Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Jeu 24 Fév - 18:38



Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h22 (heure de Jadis)
UFTS Glogow - 400 hommes d'équipage - Commandant: Capitaine Reza Christie


Le voyage du retour était sur le point d'être terminé. le Glogow allait transborder ses quelques passagers de marque à bord de l'UFTS Bakilao d'ici quelques heures, dans le système de Norilsk-2, puis continuer sa route tranquillement jusqu'à la base, sur Christiansa, à dix heures de vol de là.
La capitaine Christie se trouvait sur sa passerelle, installée dans son siège, les yeux fixant le vide. Elle avait beau enregistrer tout ce que disaient ses hommes, son regard fixe, sa rigidité, le fait qu'elle n'ait pas bougé depuis trois heures avaient de quoi perturber. Mais il n'y aurait pas d'ordres à donner avant encore une heure, donc tout le monde faisait ce qu'il avait à faire.

Jusqu'à ce que la voix de la commandante s'élève:

-Enseigne Ely, il y a un message en arrivage.

Le radio sursauta, et regarda vivement son pupitre. C'était vrai: un message venait de parvenir au Glogow.
Christie cligna plusieurs fois des yeux en l'écoutant, avant de donner l'ordre:

-Déroutez-nous, et mettez-nous en parallèle avec le Sirius' Pride. Communiquez à la base que nous serons en retard, et dites-leur que nous avons besoin de renforts.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)




Dernière édition par Anubis (Syllas) le Sam 22 Oct - 21:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mael Radek
Débutant
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 28/01/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Mar 1 Mar - 4:54

Loin, vraiment très loin du Glogow, l'obscure silhouette d'un patrouilleur de classe Kettujen fendait silencieusement les ténèbres intersidérales, tel un prédateur nocturne. Effectivement, cet être inerte était en chasse, sa proie presque à portée de tir. Bientôt, il lancerait un missile Orn (celui-ci voyait sa charge principale enlevée pour permettre à l'équipe de prendre place à bord et sa charge secondaire baisser de 60%, car il s'agit du blindage d'un vaisseau de croisière et non d'un militaire, pour finir: la sécurité intégrée pour faire exploser le missile après un certain temps fut enlevé) qui morderait dans la chaire métallique du LSSS Sirius's Pride et y laisserait sa cargaison prendre pied à bord. Cette cargaison, c'était une équipe des forces spéciales vandsiennes, plus précisément des membres de la Faucheuse, l'unité d'élite des FS sur Vands (ces membres, au nombre de 6, servant parfois de nettoyeur pour les services secrets vandsiens), car cette mission était de la plus haute importance pour son commenditaire. Cette mission n'étant pas reconnue par le gouvernement, en fait, son commenditaire était inconnu des membres de l'équipe, mis à part leur chef. Nécessitant ce qu'il y avait de meilleur, cette équipe se voyait composée des meilleurs et dirigée par le Colonel Mael Radek en personne.

-Nous serons bientôt dans la zone de détection radar de l'objectif Colonel. Nous activons nos brouilleurs; il penseront qu'il s'agit que d'un léger bug étant donné le peu de temps que cela durera(on l'entend échanger quelques mots avec une autre personne). Nous serons à porté de tir dans peu de temps, êtes-vous près?


Mael Radek fis signe à son équipe de vérifier une dernière fois son équipement et de se tenir près, mais il savait que ses faucheurs étaient toujours près. Pour cette mission, il avait emmené avec lui les 6 faucheurs: Vlad (Raiden), Katia, Mikail, Boris, Yurik et Sokalev. Un à un, il les regarda.

Vlad (Raiden), debout à ses côtés, restait aussi immobile qu'une statue, une main sur son fusil d'assaut et l'autre sur sa Miséricorde. Portant, comme toujours, son casque polie à la perfection. Le Silencieux, c'est ainsi que les autres faucheurs le nommait, mais pour cette opération il serait 1.

Katia, la seule fille du lot, mais possèdant la dextérité et maniant le couteau, autant en combat rapproché qu'au lancé, comme personne d'autre dans toute l'armée. Un visage dur, menaçant malgré ses 5'6'', elle était chauve, se rasant le crâne chaque jour pour laisser voir son tattouage représentant une lame, située derrière la nuque. Aussi, tout ce qui était mécanique n'avait aucun secret pour elle. Le Chat, c'est ainsi que les autres faucheurs la nommait, mais pour cette opération elle serait 2.

Mikail, le plus ancien avec ses 48 ans, pourtant il avait la force de 4 hommes dans la force de l'âge. C'était le meilleur gunner que Radek pouvait espéré avoir avec lui. Véritable géant, il mesurait 6'2'', large comme un boeuf, les mains comme des pelles et les jambes comme des troncs d'arbres et un visage défiguré par 1000 combats. Pourtant il portait une attention quasi maternel envers Betty, sa mitrailleuse, même si la consigne lui avait été donné de ne l'utilisé qu'en cas d'urgence pour cette opération. L'Ours, c'est ainsi que les autres faucheurs le nommait, mais pour cette opération il serait 3.

Boris, un homme de sang aunadarois, mais élevé depuis toujours dans la République Militaire de Vands, lui aussi ayant vécu l'enfer des orphelinats militaires. Le plus fanatique de toute l'équipe, dévoué corps et âme à Vands, il en faisait une véritable religion. Le meilleur tireur d'élite de toute l'armée depuis Sovègne lui-même. En fait, il était un as peut importe l'arme entre ses mains. Ainsi qu'un as en informatique. L'As, c'est ainsi que les autres faucheurs le nommait, mais pour cette opération il serait 4.

Yurik, le plus jeune faucheur, était une vieille âme comme on dis, seul Raiden restait plus silencieux et de marbre que lui. Il avait lui-même dénoncer ses parents pour propos incitant à la rebellion. L'ordre, voilà ce qu'il aimait par-dessus tout et cétait sa raison d'être, faire respecter l'ordre établie par Vands. Porter le message vandsien comme il disait. Surtout, ce mec pouvait conduire comme un chef tout ce qui avait un volant, des commandes de contrôles, un manche, etc. Le héraut, c'est ainsi que les autres faucheurs le nommait, mais pour cette opération il serait 5.

Sokalev... cet homme n'avait pas grand chose à raconté, car Radek l'avait recruté de façon plus ou moins officiel et il lui était interdit de raconter aux autres membres de l'équipes son histoire. C'était sa 2ème chance et il ne la gâcherait pas, c'est pourquoi il paraissait aussi énigmatique aux yeux des autres. Une chose était sûr, il prenait un réel plaisir à faire son métier, beaucoup plus que les autres, car c'est de tuer des gens dont il était friand dans la vie. Étrangement, c'était, vue ses compétences dans le domaine, le toubib du groupe. Le Boucher (ou toubib), c'est ainsi que les autres faucheurs le nommait, mais pour cette opération il serait 6.

-Tout est prêt de notre côté, faite feu dès que vous le pourrez et ensuite sortez de leur zone de détection radar. Attendez notre signale pour revenir nous chercher.

Voilà, la Faucheuse était prête et si ce n'était des différences morphologiques, tous ses membres se ressemblaient comme deux gouttes d'eau dans leurs habits d'un noir mat. Sans préambule, Radek rappela l'ordre de mission:

-Notre objectif est cet homme (la photo de la cible apparait en haut à gauche de l'affichage tête haute intégré à leurs casques), un aunadarois du nom d'Amian Ae Saster qui est à bord à titre de passager. Selon le planning prévue aujourd'hui, il était de ceux qui assistaient à la réunion dans la salle de balle. (une image apparait, on peut y voir le niveau 0 du Sirius et la salle de balle en surbrillance rouge) Malheureusement, cette salle se voit doté de panneaux de verres qui empêchent une pénétration à cet endroit. Notre point d'entré sera donc ici. (la cabine présidentielle est en surbrillance bleue) Cet endroit étant assez petit, le missile bloquera lui-même son point d'impact et la porte d'accès étanchera le tout, empêchant une dépressurisation. Aussitôt à bord, nous nous dirigerons vers la salle de balle (une ligne verte fait le trajet de la c.p. à la s.b) et rendu là, sécurisation des lieux. Si notre objectif ne s'y trouve pas, déplacement jusqu'à la cabine qui lui a été assigné. (une deuxième image apparait, cette fois du niveau 1, ou on peut y voir une cabine en surbrillance rouge) Si jamais il ne s'y trouve pas, nous aviserons avec les informations que nous aurons receuillies. (il attend quelques secondes pour voir si personne n'a de questions et comme d'habitude, il n'y en a pas) Les règles d'engagement pour cette opération sont les suivantes: balles tranquillisantes pour ceux qui ne sont pas armés s'il y a lieu de s'inquiéter sur un éventuel comportement de leur part qui pourrait nuire à notre mission. Pour tous ceux qui sont armés ou qui représentes une quelquonque menace: balles réelles, deux dans la tête et une dans le coeur. Je ne veux aucune sommation concernant les individus armés: ouvrez le feu! Surtout, je ne veux pas de munitions de séries, prenez nos munitions artisanales cisellées en croix pour éviter tout retracement. N'oubliez pas: utilisation de supresseur sur toutes vos armes à moins d'un contre-ordre lors de l'opération. Pour finir, silence radio jusqu'à la salle de balle.

-Voilà, nous sommes prêts à faire feu, bonne chance Colonel et vive la République!


Dans l'espace minuscule du missile, on entendit une voix désincarnée faire le décompte...

-3...2...1...feu.


Une détonation sourde se fit entendre et c'est tout l'intérieur de la capsule qui se mit à vibrer tel un séisme. Le missile Orn était lancé, se dirigeant droit sur sa cible, ce n'était qu'une question de secondes avant l'impacte. Qu'une question de secondes avant que la faucheuse, cette véritable troupe de choc des FSV, soient à bord du Sirius.



Vands, le Colonel Mael Radek ferait toutjours tout pour Vands et chaque jour il priait pour que jamais il n'apporte la honte à sa patrie ou à son armée.

_________________
Vands, toujours et avant tout!


Dernière édition par Mael Radek le Dim 6 Mar - 1:28, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Jeu 3 Mar - 12:03

[hrp]Stop Hrp ou je casse des crânes. Y'a une section Discussion pour ça.[/hrp]

L'Intrepide croisait dans les environs de Tiléa. Après avoir quelques informations du Légat Iullius, Yuki avait pris sur elle de s'attaquer directement aux convois d'armement de l'EDI et du CILE, souvent à destination des zones neutres. Serge Hellhelms (Fiche PNJ à venir), prenait le commandement de cette opération. Yuki elle-même était restée sur Erikea, juste histoire de régler quelques problèmes et d'établir les premiers contacts nécessaires avec l'opposition Erikeanne au pouvoir en place.

L'imposant Cargo Saïgonaute n'était pas ce qui se faisait de plus discret. Aussi Serge avait-il fait en sorte que le vaisseau reste abrité pendant que plusieurs Satellites de détection, en mode passif, et disséminés dans la Région, faisait du repérage, écoutant les conversations des vaisseaux de ligne qui planifiaient leurs vols par Hyperadio. Les choses auraient put continuer ainsi un certain temps, laissant au cargo Saïgonaute de nouvelles longues heures d'écoute. Mais il se passa quelque chose ... d'insolite.

Le Capitaine Hellhelms fut contacté par l'une de ses enseignes de bord. Elle lui signala l'apparition d'un signal à proximité. Un vaisseau appelait à l'aide, c'était un code d'Interpol. Lorsque Serge entra dans la salle d'écoute, tout le monde était silencieux, concentré sur son travail.
    [S. Hellhelms] Un code d'Interpol hein ? Qui est-ce que ça peut bien être ?
    [Enseigne Com.] Il n'y a que trois vaisseaux dans le coin qui pourraient avoir recours à un tel code. Le Premier est le IS Karkhov, une Goélette stellaire Hontor qui nous court après depuis six semaines pour tenter de mettre fin à nos agressions, le second est le IS Mighty Wings, un Croiseur léger, qui patrouille sur la route vers Alttoria, mais c'est trop proche pour être lui, et le dernier est le LSS Sirius' Pride. Un paquebot Stellaire ...
    [S. Hellhelms] Le Sirius Pride ... répondit Serge, pensif. C'est pas eux qui sont sensés accueillir la conférence sur l'Armement là ?
    [Enseigne Com.] Si Capitaine, on est en train de vérifier la liste des passagers, il y a plusieurs cibles que l'on pourrait tenter d'éliminer en profitant de la confusion à bord.
    [S. Hellhelms] Plusieurs ?
    [Enseigne Com.] Les patrons de l'EDI et du CILE ... entre autre chose.
Hellhelms approuva. Il adressa un signe de tête à trois personnes qui attendaient dans l'encadrement de la porte. L'instant d'après, elles disparurent.
    [S. Hellhelms] Je prends quatre chasseurs Bombardiers M1 et je vois ce que nous pouvons faire. Le Sirius est en mouvement ?
    [Enseigne Com.] Négatif monsieur.
    [S. Hellhelms] Alors calcule moi un vecteur d'approche par l'arrière. Il va falloir qu'on y aille avec des gants. Je me fous pas mal de l'exécution d'otages. Mais j'ai pas envie de faire face à une douzaine de gardes en armes qui m'accueilleront avec de grands sourires.
Serge s'éclipsa, laissant derrière lui la Salle de veille, il se rendit au niveau des dépôts d'armement et de matériel et s'empara de vibroscies. Assez massives, ces outils pouvaient couper une enclume en deux tout comme un cheveux dans le sens de la longueur. L'équipage de l'Intrépide les utilisait entre autre pour faire sauter les sas récalcitrants des vaisseaux qu'ils approchaient et abordaient. Quelques instants plus tard, Serge se trouvait deux niveaux plus bas, dans la soute convertie en Hangar. Il avait à la main un UP45 Seranien équipé d'une lunette thermique, d'un détecteur de battements cardiaques et d'un viseur holographique. Il avait en outre réglé son arme sur un mode de tir semi-automatique, ce qui accroitrait sa précision et sa puissance de feu. A sa ceinture, il avait également fixé un Bark Mk II et sur son casque se trouvait une connexion tactique avec les autres éléments du groupe.

Rapidement, il fit un briefing aux trois autres personnes qui se trouvaient face à lui. Tous d'anciens éléments du service Action du Shield. Des hommes de confiance et des hommes performants. Casques de pilotes sur le nez, et équipement rangés, ils bondirent dans leurs M1. L'instant d'après, ils quittaient leurs pods de décollage et se lançait dans le vide sidéral. Les réacteurs vrombirent un instant, le temps de s'éloigner de l'Intrépide, puis dans un éclair lumineux bleu et rouge, les quatre appareils disparurent dans l'hyperespace.

Ils durent rivaliser d'adresse pour franchir les différents sous-courant et surfer régulièrement sur des influences contraires. Les quatre appareils étaient néanmoins manier d'une main de maitre par leurs pilotes. Bientôt, après quelques minutes de vol, ils quittèrent à nouveau l'Hyperespace pour se stabiliser à l'arrière du massif paquebot stellaire qu'était le Sirius' Pride. La silouhette était hélas, encore bien éloignée.
    [S. Hellhelms] On coupe tout, silence radio. Ne reprenez contact que lorsque je le dirai. Les paquebots civils ne sont pas sensés disposé de senseurs aussi puissants que des appareils militaires, ça devrait être suffisant.
L'ensemble du matériel électronique de bord fut désactivé, les réacteurs, les systèmes de survie, tout ! Leurs combinaisons de pilotes étaient faites pour les maintenir au chaud en cas de dépressurisation, et leurs réserves d'oxygène leur suffiraient pour trois heures.

La propulsion initiale liée à la sortie d'hyperespace faisait lentement accélérer les quatre appareils, à très bonne vitesse. Parfois, les pilotes activaient les petits évents repartis sur la coque du vaisseau afin de corriger leur trajectoire. Ils bougeaient le moins possible, afin de ne pas consommer plus d'oxygène que nécéssaire.

MJ ? L'Approche est-elle une réussite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Dim 13 Mar - 20:15



Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h24 (heure de Jadis)
Espace proche du Sirius' Pride


Le missile fut tiré depuis le patrouilleur vandsien, qui, immédiatement, quitta le périmètre de détection. Fendant l'espace à très grande vitesse, il se dirigea droit vers le Sirius, qui voguait, réacteurs à puissance minimale, à la lisière du nuage de gaz qui, selon le planning, aurait du être observé avec admiration par les passagers à cet heure-ci.
A quelques centaines de mètres, les défenses anti-astéroïdes du paquebot furent mises en marche, et plusieurs lasers lardèrent de leurs faisceaux violents le corps de la fusée, où les systèmes commencèrent à disfonctionner, changeant légèrement la trajectoire de 3,74° horizontaux
AU dernier moment, la fusée alluma sa contre-propulsion, afin de réduire sa vitesse, et perça le faible bouclier, pour pénétrer avec une violence inouïe dans la coque du Sirius' Pride, défonçant une partie de la cabine présidentielle tribord, ainsi que le côté tribord en haut du compartiment des détecteurs, aveuglant partiellement le Sirius. Un arc éléctrique énorme causa un début d'incendie, immédiatement stoppé par la perte de tout l'air de la cabine à travers le trou du missile, dont la tête donnait l'impression d'avoir été heurtée par un marteau-pilon géant.
Le Sirius tout entier fut parcouru par un frisson que tous ressentirent jusque dans leurs os, et une alarme lugubre se déclencha absolument partout dans l'astronef, causant un retour de la panique dans la salle de bal, tandis que partout les naturalistes se concertaient fébrilement, cherchant l'origine de la catastrophe.
Dans le missile, la situation n'était pas plus brillante. L'un des laser de défense avait sectionné le catalyseur principal du système antigravitationnel, lui faisant perdre 45% d'efficacité dans les derniers secondes. Résultat, les occupants avaient encaissé une quantité très dangereuse de G. Sans parler du fait que lors de l'écrasement, le cockpit avait été défoncé par un débris de la coque du Sirius, et qu'une aiguille longue et affilé avait proprement décapité Yurik, dont la tête casquée s'envola en une seconde dans l'espace à travers la fente. Son corps resta solidement attaché, mort. Katia et Boris avaient étés salement amochés par l'accélération puis la décélération incontrôlées, et présentaient des signes de traumatismes divers; pendant que Boris bougeait faiblement et retenait en gargouillant ses gémissements, Katia elle était évanouie, laissant sa tête retomber sur son torse. Malgré son harnais, les angles que faisaient sa tête et ses bras étaient particulièrement préoccupants. Dans son casque, on voyait un peu de sang couler du coin de sa bouche, ainsi qu'un autre, descendant de son oreille droite, coulant sur son crane nu.
Naturellement, les trois autres n'avaient pas l'air brillant: tous souffraient à des degrés plus ou moins forts de désorientation, de fortes douleurs musculaires, et l'un des tympans de Sokalev avait éclaté, le faisant pousser un cri haineux dans la com.

Mael Radek, après avoir fait le tour de son équipe, ordonna à Sokalev de malgré cela s'occuper de tout le monde. Souffrant lui-même, le chef du groupe n'en alla pas moins en reconnaissance hors du missile.
La suite présidentielle avait été nettoyée par le vide; seules les choses qui avaient étés fermement installées étaient restées, tout sinon s'était envolé. Une énorme brèche s'était formée, et les champs de contention de secours ne fonctionnaient qu'à peine, empêchant les derniers reste de s'envoler dans l'espace, et présentant la résistance de la surface de l'eau tout au plus.
La porte de la suite avait immédiatement activé son système de sûreté: un lourd battant était tombé du haut, et la bloquait à présent hermétiquement.
Soudain, dans tout le vaisseau - mais Radek, étant dans le vide dorénavant, ne pouvait pas l'entendre - s'alluma une deuxième alarme, se superposant à la première. Une voix hurlait "ALERTE INTRUS ALERTE INTRUS ALERTE INTRUS..."

Les choses viraient franchement au vinaigre...





Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h25 (heure de Jadis)
Espace proche du Sirius' Pride


Pendant que d'un côté un projectile s'enfonçait brutalement dans la coque du Sirius, de l'autre, quatre chasseurs s'approchaient avec une grande discrétion. Il y eut bien un écho sur l'hyperradar du Sirius, mais l'un des deux seuls naturalistes de la passerelle était à ce moment encore trop occupé à essayer de se rendre compte de ce qui venait de frapper avec la violence d'un tir d'artillerie le paquebot pour le remarquer...




Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h25 (heure de Jadis)
UFTS Glogow - Espace proche du Sirius' Pride


Entre temps le Glogow s'approchait avec sa propulsion à hyperimpulsion à 75% de sa puissance. D'ici une dizaine de minutes, il serait arrivé. Déjà, il envoya un message demandant des nouvelles au Sirius. Reçu par les naturalistes, il commença un créer une mini-panique: on pensait que les vaisseaux de l'UTE tiraient à coups de missiles sur le Sirius' Pride.
Devant l'absence de réponse, le capitaine Christie fronça les sourcils, et activa l'armement de son vaisseau, tout en ordonnant aux hommes de se tenir à leurs postes.
La situation passait du vinaigre au chaos...

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Dim 13 Mar - 21:37

      Dans la Gueule du Loup (Part 1)
__________________________________________________________

- Secteur de Norislk - Kas El-Ranh - 8h30 (Jadean Standard Timeline) -
- Serge Hellhelms -


    [S. Hellhelms] Réduction de la vitesse et préparation des patins Magnétiques. Manœuvre d'approche.
Les quatre chasseurs frôlaient à vitesse extrèmement réduite à présent, l'énorme masse du LSS Sirius Pride. Il s'était dangereusement approchés des réacteurs avant de réactiver les leurs pour réduire leur vitesse d'abordage. De la sorte, les quatre pilotes espéraient que les senseurs du mastodonte les confondrait avec la chaleur de ses propres réacteurs. Mais l'on avait pas réactivé trop d'appareils non plus, de sorte que l'approche d'atterrissage allait se faire sans matériel électronique, ou si peu. L'ordinateur d'assistance débranché, la manœuvre devenait très difficile, et les chasseurs risquaient d'être sérieusement endommagés. Qu'importe, il n'était pas prévu qu'ils soient récupérés.

Avec un clang qui fit trembler tout son esquif, Serge colla une première fois son vaisseau à la carlingue, et fut repousser. Même quarante kilomètres par heures, cela restait trop rapide. Il changea de tactique et intima aux trois autres de l'imiter. Il immobilisa totalement son vaisseau à une dizaine de mètres du cargo, en utilisant ce dernier comme référentiel "fixe", et ordonna au pilote automatique de maintenir la position. Puis, il coupa tout, et laissa faire la gravité. L'écrasante masse du Sirius attirait le petit Astronef comme un aimant, Serge ne corrigeant sa trajectoire qu'en rejetant parfois un peu de gaz dans l'espace par ses évents. Enfin, l'appareil se posa, totalement en douceur, et Serge réactiva ses patins magnétiques, le fixant pour longtemps à la coque du paquebot.

Il ouvrit son cockpit et sortit, ses trois compères l'avaient imité. Approche douce, tranquille et sans risques outranciers.
    [S. Hellhelms] Here we are comme disent les Erikeans. Bon, maintenant nous avons deux solutions. Entrer par les Sas d'entretiens, ou passer directement par la coque. Comme je pense que la seconde ne serra pas sans conséquences sur l'Espace habitable. Je suggère la première solution.
Dans un murmure, les trois autres approuvèrent. Ils marchèrent donc, dix minutes durant, sur la coque de l'imposant corps stellaire pour rejoindre l'arrière de ce dernier, ou de toute évidence se trouveraient leurs portent d'entrée. Et il ne leur fallut pas longtemps pour les trouver. Un petit Sas dans la coque marquée "Keep Clear" leur tendait les bras. Serge savait qu'ils ne pourraient utiliser leurs UP45 à l'extérieur. Ils n'étaient pas fait pour un tel usage. Aussi se saisit-il de l'une des scies à plasma dont ils disposaient et attaqua-t-il les verrous magnétiques du Sas. Quelques instants plus tard la porte sautaient. Ils la retinrent et se faufilèrent à l'intérieur, avant de refermer l'accès derrière eux, utilisant cette fois la chaleur du plasma pour créer un joint étanche autour du Sas.

Les scanners indiquant que la porte extérieure était solidement fermée, nos quatre compères n'eurent plus qu'à ouvrir l'écoutille du Sas de Secours à la main. Ils sortirent au préalable leurs UP 45 de leurs Sac Isotermes et activèrent leurs différentes fonctions : Battements Cardiaques en priorité, ainsi que les fonctions de leurs propres casques : la connexion tactique. Bougeant autour de lui, il fouillait les environs à la recherche de cibles. Un point blanc indiquait ses trois compagnons. Constatant que la voie était libre, les quatre commandos ouvrirent finalement l'écoutille et se laissèrent tomber au niveau -1 dans les soutes.
    [S. Hellhelms] Check ?
    [A. Shinon] Clear !
    [S. Hellhelms] Ok, mieux vaut ne pas moisir ici.
Et nos quatre compagnons explorèrent aussitôt les possibilités qui s'offraient à eux, vérifiant chacune d'elles à l'aide des lunettes aux rayons X et Infrarouges (la lumière n'est pas automatique dans les soutes) de leurs casques. Ils scrutaient également leurs capteurs cardiaques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Dim 27 Mar - 18:41

[HRP]Radek, tu peux poster s'il te plait? Si sous trois jours ça n'est pas le cas, je considère que tu passes ton tour.[HRP]

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Jeu 14 Avr - 23:21


Source

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h28 (heure de Jadis)
Section avant du Sirius Pride


Dans la section avant du vaisseau, les choses allaient de mal en pis. Sans crier gare, le casque de Boris avait explosé, répandant sang, matière cervicale et os partout dans l'habitacle, et criblant la combinaison de vol de Skoalev, qui recommença à crier pendant que l'air s'échappait doucement - mais il avait encore du temps, peut-être cinq-dix minutes. Toutefois, il paraissait assez agité... on le serait à moins.

Mais comme si la situation dans les restes du missile ne suffisait pas, on voyait nettement que la structure du nez du vaisseau se déstabilisait. A plusieurs endroits le métal était déchiré, et les déchirures s'agrandissaient monstrueusement à un rythme inquiétant. Après avoir clignoté, le champs de force céda, et la très basse pression du compartiment finit de disparaitre, avec de nombreux objets qui s'étaient auparavant contentés de voleter passivement. Le missile glissa également sur quelques centimètres vers l'extérieur...




Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h28 (heure de Jadis)
Etage -1 du Sirius' Pride


L'intérieur du Sirius Pride était caractérisé par la lumière rouge de l'alarme. Elle inondait tout le vaisseau, surtout au niveau -1, vu qu'il n'y avait qu'un spot blanc intégré au mur tout les dix mètres, laissant de grandes zones dans la pénombre.
Les quatre hommes s'avancèrent jusqu'au premier croisement, et constatèrent que l'endroit était désert. Le couloir s'enfonçant vers l'avant était plongé dans des ténèbres totales, mais leur infrarouge montrait que des pièces détachées et des dégats importants étaient visibles: quelque chose avait frappé l'avant comme un marteau pilon. Selon les données sur cette classe de vaisseau, la phalange de communication et de détection devait être endommagée, ce qui allait singulièrement faciliter leur tache. Le corridor vers l'arrière était éclairé jusqu'à la porte blindée de la section de propulsion. Il était peu probable qu'ils parviennent à forcer cette porte sans beaucoup de dégâts : elle était faite pour retenir les explosions qui pouvaient survenir dans la section arrière. Mieux valait rejoindre l'atrium avec ses escaliers et ascenseurs.

Mais alors qu'ils prenaient cette direction, ils perçurent nettement des cris au dessus d'eux. Puis, après quelques instants, tout le vaisseau tangua brutalement, comme si une section se dépressurisait. Une alarme se déclencha, avant de tomber à nouveau en panne, dans un bruit tordu étrange.





Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h25 (heure de Jadis)
UFTS Glogow - Espace proche du Sirius' Pride


A bord du Glogau on prenait lentement conscience de la situation, d'autant plus qu'aucune réponse n'émanait d'un Sirius. Sur les ponts inférieurs de l'astronef, les soldats d'infanterie de marine s'étaient levés en sursaut et se préparaient à intervenir si on leur demandait.
Reza Christie, sur la passerelle, observait avec un scepticisme croissant l'espace sur les écrans de contrôle. Ca allait encore durer quelques temps avant qu'ils ne rejoignent le paquebot.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Lun 2 Mai - 8:08

      Dans la Gueule du Loup (Part 1)


__________________________________________________________

- Secteur de Norislk - Kas El-Ranh - 8h30 (Jadean Standard Timeline) -
- Serge Hellhelms -


    [S. Hellhelms] Bordel de Merde ! Ce truc est une vraie épave, maugréa Serge alors qu'il basculait en avant et se rattrapait d'un pas, face à la secousse. Bon, allez les gars, on monte à l'étage. Il va s'agir pour nous d'identifier rapidement nos deux cibles et de les zigouiller avant l'arrivée des autorités.
Il s'élança dans le couloir et grimpa quatre à quatre les marches de l'escalier de secours qui évoluait vers les quartiers habités. Ils n'avaient pas le temps de faire sauter le matériel de bord, mais il leur fallait en revanche accéder rapidement aux consoles de sécurité du vaisseau, afin de pouvoir entrer dans l'ordinateur et d'identifier les différents endroits ou les terroristes avaient rassemblé les otages. Toujours les yeux rivés sur leur matériel, les quatre commandos avançaient lentement dans les couloirs. Ils essayaient de passer par les angles morts lorsqu'ils croisaient une caméra de sécurité, ou évitaient ces dernières lorsqu'il n'y en avait pas, et contournait les patrouilles de naturalistes ou les groupes d'otages. Leur progression serrait difficile et longue tant qu'ils ne pourraient pas accéder aux écrans de contrôle de la sécurité du vaisseau, mais une fois cela fait, ce serrait une véritable partie de plaisir. Aussi vite qu'ils le pouvaient, ils avançaient donc vers la pièce en question, craignant à chaque instant de devoir faire face à un contingent de naturalistes armés jusqu'aux dents ou à un groupe d'otage en furie, fuyant en criant (vu que les civils étaient toujours d'une discrétion et d'une subtilité impressionnante), et don susceptibles de les faire repérer.

MJ ? Une rencontre malheureuse en chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Ven 6 Mai - 2:28


Source

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h39 (heure de Jadis)
Section avant du Sirius Pride


L'ancienne cabine présidentielle, transformée en radeau de la Méduse spatial, était devenue un endroit intenable.
Sokalev, totalement paniqué par les fissures dans sa combinaison, s'enfuit en courant avant que Radek n'ait pu faire quelque chose, et tenta de forcer la porte. Désespéré, il sortit un coutelas laser, et la découpa avant de sauter à l'intérieur.

Immédiatement, il fut projeté de côté par le puissant courant d'air, véritable bourrasque, qui dura de longues secondes jusqu'à ce qu'un champ de force bloque la porte, puis qu'une herse de métal tombe lourdement, pendant qu'une nouvelle alarme se mettait à geindre.
Le médecin du groupe, haletant et grognant comme un fou, ne s'arrêta pas: il commença à courir de façon erratique dans les couloirs plus ou moins éclairés, sans même enlever sa combinaison spatiale, hurlant dans son casque.

Pendant qu'il s'enfuyait, Mael s'était arrêté. Son regard avait remarqué la fuite dans le réservoir principal de tritium, causé par une destruction s'étendant du bloc de propulsion jusqu'aux systèmes électroniques centraux.
Une seule étincelle pouvait causer une énorme explosion. Et un câble électrique coupé serpentait à quelques centimètres de l'endroit.




Auteur d'origine de l'image: tariq12

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h28 (heure de Jadis)
Etage -1/RDC du Sirius' Pride


Silencieuse et mortelle, la troupe de commando progressait lentement mais sûrement à travers les couloirs sinistres du Sirius en perdition, au milieu des ténèbres causées par les défaillances en cascade des systèmes électriques. IL n'était pas certain que le réseau de surveillance offre encore des possibilités excellentes - d'autant plus que son centre se trouvait sur la passerelle, qui servait peut-être de centre de contrôle aux naturalistes, et, pire, qui se situait juste au dessus de l'endroit où le missile avait embouti le Sirius' Pride.
Une fois, ils durent neutraliser un naturaliste manifestement nerveux qui gardait la base des escaliers. Il ne repéra qu'au dernier moment les commandos, et lança avec une précision diabolique un chakram qui frôla Serge avant de heurter avec une violence extrême le mur, et de ricocher dessus et toucher l'un des commandos. Il glissa sur l'une des cuirasses, tout en y laissant une grosse rayure. Anormalement grosse pour une arme paraissant aussi primitive.

Prudemment, ils commencèrent à grimper dans la cage d'escalier centrale, et, arrivés au rez-de-chaussée, entendirent des pas au niveau 1. Légers et un brin crissant, comme si on marchait sur un sol couvert de soie.
Des naturalistes. Trois, quatre peut-être, rapprochés probablement.

C'est alors que retentit un bruit de cavalcade peu discret; ils distinguèrent une silhouette arrivant en courant, zigzaguant difficilement. Ce fut tout juste si les séraniens distinguèrent le fait que, en haut, les pas s'étaient immobilisés.
Il allait y avoir des ennuis...





Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h25 (heure de Jadis)
UFTS Glogow - Espace proche du Sirius' Pride


Lentement, l'UFTS Glogow approchait du Sirius. Bientôt il y aurait contact.
Les données reçues par l'escorteur étaient de plus en plus alarmantes. D'après les données, l'intégrité structurelle de la partie avant était de plus en plus compromise, d'autant plus qu'une explosion pouvait d'un instant à l'autre se produire à l'avant...
Christie commençait à songer à opérer immédiatement à une évacuation. Sinon ça pourrait finir en hécatombe.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Dim 22 Mai - 23:15

[HRP]Yukiiiiiiiiiii[HRP]

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Shaniatwel
Administration
avatar

Nombre de messages : 582
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Ven 27 Mai - 9:56


      Dans la Gueule du Loup (Part 1)



__________________________________________________________

- Secteur de Norislk - Kas El-Ranh - 8h30 (Jadean Standard Timeline) -
- Serge Hellhelms -


Serge braqua son arme vers le sommet de l'escalier, et donna ses ordres pour qu'une position défensive soit établie autour du réfugié qui approchait, sans qu'il ne s'en rende compte notamment, car l'objectif établit par Karl était tout simplement d'en faire un appat. Il n'était pas là en mission de sauvetage ou de secours, mais d'assassinat. Les victimes civiles lui importaient peu. En fait, il s'en foutait même totalement.

Les quatre commandos, plaqués contre les murs et la porte, laissèrent passer le civil égaré en attendant sentencieusement, armes braquées vers le plafond, que les naturalistes ne se décident à tenter de descendre. Karl vérifia son chargeur. Ses balles perforantes étaient bien chargées, et le sol, dans cette partie du Sirius, n'était pas en acier (on ne construisait pas un vaisseau de plusieurs kilomètres de long intégralement en fer. Généralement, hormis les parties extérieures, les supports et autres composants indispensables, le reste, et notamment les parties civiles, étaient faites en plaquo. Les vaisseaux militaires étaient les seuls intégralement construits en acier, pour des raisons défensives). A l'aide des lunettes thermiques incorporées à son casque, Serge put observer, non sans mal, les quatres naturalistes, avec leurs étranges armes, qui tenaient la position à l'étage, pour accueillir le pauvre malheureux en fuite.

Dans un "capharnaum" abracadabrante de "plop" les balles fusèrent dans tout les sens en direction du plafond. L'odeur de poudre explosée se conjugua à celle du plaquo qui tombait en miette. Le plafond du palier venait de se transformer en véritable gruyère, et les gouttes de sang qui perlaient par les trous indiquait à Serge que ses adversaires étaient touchés. Il envoya donc aussitôt deux hommes à l'étage pour vérifier cet état de fait.

Mais alors qu'il recevait la confirmation de la mort des terroristes, il se retourna pour constater que le fuyard civil n'était pas seul : une foule de civils le suivait. Il posa un genoux à terre avant de braquer son arme dans la direction de la foule. Sa camarade, Axelle, en fit de même, tandis que ses deux compagnons à l'étage supérieur, redescendait et se mettaient en positions à l'intersol.

D'une voix forte, ne souffrant d'aucune hésitation, il lança alors à l'attention du groupe de civil :
    [S. Hellhelms] Jetez vos armes ! Mains sur la tête ! J'ai ordre de vous ramener vivant, mais la Peste Noire ne ferra pas dans le détail avec les John Rambos en herbe !
Il ignorait d’où lui était venu l'idée de se prendre pour la Peste Noire. Qu'importait à présent ? L'opération était crédible. Les seuls à pouvoir envoyer un commando complet, en l'espace de quelques heures, avec un équipement de combat lourd, et un fâcheux penchant pour l'utilisation outrancière d'un fusil mitrailleur. Et puis surtout, le nom de Peste Noire n'était pas sans avoir une petite connotation terrifiante aux yeux des civils, après l'attaque de Bulkar, c'était encore plus vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   Sam 4 Juin - 0:54


Source

Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h42 (heure de Jadis)
Section avant du Sirius Pride


Avant que Mael ne fasse rien, le câble électrique toucha la flaque de tritium.

En quelques instants, toute la section avant du vaisseau cessa d'exister: l'explosion fut bien plus puissante que l'impact, et cette fois-ci, plusieurs sections furent compressées. Les premières portes de sécurités furent soufflées, et les deuxièmes prirent péniblement le relais. Toutes les lumières cessèrent pendant de longues secondes, et les sirènes, restées en arrière-plan depuis des heures, cessèrent subitement. Tout le nez de l'appareil se détacha, tandis que le missile vandsien était éjecté hors du Sirius avec une incroyable force.
Mael et toute son équipe furent réduits en charpies en l'espace de quelques instants.

[HRP]Suite du RP de Yuki sur l'autre topic: "une journée qui avait si bien commencé".

Le PJ Mael Radek est mort
[HRP]





Secteur de Norilsk / Kas el-Ranh
8h25 (heure de Jadis)
UFTS Glogow - Espace proche du Sirius' Pride


A bord du Glogau, l'approche s'accélérait: dans quelques minutes ils seraient au contact, et les troupes avaient déjà embarqué: une dizaine d'hommes d'infanterie de marine et autant de marins avec des équipements de secours - et des armes.

Une puissante explosion aveugla pendant de longs instants les écrans, et détacha l'extrêmité avant du nez du Sirius. La situation risquait de très mal tourner bientôt, et Christie donna l'ordre d'accélérer.

C'est alors qu'une petite navette apparu au flan du Sirius...

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sirius][Event] [Espace] [Jour 2] Sauvetage dans l'espace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvetage dans le désert [PV Jake & Blaid]
» Protocole en cas d'intrusion dans l'espace aérien.
» L'attaque du titi de l'espace
» [Event X - dans l'Espace, secteur Kanz] Dragon, Minotaure & Farfadet
» LE CONSEIL ELECTORAL DANS L'IMPASSE OU DANS L'ESPACE ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Archives :: Archives-
Sauter vers: