haletante, sans compter la réussite de ladite mission grâce à 403. Bref, 403 était la pièce à deux faces du groupe et selon les informations que détenait Bai Guo, il était originaire des quartiers ouvriers de Valencia. Un centre communautaire l’avait trouvé dans un récipient métallique sous une table. Les SSJ l’avait ensuite admis officieusement dans le programme Orphan training. Personne ne savait son véritable nom, mais il c’était nommé Frank par simples soucis de détenir autres qu’un numéro comme nom. Bai avait toutefois pris l’habitude de les appeler tous par leur numéro.

Il y avait 405, le plus intelligent des cinq, un bon stratège, malgré tout c’était Bai qui détenait le commandement du groupe dû à son leadership et à sa haute capacité à prendre des décisions rapidement. De toute manière, 405 lui avait avoué qu’il aurait détesté de prendre la direction du groupe. Bref, il détenait une intelligence qui lui avait permis d’apprendre plus rapidement et de détenir de nombreuses connaissances dans des matières bien précises, allant même sur les coutumes ancestrales d’une tribu d’une centaine de personnes vivant sur Eko. C’était généralement lui qui peaufinait les détails des infiltrations, le comportement exact à avoir, l’accent linguistique particulier à utiliser, etc. Et c’était généralement des détails de ce genre qui permettait la réussite de nombreuses missions. Tel que des filatures, des infiltrations, des interrogatoires et même des enlèvements discrets. Les autres l’appelaient Einstein pour faire référence à son intelligence, mais aussi, pour lui donner un nom.

Et finalement, il y avait 402, alias Psycho (les noms sont généralement trouvés par 403) et qui avait un talent inné pour la manipulation, les malversations et le mensonge à outrance. Les rumeurs sur lui faisaient état d’un total contrôle de ses réactions physique permettant de déceler le mensonge. Sans compter une parfaite maîtrise de soi et un calme généralement apprécié lors de missions. On lui octroyait généralement les interrogatoires et la cueillette d’information capitale, sans compter les infiltrations. Tous avaient reçu une formation identique, stricte et extrêmement difficile. Toutefois, tous développaient un certain talent dans certains domaines, c’était généralement le cas pour tout le monde.

Subitement, la voix du capitaine Andersen résonna dans le vaisseau, celui-ci demandait à l’agent 401 de venir à la passerelle. Généralement, les éléments du SSJ extérieurs à Ombre Pourpre connaissaient uniquement les numéros de matricule des agents qu’ils transportaient. Parfois c’était uniquement leur seul nom. Bai Guo sortit de la salle commune et s’engagea dans une longue coursive menant vers la passerelle. Arrivé, le capitaine Andersen lui présenta son second, le Lieutenant Xavier qui, apparemment, avait eu une idée concernant les Prussiens.

[Lieutenant Xavier]: Au vu les tensions entre les Prussiens et les Bulkariotes, j’ai eu l’idée de l’utiliser à notre avantage. Lorsque nous enverrons notre code d’identification et qu’ils verront que nous sommes sous pavillon Enderasien, nous n’avons qu’a leur envoyer notre feuille de route qui nous sert de couverture et de déclarer que nous avons eut un accrochage avec les Bulkariotes concernant un conflit entre eux et notre client Pergamite fictif.
[Bai Guo] : Cela ne les empêchera pas de venir nous intercepter, mais il y aura une certaine confiance entre nous et eux, ce qui pourrait être avantageux.
[Lieutenant Xavier] : Oui, sans compter qu’ils ne peuvent vérifier notre histoire auprès des Bulkariotes, dû aux tensions entre les deux États.
[Bai Guo] : Notre feuille de route débuterait d'Enderasia pour ensuite se diriger vers Ephèse. Mais lorsque nous sommes arrivés à la station Bulkar pour nous ravitailler, il y aurait eut l’accrochage.
[Capitaine Andersen] : La seule route permettant de quitter le système Bulkar sans changer notre feuille de route aurait été bloquée par quelques forces Bulkariotes. Dans un souci d’éviter un affrontement mettant en péril l’équipage et sa cargaison, l’Oriflamme se serait aventuré dans les territoires Prussiens.
[Bai Guo]: Je suppose que nous continuons vers le système Torino.
[Capitaine Andersen]; Oui, nous allons y arriver avant les prussiens. Dès que nous aurons scanné le système, nous pourrons le quitter, si nous y trouvons rien. L’histoire avec Bulkar n’est là uniquement pour nous éviter des désagréments avec les prussiens lorsque nous aurons terminé dans le système Torino.
[Bai Guo] : Et si nous trouvons se que nous cherchons?
[Capitaine Andersen];Alors, il faudra capturer la cible avant l’arrivé des Prussiens.
[Bai Guo] : Si celle-ci est capturée par les Prussiens, cela ne dérangera pas vraiment les SSJ j’imagine. Puisque les Prussiens verront tôt ou tard l’argent qu’ils pourront se faire en remettant Juarez aux autorités Enderasiennes. C’est d’ailleurs l’objectif de notre mission.
[Lieutenant Xavier]: Sauf si Juarez négocie une entente avec les autorités Prusienne. Il est tout de même une petite légende galactique dans le milieu de la piraterie. Les Prussiens ont toujours besoin de bon commandant de vaisseaux pour leur propre flotte spatiale.
[Bai Guo]: Alors, nous n’aurons d’autre choix que de nous replier. Généralement les SSJ organiseront une mission commandos pour récupérer Juarez en Nouvelle-Prusse.
[Lieutenant Xavier]; Nous aurions fait tout cela pour rien alors…
[Capitaine Andersen]: Rien n’est fait pour rien Lieutenant, croyez-en mon expérience.

Dès la conversation terminée, l’Oriflamme envoya son code d’identification permettant entre autres de déterminer la classe du vaisseau, mais aussi son pavillon et le nom de celui-ci. Ils envoyèrent aussi leur feuille de route et le signalement d’un accrochage entre l’Oriflamme et les Bulkariotes dû à une histoire d’un conflit lointaine entre eux et leur client, un riche Pergamite. Cela expliquait entre autres leur intrusion sur le territoire prussien et leur intention de contourner Bulkar en passant par le système Torino.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaistos (Espé)
Administration
avatar

Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 20 Aoû - 10:55

Durée du tour Actuellement : Une demi-heure

Bai Guo :

La réponse mis un certain temps à parvenir. Visiblement, les Prussiens vérifiaient les informations qu'on leur envoyait. Ils n'étaient pas complètements idiots non plus, et vu que la communication était émise depuis un poste d'écoute militaire contre Bulkarr, cela n'était pas très difficile à faire. Après plusieurs minutes, l'enseigne de communication signala qu'effectivement, une frégate Bulkarriote venait de s'engager dans l'unique corridor hyperspatial menant à Bulkarr, et ce après avoir effectué des manœuvres sur l'autre voie hyperspatiale, la seule qui ne passait pas par le secteur Prussien. L'enseigne de Communication répondit :
    [Prussiens] C'est ok, information vérifiée. Si vous voulez bien vous donner la peine de détourner votre vaisseau en direction de notre station. Nous allons faire les formalités de passage immédiatement avec des moyens militaires. Nous en avons référer au corps diplomatique qui a décidé de vous autoriser exceptionnellement la traversée du Territoire Prussien après vérification de votre cargaison. Ces Bulkarriotes ne respectent vraiment rien. Qu'on ne vienne pas me dire après ça que c'est nous les bandits de l'Espace.
L'enseigne marqua une pause et demanda, comme s'il se rappelait de quelque chose :
    [Prussiens] Au fait, c'était quoi la Raison de cet accrochage ?
Arrivée de Bai Guo dans le système Torino prime dans un tour (prochain tour).

Kat' et Yuki :

L'attaque ne vint pas ... Pendant une demi-heure, les hommes étaient restés à leurs positions et attendaient l'arrivée des troupes de Barnett, qui n'arrivèrent jamais. Bientôt, le chasseur de Shaniatwel pointa le bout de son nez sur le "Champs de Bataille". Il fit un court vol en arc de cercle autour du chantier avant de se commencer à faire ce que les pilotes appelaient "les ronds". C'est à dire attendre bêtement en tournant en rond autour de la position pour que les choses se passent.

_________________
Équipe Administrative.

La fin de l'Espoir, c'est le commencement de la Mort
Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 20 Aoû - 11:32

Yuki serra les dents. Tout ça n'était pas bon. Et naturellement rien sur ses radars. Elle supposait que les Hommes de Ruajez étaient un peu plus intelligents que ça, et qu'ils avaient préféré choisir un "repli de terrain" ou les ondes radars de son chasseur ne les atteindrait pas. Elle actionna rapidement la manette des gaz et fonça vers le champ d'astéroïde, en lança dans sa radio :
    [Y. Shaniatwel] On se sépare. Celui qui les trouve cri !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Ven 20 Aoû - 21:36

Katarina resta tranquillement à bord tandis que le gunhsip se mettait à bouger lentement puis un peu plus vite. Elle se mit à réfléchir, commençant à comprendre ce que voulait l'autre et les règles de cette environnement qui n'en avait que fort peu.

Concrètement il était impossible de savoir où était parti le bâtiment traqué. L'on avait bien une idée générale de sa course par le corridor ce qui donnait une information approximative. En attendant le capitaine de ce vaisseau était très intelligent. Kat' se mit à réfléchir sur ce qu'il cherchait à faire.

Le vaisseau était donc endommagé, il avait besoin de réparer, ce qui nécessitait du temps, chose qu'il avait obtenue avec le déminage à la petite semaines et l'attente d'une embuscade qui n'aurait jamais lieu parce qu'ils avaient été filmés. En cas d'embuscade réussie, l'Intrepid aurait perdu une partie de ses forces de recherches et aurait été confiné à l'attente ou aurait perdu du temps, donc de nouveau un gain. En toute logique ils n'avaient pas vraiment besoin d'attaquer ni même vraiment de tendre une embuscade à moins qu'elle ne fut belle : leur simple présence dans les parages, en cas de découverte du vaisseau, suffirait à paralyser tout véritable assaut ou a restreindre les fores employées dedans. À moins de trouver et décimer les forces d'infanterie adverse, celles-ci avaient retrouvés l'avantage du fait du mouvement de l'équipage de l'intrépid, l'endroit était insondable au radar, ou en tout cas pas sans équipement hors de prix.

Katarina réfléchit encore, le traqué s'était forcément planqué dans un endroit où il n'allait pas ramasser de trop gros morceaux de cailloux sur la tête, de préférence dans un endroit n'attirant pas d'objets dangereux mais également assez grand pour servir de bouclier. Le groupe de fantassins par contre s'était un autre problème. Katarina poursuivit sa réflexion. Finalement qu'ils soient repérés ou pas n'était guère important, le capitaine traqué pouvait se faire une idée de leur position ne serait-ce que par la chaleur émise par les moteurs des navettes ou encore les propulseurs des jets packs. Elle s'arrêta.

-Eh pilote, essaies un peu de faire des balayages thermiques dans le coin, s'ils se déplacent ou se sont déplacés on devrait capter un résidu non ? ça aiderait à les localiser. Aussi s'ils communiquaient avec les mines... plutôt le contraire en fait, les com' transitent toujours par les mêmes sat', tu pourrais pas t'en servir pour les trouver ? Doivent faire rapport si on s'est mis à bouger non ?

En espérant qu'il n'y ait pas eut largage de leurres mais pirate riche ou pas, s'il avait vraiment eut de gros moyens, il aurait acquis un autre astronef pour faire de plus gros coups et ne serait pas resté avec un seul vaisseau et l'équipement de pointe pour pallier toutes les situations... coutait un vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Sam 21 Aoû - 0:30

Le pilote hocha rapidement la tête en signe de négation. Il répondit :
    [Pilote] On l'aurait déjà fait si on avait ce type d'équipement à bord. Les Gunship de cette classe ont été construits pendant la guerre civile Seranienne et dans le camps des Rebelles je te rappelle. Et à l'époque, un simple radar sur un gunship, c'était déjà du Luxe. Il me semble que l'Intrépide à une phalange de capteurs. Je me renseigne.

Le problème des équipages de pirates, c'est que pour chacun d'eux, leur petit vaisseau était leur petit bijou privé. Il le bichonnaient, le trafiquaient, le modifiaient, remplaçaient trente-six milles trucs par soixante mille bidules, mais de manière générale, finissait par ne plus s'intéresser qu'à leur propre vaisseau.

Yuki effectua une embardée pour éviter un astéroïde. Les chasseurs Bulkar M1 étaient des unités de combat et c'est à peine si ils étaient équipés d'un ordinateur. Elle en était réduite à chasser le résidu avec une lunette thermique sur le crâne. Un truc bien futile dans le froid de l'espace. Elle s'apprêtait à renoncer lorsqu'un message lui parvint du Capitaine de l'un des Gunship.
    [Pilote] Cap' ? Dites-moi, vous savez si L'Intrepide dispose d'une phalange de capteurs Thermiques ?
    [Y. Shaniatwel] Oui, ils ont. Mais voyez, j'ai pas du tout envie de demander à l'Intrepide de quitter son orbite et d'offrir à Ruajez une porte de sortie. Non j'ai un meilleur plan. Vous avez réuni combien de mines ?
    [Pilote] J'en sais rien, je dois en avoir cinquante dans ma soute ... Au jugé, je dirais deux centaines.
    [Y. Shaniatwel] Ca suffira. Tout les hommes sont-ils à bord ?
    [Pilote] Presque ...
    [Y. Shaniatwel] Tout le monde rembarque. Lunettes thermiques sur la tête, et tirez à vue sur le moindre jetpack non identifié ... Falcons ? Vol resserré sur la position de l'Infanterie.

Et aussitôt, les troupes se mirent en mouvement, s'engageant dans un long balais entre les Astéroïdes afin d'assurer la sécurité de leurs forces d'infanteries, qui réembarquaient en jetant des coups d'oeils anxieux autour d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation (en RP) : Sur le Titan
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Dim 22 Aoû - 23:59

Appuyé par quelques suggestions de Bai Guo et du Lieutenant Xavier, le Capitaine Andersen envoya un message aux prussiens.

[Capitaine Andersen] : L’initiative est très apprécié, nous avons craint que notre hyperpropulsion ne lâche avant d’avoir pu contourner les territoires Prussiens. En effet, nous avons eu quelques problèmes avec celui-ci nous forçant à quelques réparations sur la station Bulkar. Mais vu les derniers évènements, nous n’avons pu effectuer les réparations nécessaire. C’est pourquoi, pour nous détourner de notre trajectoire, tout en évitant des zones dangereuses pour l’hyperpropulsion, nous allons nous arrêter dans le système Torino pour ensuite utiliser le passage de Torino pour vous rejoindre.

Le passage de Torino était une zone en territoire Prussiens considéré comme étant très propice aux voyages par hyperpropulsion. Les cargos des zones neutres l’utilisaient très souvent lorsque leur destination se trouvait à être la Confédération.

[Capitaine Andersen]: Concernant l’accrochage. Apparemment, cela concernerait une affaire entre notre client Pergamite et les Bulkariotes. Si j’ai bien compris, notre client aurait profité de la faiblesse des Bulkariotes pour leur prendre quelques clients, ce que les Bulkariotes n’ont point apprécié. Mais bon, je me fiche pas mal de leurs querelles, tant que ça ne cause pas de soucis, mais actuellement ces Bulkariotes sont de véritable barbares et comme vous dites, ils ne respectent pratiquement rien.

Si ils demandaient le nom du client, celui-ci et l’entreprise étaient une société fantôme des SSJ servant justement comme couverture dans des situations comme celle-ci. C’était une entreprise qui fabriquait des pièces pour des vaisseaux et non des vaisseaux complet. Les SSJ possédaient même une usine entièrement automatisé sur Pergame pour fabriquer des pièces de vaisseaux, évidemment ceux-ci servaient uniquement pour la flotte de vaisseau des SSJ dispersé dans les zones neutres. Et, évidemment, la soute de l’Oriflamme était remplit de pièces de vaisseaux neufs, principalement pour des chasseurs et des corvettes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héphaistos (Espé)
Administration
avatar

Nombre de messages : 1775
Date d'inscription : 18/06/2008

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Mer 25 Aoû - 14:37

Ambiance ?

Système Torino, Périphérie du Système, Orbite de la Ceinture d'Astéroïde 14, Torino Prime :

Le système Torino était réputé pour son allure dévastée. Un vaste champs de débris. Et la ceinture d'Astéroïde 14, qui avait été capturée par l'orbite de Torino Prime, constituait l'un de ses nombreux points névralgique. Au cœur de cette dernière, une ancienne installation minière, daté d'une époque ou les Néo-Prussiens avaient tenté d'exploiter les importantes ressources minérales des champs de débris, flottait mollement entre les étoiles. Dans un éclat de lumière argentée, un vaisseau sortit d'hyperespace à quelques kilomètres à peine de la superstructure de l'installation. L'Oriflamme venait de rejoindre le combat. Le choix du capitaine Andersen n'était pas un hasard, car aussi proche de la structure minière, sa signature radar était avalée par la station spatiale, longue de trois kilomètres. Il pouvait dès lors se livrer tranquillement à l'analyse des données qui affluait sur son ordinateur au sujet du combat.

Dans le même temps, le Radio se débattait avec le Prussien à l'autre bout du fil, qui lui demandait à présent (et impérieusement), de quitter le système Torino s'il voulait éviter d'être descendu par les deux pirates qui s'y trouvaient ...

Torino Prime :

L'escadron Falcon filait rapidement entre les astéroïdes, scrutant vainement le vide spatial dans l'espoir de repérer les troupes d'assaut de leur adversaire. Malheureusement, ces derniers ne se montrèrent pas. Et les hommes de Shaniatwel purent rembarquer sans trop de soucis dans les Gunships tout en s'éloignant du champ de débris ... Les choses étaient à présent entre les mains de la jeune capitaine Seranienne ...

Arrivée des Prussiens dans huit tours.

_________________
Équipe Administrative.

La fin de l'Espoir, c'est le commencement de la Mort
Charles de Gaulle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Dim 5 Sep - 1:58

HJ : Ahhhhhh ! Mais c'est parce que c'est mon tour que personne ne répond Surprised ! x) !

L'Escadron Falcon poursuivit son vol. Yuki, en tête de la formation lui avait ordonné d'encadrer les Gunships qui ramenaient les hommes vers leurs point d'accroche : l'Intrepide. Tout radars activés, l'œil aux aguets, les appareils des mercenaires poursuivaient leur vol afin d'escorter les ogives récemment récupérés vers le Cargo Saïgonaute. Après quelques instants, ils purent enfin se livrer au vieil exercice des "ronds" aux cotés de l'imposante masse du Cargo. Les Gunships pour leur part, poursuivaient leur vol en direction des hangars du vaisseaux ou ils ne tardèrent pas à se poser.

Commença alors le balais des officiers de pont et des techniciens qui fonçaient dans leurs véhicules utilitaires chargés d'équipement vers les Gunships. Ces derniers s'entassaient dans l'exigu Hangar a tel point que le slalom dangereux auquel se livraient les techniciens faisaient office de véritable exploit.

Dans le Gunship de Kat', le pilote avait commencé à se livrer à ses calculs pendant que l'équipage déchargeait les charges une par une et avec une infinité de précautions. Il ne fallait en abimer aucune. Bientôt, l'officier de pont, en charge du hangar, transmit les ordres du Capitaine :
    [Of. Hangar] Transférez les charges vers le compartiment des lanceurs et montez-les sur les missiles Etalon qui attendent déjà la-bas. On a signalé l'entrée d'un autre appareil dans le système, alors surtout, gardez quelques Etalon en configuration standard. On va en avoir besoin si on doit affronter deux goélettes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katarina Semenova
Initié
avatar

Nombre de messages : 261
Age : -715
Localisation (en RP) : Derrière vous
Date d'inscription : 27/03/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 1 400 000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Lun 6 Sep - 18:17

Katarina attrapa une Spire avec l'aide de trois hommes et l'amena sur l'un des portes palettes du pont. Elle manque de se faire écraser par un autre et jura en s'écartant tout juste à temps pour ne pas voir son bras partir avec un chargement de roquettes. Le jeune femme regarda l'ensemble que l'on était en train de monter en gardant son air pessimiste pour elle. Des missiles soniques de fabrication artisanale montés à la sauvette. Il ne restait plus qu'à espérer que rien n'explose à la tête du tireur.

Les aides de ponts et ce qui s'apparentait à des sous officiers dans n'importe quel bâtiment civil ou véritablement militaire couraient en tout sens dans un chorégraphie qui après examen, s'avérait avoir un sens. Katarina se mit prudemment à l'abri en compagnie de quelques autres mercenaires inquiets lorsqu'un chariot robot, apparemment le seul du pont, passa à côté d'elle en faisant tonner une trompette stridente, signalant au futur écrasé et hypothétique survivant de telles situations une alerte collision imminente, elle était apparemment en veine aujourd'hui, il fallait espérer que cela dure. Une fois en sécurité des vils engins Kat', tout en observant la danse frénétique qui se déroulait sous ses yeux essaye de se renseigner sur la suite.

-Et maintenant on fait quoi ? demanda-t-elle à quelqu'un qui avait vaguement l'air d'en savoir plus.

Tout cela était beau mais avec ce qui risquait d'approcher, en tout cas d'après ce qu'avait dit le chef de pont un peu trop bavard, l'affaire avait de fortes de chances de se terminer en impasse mexicaine, situation dans laquelle Kat' n'avait absolument pas envie de se trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation (en RP) : Sur le Titan
Date d'inscription : 07/10/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   Jeu 23 Sep - 21:24

[Capitaine Andersen]: Coupez les communications avec les Prussiens, il vont croirent que nous avons eut quelques problèmes avec les pirates dans le système Torino.

[Enseigne Ferris] : Nos scans détectent la présence de deux vaisseaux dans le système. L’un à proximité des champs d’astéroïde de Torino Prime et le deuxième caché dans celui-ci. Il nous faudra un peu de temps pour identifier les vaisseaux.

Les SSJ équipaient généralement leurs vaisseaux de façon à ce que ceux-ci aient l’air d’être équipé dans la norme sans que cela soit la réalité. En effet, les équipements installés par les SSJ avaient la fâcheuse habitude de ne point apparaître dans le marché noir des zones neutres. Par exemple, des systèmes de scans de dernières générations, extrêmement chères, très performantes et fabriqué par la CS Spacecraft Society, la société de construction spatiale du Consortium Scientifique Jadéen. D’ailleurs, beaucoup des équipements du SSJ provenaient du Consortium Scientifique Jadéen. Dans le cas qui nous préoccupe, ce sont l’identification des vaisseaux. L’Ordinateur de chaque vaisseau du SSJ possédait généralement une base de données sur les vaisseaux en circulation et leur propriétaire, constamment mise à jour par les SSJ. Il suffisait de détenir le code d’identification du vaisseau pour chercher dans la base de donnés. Et généralement, de grands États tel que l’Union, l’Empire Krypto-Arkilien, Erikea et Jadis pouvaient s’approprier le code d’identification avec quelques manipulations et un peu de temps.

[Lieutenant Xavier]:Enseigne, quels sont les classes des deux vaisseau?
[Enseigne Ferris] : Je ne suis pas sûr, mais l’un est un Cargo de Moyen Tonnage Saigonaute et le deuxième une Goélette Stellaire de classe Ontario.
[Bai Guo]:Le vaisseau de Juarez est une Goélette Stellaire de classe Ontario. Il est possible qu’il se trouve dans ce champs d’astéroïde.
[Capitaine Andersen]; Les Goélettes Ontario sont très fréquentes dans les zones neutres. Il se peut que se ne soit qu’un vaisseau de contrebandier…
[Bai Guo] : Il nous faut donc identifier les deux vaisseaux et leur propriétaires.
[Capitaine Andersen]; Cela prendra tout au plus cinq minutes. Nous resteront caché dans l’ombre de la station minière. Je vous conseil, agent 401, de dire à vos collègues d’aller se préparer à piloter les deux chasseurs du hangar.
[Bai Guo] : En retour, je vous conseil de ne pas activer l’armement et les boucliers. Cela laisserait une signature trop importante qui nous rendrait trop détectable.
[Capitaine Andersen]; Je sais déjà tout cela agent 401. Je sais faire mon boulot. Je suis capitaine de ce vaisseau depuis déjà 9 ans.

Bai Guo hocha légèrement la tête et alla rejoindre ses coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partie de Chasse [Torino]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Partie de Chasse [Torino]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie de chasse entre amie [ Nuage Argentée ]
» une partie de chasse [PV]
» Partie de chasse entre amis [ PV Nuage Etoilé ]
» Une partie de chasse avant d'aller dormir
» Une bonne partie de chasse... [PV Coeur de Jais]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure-
Sauter vers: