Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 8, avenue de Virgile - chez Aruns Iullius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aruns Iulius
Adepte
avatar

Nombre de messages : 84
Localisation (en RP) : Erikea
Date d'inscription : 01/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: 8, avenue de Virgile - chez Aruns Iullius   Lun 18 Avr - 20:34

8, avenue de Virgile. Un immeuble fait, pour la plupart, de logements de fonction pour divers fonctionnaires de rang assez élevé. Sécurité maximale, discrétion assurée. Et en plus, cet immeuble était assez près du parlement et des restaurants huppés de la capitale. Et aussi de la caserne des Velites.
Aruns Iullius habitait là, dans un F5 en duplex fourni par l'armée séranienne, au 3è étage. Avec ascenseur, bien sûr. Il y vivait avec son ordonnance, Elysia Dispater, qui aurait déjà refusé d'habiter ailleurs, et qui, maintenant qu'ils partageaient la même couche très régulièrement, ne voyait pas pourquoi ils auraient fait autrement.

Au rez-de-chaussée de l'appartement, d'abord l'entrée. Sobre, de bon goût, avec porte-manteaux, placards pour les chaussures. Évidemment, la plupart des chaussures sont des rangers, et on trouve beaucoup de vestes militaires.
Une double porte mène sur le salon-salle à manger, meublée avec goût selon les classiques séraniens. D'un côté, canapés et sièges confortables autour d'une table basse, avec un bar dans un coin, rempli de divers alcools venant d'un peu partout dans la galaxie.
De l'autre côté, table basse et canapés-lits pour le repas, donnant sur une cuisine moderne et bien équipée, bien achalandée. Il faut dire que les deux militaires mettent le prix pour un bon service de courses, n'ayant pas forcément le temps de les faire.
Un peu partout, des trophées, des photos avec les différents soldats aux côtés desquels nos deux Velites ont combattu, mais aussi des photos de famille (uniquement celle d'Aruns, étrangement), d'amis, quelques fresques et des petites statuettes.

Dans un coin du salon, un escalier mène à l'étage. Cet étage n'est constitué que de deux pièces : une immense chambre avec un lit à baldaquins qui peut accueillir aisément quatre personne - Aruns prend souvent de la place en dormant - et un grand placard intégré au mur qui comporte la garde robe complète : un côté pour monsieur, l'autre pour madame.
L'autre pièce est une grande salle de bains, carrelée, avec une baignoire, une douche, deux lavabos, des miroirs pour les jeux de lumière.

Le tout est entretenu par un service de ménage pour les mêmes raisons que les courses.

_________________
"Manipule Iulii, Viam sternere !"

-- Légat Aruns Iulius --



"Touche-le, et j't'explose ; clair ?"

-- Elysia Iulia Dispater, ordonnance et femme d'Aruns (PNJ) --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aruns Iulius
Adepte
avatar

Nombre de messages : 84
Localisation (en RP) : Erikea
Date d'inscription : 01/12/2010

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: 8, avenue de Virgile - chez Aruns Iullius   Mar 21 Juin - 21:05

Dernier jour de perm’. Aruns et Elysia étaient rentrés de leur lune de miel, laissant à Vorenus les détails pour rééquiper la manipule, avec la carte bleue qui allait bien. Normalement, tous les Iulii avaient leurs nouveaux uniformes de terrains, les véhicules étaient blindés et préparés pour des opérations sur Séranon, suite probable pour les Velites.

Cet après-midi, séance au lasergame avec les Centurions. Ils s’étaient fait faire des polos pourpres reprenant le blason Iulii et leur surnom dans le dos, en doré. Pour Aruns, c’était « Lupo », et « Lupa » pour Elysia ; ainsi, de plus, on voyait leur insigne d’unité tatoué à l’intérieur de l’avant-bras gauche de chacun des deux jeunes mariés. Ils formaient une équipe pas encore très performante, mais soudée… Sauf Vorenus, un véritable monstre, bruyant mais imprenable de dos, de flanc, de près ou de loin. Toutefois, cela ne suffisait pas face à des teams bien plus expérimentées !

Après un après-midi de sport, donc, les six personnes se retrouvèrent chez Aruns pour un bon gros dîner à la séranienne. Le Légat avait décidé de faire la cuisine lui-même, Elysia en avait assez bavé pour le lui apprendre ! Cela s’était bien passé, et la jolie rouquine l’avait aidé d’ailleurs, soustrayant à leurs invités sa silhouette sublime, au plaisir de son époux qui en profitait davantage.
Après le diner, ils restèrent à bavarder dans le salon en sirotant un verre, se racontant leurs permissions, comme Séranon avait changé en une année. Vorenus indiqua également que, grâce à l’argent des Iullius, la Manipule Iulii était maintenant rééquipée conformément aux desiderata de son officier commandant : les véhicules étaient prêts à partir, les tenues de combat distribuées aux soldats.
Après deux bonnes heures de discussion à bâtons rompus, Flavius, Claudius et Pontius partirent, laissant le commandant et son second discuter de détails plus pratiques.


« Bon, on passe aux choses sérieuses. »

A ce signal, le colosse posa une tablette sur la table basse, entre les verres. Elysia le regarda dans les yeux puis fixa ce qu’il avait préparé. Enfin l’heure de la vengeance… Vorenus prit la parole.

« J’ai eu une réponse positive certaine dans le secteur Lima Bravo 7-8-1, à l’ouest d’Animei. Barca a été repéré avec deux dizaines d’hommes. Il terrorise une zone d’environ dix à quinze crans carrés, règne comme un despote, continue ses exactions. Parfois, il s’allie avec d’autres restes impériaux, mais c’est rare. »

Et pour cause. Aulus Valerius Magnus, surnommé Barca par ceux qui montaient cette opération de vengeance privée, ancien centurion du 49è Dragon Séranien et membre des LIS, était un tieffelin, comme toute son unité. Valerius et ses hommes en étaient fiers, et cela leur posait déjà problème avant la Guerre Civile. Il y a dix années de cela, il avait laissé trois de ses hommes tenter de violer Elysia ; elle les avait tué à mains nues avant de s’enfuir et de s’engager dans l’ARS. Il ne fallait pas s’étonner dès lors qu’elle n’aime guère les hommes, hormis son époux. Et il était normal également qu’Aruns considère cette cible comme extrêmement dangereuse.

« Là-dessus, j’ai la liste complète des contacts, rapports, occurrences. Tout à présenter au haut commandement. Tu es sûr de vouloir faire ça, Aruns ? »

Être prêt à partir en guerre en mobilisant sa manipule, allant jusqu’au volontariat si ses supérieurs l’interdisaient. Mener une vendetta alors qu’il avait toujours prôné la réconciliation. Même si on pouvait arguer que cet homme ne méritait même pas d’être un soudard, et donc encore moins un officier… Cela pouvait faire radier Aruns de l’armée.

« Certain. Fais passer le mot : je veux tous les Iulii en tenue de combat et prêts au départ à la caserne, demain à 10.00. Bonne nuit Lucius. »

Le centurion se leva, salua ses hôtes et partit. Les deux jeunes mariés préparèrent rapidement leur sac pour être prêts à partir, demain, avec les hommes, juste le temps de se changer.

_________________
"Manipule Iulii, Viam sternere !"

-- Légat Aruns Iulius --



"Touche-le, et j't'explose ; clair ?"

-- Elysia Iulia Dispater, ordonnance et femme d'Aruns (PNJ) --
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
8, avenue de Virgile - chez Aruns Iullius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Seranon :: Serania-
Sauter vers: