Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Sam 4 Juin - 0:47


Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h40 (heure de Jadis)
RDC du Sirius' Pride



Les commandos parvinrent à éliminer le premier groupe de naturalistes à travers le plafond, et les mirent efficacement en pièce. Toutefois cette tactique eut un redoutable effet secondaire: un tir traversa une conduite de plasma légèrement ionisé, qui se rompit instantannément, déversant du plasma dans toutes les directions, avant de retomber, pateux, vers les tireurs, qui eurent tout juste le temps d'y échapper. L'un d'eux - Shinon -, se protégeant par réflexe avec le bras, eu la couche extérieure de sa combinaison gravement endommagée au niveau du bras, de l'épaule et d'un côté du casque: il ne pouvait plus se permettre de bêtises, sans qui l'équipement perdrait son étanchéité. A l'intérieur de son casque, il commençait à faire assez chaud.

Toutefois, ils purent continuer, et mettre en joue la foule, qui, pétrifiée, s'arrêta pendant quelques instants. Puis un "boom" sonore retentit au dessus d'eux, et ils sentirent distinctement l'acier se déchirer dans la section supérieure. nerveusement, la foule bougea, et quelques cris retentirent.

Cependant, le pire était encore à venir: pas trente secondes plus tard, une explosion surpuissante secoua tout le Sirius comme un navire dans une bouteille. Secouer était un euphémisme: des dizaines de personnes furent projetées sur les côtes, des objets tombèrent, du plasma recemment libéré brûlera lourdement plusieurs passagers. Toute la colonne s'égailla en hurlant, tandis qu'un puissant souffle fit craindre quelques secondes durant à une dépressurisation. C'était une nouvelle fois le chaos: des gens courraient partout, de la fumée issue de tuyaux brisées inondait le couloir, et un vacarme terrible brouillait tout.
Bousculé, Marcus Calvus fut repoussé vers l'avant avec son majordome, et heurta durement une porte blindée: celle de la section arrière.
Il restait à retrouver l'agent d'Interpol éclopé.

Amian, lui, fut poussé de côté violemment, dans une salle de conférence, où il tombe à la renverse contre un bureau lorsqu'une femme le frappa durement, s'étant précipitée aveuglement.





Origine de l'image: Star Trek: Voyager

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h40 (heure de Jadis)
Niveau 2 du Sirius' Pride


Ignorant les bruits en provenance des niveaux inférieurs, et un peu inquiète des démonstrations du Klan - il lui était venu à l'esprit de l'abattre dans un moment où il aurait le dos tourné, mais, trop occupée, elle n'eut pas le temps de le faire -, Hel s'activa afin d'assurer le départ de la petite navette, un modèle Hanebu-5 dont les premiers designs remontaient à la fédération, mais qui avait été repris par plusieurs pays, étant robuste et pratique. C'était un mini-vaisseau de six mètres par quatre, où quelques personnes pouvaient se tenir dans des "sièges" debouts, sanglés, en raison de l'absence de gravité artificielle. Il était doté de petits propulseurs latéraux.

D'abord, elle courut vers le petit poste de commande, minuscule cage de verre avec des tableaux de contrôle. Pendant de longues secondes elle observa la machine, activa un ou deux holos qui n'avaient pas l'air bien compliqués. Puis elle ouvrit les portes derrière le double champ de contention de sécurité. C'était selon les informations du pupitre un champ semi-opaque: configuré dans l'un ou l'autre des sens, il laissait librement entrer et/ou sortir des vaisseaux. Elle le configura en "sortie", et courut jusqu'à la navette ou le Klan l'attendait. Après une hésitation, elle préféra activer son bloc-Motograv avec le pendentif renfermant le dispositif à subduction qu'elle ne quitta jamais. Il avait beau être peu pratique dans le cockpit étroit où elle s'installa, toutefois en cas de problème, le vide ne la tuerait pas tout de suite - elle disposerait d'une trentaine de secondes pour rectifier le tir avant d'être atteinte.
Derrière son casque, elle commençait à suer, comme son coeur battait plus vite. C'était le moment de vérité: elle examina les commandes, fit fermer la porte pressurisée, alluma les rails anti-G du vaisseaux, qui, lentement, l'élevèrent, et le conduisirent à travers le champ de force semi-opaque. Une fois dehors, il n'y eut pas de problème: les informations de pression et d'alimentation étaient bonnes, et la gravité cessa. Soudain ils flottèrent dans leurs sangles serrées.

Après quelques instants, prudemment, Hel activa la propulsion à impulsion. Le petit réacteur vibra un instant, et la navette quitta les environs du Sirius.

-Oula... fit Hel en regardant les écrans, sa voix paraissant un peu métalllique à travers le bloc, qu'elle désactiva après une hésitation, libérant ses cheveux qui commencèrent à onduler dans l'air.
-Quoi? Quoi?
-Je crois qu'il y a un gros truc à proximité...attends...

Elle vérifia dans l'ordinateur de bord. Ne trouvant rien, elle l'afficha sur un grand holo devant eux: un long vaisseau, avec, à l'avant, à moitié ombragé, un petit drapeau or, noir et blanc.

-C'est un escorteur unionien. Il nous contact.

Après une seconde, elle activa la communication. Une femme blonde au regard bleu intense apparut:

-Ici l'escorteur Glogau de la marine spatiale de l'Union des Territories Eloignés, à navette du Sirius' Pride. Veuillez vous identifier et nous rejoindre immédiatement. Nous sommes en mission de sauvetage.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe Ashworth
Initié
avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Dim 12 Juin - 0:30

Survivre n’est pas une option…


Cela faisait un moment que Christophe suivait le groupe de l’arrière, et ce pour plusieurs raison. En premier lieu cela permettait de prendre des distances avec les choses et de savoir se faire oublié en cas de prise de décision importante, mais en prime de cela, de cette manière, il pouvait laisser les évènements désagréables arriver aux autres en premier. Après tout, les terroristes ne savaient sans doute pas où ils se dirigeaient, une attaque arrière n’est donc que peu probable…

Cependant, rien ne se passe jamais comme prévu en ce monde, aussi, accroupit sur le sol, la surprise ne fut que passagère alors que, juste après avoir été mis en joue par un groupe armée, plusieurs secousses secouèrent le vaisseau, projetant les divers passager de droite et de gauche, réenclenchant le chaos. De son coté, Christophe tomba droit dans les bras de Aschen. Cette dernière avec sa force démesurée n’eut guère de mal à le rattraper tout en les déplaçant à couvert derrière la première porte qui passait…

Ce qui se trouvait derrière, seul Dieu le savait. Et pour une fois, malgré son athéisme poussé, Christophe pria Dieu qu’il ait un peu de chance, car après tout, même si cela ne servait à rien, cela ne pouvait pas non plus faire de mal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Dim 12 Juin - 11:44

      For what they worth (Part 1)
__________________________________________________________

- Secteur de Norislk - Kas El-Ranh - 8h30 (Jadean Standard Timeline) -
- Serge Hellhelms -


Serge jetta un regard en coin en direction d'Axelle. C'est bon, elle allait bien, même si elle avait eut sacrément chaud, et qu'il faudrait probablement remplacé sa combinaison pressurisée avant de partir. Serge s'était déjà relevé. Ce n'était pas comme si ce petit accrochage avait put le perturber et le faire céder à la panique. Il avait fait cinq années dans les Princeps Marinae Seranien, avant de devenir officier du Shield dans la Rébellion, et d'organiser la création du Service Action (donc d'entrainer les hommes qui le composait). Il fit un signe de la main à ses trois hommes qui sécurisèrent les trois accès restant à la pièce ou ils se trouvaient. Serge n'aurait aucun scrupule à utiliser les civils comme boucliers humains pour protéger ses hommes. De toute manière il n'était pas là pour les protéger.

Pour compléter le tableau, il tira deux coups de feu en l'air pour faire taire les cris, et braqua son arme sur une femme à qui cela n'avait pas suffit. Il tira une nouvelle cartouche à quelques centimètres de sa tête (une arme gauss aurait provoqué une onde de choc qui lui aurait fait sympathiquement sauter le cervelet à cette distance). Le silence fut immédiat. Il lança un ordre en Haut-Prussien à Dwight qui s’exécuta. Le Tieffelin mit en joue la ligne des civils. Il avait de quoi faire un très très joli carton.

Serge reprit alors en Galactique Standard :
    [S. Hellhelms] John Clydes, Samuel Westmorland, Charles Dillinger et Harold James. C'est eux que je veux voir. Le Diktat Warrington nous a engagé pour vous tirer hors de ce trou à rat. Les autres j'en ai rien foutre, ils peuvent dégager. Mais en silence. Le premier qui moufte ou tente quoi que ce soit pour prendre la place des quatre sus-cités se prend une balle. C'est clair ? Je connais leurs gueules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Ven 17 Juin - 9:35


Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h45 (heure de Jadis)
RDC du Sirius' Pride



Pendant facilement plus d'une minute le groupe de civils resta agité et dispersé avant que les démonstrations de force des assaillants ne parviennent à rétablir un semblant d'ordre. Mais à ce moment, le couloir s'était éclaircit - probablement une vingtaine e civils avait filé à l'anglaise dans les salles voisines pendant le chaos, et probablement dans toutes les directions.
Parmi le groupe demeuré sur place, la plupart se remettaient de leurs émotions. Trois de quatre erikeans sortirent de la foule: Dillinger, Westmoreland et James. Clydes demeurait absent, et la plupart des gens murmuraient, confus.

Soudain, le communicateur de Serge émit une signal sonore, et un message parvint aux commandos des superviseurs de l'opération:

-Helhelms! On a les unioniens qui sont en arrivage rapide sur bâbord. Un escorteur classe San Pietro, avec probablement des hommes d'infanterie de marine à bord. Ils n'ont pas l'air d'avoir repéré vos modules, mais ça pourrait n'pas tarder. J'vous donne cinq minutes avant qu'ils ne s'en rendent compte, alors dépêchez!

Devant eux, les civils continuaient à observer, incertains de ce qui allait suivre, d'autant plus qu'ils n'avaient naturellement pas entendu le message.


Pendant ce temps, Chris Ashworth avait été catapulté par son accompagnatrice synthétique dans la première porte venue, et se retrouva culbuté contre une série de gradin. Elle parvint à le rattraper alors qu'il s'apprêtait à se faire très mal en descendant quelques rangées de sièges à clapet refermés et rangés.
Dans la salle, l'éclairage d'urgence était actif, mais uniquement représenté par deux foyers ioniques en forme de tubes, un au dessus de chaque entrée: il y en avait une sur tribord - celle que Aschen venait de violamment claquer, alors que les dernières vibrations de l'explosion se résorbaient avec lenteur -, et une, juste en face, sur babord, fermée pour l'instant.

-Nous sommes dans l'auditorium principal, pont 0 sur babord, déclara-t-elle après un regard circulaire. Que faisons-nous?




Origine de l'image: Star Trek: Voyager

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h45 (heure de Jadis)
Espace


[HRP]J'élimine le PJ de James à sa demande[HRP]


Pendant ce temps là, à bord de la petite navette Hanebu-5, Hel avait réfléchi à la meilleure manière de se débarrasser de l'encombrant Schluikor. Le Bleu en avait vu beaucoup sur elle - un peu trop pour son goût. S'il creusait un peu, il démolirait sans difficulté lla couverture de la jeune femme, ce qui lui causerait d'assez gros ennuis auprès de ses patrons, à Kamensk. Pas qu'elle doutât du fait qu'elle ait des problèmes avec la justice. Non, les problèmes pourraient venir des mafieux, qui aimaient le travail bien fait. Et elle les comprenait. Après tout, à cet égard, son oncle était pareil.
Alors que la navette avançait doucement vers le Glogau, elle avait l'essentiel en tête, et passa sa tarder à l'action.
Dans un premier temps, il fallait neutraliser le bleu. Fort heureusement, il était comme elle sanglé, ce qui lui faciliterait la chose. Alors qu'elle avait son main sur la moitié droite de la console, près des contrôles de directions, elle guetta un moment où il aurait la tête tournée vers la verrière, à l'opposée d'elle. Pendant d'interminables instants, son regard alla de Hel à l'intérieur de la navette, aux verrières, puis de nouveau à Hel... et enfin à la verrière de droite. Vive, sa main alla du tableau à sa cuisse, où elle avait sanglé le holster de son SIP, moins de trente centimètres. L'arme glissa hors de la pochette synthétique, et alla se pointer une seconde après sur le torse du Schluikor.
Deux décharges à réglage moyen défoncèrent sa cage thoracique alors même qu'il tournait la tête vers elle.

Spoiler spécialement à la demande de James, qui voulait du détail(^^):
 


Le géneur étant mort, elle mit à execution son plan. Premièrement, elle répondit au message de l'escorteur, sans vidéo, en essayant de prendre une voix un peu moins calme:

-Ici la navette du Sirius' Pride. Je me suis échappée d'une prise d'otage avec un homme blessé et j'ai besoin d'aide! Je ne sais pas piloter ce truc et je crois qu'en plus... que ce machin un problème et qu'il va exploser!

Le communicateur resta silencieux durant de longues secondes qu'elle mit à contribution pour se désangler, et gagner l'armoire de rangement des combinaisons spatiales.

-Ici le Glogau. Nous vous envoyons de l'aide tout de suite. Tenez le cap et préparez-vous à nous recevoir par l'accès pressurisé, nous serons là dans quelques minutes.

D'une détente, elle revint au poste de commande - se faisant mal au passage - :

-Négatif Glogau... je pense pas qu'il y aura le temps. J'ai un écran holo qui m'indique un problème d'ici quelques minutes... je crois que je vais quitter le véhicule, je n'ai pas le choix...et... l'autre... il est mort... mais...

Ajoutant des saccades tout en souriant, elle espérait être assez convaincante. En même temps, elle manipulait les commandes pour produire une surcharge dans le réacteur. Il faudrait un bon timing...

-Expliquez la nature du problème! Fit l'interlocutrice, exaspérée.

Elle prit sa voix la plus paniquée:

-Je ne peux pas, tout ces boutons, je ne comprends rien! c'était l'autre qui m'a dit comment décoller! je vais mettre une combinaison et sortir!

Hel coupa abruptement, satisfaite de son effet, et s'envola vers l'armoire, dont elle tira une combinaison spatiale. C'était un modèle bleu sombre épais, sans casque intégré au cou; il fallait le poser sur les clips magnétiques étanches à la base du cou, avec deux lourds systèmes de filtrage et de soutien de vie qui formaient deux ceintures superposées. Péniblement, elle rentra tout habillée à l'intérieur du vêtement moulant, y passant même le holster et l'arme - elle trouverait toujours une explication -, et referma la fermeture magnétique sur le devant. Puis elle ceignit les deux blocs de soutien de vie, activa les systèmes, brancha les quelques câbles, et enfin, plaça le casque sur les emplacements prévus. Il coinça un peu, mais au deuxième essai passa. Avec soulagement, elle senti le souffle d'air à l'intérieur.
Puis elle repassa à l'avant, évitant avec agilité le nuage de saletés issues du corps du Schluikors - comme quoi elle n'avait pas été en gym anti-G durant sa jeunesse pour rien -, et composa une série de commandes qui lancèrent la surcharge. Immédiatement un écran holo d'urgence apparu, doublé d'une sonnerie tonitruante qu'elle entendit même à travers son équipement. Dans le même mouvement, elle augmenta l'intensité de la vitesse de propulsion.
Sans autre forme de procès, elle abandonnant le cadavre et se glissa jusque dans le mince sas latéral de la navette - deux hommes en combinaison n'y entraient qu'en se pressant -, et le referma. Puis elle enfonçant les commandes de sortie, en vérifiant une dernière fois sa combinaison. Tout était vert sur son panneau de contrôle.
Le souffle de l'oxygène la propulsa dehors, de même que son élan, pris contre la paroi intérieur du sas. En quelques secondes, elle vit la navette s'éloigner et disparaitre, alors qu'elle ressentait l'immense vertige que l'on avait toujours lorsque l'on restait suspendu sans aucun repère dans le vide.
Instantanément, la balise de survie s'activa. C'était une petite machine émettant sur toutes les fréquences un "bip" très fort, y compris à l'intérieur du casque, faisant grincer des dents la "rescapée".
A peine deux minutes plus tard s'approcha une baleinière du Glogau, navette large et à l'air robuste, avec un petit drapeauen croix de la flotte de l'UTE à l'avant. A peine le sas de la baleinière s'était ouvert, pour laisser place à un homme en combinaison spatiale installé dans le creux d'un petit harnais à propulseur, individuel, que, du coin de l'oeil, elle vit une explosion qui l'espace d'un instant clignota en jaune-orangé, avant de mourir du fait du manque d'air. Dans le silence total de l'espace, c'était une étrange expérience.
Puis, pour coller avec son rôle, elle fit mine de tenter de rejoindre la baleinière par ses propres moyens, en attendant que le "sauveteur" vienne la chercher.

Le PJ Shaseraas Edenhahenyyk est mort.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Claudius Calvus
Débutant
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 1380
Localisation (en RP) : Serania
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Ven 17 Juin - 13:30

Marcus recula et se mit à distance de sécurité lorsque le sauvage qui venait de surgir avec ses acolytes se mit à tirer en l’air. Décidément tous les malades s’étaient donnés rendez-vous sur le même vaisseau. Tirer en l’air dans des coursives et cela sans raison impérieuse, de quoi provoquer des décompressions explosives.

Calvus regarda Tyler qui afficha la même mine impassible et donc dubitative que lui. Le comportement de ces types ne tenait s’ils avaient été envoyés par le Diktat. Usage de boucliers humains (ce qui en l'occurrence était inutile), dialogue en haut prussien, et surtout, réponse rapide par rapport au moment du détournement. Ces gens étaient déjà en route lorsque c’était arrivé s’ils avaient été embauchés par quelqu’un.

Toutes ses conclusions amenèrent Calvus a considérer que la vie de ces quatre là était terminée ou presque. Il convenait maintenant de ne pas se faire tuer aussi, d’autant plus qu’il avait une vague idée de qui pourrait réaliser des opérations pareilles ou en tout cas de qui pourrait en commanditer. Son passé professionnel lui avait presque fait exclure le Diktat des commanditaires potentiels. Une opération non cyborg aurait été plus subtile que ça et aucun des quatre bonshommes ne se serait montré. Vraisemblablement le quatrième, Clydes, était plus intelligent que les trois autres et avait compris lui aussi, du moins s’il était encore en vie.

Le sicaire l’avait dit, il n’était préoccupé que par les quatre érikeans, aussi Calvus décida-t-il de réorganiser son groupe du mieux qu’il le pouvait avec l’aide de Tyler et des autres volontaires, l’agent d’interpol venait d’être retrouvé, assommé pour un temps.

-Réorganisez la colonne Tyler, on va poursuivre vu qu’ils ne sont intéressés que par les érikeans... Et faites attentions aux naturalistes, dit-il en grec ancien.

Calvus commençait lentement à en avoir plus qu’assez et avait sérieusement envie de revoir ses deux garçons, il n’avait même pas pris le soin de mettre ses affaires en ordre avant de partir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe Ashworth
Initié
avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Ven 17 Juin - 23:37



Insanity becoming stronger…


« C’est pas passé loin…

C’était là la réponse de Chistophe au fait d’avoir faillit dévaler une pente en « chair riding ». Elle semblait n’être rien comparer au danger qui l’avait menacé, mais il fallait dire qu’il était moindre comparé a ce qui le guettait depuis quelques heures. Se posant l’espace de cinq seconde alors qu’Aschen l’avait questionné sur la marche a suivre il regarda la porte par où ils étaient entré. La refermant, personne ne s’intriguerait de ce qui se passerait dans l’auditorium en un moment pareil.

Pour le reste de la marche à suivre, cela faisait déjà quelques temps que Christophe y réfléchissait involontairement, se demandant comment il aurait put améliorer ce qui avait déjà été fait pendant que d’autres prenaient la relève du « commandement ». Au final, ce qui venait de se passer ne faisait que lui donner l’occasion de mettre l’un de ses plans en œuvre. Tous les paramètres requis pour cela étaient réunis : il était avec Aschen séparé des autres dans une salle où se trouvait certainement un terminal d’accès du vaisseau, probablement dans l’antichambre de l’auditorium.

S’y rendant suivit d’Aschen, il trouva rapidement le dit terminal accolée à un mur, et c’était là que s’arrêtaient ses compétences et qu’il devrait s’en remettre à Aschen. Il escomptait bien de toute façon que les processeurs rouillés de ce vaisseau ne résisteraient pas aux algorythmes de l’Access de série S qu’étaient Aschen…


« C’est à ton tour de jouer ma chère. Ce terminal devrait logiquement être relié aux autres terminaux du vaisseau, et avec tes compétences il ne devrait pas t’être trop difficiles d’en prendre le contrôle de tout ou partie, qu’en penses tu ?
« Affirmatif. Quels sont les objectifs prioritaire de l’attaque informatique ?
répondit-elle en commençant déjà à se mettre au travail sur l’ordinateur.
« Les objectifs sont en premier lieu d’infiltrer le système détectant la pression barométrique des différents compartiment du vaisseau et d’en modifier les donnée afin de lui faire croire que certaines pièces ne sont plus pressurisées, ce qui les isolera du reste du vaisseau. Ces pièces doivent être choisie de manière plus ou moins aléatoire afin que les naturalistes ne pensent pas qu’il s’agisse encore d’un piratage mais d’une erreur du système. La pièce où nous nous trouvons doit également être considéré comme dépressurisée, les portes blindées anti-dépressurisation nous fourniront une bonne tenue contre les armes incendiaires des terroristes. Ensuite, il faudra que tu t’arranges à prendre le contrôle des caméras du vaisseaux afin de repérer les principaux lieux où se trouvent les terroristes pour les surveiller et les isoler ensuite. Tu penses que c’est faisable Aschen ?
« Affirmatif, ce sera fait si cela peut l’être.


Pour Christophe, il ne restait désormais plus qu’à attendre de voir si Aschen réussissait son opération ou non. Il n’était dans tous les cas pas extrêmement à son aise au milieu des ombres dansantes de cette immense salle. Même si il se doutait qu’ils étaient tout seul, il n’aimaient pas toutes ces zones d’ombre : on aurait put y trouver n’importe quoi, ennemi comme cadavre. Un frisson lui parcourut l’échine : mieux valait-il ne pas y penser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamal Singh
Maître du jeu
avatar

Nombre de messages : 79
Age : 26
Localisation (en RP) : LSSS Sirus'Pride
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Sam 18 Juin - 8:45

HJ: Je me permet de m'incruster Christophe ^^ HRP

Kamal Singh se réveilla avec un affreux mal de crâne. Les hurlements des passagers effrayés avaient cessé. Il c'était rappelé de l'arrivé des hommes armés qui l'avait fait reculé tout près de l'entrepreneur Jadéen avec sa secrétaire surprenante. Toutefois, se qui avait suivit était plutôt confus. Il crispa la manchoir en se rendant compte de la trainé de sang qui coulait de sa tempe droite le long de sa joue. Il avait dû se cogner quelque part lorsque la secousse c'était produite. Une secousse particulièrement violente apparemment, au point de lui faire perdre connaissance. Le fait qu'il n'entendait plus aucun hurlement des passagers lui tira un frisson dans le dos. Depuis combien de temps avait-il perdu connaissance? plusieurs heures? plusieurs minutes? quelques secondes? Ils avaient peut-être tous quitté le vaisseau sans lui! Cette idée l'inquiéta au plus haut point. Et puis, ou se trouvait-il? Sur cette question pertinente, Kamal se leva péniblement en émettant quelques grognements de douleur, son corps endoloris le faisait souffrir le martyr. Il faut dire qu'il avait atterit en plein milieu de gradins, entre les sièges. Au moins, celà l'avait rendu invisible pour quelques temps. Il regarda autour de lui, seul les plaintes du vaisseau parvenait à ses oreilles. Toutefois, lune exlamation le fit sursauté. Il tourna la tête vers le fond de l'auditorium en espérant que se n'était pas des naturalistes qu'ils l'avaient vu. Or, il vit l'entrepreneur Jadéen et sa secrétaire. Celà le soulagea, il avait sûrement perdu connaissance que brièvement. D'ou il se trouvait, il ne pouvait voir se que fabriquait Christopher et sa charmante secrétaire, c'est pourquoi il se préocupa davantage de quitter les sièges péniblement en émettant des grimaces multiples, témoignage de son corps endoloris. Il commença ensuite à monter vers le fond de l'auditorium ou se trouvait Christophe et sa charmante secrétaire personelle.

_________________
''De toute les formes de vie que j'ai eut la chance d'étudier, seule l'espèce humaine m'a donner l'impression d'une grande déception'' Dr.Singh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Dim 24 Juil - 19:22


Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h45 (heure de Jadis)
RDC du Sirius' Pride


Marcus Claudius Calvus

La petite colonne avança prudemment, s'éloignant du groupe d'assaillants qui étaient encore occupés à chercher le dernier erikean qui ne s'était pas pointé. Apparemment il ne leur vint pas à l'esprit que ce dernier pouvait se cacher parmi ces gens....

Ils purent comme cela avancer sur les dernières dizaines de mètres jusqu'à la porte de la section arrière, et là l'agent d'interpol composa fébrilement le code d'accès. Avec un sifflement, le battant blindé s'ouvrit, dévoilant la suite du couloir, encore moins éclairé. Un fort bruit de machines en émanait, ainsi qu'une odeur légèrement âcre. Sans perdre de temps, ils passèrent vivement le seuil, et l'agent abaissa le levier de fermeture derrière lui. La porte retomba lourdement, et, épuisé, il s'affaissa contre.
Ils étaient en lieu sûr. Pour l'instant.



Christophe Ashworth, Kamal Singh

La secrétaire synthétique se mit instantanément au travail avec une détermination et un calme inhumains, explorant les méandres du système informatique affolé du Sirius' Pride. Une première difficulté se présenta: le système de soutien de vie ne dépendait pas des circuits informatiques de la partie avant du vaisseau, mais de l'ordinateur distinct de la section arrière. Il fallut donc qu'elle en force l'accès. Le codage n'était pas trp compliqué, mais cela demanda tout de même une minute, moins en raison d'un problème de capacité chez l'attaquante que de la lenteur des réponses en provenance de l'ordinateur de la section avant, qui ne faisait que péniblement le lien entre la console et celui de la section arrière. Apparemment plusieurs des câbles étaient sectionnés, et le trafic informatique des câbles restant était encore trop important. Il fallu dont augmenter le degrès de priorité des requêtes en provenance de l'auditorium.
Enfin, l'ordinateur de l'arrière "s'ouvrit", avec son contrôle des systèmes de soutien de vie. Malheureusement encore, il semblait que depuis une bonne partie du niveau 1 bâbord, ainsi que de tout les niveaux à la proue, aucune données n'arrivaient. Les détecteurs ou les câbles avaient étés détruits, et il n'y avait aucun moyen de savoir quel était l'état du soutien de vie là-bas. Toutefois, le fait qu'une partie des pièces du niveau 1 qui étaient "noires" sur l'écran semblaient être ouvertes sur des sections encore sous atmosphère semblait indiquer que la situation y était encore en partie normale.
A ce moment, la connexion d'Ashen se rompit, comme un câble supplémentaire avait lâché; au niveau du nez, l'intégrité structurelle commençait à ployer sérieusement, et toute une section de boulons mag. avait lâché, tirant une partie des câbles et de la tuyauterie du vaisseau, causant des dommages jusque dans la section arrière. Avec une patience d'ange, elle recommença tout, plus vite tout de même, étant donné qu'elle avait mémorisé la colossale clé numérique d'accès de l'ordinateur arrière. La connexion était plus lente; seuls deux câbles subsistaient.
Cependant, par chance presque, elle parvint à faire croire à l'ordinateur que l'approvisionnement en air de la salle était compromis par une ouverture sur l'extérieur. Décidément pas malin, compte tenu du fait que l'auditorium ne donnait nulle part sur le vide spatial ni sur des conduites sous vide, le central informatique s'alarma et ajouta une sirène de plus au concert. Ils entendirent nettement le grondement des portes isolantes d'urgence en métacier tombant derrière celles qu'ils avaient passé quelques minutes plus tôt.

-j'ai perturbé selon un algorithme à résultante non-cyclique la cohérence des affichages du soutien de vie sur tribord et sur le pont 0 de bâbord, mais cela ne durera que tant que les connexions tiendront, et les flux de données hors réseau câblés ne sont pas assez performants pour soutenir un pareil algorithme. déclara l'androïde sans sourciller, avant de saluer avec un étrange détachement Kamal Singh.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Claudius Calvus
Débutant
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 1380
Localisation (en RP) : Serania
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Lun 25 Juil - 11:37

L'on fit regrouper tout le monde au plus vite et Marcus fit prestement fermer le sas blindé afin de couper tout accès aux pseudos érikeans dans la coursive. Pas question d'avoir ces types là dans la même section que lui, qu'ils se débrouillent. Aucune chance qu'ils soient de véritables érikeans. Marcus fit prestement vérifier l'intégrité de la salle et chercha la console lui permettant de s’approprier le contrôle des systèmes environnementaux de la pièce, histoire que personne ne joue à ce petit jeu pour l'en déloger. En même temps, quelques volontaires de plus se virent intimer l'ordre de chercher un moyen de communication d'urgence, s'il y en avait un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christophe Ashworth
Initié
avatar

Nombre de messages : 210
Date d'inscription : 29/01/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Lun 1 Aoû - 23:12


Time…
There is a time for each things, your time is over.


Christophe hocha la tête aux dires d’Aschen. Apparemment ils étaient sauf, pour l’instant du moins. Saluant d’un signe de main Kamal, il était plutôt anxieux : le fait que le courant risquait de ne plus passer d’une partie à l’autre était mauvais signe, car si cela était le cas, il se pourrait très bien que les commandes déverrouilles les portes blindées, ou au contraire les rendent impossible à se déverrouillée par la suite. Au final l’une et l’autre des options n’étaient pas vraiment ce qu’il y avait de plus encourageant…

Dans tous les cas il fallait qu’ils profitent de ce temps qui leur était impartit pour pouvoir faire le maximum.


« Je ne penses pas que ce que je vais demander vous plaise Mr. Singh, mais je doute que nous ayons le choix maintenant…
- Aschen, peux-tu faire croire à l’ordinateur central que de gros incendie se sont déclenché au niveau de la passerelle principale ? Il n’y a pas d’otages là-bas normalement, c’est le QG des terroristes. Essaie également de localiser grâce au caméra les groupes isolés des naturalistes. Si ils se trouvent dans des pièces sans otages, essaie de répéter la procédure afin de nous débarrasser d’un maximum d’entre eux.


La procédure en cas d’incendie important d’une section d’un vaisseau spatial était simpliste et… mortelle : dépressurisation de la zone incendiée afin de couper l’arrivée d’air aux flammes. Ce n’était pas une manœuvre très orthodoxe, mais efficace : peu de personne appréciaient de voir les vitres blindés s’ouvrir en grand pour être ensuite éjecté dans le vide spatial à la vitesse grand V. Une fois l’incendie jugée maitrisé, le vaisseau harmonisait l’arrivée d’air et rendait ainsi la zone à nouveau utilisable, pour un personnel tout nouveau tandis que les naturalistes risquaient de finir « dispersés », au sens propre comme au figuré.

Sortant son communicateur, Christophe essaya de prendre contact avec Marcus Claudius.


« Marcus Claudius, répondez Marcus, ici Christophe Ashworth, je suis avec Kamal Singh et ma secrétaire dans l’auditorium. Nous avons pirater les serveurs de l’ordinateurs et essayons de débarrasser le vaisseau d’un maximum de naturalistes par les commandes principales de celui-ci. Si nous pouvons faire quoi que ce soit pour vous dites le nous. Christophe, terminé.

Après tout, il y avait tant de chose que l’on pouvait faire quand on piratait l’informatique d’un vaisseau de nos jour. Eliminer quelqu’un n’était presque qu’une formalité dans ce genre de circonstances. Il fallait juste espérer que ces naturalistes n’avaient pas un hackeur de génie pour contrer Aschen alors qu’ils sont isolés du reste de l’humanité depuis si longtemps. Enfin, le plus grand risque restait quand même que les deux câbles lâchent avant la fin de l’opération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Claudius Calvus
Débutant
avatar

Nombre de messages : 47
Age : 1380
Localisation (en RP) : Serania
Date d'inscription : 03/09/2010

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Mar 2 Aoû - 20:00

La voix de l'industriel jadéen tonna dans la salle des machine. Marcus, quelque peu surpris, trouva cependant assez vite la commande de volume et passa la communication sur sa console, afin d'éviter les dialogues de cathédrales.

-Ici Calvus. Peut-être pourriez vous verrouiller la porte de la salle des machine plus efficacement que je ne l'ai fait et basculer définitivement les contrôles d'ouverture sur ma console. Je ne saurais que vous conseiller d'éviter les décompressions trop brutales. Il me semble à en croire le schéma devant moi que cet astronef a déjà une intégrité structurelle fort compromise et la section dans laquelle vous vous trouvez est encore plus fragile que la salle des machines...

Tout en parlant, Marcus scanna la salle des machines et ne repéra personne d'autre que les rescapés. Tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   Mer 24 Aoû - 19:02


Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h45 (heure de Jadis)
RDC du Sirius' Pride


Marcus Claudius Calvus

Les communications se coupèrent subitement avec la section de Ashworth; les deux derniers câbles de communication s'étaient rompus. L'interface revint automatiquement à son écran de base, mais désormais tout les liens électroniques avec la section avaient étaient éteints, pour probablement ne plus se rallumer.
Les hommes manipulèrent fébrilement les commandes, mais malheureusement la phalange de communication était située dans le nez de l'appareil - le lieu le plus endommagé du Sirius'. Ce fut un homme arrivant en courant après avoir remonté un étroit boyau dans lequel se trouvait une échelle qui apporta un grand dispositif hypercom à l'ancienne, trouvé dans l'une des cabines vides de veille de la salle des machines. On brancha l'appareil sur le circuit à énergie de la section, et on l'alluma.
Il y eut d'abord un puissant crissement, qui s'atténua après une à deux minutes. Seulement alors le dispositif automatique accrocha une fréquence, et envoya une impulsion d'appel. La réponse parvint à la balise, et s'éleva:

-Ici UFTS Glogau, nous sommes à proximité directe du Sirius' Pride. Identifiez-vous et décrivez-nous la situation à bord...


Christophe Ashworth, Kamal Singh


Pendant que dans la section arrière on entretenait les arrivants sur ce qui c'était passé, un peu plus à l'avant, les deux jadéens et leur compagne robotique attendaient dans l'atmosphère angoissante de la salle de conférence transformée en camp retranchée. Plusieurs fois ils perçurent des frissons contre la côte, et une fois ils entendirent le sifflement caractéristique d'une arme heurtant l'une des portes blindées.
Avant la perte de contact, Ashen avait été en mesure de déclencher un incendie électrique dans les restes de la passerelle, mais n'avait désormais plus la moindre idée de ce qu'il en était. Il fallait espérer que les dispositifs automatique de secours avaient tenu le coup, sinon cela pouvait encore faire empirer la situation globale.
Ils restèrent bien quarante-cinq minutes dans l'incertitude, les bruits cessant peu à peu. Et ils sursautèrent lorsque subitement un cercle rouge apparut sur le métal de l'une des portes. Tous se garèrent, et Ashen se prépara à recevoir copieusement quiconque pénétrerait.
Le cercle irrégulier de métal découpé tomba lourdement au sol, et des silhouettes en combinaison spatiale, casque désactivé, apparurent derrière:

-...ouvés, je répète, on les a retrouvés, section bâbord niveau 0, près du croisement RB5...



Journal de bord du capitaine Reza Christie de l'UFTS Glogau, 17 décembre 2761, secteur Cassiopeia

Nous avons mis deux heures à évacuer l'ensemble des survivants du Sirius' Pride. Trouver les naturalistes subsistants ainsi qu'un groupe de jaéens retranchés a été assez difficile, mais nos troupes embarqués ont recouru à des moyens lourds pour découper les cloisons et scanner l'ensemble de la structure. La vitesse de l'opération s'imposait du fait de la faiblesse structurelle du Sirius' Pride, qui s'est brisé en deux parties moins d'une heure après la fin de notre intervention, et qu'il sera nécessaire de remorquer jusqu'à Jadis ou Tsarysyn, selon les préconisations du bureau de affaires spatiales civiles, pour une enquête plus approfondie. Dors et déjà, nous pouvons affirmer que la catastrophe n'est pas entièrement à imputer aux commandos naturalistes; certains terroristes capturés nous ont affirmé que leur projet était d'obtenir une importante rançon, notamment en nature, avant de tenter quoi que ce soit. Cela a été renforcé par la présence constatée d'un missile d'un type non encore identifié encastré dans la proue du paquebot, ainsi que par des récits de survivants qui font état de l'enlèvement de trois hommes d'affaires erikean par des inconnus en équipement d'abordage, qui ont prétendu faire partie d'un commando nommé "la Peste noire", selon les premiers éléments de l'enquête menée par les PM de bord. Une partie des enregistrement de surveillance montre en effet ces commandos durant leur infiltration, puis leur retrait précipité à notre arrivée. Des enregistrement hyperscann réétudiés en profondeur montrent également l'approche de chasseurs semi-furtifs coïncidant avec l'apparition des inconnus. Les rôles, identités et responsabilités de chacun devront être établis dans l'enquête à suivre.
En attendant, le Glogau va rentrer en territoire unionien, d'abord vers la base spatiale de Norilsk, pour ravitaillement, puis vers Tsarysyn, pour débarquer les survivants du Sirius' Pride et recevoir de nouveaux ordres. Nous avons déjà reçu plusieurs communications et demandes d'interview de journalistes, cependant j'ai jugé nécessaire de les refuser jusqu'à ce que les survivants sortent de ma responsabilité.
Je note que l'une des rescapées, dénommée Leh Nessey, a reçu l'autorisation depuis le ministère de Christiansa de quitter le Glogau à la base de Norilsk pour des raisons non-spécifiées.

Une fois le ravitaillement terminé et les "passagers" d'infortune déposés en lieu sûr, notre mission de patrouille aux lisières des zones neutres va probablement continuer. J'ai hâte de pouvoir réellement l'entamer, afin de bien rôder mon équipage aux enjeux futurs.

Reza Christie, Cpt.



[HRP]Voilà, le Sirius' est terminé. nous pourrons commencer d'autres RP tantôt, et reprendre de bon pied la rentrée. Merci à tous![HRP]

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sirius][Event] [Jour 2] Une journée qui avait si bien commencé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» event: jour du bonheur! /!\ reporter le 15 avril!!! /!\
» [event jour] Te revoir serait un doux supplice [JunHong Yoon/Bonnie Flinfletcher]
» Event N°2 • Journée portes ouvertes à l'université
» [event jour] Je te retrouverais, dussais-je en mourir [Julie Dasilva/Tom James]
» Monter son stuff soi même

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Archives :: Archives-
Sauter vers: