Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Premiers pas à Opale.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Premiers pas à Opale.   Sam 25 Déc - 23:11

"Bienvenue dans le secteur Cassiopea, nous amorçons la sortie de l'hyperespace, quinze seconde."

Un décompte se fit sur l'un des écrans du tableau de bord, quelques lampes s'allumèrent. Allongé à même le sol glaciale de la cabine un homme torse nu émit un grognement. Il se releva difficilement, la marque du dallage métallique imprimée sur le visage.
Il frissonna.

"Sortie de l'hyperespace.
Bienvenue sur la planète de Jadis, nous amorçons notre descente sur Opale.
"

Titubant le jeune homme se releva, une raie de lumière illumina son visage, il mit instinctivement des lunettes.

"Vous entrez dans l'espace international, veuillez enclenchez le pilote automatique."

Le pilote appuya sur un bouton, le vaisseau amorça la descente et vint se placer dans un couloir de conduite vers l'espace internationale. Le jeune homme se rendit à l'arrière du vaisseau, dans une petite salle de bain aménagée. Devant la glace, il s'empara d'une paire de ciseaux et vint couper ses cheveux tombant. De longues mèches noires et blanches chutèrent au sol. Une barbe lui était poussée, il n'avait pas de lames de rasoir...
Il jeta un coup d'oeil à son bras mécanique, puis à l'interface greffé à son dos... Il en vint à fouiller les coffres du vaisseau, dénichant une longue veste noire. Il la revêtit.

"Atterrissage fini... Bonne Journée."


Le sas s'ouvrit, et un bouffée d'air pollué vint s'engouffrer dans la navette. Le jeune homme accrocha une ceinture à son jean, y aimantant deux accumulateurs radioélectriques, et passant en bandoulière son pistolet mitrailleur, qui vint se compacter, prenant moins de place.
Il posa un pied sur le quai. le sas se verrouilla derrière lui.
En se retournant, le jeune homme vit que le vaisseau flotté à coté du quai, suspendu à cent mètres au dessus du sol.
Il se rendit devant un ascenseur, l'emprunta et descendit au niveau des bureaux de renseignements, des affiches publicitaires interactives flottaient partout dans les airs. de loin, il vit que des soldats s'étaient rapprochés de sa navette l'inspectant tout en regardant le symbole poinçonné sur la coque.
Il se dirigea vers l'un des bureaux, plusieurs images lui apparaissaient dans le crâne, des mots lui venaient à l'esprit.
Un femme l'accueillit, masquant un certain dégoût, son regard basculant entre le visage de l'étranger et le pistolet en bandoulière. Le jeune homme parla d'une voix sereine mais teinté d'une tonalité étrange, comme s'il n'avait pas parlé depuis des décennies.

"Je souhaiterai obtenir un passeport pour les zones neutres... et, eh... une désaffection pour le vaisseau là-bas.
- Une désaffection?
- La navette doit être remise à niveau pour la rendre inaperçue..
"

La guichetière parut mal à l'aise, et fit expulser le jeune homme. Celui-ci se mit à errer dans les couloirs de la station. Il parvint aux douanes, séparant l'espace international des zones neutres d'Opale.
Quelques images apparurent dans son crâne. Un migraine lui vint, il s'évada par une issue de secours, déserte. Il marcha pendant un long moment, il ne croisa personne à par une patrouille de soldat. Il dû se cacher dans un recoin sombre.

Au final, il arriva dans un hangar, plusieurs vaisseaux y été placés, et seuls une dizaine de personnes s'y activaient. Las, Le jeune homme escalada une pile de caisse, puis s'assit.
Il observa les alentours, essayant de faire passer son mal de crâne.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 1 Jan - 0:19

HRP : Quelques détails insignifiants : Jadis étant une sorte d’utopie humaine, la pollution y est presque inexistante. Sauf celle émanant des vaisseaux étrangers. De plus, il n’y a pas de soldats qui patrouillent à l’extérieur des bases militaire. Peut-être dans la base aérienne de l’Astroport Internationale d’Opale, mais il y en a peu. Toutefois, il y a des agents du FID (Federal Investigation Department) (une sorte de FBI) qui circule dans la zone pour maintenir l’ordre, puisque la police d’Opale n’a aucune juridiction dans la zone internationale. De plus, quand je parle des zones neutres, se sont les zones hors des zones des trois grands pactes. Soit les planètes non-affiliées. Il n’y a pas de zones neutres à Opale…puisque c’est quand même la capitale de Jadis, mais aussi le plus grand centre financier de l’univers connu. HRP.


Deux agents du FID s’approchèrent de James tout en l’observant méticuleusement. L’aigle Erikean sur sa poitrine ne faisait aucun doute sur son identité, toutefois le caractère plutôt sceptique de l’un d’eux l’obligea à lui poser une question des plus élémentaires.

[Agent Brook] : Jeune homme, qui êtes-vous? Si vous n’avez pas d’autorisation pour être ici, nous vous escorteront vers les zones réservées aux voyageurs.

Il avait parlé d’une manière plutôt détaché, démontrant son professionnalisme et sa grande expérience lorsqu’il s’adressait à des civils. Toutefois, le deuxième agent semblait plutôt nerveux, sûrement parce qu’il regardait d’un air suspicieux la ‘’machine’’ qui recouvrait le bras de James, mais aussi parce qu’il n’était en service que depuis deux semaines. Un petit nouveau fraîchement sortie des salles de cours de l’Académie du FID d’Opale. Il était récurrent que ces nouveaux soient jumelés à des plus anciens, surtout pour des tâches routinières telles que patrouiller dans la zone internationale.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 1 Jan - 1:29

Des vaisseaux spatiaux s'arrimaient aux entrepôts, un bal incessant de monstres métalliques... le jeune homme assis en haut de son promontoire observait impassible les ouvriers s'activaient. Comme des fourmis, leurs allées et venus formaient des flux.
L'homme se frottait douloureusement les yeux, voulant faire partir de sa vue ces indications informatiques qui s'y superposaient, en vain. De temps à autre l'un des ouvriers s'arrêtait, lui jetait un regard mauvais, puis repartait à sa tâche.
Un voix le fit sursauté. Il se retourna doucement.
Deux hommes en tenues l'attendaient trois mètres plus bas, chacun portait une arme dans un holster, bien plaqué à leur cuisse.
Le jeune homme vida bruyamment ses poumons. Il obéit à l'injonction des policiers. Enfin contrairement à ce qu'il avait vu sur Erikéa, ce n'était pas des militaires. Tout de même le jeune homme ne se sentait pas rassuré. L'un des deux hommes semblait prêt à dégainer son revolver. De même, le jeune homme jeta un coup d'œil à son pistolet mitrailleur, les deux gendarmes ne devaient pas l'avoir encore vu. Le jeune le présenta bien en vue des deux hommes et pris l'arme par la bandoulière, l'accrochant à son dos. Il se mit alors à descendre du monticule de caisses. L'une, branlante lui fit manqué de tomber sur ses deux protagonistes.
Il arriva en bas.

"Je m'appelle James... enfin je crois. On m'a toujours appelé Quarante et un sinon...
Non j'ai pas d'autorisation, mais je peux retrouvé la sortie seul.
"

James jeta un regard perplexe vers le plus jeune des deux agents, nerveux apparemment. James cacha son malaise face à ces hommes, il ressemblait beaucoup à ceux qui l'avaient poursuivi dans les dédales du laboratoire d'Erikéa.

"En plus il me faudrait des papiers pour acheter de... l'héxanox je crois. Je pourrais pas partir sinon."

James se mordit la lèvre supérieure, sentant qu'il était tombé encore une fois sur une mauvaise rencontre.



_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Mer 5 Jan - 1:14

L’Agent le plus vieux souleva un sourcil, mais rien d’autre sur son visage ne changea. Il affichait toujours un air calme et plutôt indifférent. Mais tout bon homme d’arme savait parfaitement que c’était ce genre d’homme qui était les plus dangereux. Ils étaient généralement imprévisible et leur parfaite maîtrise de leurs émotions était signe d’un grand entraînement et d’une grande expérience. Toutefois, le deuxième, était plutôt prévisible, généralement impulsif, il apprendrait durant son service à se calmer durant son job. Mais pour l’instant, il affichait toujours un air nerveux et jetait des regards furtifs au bras et à l’arme à bandoulière qu’il portait.

[Agent Brook] : Vous croyez? Si vous hésitez sur votre propre identité, je suppose que vous n’avez aucune pièce d’identité? Ne vous inquiétez pas, vous êtes dans la zone internationale, nous ne demandons aucune pièce tant que vous ne sortez pas de cette zone.

Il jeta un regard intéressé par l’arme de James.

[Agent Brook] : Toutefois, le port d’arme est interdit dans la zone. Vous devrez soit le laisser dans votre vaisseau ou bien vous devrez le remettre au Poste centrale du FID de la zone internationale, là, on vous donnera un code d’identification associé à votre arme et vous pourrez le récupérer avant de quitter la planète…qu’y a-t-il Nelson?

Le deuxième agent s’agitait davantage que tout à l’heure et il semblait être sur le point de péter un câble.

[Agent Nelson] : C’est un Erikean Brook!
[Agent Brook] : Et puis après? A se que je sache, les voyageurs Erikean ont encore le droit d’atterrir sur Jadis.
[Agent Nelson] : C’est peut-être un espion Richard!
[Agent Brook] : Alors c’est le plus mauvais des espions Nelson. On ne peut pas dire que Monsieur Smith est d’une grande discrétion avec son tatouage particulier.

L’Agent Brook sortit un terminal holographique de sa poche, écrivit quelque truc dessus puis il le rangea aussitôt hors de vue de James.

[Agent Brook] : Je n’ai rien d’autre à ajouter, Monsieur Smith. Pour votre Hexanox, nous allons vous accompagner vers le bureau des autorisations, vous pourrez aussi déposer votre arme en passant. Pour l’instant donnez-moi seulement votre chargeur. C’est une simple question de sécurité.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Mer 5 Jan - 14:49

James dévisagea ses deux interlocuteurs, surtout le plus jeunes, agités, une sueur poisseuse collée au front. James avala sa salive et fixa un instant le jeune, qui du regard faisait des aller et retours entre son bras et son arme. James inspira tout en écoutant le plus vieux des deux agents, aux cheveux poivre et sel.

"Le problème c'est que j'ai entendu que pour acheter l'héxanox il fallait obtenir un pass..."

Par ailleurs le jeune s'agitait de plus en plus et se mis à parler directement à son probable supérieur. S'agitant et émettant des soupçons sur l'Erikéan qu'il avait en face de lui.
James fit une grimace de mécontentement.

"J'ai des oreilles vous savez! Et pis un espion se baladerait pas comme moi... Disons plutôt que... je fuis Erikéa."

L'agent lui indiqua qu'il allait l'aider, James acquiesça. Puis l'agent, Brooke qu'il s'appelait jeta un regard à son arme. Il lui indiqua qu'il devait déposé son arme à un dépôt, et surtout qu'il devait la décharger dans l'instant. James se mordit la lèvre supérieure. Il se résigna.
Il prit des ses deux mains son fusil mitrailleur.
Il le pointa un instant sur les deux agents.
Puis soudain il porta la main à la recharge et d'un claquement il la désolidarisa de l'arme.
Un dizaine d'intenses éclairs verts apparurent lorsque James éloigna la recharge de l'arme. les courants électrico-radioactifs s'étaient fait très intenses un instant autour de James.
L'Erikéan pris la recharge à plein main, pesant le poids de l'objet puis jeta la plaque grise aux reflets verdâtres d'un demi kilogramme à l'agent Brooke au niveau de ses mains.

"N'approchez pas la recharge d'une source électrique, ça crée des impulsions électromagnétiques"

Le courant présent dans l'arme déchargé devait encore représenté l'équivalent d'un tir, mais James se garda bien de le dire, surtout que soupçonné, il n'avait pas mentionné la deuxième recharge accroché à sa cheville, bien dissimulé sous les plis de son baggie déchiré.
James se rappelait de sa petite altercation avec les militaires du laboratoire érikéan d'où il s'était échappé, il ne voulait pas se retrouver une nouvelle fois désarmé.

"Je dois avoir de l'argent dans ma navette, mais je ne sais pas si le peu que j'ai, et en argent érikéan va changer quelque chose..."

James imaginait déjà de futurs problèmes. Il n'aimait pas cette ville, Opale... D'ailleurs il n'avait connu que celle là en sus de la planète Erikéa. Et les villes lui avaient déjà suffi. Il se demandait à quoi ressemblait une foret.

"Eh bien... je vous suis on dirait..."

James s'apprêta à emboiter le pas des deux agents, tout en essayant de ne pas avoir le jeune en dehors de son champ de vision.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 16 Jan - 1:38

L’Agent Nelson prenait la tête, pendant que l’agent Brook restait au côté de James. Il aurait été plutôt incongru de laisser un parfait inconnu derrière eux, sans qu’ils n’aient un œil sur lui. Ils quittèrent les hangars tranquillement, Brook était parfaitement détendu et la nervosité de Nelson avait diminué d’un cran dû au fait qu’il se concentrait maintenant sur le chemin à suivre. Ils passèrent devant un groupe de techniciens actionnant des monte-charge antigrav, ainsi qu’un autre groupe d’agent du FID qui les salua. Brook et Nelson leur rendirent leur salut, puis ils se dirigèrent vers les ascenseurs magnétiques. Mais ils virent bientôt les deux techniciens s’afférant autour du panneau de contrôle de ceux-ci. Apparemment, il y avait une défectuosité au niveau de la vitesse des ascenseurs magnétique et un de leur collègue était coincé à l’intérieur en montant et descendant à 400km/h constamment. Brook et Nelson décidèrent d’emprunter les escaliers de service. Ils devaient d’abord emprunter un dédale de couloir.

Après quelques minutes à parcourir les couloirs du complexe, le dernier à franchir fût rapidement en vu. Nelson disparut de la vu de Brook et de James lorsqu’il bifurqua vers sa droite pour s’engager dans le couloir. Or, quand l’agent du FID et Smith tournèrent à leur tour, ils virent avec stupéfaction que Nelson avait tout bonnement disparut. Au bout du couloir l’on pouvait voir les portes menant vers la cage d’escalier de service. Or, même si Nelson avait courut de toute ses forces, il n’aurait pas eut assez de temps pour atteindre la cage d’escalier avant que Brook et James ne bifurque à leur tour. La seule explication possible était les quelques portes donnant accès à des salles de stockages et qui donnait sur le couloir en question. Brook fronça les sourcils et appela une fois son collègue. Celui-ci ne lui répondit pas. Il l’appela une deuxième fois avant de prendre son Hypercom pour le contacter. Brook se rendit rapidement compte que son hypercom n’émettait plus rien. On avait brouillé les communications dU le secteur. C'est à ce moment que Brook dégaina son arme.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 16 Jan - 2:30

James se mit à suivre les deux policiers dans les dédales des hangars, de couloirs et de salles formant cette zone internationale. L'agent le plus jeune venait de prendre la tête, ce qui fit baisser d'un cran la tension. Tout en marchant, James ne pouvait s'empêcher de jeter des regards furtifs à ses protagonistes.
James passa devant de nombreuses équipes de maintenance, les deux agents semblaient être connus des services de ce lieu. On arriva enfin devant les ascenseurs, bloqués, hors services, et les dépanneurs semblaient déconcertés face à ce problème. Du peu que James connaissait en électronique, héritage des flashbacks récurrents qui le prenaient en de nombreux moment, cette panne ne semblait pas normale... James fixa profondément les câbles dénudés par les dépanneurs, dépassant d'un boîtier de contrôle. L'un des câbles semblait avoir été rongé par un corrosif puissant. James n'aimait pas ça, mais il alloua son pic de stress à la mauvaise situation ou il était en ce moment même.
L'un des deux agents lui indiqua l'itinéraire de déviation.
James laissa échapper un juron.
Ils s'engouffrèrent dans les escaliers de services. La monotonie des lieux, leurs immensité et la récurrence des messages publicitaires scandés par les interphones laissa échapper un profond soupir de la part de James.
Le complexe de hangars était immense, mais peu à peu, le groupe parvint à en arriver à bout. C'est alors qu'au détour d'un couloir Nelson disparut totalement.
Montée d'adrénaline...
James posa un genoux à terre de douleur, c'était comme s'il y avait eu une petite impulsion IEM, son interface-ordinateur dorsale venait d'avoir un sursaut électronique comme sous l'effet d'un brouillage. Toutes les portes du couloir semblaient fermées, et l'agent Brooke dégaina son arme.
Le rythme cardiaque de James augmenta, et il se mit à respirer difficilement.

"Ca sent la merde..."

James surprit sa main à trembler, cette configuration de lieux lui rappelait le laboratoire d'Erikéa... là ou il s'était réveillé, amnésique.
Instinctivement, et sous l'effet d'un réflexe qu'il ne crut jamais venir de lui, il se pencha à son mollet, en tira la cartouche et l'agença sur son fusil-mitrailleur. Anticipant une quelconque remarque de l'agent, il s'exclama.

"Si vous saviez d'ou je sors, je pense que vous auriez fait pareil..."

James épaula l'arme et s'avança doucement, il scruta le plafond, des lampes néons irradiant une lumière blanche grésillaient par intermittence. le plafond était fait de plaque de plastique blanche quelques peu atteinte par l'humidité.
Le couloir comportait six portes avant d'atteindre le palier de l'escalier suivant.
Instinct militaire, James prit une position discrète et s'avança à pas de loup vers la première porte à gauche. Il la frola de son oreille et n'y entendit aucun son.
Il se redressa soudainement et enfonça durement la porte d'un violent coup de botte métallique. les gonds cédèrent et la porte s'affaissa.
Un bruit sourd retentit lorsque la porte toucha le sol...
Un placard...
James se retourna brusquement vers l'intérieur du couloir. La paranoïa monta profondément en lui, de la sueur tomba à grosse goutte sur ses yeux. Il secoua la tête, des images étranges se superposaient à sa vision erratiquement, s'imprimant à sa rétine, il essaya de faire partir ces résurgences mémorielles de son esprit.

"Je le sens mal..."

James vit qu'il n'avait pas déverrouillé la sécurité de son arme. Stress...
Il baissa l'arme et porta son doigt vers le loqué de blocage des tirs.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 22 Jan - 22:24

L’Agent Brook ne broncha même pas lorsque James sortit un chargeur de nulle part. Apparemment, rien ne l’étonnait vraiment puisque dans la zone internationale il avait vu de tout. Il y avait deux ans, il avait arrêté un homme qui cachait une enfant de six ans dans ses vêtements, la même chose c’était produit il y a 8 mois…mais avec un cadavre. Peu importe. L’Agent Brook regarda l’Erikean inspecter quelques portes.

[Agent Brook] : Laissez moi passer devant. Je connais mieux l’endroit que vous. La majorité des salles se trouvant ici sont des placards et de zones de stockages. Vers le centre du couloir, il y a les portes menant vers de petits entrepôts. Ici, les premières portes sont principalement des placards à droïdes d’entretient.

Brook regarda James d’un œil aguerrit avant d’ajouter.

[Agent Brook] : Si vous savez quelque chose sur se qui ce passe, il serait intéressant de m’en informer, puisqu’il est plus avantageux de détenir tout deux les mêmes informations pour une coopération plus efficace.

L’Agent Brook n’entendit pas une réponse et il passa devant James. Il sortit de sa poche une carte d’accès magnétique qu’il passa sur une petite console près d’une porte. Celle-ci s’ouvrit, laissant entrevoir des droïdes d’entretient et le cadavre d’un technicien. Vu la chaleur du corps, cela faisait moins de 30 minutes qu’il était mort. Du sang coulait toujours le long de sa gorge tranché.

[Agent Brook] : Rapide et efficace. Je ne pense pas que ce technicien à vu quoi que se soit arrivé. C’est l’œuvre d’un ou des professionnels. Je suis certain que l’ascenseur défectueux est leur œuvre.

L’Agent du FID leva de nouveau son arme et continua dans le couloir en faisant signe à James de suivre la parois à sa droite et de prendre les portes de droite tendis que lui prenait la parois gauche en inspectant les portes à gauche.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 23 Jan - 1:51

L'agent Brooke venait de s'interposer entre James et le reste du couloir, l'érikéan fronça les sourcils. L'agent avait l'air peu étonné de voir l'arme de James, et pourtant le stress semblait monté dans le subconscient des deux protagonistes. Il fallut se rendre à l'évidence, l'agent avait raison, et James ne broncha pas devant la remarque du représentant de l'ordre. James surprit sa main droite à trembler et se mit a écouter fébrilement les indications cartographiques de Brooke.
Celui-ci l'invita à s'épancher sur ses connaissances. James émit un rictus de douleur, l'impulsion IEM brouillait sa vue par intermittence et le faisait souffrir au niveau de la colonne vertébrale.

"Notre adversaire, s'il existe est bien équipé... il vient de lancer un... IEM et mon interface dorsale me fait PUTAIN de mal!!! Et puis vous êtes mal tombé avec moi, vous feriez mieux de partir, on en veut à ma peau, et à la votre bientôt..."

Il lança cette réponse à l'agent, espérant qu'il n'en demanderait pas plus, pourtant James continua de marmonner.

"Chié, chié!! Si c'était le labo'... Faut que je me barre d'ici..."

L'agent Brooke s'avança dans le couloir, et à l'aide d'un pass, il ouvrit une porte. Un cadavre chuta. James eut un haut le coeur, non pas que la scène le dégoutait loin de là, mais son interface émit une unique information suite à la taillade violacée et ensanglantée barrant le cou du technicien, et ce fut cette information qui manqua de faire paniquer James.

**Usage d'un poignard militaire érikéan.**

L'agent émit une hypothèse.

"Non pas des professionnels, mais un militaire... érikéan... Merde, Merde, Merde!"

La respiration de James devint sporadique, il sentait la mort planer au dessus de lui, c'était autant la paranoïa que sa volonté de survivre. On venait le chercher, lui... Pour le tuer, le ramener sur Erikéa, continuer les recherches, il ne savait pas, et cette inconnue le faisait frémir.
Des images erratiques et des sons vinrent se superposer pendant quelques instants devant ses yeux. James essaya de se calmer et tenta tant bien que mal de suivre les instructions de l'agent.
Usant la force de son bras androïde, James se mit à forcer une à une les serrures magnétiques des portes situées à droite. A chaque fois, il n'y avait rien. Dans une salle, un rat le surprit, celui-ci fut atomisé par un tir précis de l'arme de James. Un éclair verdâtre et bleuté avait illuminé la pièce pendant un instant. Des restes de chairs carbonisées avaient giclé sur les mur de la pièce.
James, tout en sueur en ressortit, il ne restait plus que deux portes sur la droite avant les prochains escaliers. James déporta son regard vers l'agent. Il prit une profonde inspiration et avala sa salive.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Jeu 3 Fév - 17:53

L'Agent Brook jeta un regard en coin vers James. Il semblait réfléchir. Le danger était quelque part et son objectif premier était de rester vivant.

[Agent Brook]: Un Erikean chassant un Erikean. Intéressant. Il serait plus sage de faire demi-tour et de retourner vers les hangars, là ou il y a davantage de circulation. Notre ravisseur ne pourra pas nous atteindre sans briser sa discrétion. De plus, il est dans notre intérêt que je contacte mes supérieurs. Vous êtes poursuivit, votre ravisseur en tuant ce technicien et possiblement mon partenaire est devenu automatiquement un ennemi de la République. Et puis, je suis sûr que vous savez que à ce stade, vous ne pourrez quitter la planète sans un interrogatoire sur les évènements actuels. J'aime mieux être franc avec vous, puisque vous l'avez été avec moi.

L'Agent Brook savait parfaitement qu'un Erikean recherché par Erikea pouvait être une mine d'information pour les Services Secret Jadéen, des informations, qu'ils espéraient importante, concernant Erikea. Mais Brook n'avait aucune idée si James Smith détenait de tels information. Mais par le passé, des Erikeans avait déjà demandé asile chez les Jadéens en échange d'information. Ils se trouvaient actuellement dans des fermes pitoresques au fin fond de la campagne Jadéenne ou bien travaillant à l'intérieur des SSJ comme collaborateur. Brook s'éloigna des portes de la cage d'escalier et il recula lentement en longeant le mur pour faire demi-tour. Il enjamba le corps de techniciens et il s'arrêta en entendant que James le rejoins.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Ven 4 Fév - 21:15

A la réflexion de l’agent, James émit un long soupir. L’érikéan écouta posément l’agent Brooke, il avait raison, il fallait rejoindre les hangars et se mêler à la foule. Par contre, James tiqua lorsqu’il comprit la volonté du policier d’alerter des autorités supérieures, et le pire fut quand James apprit qu’il allait devoir passer un interrogatoire. Il arma discrètement son fusil. Une sourde pulsion lui disait de se débarrasser de l’agent immédiatement.
Mais il lui serait sans doute encore utile.

« Je pense être déjà assez souvent passer à la question sur Erikéa alors on va tranquillement se rendre vers les hangars et on verra après. »

La main de James tremblait, et il restait deux portes sur la droite. L’agent l’avait dépassé. Pris d’une pulsion de colère, il enfonça les deux dernières portes.
Dans la dernière salle qui était assez grande, on pouvait voir un ouvrier, attablé devant un ordinateur, les pieds sur une table basse. Ce devait être sa pause. James s’engouffra violemment dans la salle. Quelques réminiscences lui fit prendre le comportement adéquate d’un agent Erikéan chargé de la sécurité et de l’ordre.
James plaqua violemment l’homme au sol et lui pointa l’embouchure de son arme sur la tempe.

« Putain, les portes sont insonorisés ou quoi ? T’as rien vu ? Rien entendu ? »

L’homme bégayait, prétendait attendre son coéquipier, priait la personne qui l’avait engendré.

« Merde, ton pote s’est fait égorgé à vingt mètres d’ici et t’as vraiment rien entendu.

Le technicien eut semble-t-il une crise de spasmes, ou de convulsion. Le bracelet accroché à son poignée semblait appeler un service de soin d’urgence, l’unité de soin ne tardera pas à venir.

« Y ‘as vraiment rien à en tirer, on doit se barrer d’ici »

Le sentiment de peur resurgit soudainement dans l’esprit de James, et celui-ci, sans attendre aucune réponse de l’agent s’élança vers l’escalier qui finissait le couloir, celui-ci menait vers les hangars, vers peut-être une sécurité plus importante.
James montait les marches quatre à quatre. Il déboucha enfin sur les hangars, celui-ci était rempli de caisses en déchargement, bouchant la vue, et empêchant une réelle approximation de la taille du hangar.
Horreur ! Aucun ouvrier n’était présent, il devait être plus de midi, et ce devait être la pause générale.
James se sentait roulé, Il se mit à progresser lentement, espérant s’échapper de ce lieu d’effroi. C’était dans ce genre de moment que les choses tournaient mal, et que James redécouvrait des souvenirs qui n’étaient pas les siens.
Détestant ces instants, il essayait toujours de garder sous contrôle chaque variable de son environnement, or en cet instant et selon l’un de ses sentiments profonds, tout semblait lui échappé des mains.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 6 Fév - 22:57

Ce n'est que quelques minutes plus tard que James remarqua que l'Agent Brook avait disparut. Le silence qui régnait dans les hangars étaient oppressant et il y avait de l'Électricité dans l'air. Il perçut un léger frottement à sa droite, mais rien n'était visible. Le hangars était parsemé de petit cargo et de chasseurs personnels, il y avait aussi plusieurs zones de déchargement emplit de caisse métallique anti-gravité avec l'effigit de petites et moyen entreprise qui n'avait pas les moyens de s'acheter de gros cargos. Selon le chiffre sur un écran holographique au loin, c'était le hangars numéro 21. Il y avait aussi de long tuyau élastique qui parsemait le sol, ainsi que de long fils électrique connecté au vaisseau. Le premier était pour refaire le plein de carburant (du Deutérium en général, avec ou sans Glutersteam ou de l'Hexanox) et le deuxième était seulement pour refaire le plein d'électricité, mais aussi pour vérifier toufe les conposantes du vaisseau puisque les fils étaient relié à un salle surélevé au centre du hangars. Il y avait des ordinateurs, écrans et panneau de contrôle à l'intérieur, mais il y avait absence de personnel. Même à l'heure du dîner, l'absence de personnel était plutôt étrange. Et finalement, les deux seuls entré étaient celle qu'avait quitté James et une autre porte à l'autre bout du handars. En exluant bien entendu celle permettant aux vaisseaux de quitter le hangars. C'est à ce moment qu'il entendit le même frottement derrière lui.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 6 Fév - 23:36

James se sentait essoufflé, et à l’aide d’un exercice de respiration, le hangar résonnait littéralement du silence ambiant. James fit quelques pas. L’écho fut long. Des bruits de grattements survinrent derrière un container, James faillit sursauter.
L’érikéan avança jusqu’à atteindre le lieu en question, il n’y avait rien. Le hangar était bondé de caisses et de matériel, des vaisseaux étaient en partance, et le sol était parcouru de câble.
James s’agenouilla et sortit de son interface dorsale plusieurs fils de connexion, à la force de ses bras l’érikéan brisa l’un des câbles, et y accrocha les fils.
Il intercepta des signaux électriques, mais James arracha d’un seul coup les connecteurs, une violente décharge était survenue et il n’avait pu réprimer un gémissement. L’air était saturé d’ondes électro-magnétiques… L’un des vaisseaux devait avoir son hyperdrive allumé. En effet, l’un des petits cargos avait son blindage ouvert et le moteur était exposé à l’air libre, et un doux ronronnement se faisait entendre.
Pourtant, les informations qui se superposaient à la vue de James indiquaient que ces ondes étaient aussi créées par un autre appareil. L’Erikéan leva les yeux, une salle de contrôle était visible, et il fallait la rejoindre pour voir par où l’on pouvait accéder à la sortie du hangar.
James eut la brillante idée de briser un des câbles d’alimentation de gluterstream et le liquide commença à se rependre doucement sur la surface du hangar, s’immisçant entre et sous les containers.

« L’agent… T’es là ?! »

Ce hangar numéro 21 était littéralement un cimetière, aucun son, aucun bruit. C’est alors que dans un éclair de lucidité l’érikéan comprit qu’il était seul… personne ne l’avait suivi. Où était l’agent. La main de James se remit à trembler lorsqu’il désactiva la sécurité de son arme, pourtant il ne savait pas si c’était un tremblement de peur… ou d’excitation. James voulut avancer, or un bruit surgit de derrière lui.

D’un bond et fermant un instant les yeux, il se retourna et ouvrit une salve de cinq tirs. Des éclairs verts bleutés fluorescent illuminèrent le hangar. James espéra après coup que ce ne fut pas l’agent, il se serait signalé non ? James, une microseconde après le tir ouvrit les yeux.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Ven 11 Fév - 5:32

Il n'y avait rien, que les trace noir sur le métal des caisses métallique qui avait subit les tirs. Apparemment son imagination lui jouait des tours, toutefois son instinct lui disait de fuir le plus loin possible du handar. Comme pour confirmer ce fait, les néons blancs qui éclairaient le hangard s'éteignirent une à une et les ronronements des réacteurs d'un des vaisseau s'arrêta brusquement. On avait coupé l'électricité. Les lumière d'urgence d'un rouge sang s'allumèrent immédiatement, rendant le hangard encore plus sinistre. James restait planter là sans bouger, mais lorsqu'il se décida à faire un pas, ce simple geste lui sauva certainement la vie. Un son étouffé retendit à ses oreilles et une balle siffla pour lui écorcher la nuque. Il n'avait avancé que de queques cm et il conclut que la balle avait pour premier objectif de se loger dans sa tête. Il devait réagir vite et rapidement, il était à découvert et malgré le fait qu'il savait d'ou venait le tir, de petit bruit étouffé lui confirma que le tueur était en déplacement. C'était un professionel. Et le fait qu'il ait manqué son tir l'inciterait à ne pas manquer son deuxième coup.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Ven 11 Fév - 21:11

Personne, seulement trois impacts…

« Et merde ! »

Toutes les lumières s’éteignirent, rajoutant une ambiance glauque et macabre à la pièce, on aurait dit que les murs venaient d’être repeints avec du sang. James vit que même l’hyperdrive du vaisseau venait d’être mis hors service… encore une de ces foutus impulsions électromagnétiques.
James douta un instant et fit un pas, il y eut un sifflement et James porta sa main à son cou, il saignait, par réflexe il se jeta derrière un container à l’opposé de l’origine du tir espérant se caché de la vue de son agresseur. La vue de James se brouillait de temps à autre, or il aperçut quelque chose planté dans le container auquel il avait été de dos, rapidement il en extirpa l’objet de son intérêt, c’était une balle, qui n’avait même pas été déformée par l’impact.
Le temps des déductions prit quelques secondes, il n’y avait eu aucun bruit lors du tir, silencieux, le tir était passé si proche que James se sut en face d’un tireur d’élite, de même la balle était estampillé d’un aigle tandis que la tête de la balle luisait légèrement, de l’uranium…
James posa aussitôt la balle à même le sol, et décida de réagir. Jetant un rapide coup d’œil, il fit feu sur la flaque de Gluterstream qu’il avait préalablement répandu sur le sol, le rayon verdâtre fit instantanément s’embraser le carburant, l’explosion qui en résultat fut si intense qu’une dizaine de containers furent soulevés du sol, l’onde de choc fit éclater les vitres des cargos et du poste d’observation. Il y eut comme un phénomène de décompression une grande partie de l’air venant d’être consumée, les oreilles de James sifflèrent violemment.
Petit imprévu, James avait laissé traîner le câble d’alimentation sectionné dans la flaque. En moins d’une seconde, le feu se propagea jusque dans le moteur et étouffa l’hyperdrive en un instant. La carburant encore présent dans la machine fit redémarrer l’hyperdrive et les flammes firent s’emballer le moteur. Le cargo se souleva du sol, arrachant les points d’amarrage gravitationnel et vint violemment s’écraser sur le quai suspendu provoquant une seconde explosion…
Le chaos était total…
Et James zigzaguait entre les containers encore intacts, les oreilles sifflantes, saignant abondamment de son épaule. De sa main robotique, il tenait son fusil mitrailleur et en même temps essayait de retirer un éclat de métal qui s’était fiché dans son épaule suite à la seconde explosion, comme un éclat de shrapnel. Des sirènes d’urgence s’allumaient et hurlaient un message d’évacuation d’urgence.
La retombée des containers avait formé comme un goulot d’étranglement juste avant la porte de sortie, donnant lieu à un certain nombre de lieux de dissimulation. James s’y précipita.
La porte était en réalité un ascenseur qui heureusement fonctionnait encore. James martella le bouton d’appel, se retourna et à moitié caché derrière un container renversé, il se préparait à une attaque inévitable.

« Putain qui t’es, sort de ta cachette, je veux pas crever maintenant, pas ici… »

Dans un gémissement, James arracha l’éclat de métal et sortit une mousse biochimique de sa sacoche, il en recouvrit sa plaie, qui arrêta de saigner.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 12 Fév - 1:15

Pendant que l'ascenseur à gravité descendait, James put entendre dans les haut-parleurs la voix d'un homme annonçant l'évacuation des hangars 19 à 23, ainsi que des terminaux G et H. Tout à coup, James entendit un bruit sourd au dessus de lui. Quelque chose ou quelqu'un venait d'atterrir sur le sommet de l'ascenseur. Comme pour répondre à ses interrogations. Plusieurs coups de feu retentissent et des marques caractéristiques d’impact apparurent sur le plafond métallique, sans le traverser. Cela empêcha James de faire feu à son tour pour éviter les ricochets. Quelques moments après, un laser traversa le plafond en découpant comme du beurre le métal. Mais au même moment, l’ascenseur s’immobilisa et les portes s’ouvrirent. Il était maintenant dans les zones de terminales de zones civiles. Une alarme sonore résonnait dans les terminaux pendant que les voyageurs accouraient calmement pour évacuer. Apparemment, il était dans les terminaux H ou G. Des hommes en habits rouge accouraient de partout, ils étaient apparemment les pompiers de l’astroport. Les multiples écrans holographiques qui affichaient habituellement de nombreuses publicités affichaient maintenant des mises en garde et des plans d’évacuation. James remarqua que plusieurs agents du FID aidaient les voyageurs à évacuer et certains accouraient dans tout le sens pour différentes tâches urgentes. Une légère fumée blanche avait commencé à envahir les hauteurs du terminal. Derrière lui, le plafond chuta sur le sol, c’était le moment pour James de se fondre dans la foule.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 12 Fév - 12:03

James avait réussi à s’échapper, l’ascenseur amorçait une longue descente tandis que James rechargeait son arme. Un bruit sourd vint du plafond de l’habitacle tandis que des impacts de balles apparurent sur le métal. James paniqua une fois de plus et s’affaissa littéralement en dehors de l’ascenseur lorsque la porte s’ouvrit alors même qu’un laser rougeoyant venait de cisailler le plafond de l’habitacle. Par instinct, il appuya sur le bouton de commande interne de la machine, donnant ordre à l’ascenseur de remonter au dernier étage de l’astroport alors que le plafond venait de choir.
Espérant être hors de danger pour un moment, James aperçut le chaos qui s’était emparé de l’astroport, tous courraient de partout, vers les issues de secours, les navettes d’évacuation, et la fumée commençait à se propager, on était dix étages en dessous du lieu de l’explosion. Si la fumée venait jusqu’ici, c’était que le feu s’était répandu sur plusieurs étages mais aussi qu’il fallait redouter de nouvelles explosions.
Les écrans holographiques sursautaient parfois. Et James aperçut plusieurs agent du FID, par mesure de précaution, l’érikéan referma son manteau dissimulant ainsi une bonne partie de son tatouage d’aigle. Il se souvenait alors qu’il avait laissé son véhicule dans le hangar G, promptement, il se mit à arpenter la foule, se dissimulant du mieux qu’il pouvait dans la masse, ses implants cybernétiques aidant peu.

« Y’a pas à dire, je suis dans la merde totale… »

James s’immisça donc dans la foule et parvint du mieux qu’il put à traverser cette première partie du hangar. D’un rapide coup d’œil, James vit de nombreuses caméras de sécurité, son empressement avait dû attirer l’attention car deux d’entre elles le suivaient.
C’est alors que James vit un Tram de service, réservé aux ouvriers menant vers le hangar G et vers les zone de maintenance, avant qu’aucune personne ne puissent l’interpeller, James pressa le bouton de démarrage et le tram s’enfonça dans une ouverture dans l’une des parois du hangar, le plongeant dans le noir.
Les lampes du couloir avaient dû éclater car il était resté deux minutes dans le noir total.
De retour à la lumière, fébrile, il vit le hangar G, même pagaille même trouble, James aperçut son vaisseau flottant mollement à un point d’amarrage au milieu du hangar. Le tram le laissa à un étage au-dessus du lieu en question, que l’on pouvait apercevoir depuis le quai.
James prit alors les escaliers de secours pour descendre jusqu’à la place, là, il se mêla à la foule tout en se rapprochant inexorablement de son vaisseau, son pistolet mitrailleur lui battait les côtes, sa sacoche lui sciait l’épaule et du sang se remettait à saigner de son épaule.
Plus que cinquante mètres se disait-il.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 13 Fév - 5:25

Quand il fût à au moins 40 mètres de son vaisseau, une femme à quelques cm de lui poussa un cri et s'écroula sur le sol. Une éclaboussure de sang asperga un homme tout près qui poussa un cri de surprise. Celui-ci s'écroula au sol, la moitié du visage éclaté. James comprit tout de suite, on lui tirait dessus. Deux autres voyageurs s'écroulère sur le sol, touché par les projectiles, la foule commença à paniquer et èa courir dans tout les sens. La panique générale empêcha James d'atteindre son vaisseau. Une voix de femme résonna dans les hauts-parleur annonçant le début de la fermeture des hangars. Des coup de feu retentit de nouveau et un agent du FID que James n'avait pas vu arriver s'écroula comme une poupée de chiffon, une balle traversa la jambe droite de James, pendant que des gens autours de lui recevait de projectiles sans savoir leur provenance. Tout à coup une troupe d'agent du FID surgit au loin, à la gauche de James, arme en main, il faisait feu vers un endroit surélevé au dessus des grands écran holographique. L'un des projecteur explosa en projetant une tonne d'étincelles vers le sol et James pu voir un homme habillé de nour sauter vers un deuxième écran holographique. Il changea de cible et commença à tirer sur les agents du FID qui commençaient à se disperser.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Dim 13 Fév - 12:01

James sentit comme une puissante poussée d’adrénaline, du sang gicla à son visage. C’était comme si quelque chose d’intense et de pesant venait de se refermer sur son cœur, c’était la peur…
James commença à accélérer le pas, il était clair qu’on essayait de le viser, le petite dizaine de personnes qui venait de mourir à côté de lui en était la preuve.

Un sifflement, une douleur intense…

James mit un genou à terre et porta sa main à sa jambe droite, du sang…C’était la panique, les gens se bousculaient, hurlaient, se piétinaient… fuyaient du mieux qu’il le pouvait, des gens moururent écrasés sous le poids de la foule.

James par instinct guerrier se retourna vers le lieu où tous les agents du FID tout juste arrivés faisaient feu. De temps à autre, un homme noir dissimulé par une ombre apparaissait. Les coups de feu retentissaient, les balles faisaient éclater des unités d’énergies, des écrans, des lampes, on aurait cru pendant un instant que c’était le début d’une guerre.
L’érikéan ouvrit le feu de son arme vers la position du tireur, déchargeant l’intégralité de son chargeur vers la position présumée de sa cible, la salle fut illuminé des rayons énergétiques verdâtres si caractéristique du pistolet-mitrailleur de James, plusieurs fois, un rayon heurtait une mini-générateur fixé aux écrans holographiques, la minuscules impulsion magnétique qui en résultait faisait grésiller le matériel informatique, plongea par intermittence la salle dans une pénombre macabre.
Puis il se traina vers sa navette, boitant maladroitement, il perdait trop de sang. James se pencha et déchira d’un geste brusque une partie de la robe d’une femme dont la tête avait éclaté sous l’action d’une balle de calibre militaire. Puis il se mit à couvert du mieux qu’il put derrière un chariot à bagage totalement rempli.

James se fit un bandage pour ensuite le recouvrir d’une mousse biochimique.
Alors, il vit un petit miroir au sol, une femme ou une enfant avait dû le laisser tomber ici. D’une main il tendit la petite plaque au-dessus des bagages pour avoir une vue d’ensemble de la situation à travers le reflet que lui offrait l’objet.
Plusieurs agents venaient d’être tués et plusieurs étaient blessés, le protagoniste inconnu ne faisait pas dans la dentelle, James crut apercevoir une ombre sur une plateforme surélevée.
L’érikéan se tourna vers sa navette et mis en place une connexion entre son interface dorsale et le moteur de bord.

Sur le vaisseau, un grincement se fit entendre et une large plaque glissa sur une série de rails fixés sur la coque. La plaque était en fait un canon turbolaser de petite taille, sans visibilité, James fit feu de cette arme quelque peu à l’aveuglette, et un série de rayons rougeâtre illuminèrent la salle pour venir exploser un peu au hasard prés de cette plateforme ou James avait cru voir son poursuivant.
Arrivé à ce niveau, James recourut à toute la force dont il disposait et fonça droit vers la navette, il glissa dans une flaque de sang et chuta lourdement au sol, à peine vingt mètres le séparait du cockpit de son vaisseau. Mais pourtant James préféra jouer la sécurité et tandis que son vaisseau faisait toujours feu, il se dissimula derrière une colonne de métal qui ornait la salle. La jambe de James se remit à saigner.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 26 Fév - 8:40

Les terminaux des voyageurs étaient dans un chaos sans précédent, l'activation d'un armement non-autorisé dans les terminaux fit réagir immédiatement l'IA de l'Astroport qui pénétra dans le système du vaisseau pour y désactivé en quelque secondes tout les systèmes opérationels. Or, malgré tout, le canon du vaisseau avait eut le temps de tirer au moins une dizaine de fois, se qui suffit pour faire fuir le ravisseur qui disparut du champs de vision de James et des agents du FID.

[IA]: Fermeture des hangars complétée. Désactivation complète des appareils des terminaux G à H amorçée. Lancement des procédures d'évacuation conforme au protocole d'action numéro 17.

Au loin, le sol se souleva de quelques centimètre, ce qui laissa le temps aux personnes se trouvant dessus la zone surélevé de se déplacer. Une minute après, le tout se souleva de près de trois mètres et tous purent voir des passages se perdant dans les profondeurs de la terre. Généralement, ces passages souterrains étaient utilisé pour éviter un traffic monstre vers les sortit des terminaux. Pouvant causé des mouvements de foule meurtrier. Une dizaine de passage s'ouvrit et des centaines de personnes s'y engoufrèrent suivant les indications lumineuses. Des agents du FID coordonaient l'évacuation. D'autres agents (une douzaine) encerclaient maintenant James Smith, le tenant en joue et hurlant à celui-ci de lâcher son arme et de se rendre les mains bien en évidence, face au sol. Des hommes et quelques femmes en combinaisons blanches surgirent de nul part et s'occupèrent des blessés par balle, c'était apparemment le personel médical de l'Astroport.

[IA]: Foyer de l'incendie éteints. Intervention du personel anti-incendie autorisée. Procédure d'isolation du hangars 21 activé. Activation des systèmes d'évacuation d'air d'urgence.

La fumée blanchâtre-grisâtre dans les hauteurs des terminaux disparut en quelques secondes.


_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Sam 26 Fév - 15:05

C’était le chaos, le vaisseau tirait des salves d’énergie dont la puissance d’impact créait des explosions et projetait des milliers de gerbes d’étincelle sur le sol de métal du hangar. Le hangar résonnait des tirs se dirigeant vers les ombres derrière les écrans. L’un de ceux-ci chuta au sol, déclenchant des petits arcs de plasma.
C’était une scène de guerre, et la saturation de fumée, de tirs, de gerbes de feu faisait s’agenouiller de terreur les civils pris entre deux feux…
Se trainant vers sa navette, James se glissa derrière un cadavre qui le sauva d’une balle dans la jambe, une deuxième balle… L’Erikéan avait peur… pour sa vie, pour son futur, pour tout ce qui se passait en ce moment… Tout allait trop vite.
James parvint jusqu’à son vaisseau lorsqu’un bruit de connexion retentit dans le cockpit, faisant taire le turbolaser fumant. Il n’y avait personne dans le vaisseau, son compagnon d’infortune Spin’, ce robot… avait dû s’enfuir en voyant la scène de guerre débuter. Contrarié, l’Erikéan lâcha un juron.
Une voix informatique résonna dans le hangar supplantant le bruit des coups de feu, qui se turent instantanément, l’opposant invisible avait dû s’enfuir. Par ailleurs, le moteur de la navette se tût, piraté… Il était donc impossible de repartir en vaisseau.

« Merde… Spin’ !? Spin’ ?! … Fais chier ce robot !

James se mit à ouvrir frénétiquement les casiers de la navette, se tenant maladroitement sur sa jambe valide. Il dénicha une bombe de mousse médicale potable et aspergea sa blessure par balle à la jambe, ainsi que l’entaille qu’il avait à l’épaule. Il se rendit compte que ses mains tremblaient, que ses jambes étaient flageolante.
Puis il ressortit du vaisseau, c’était la cohue, tous les civils se ruaient vers les ouvertures qui étaient apparues dans le hangar, James plaça son arme en bandoulière, et tenta de se dissimuler dans la foule.
Des hommes en blanc s’agitaient, s’occupant des multiples blessés autant civils que militaires, et alignant les cadavres. Le service mortuaire n’avait pas tardé. Boitillant sur une jambe, James commença à se diriger vers l’une des sorties, un violent coup le fit chuter au sol, un coup de crosse dans le dos. Son visage heurta violemment le sol, des gouttelettes de sang coulèrent.
Se relevant difficilement et rouvrant les yeux, il vit que la foule s’était entièrement écarté de James, et des badauds se faisaient spectateurs de la scène.
Alors qu’une nouvelle allocution de l’IA se faisait entendre, une douzaine de soldat avaient entouré l’Erikéan, le pointant de leur arme de service. On le menaça de faire feu, une injonction siffla. James s’exécuta, les bras tremblant, la sueur dégoulinant de son front et de ses cheveux.
Il leva les mains en l’air, tenant dans la première son pistolet mitrailleur. De son autre main robotique, dont l’aspect étrange pouvait troubler plus d’un soldat, il décrocha le chargeur de l’arme et le plaça en évidence devant lui, alignant par ailleurs l’arme avec le chargeur. Il sortit un couteau de son sac et le posa sur le pistolet-mitrailleur. Puis James recula de trois pas.

« Par contre pour ce que j’ai dans le dos, je peux pas l’enlever… »

Il venait de prendre un ton mêlant ironie et sarcasme. Il venait de montrer son interface dorsale, émettant une petite lueur turquoise malsaine. De même, il ne se sentait pas rassuré.
En effet, là où il était agenouillé, un tireur embusqué pouvait facilement le mettre à mort.

« Je me rend, mais… emmenez-moi à un endroit où on risque pas de me flinguer… »

L’Erikéan commençait à stresser, et il ne pouvait tenter aucun piratage, c’était comme s’il sentait la présence de l’IA au-dessus de lui. Une intelligence électronique qui considérait l’interface de James comme un intrus électronique.
La fumée qui avait envahie le hangar disparut en quelques secondes, la ventilation venait d’être réenclenchée et dans le hangar seuls les militaires et le service de santé étaient encore présent. Plusieurs agents se rapprochaient, un haut gradé semblait être présent. James voulut l’interpeler. Sentant un brin de courage monter en lui, James s’exclama.

« Si vous garantissez ma sécurité pour l’instant, j’ai des informations sur Erikéa ! »

James Smith se sentit soudainement mal, sa vue se troublait, ce devait être la perte de sang, mais aussi les émotions qu’il avait expérimenté ce jour-ci. Pour une première virée sur Jadis, celle-ci avait été mouvementée. La vue de l’Erikéan se noircit, et il perdit connaissance.

[HRP : On poursuit dans les locaux des SSJ ? ...DST ou CICD?]

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Jeu 3 Mar - 23:51

Les agents du FID mirent des menottes à l'Erikean et réquisitionnèrent son vaisseau. Discrètement, il fût placé sur une civière anti-grav et mit dans un ambulance surveillé par deux agents du FID et escorté par trois voitures de police. La situation était devenu calme dans les terminaux de l'Astroport, des journalistes Jadéens et étrangers s'exitaient en périphérie tentant de contourner la barrière de policier impassible qui ne cessait de répéter ''aucun commentaire'' à leurs questions. James fût amené à l'hôpital militaire de Milicent District. L'Hôpital se trouvait au bord de la Pearl River, la rivière séparant Opale en deux. De l'autre côté, l'un pouvait voir l'immense centre-ville de la Cité, avec ses tours blanches et brillante, centre financier de la planète et de l'univers connu. L'on pouvait aussi apercevoir la tour gouvernementale, un peu à l'écart des autres tours, se situant davantage dans le districte de la Vieille-Ville. Bien que la tour soit particulièrement loin, l'un pouvait l'apercevoir à plus de 200km à la ronde. C'était là que le Président de la République travaillait. L'hopital n'avait rien de vraiment particulié. Un bâtiment à l'architecture Coloniale Terrienne, il avait été construit il y a de celà 300 ans par les anciennes autorités Terrienne. Pas tradition, l'hôpital était resté un militaire et bien entendu, il avait été agrandit au fil du temps pour y ajouter quelques ailes. James avait été amené dans l'aile J et un médecin militaire avait soigné ses blessures en deux temps trois mouvements. Elles étaient superficielle pour la médecine Jadéenne, mais sur un monde comme Pergame...elles pouvaient être mortelles.

James passa trois jours à l'hôpital sous haute surveillance. Il fût étonné dès son réveil de ne pas être interrogé par quelques agents du FID ou autres organisations gouvernementales nébuleuses. Le troisième jour, un homme pénétra dans la chambre et James le reconnut tout de suite, c'était l'agent Brook. Celui-ci resta un moment a quelque mètres du lit avant de s'approcher d'un air grave.

[Agent Brook]: L'ont va te transférer dans les bureaux du SSJ à Opale. Ils se trouvent dans la Vieille-Ville. Tu te demande sûrement pourquoi aucune interrogatoire n'a débuté. Ton cas cause quelques disputes interdépartementale. L'incident dans l'Astroport concerne le FID, or lorsque tu a déclaré détenir des informations sur Erikea, celà concerne alors le CICD. Pour finir, le fait que tu sois Erikea et que tu détienne des informations sur Erikea a amené le doute que tu sois un agent Erikean, sans compter le tueur qui a foutu le bordel dans l'Astroport. Alors le FSD s'en est mêlé aussi. Sans compter que la DST montre de l'intérêt pour tes quelques machins mécaniques.

L'Agent Brook resta silencieux un moment avant de continuer.

[Agent Brook]: Et puis il y a le Gouvernement et le Président qui se rajoute au lot. Le Secrétariat à la défense voudrait bien t'interroger sur des informations militaire Erikean. Et puis le Président veut des explications sur l'incident de l'Astroport. Il faut dire que cet incident à fait plus de 82 morts et plus d'Un millier de blessés. Alors, pour ton intérêt, tu va devoir tout déballer...parce que avoir 4 départements du SSJ, le Gouvernement et le Président sur le dos...généralement, les fautifs se retrouvent à Fort-Justitia.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Ven 4 Mar - 1:37

Tout ce qui avait suivi avait été comme un étrange rêve il avait été transporté dans un hôpital, tout était d’une blancheur éclatante, aseptisé et contrôlé. Soigné, et même surveillé, James crut qu’il devait représenter une machine précieuse, une marchandise, et même… une rareté, en effet en tant qu’Erikéan, et surtout en tant que plausible traitre à sa nation, d’ailleurs, il ne savait même pas s’il était véritablement un érikéan. Ainsi, il passa trois jours sans que rien ne se passe… personne ne rentra dans sa chambre, et seulement deux gardes gardaient son « lieu de résidence ». On lui avait donné un nom, Milicent District, l’hôpital militaire d’Opale bordant un fleuve, la Pearl River, James pouvait l’apercevoir depuis sa fenêtre tandis que la clarté du jour lui semblait totalement opposée à l’âpre ciel pollué d’Erikéa.
De même, durant tout ce temps « perdu », James avait fouillé les tréfonds de ses faux souvenirs, ou plutôt souvenirs implantés, il avait vécu une série de flashbacks et de réminiscences étranges qui lui avait vrillé le crane.
Rien de spéciale à ces journées d’ennui par rapport aux deux semaines qui venaient de s’écouler, deux semaines depuis son échappé du labo’. Cet endroit maudit qui lui flanqué une telle chair de poule à chaque pensée qu’il en perdait ses moyens…
Ce fut le troisième jour qu’un homme connu rentra, l’agent Brooke.

« Merde alors, je croyais que le tueur vous avez égorgé comme votre collègue… Au fait… condoléance pour sa famille. »

L’agent se lança dans un grand exposé de la situation. Les agences en lice pour l’interrogatoire du sujet 41, un intérêt croissant de la part du pouvoir politique. En gros James se sentait comme un objet d’étude militaire, politique, secret et surtout en danger. Comme quoi, entre Jadis et Erikéa sa situation n’avait pas changé… James passa ses mains dans les cheveux, il vit qu’on avait dû les couper, ses longues mèches noires avaient disparu. James sentait qu’il devait bien des explications à cet homme, qui avait risqué sa vie pendant un instant à ses côtés…

« Bon, avant de vous expliquer ce que je suis… enfin ce que je crois être une question me brule les lèvres… Dans les couloirs du hangar, dans les escaliers de maintenance, comment vous en êtes-vous sorti ? Le tueur était à nos trousses… Enfin aux miennes. »

Avant d’attendre une quelconque réponse, James rempila, il sentait une sourde colère monté comme si tout ce qui lui était arrivé remontait d’un seul et unique coup.

« Donc… Je sais que ça va paraître effarant, et je vais vous dire, enfin vous expliquer de la façon la plus simple ce qui m’est arrivé ces derniers temps. Jusqu’à il y a deux semaines, je n’ai aucun souvenir, strictement aucun, je me suis réveillé dans un laboratoire érikéan, top secret apparemment et dissimulé sous l’un des terminaux de l’astroport d’Erikéa. En me réveillant, je me suis retrouvé dans une sorte de salle de test. Sur une machine et sur cette machine il y a eu un disfonctionnement, une machine de neurotransplantation… Enfin c’est ce que j’ai découvert en consultant une encyclopédie universelle, celle de ma navette. »

James se mordit la lèvre inférieure comme s’il se sentait stressé, comme s’il croyait que l’officier n’allait pas le croire.

« Le disfonctionnement… c’est qu’en fait il y aurait eu une transplantation littéralement foireuse de six personalités dans mon crane, je ne suis plus celui que j’étais avant, j’ai été torturé, mutilé, renommé, je me suis perdu dans ce laboratoire et à jamais… j’ai même perdu mon vrai nom… je ne suis plus qu’un numéro, le sujet quarante et un. »

L’érikéan mima un geste, comme s’il jetait des feuilles au vent.

« Et puis j’avais ce foutu appareil dans le dos, une… interface aux réseaux érikéan lorsque je suis à portée, un décrypteur universel aussi… Le pire dans tout ça c’est ces putains de souvenirs implantés dans mon crane… C’est comme un savoir instinctif, des photos, des vidéos, des souvenirs et mêmes des connaissances qui resurgissent. Je peux utiliser des choses que je n’ai jamais vu, ni même touché…
Enfin durant mon échappé de ce putain de labo’ j’ai buté au moins une dizaine de soldats et involontairement une vingtaine de scientifiques.
»

L’érikéan leva son bras mécanique, un bras fin, se terminant par trois doigts, ce bras en lui-même était un peu plus long que celui organique de l’Erikéan.

« Et tu vois ça, apparemment c’est un putain d’artéfact extraterrestre, mon bras s’est fait cisaillé lors de ma fuite, et cette merde de mécanique était pas plus grand qu’une bille au départ et en quelques heures le métal s’est développé et a recréé mon bras, en plus le métal continue de s’étendre merde... Si je suis pas une curiosité scientifique… »

James se tourna vers l’un des coins du plafond, une caméra le fixait.

« Enfin Brooke… Vous direz à vos supérieurs qui m’observent en ce moment que je leur parlerai en face à face… et pas à un pion sans t’offenser… Car je ne dois pas être pris à la légère. J’ai le savoir potentiel et accumulé de six personnes, et un accés probable à ce que vos services appellent la BDM… Alors si vos supérieurs veulent des infos bien que je pense qu’ils en aient déjà trouvé en fouillant mon vaisseau, je ne les leur fournirais que sous certaines conditions et c’est non négociable…
Enfin, j’aimerai savoir qui était le tueur de l’astroport, bien que j’ai des soupçons.
»

James commença à se tenir le crane dans ses mains, il avait comme une intense pression, un tambour dans sa tête, des images, des sons, des souvenirs se révélaient. Le bras organique de James fut pris de spasme.

« Je suis prêt à dire ce que je sais, à le répéter à tous vos putains de services secrets à la con… Et même à votre président si cela lui chante, mais j’ai besoin de protection, et surtout d’une aide. Alors que vos supérieurs se bougent le cul et viennent me voir au lieu de rester planquer derrière une caméra, j’ai pas peur. »

L’Erikéan se rallongea dans son lit d’hôpital. Il se massa les yeux.

« Je suis désolé Brooke, mais j’ai vécu trop de choses ces dernières semaines pour les supporter, et puis je suis même pas sûr que mes infos soient valables.
J’aimerai qu’on me laisse seul ou que l’un de vos… éminents supérieurs vienne. Je suis à la fois d’humeur loquace et massacrante.
»

James scruta le plafond d’une blancheur aseptique effrayante pour cet homme qui s’était réveillé dans une geôle hideuse. L’Erikéan se sentait piégé, mais aussi désarçonné par tant d’évènements, mais aussi de conflits et de rivalités qui pesaient sur sa personne.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rumy
Administration
avatar

Nombre de messages : 1396
Age : 27
Localisation (en RP) : Au coeur d'une étoile de sagesse.
Date d'inscription : 10/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits:

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Jeu 17 Mar - 0:16

L'agent Brook resta silencieux durant tout le monologue de James. Dès que celui-ci fût terminé, un silence de quelques minutes s'installa et James compris que c'était uniquement pour que celui-ci se calme un peu.

[Agent Brook]:Dans cette cage d'escalier, tout avait une large avance comparativement à moi. C'est comme ça que j'ai vu le tueur se mettre en action. Je ne l'ai aperçu que trois secondes et pourtant j'ai tout de suite su que c'était un gros morçeau. C'est pourquoi j'ai tout de suite quitter la cage d'escalier en descendant vers le bas, au lieu du haut pour pouvoir avertir les respondables du FID dans l'Astroport le plus rapidement possible. Dès que j'ai pu avertir le FID de la situation, il y a eut l'explosion...puis tout à dégénéré comme tu a pu le constater. Il faut dire que grâce à mon appel, les agents du FID ont pu réagir rapidement.

Il resta silencieux de nouveau, laissant le temps à James d'assimiler l'information.

[Agent Brook]: Ce soir, le Directeur va venir te voir, mais pas avant. Soit seulement patient. Il est actuellement avec le Président et il faut dire que le Président est particulièrement contrarié de la situation. Il faut dire que chaque attentats, bien que se n'en soit pas un en soit, ramène le spectre des années sombre du siècle dernier ou des attentats, assassinats en pleine rue et des fussilades étaient monnaies courantes.

Brook se leva et fit un léger salut de tête avant de quitter la pièce. Quelques minutes plus tard, un médecin pénétra dans la pièce pour venir changer les bandages à regénération cellulaire et vérifier les mouvements musculaires de la jambes blessés de James. Le médecin parut satisfait et il écrivit quelques notes sur un holopad avec un stylo magnétique. Il émit un simple ''bonne soirée'' et il quitta la pièce sans porter un seul regard aux deux agents du FID qui surveillait le ''prisonier''. Comme promit, vers 22h, heure d'Opale, un homme pénétra dans la pièce. Il portait un de ces complets gris, ni trop bon marché, ni trop cher et qui permet de passer inaperçut dans une foule. Il fit signe aux deux agents de quitter la pièce et ceux-ci s'exécutèrent en silence. L'homme s'approcha du lit et s'assit sur le fauteuil à la gauche de James. Il resta silencieux pendant un moment avant de se présenter.

[Richard Bowell]: Je suis Richard Bowell, Directeur des Services Secrets Jadéen.

James s'attendait à rencontrer le Directeur du FID en personne, mais le Directeur des SSJ, c'était plutôt innatendu.

[Richard Bowell]: Je pense que vous vouliez voir un des supérieurs des SSJ? Pour négocier votre situation je supose? Et bien je vous écoute Monsieur Smith. Je voudrais d'abord que vous me racontiez se qui c'est produit aujourd'hui dans l'Astroport Internationale d'Opale. Plusieurs points sont actuellement dans l'ombre, il nous avons que très peu de témoins ou pas du tout pouvant nous raconter les évènements et les circonstances de l'explosion dans cet Astroport. Pour l'instant les enquêteurs de l'Agence Fédérale d'enquête sur les Incendies (AFEI) inspectent les décombres du hangar 21 pour déterminer les causes de l'explosion.

_________________
Gestionnaire de la République de Jadis, du Royaume de Shluikaas, de la République de Pergale et des États Veryyliens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Smith
Initié
avatar

Nombre de messages : 487
Age : 26
Localisation (en RP) : Au fin fond de l'espace connu.
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   Ven 18 Mar - 22:57

James se calma peu à peu, il est vrai que l’agent avait dû rapidement réaliser un rapport à ses supérieurs, celui-ci ayant promptement réagi avait probablement évité un bain de sang encore pire.
Puis James apprit que le directeur allait venir le voir, le directeur de qui… de quoi ? En pleine discussion avec le Président… Cet homme devait être très important, et pourtant James se demandait quelle valeur en tant qu’érikéan il pouvait avoir pour recevoir la visite d’une personne si haut placée. D’après ce qu’il avait subi dans les laboratoires d’Erikéa, il aurait suffi d’un bourreau et de quelques heures pour faire le même travail…
James s’allongea dans son lit, contemplant la blancheur de la peinture qui recouvrait le plafond.
L’agent prit son congés et disparut par la porte, alors James se redressa et voulut lancer une dernière question à cet agent, qu’il ne rêvera sans doute jamais… Son coéquipier avait-il été tué, ou non… Ou était-il encore disparu ?

L’attente fut longue, sa seule visite fut un médecin. Bien que celui-ci souriait, James remarquait bien que c’était un sourire forcé, le médecin ne devait pas se sentir à l’aise face à son patient, gardé en permanence par deux agents du FID, mais surtout, possédant un aigle érikéan tatoué sur la poitrine… en sorte pour le médecin, cela voulait tout dire.
James plongea dans le sommeil.

Il rouvrit les yeux, la nuit venait de tomber et l’éclairage de la chambre s’était tamisé. L’heure, indiquée en rétroprojection sur le plafond présentait 21 :51, Selon les dire de l’agent Brooke, l’homme en question… le directeur ne devait pas tarder. Justement, il ne tarda pas. Un homme en complet gris, on aurait dit Monsieur Tout-le-monde… Et pourtant, il émanait de lui une aura étrange. Alors le visage de l’homme apparut au détour d’un rayon de l’éclairage. Alors, la vision de James parut un instant étrange, c’était comme si l’on projetait des informations dans son crâne, retransmises, et affichés dans ses yeux.

Citation :
Individual : Richard Bowell [concordance : 89,34%]
Job : JSS’s Director.
Target n°21: Must Be Killed.

James cligna des yeux avec insistance, l’information venait de disparaître comme elle était venue.
L’homme se présenta, il n’avait apparemment pas remarqué le comportement de son interlocuteur, qui n’avait duré qu’une seconde… C’était donc bien Richard Bowell, et c’était le directeur des SSJ, non pas du FID, mais du SSJ, les services secrets de Jadis, même s’il n’avait jamais quitté le labo’ érikéan avant ces deux dernières semaines, les souvenirs implantés dans James lui faisait sembler qu’il connaissait bien ce service. James présenta sa main pour échanger un poignée de bienvenue.
En quelques mots, le directeur exposa les motifs de sa visite. Tout d’abord quels sont les arguments et les offres plausible de James, mais surtout, il semblait qu’il souhaitait obtenir sa version des évènements de l’Astroport. James s’exécuta promptement.

« Bien, autant recommencer par le début… Je me suis enfui il y a deux semaines d’un laboratoire d’Erikéa… Endroit où je subissais, comment dire des choses que vous ne pourriez même pas imaginer… »

James frissonna en y repensant.

« En volant une navette militaire, je me suis enfuis sur la planète qui m’a semblé paraître le meilleur endroit pour me cacher des services secrets érikéans. Mais bon, apparemment ils m’ont suivi jusqu’ici, dans ce foutu astroport. Comme vous l’a présenté l’Agent Brooke dans son rapport, je me suis fait attaqué par un homme, ou plutôt quelqu’un qui lançait constamment des attaques furtives, pour… si ce n’est pour m’éliminer, au moins me mettre hors d’état de nuire. C’est à cet instant ou je fus séparé de l’agent, juste avant mon arrivée au hangar 21. »

James prit une profonde inspiration.

« Autant joué franc jeu avec vous… arrivé dans ce hangar, j’ai court-circuité un cable d’acheminement de gluterstream pour en répandre une flaque sur le sol. Et pour donc couper la route à mon poursuivant en quelque sorte, j’ai enflammé cette flaque. Le problème c’est que le jeu s’est propagé jusqu’à déclencher une réaction sur un hyperdrive exposé à l’air libre. C’est là qu’est venu l’explosion en question… De cette manière, je suis en sorte l’homme qui a déclenché l’explosion, ou plutôt comme aime l’appeler les médias… l’ « attentat du hangar 21 »… »

James pris une expression déconfite, comme s’il venait de perdre une grande bataille, son regard cessa de fixer les yeux du directeur pour venir se figer sur ses pieds.

« Je vais pas vous mentir, de toute façon, même si les multiples IEM que mon poursuivant lançaient avait des répercutions sur le système électronique, vous avez bien dû récupérer quelques images.
Et donc c’est après cette explosion que je me suis rendu dans les terminaux généraux pour essayer de me fondre dans la foule. On en connaît les conséquences maintenant.
»

James pianota de sa main organique sur le drap blanc de son lit.

_________________

James Smith, un MJ qui vous veut du bien.
N'oubliez pas: Ω = 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas à Opale.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas à Opale.
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Jadis :: Opale-
Sauter vers: