Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mar 12 Juil - 0:33

Comme d’habitude sur la Station, les non-initiés seraient partis en courant en voyant la salle de réunion. Une petite assemblée, sans tenue de rigueur, un vocabulaire cru, et tout le temps des bruits. Le pire probablement, les reflets sur le toit, provenant de la fenêtre, provenant des soudures à l’arc, en contrebas, sur un petit vaisseau qu’on entretenait. Un petit vaisseau probablement volé ou autre. Et les conditions de sécurité, un poème. Bulkar s’enorgueillissait d’avoir les meilleurs techniciens de la Galaxie. On en était pas certains. Par contre c’était les plus volontaires, ça c’était évident, pour remettre en état de vol ces épaves en si peu de temps il semblait qu’ils étaient à la limite de l’humanité.
Un homme au centre des attentions, et dos à la table après avoir salué tout le monde, contemplait ce décor, un peu dantesque, dont il était désormais le seul maître. Aaron Eden tenait en ses mains quelques feuillets. On pouvait y lire des chiffres, et quelques phrases clef. Quand le silence se fut fait il se retourna, et après avoir toisé l’auditoire, pris la parole.
« -Vous connaissez comme moi les conditions qui m’ont emmenés à cette élection. Vous savez, vous aussi, que le drame qui nous a frappé aurait pu mettre un terme à notre vie en société. Et vous savez aussi que de nombreuses mesures ont été prises qui devraient nous préserver d’un nouveau drame.
Nous ne devons tout de même pas nous enfermer, même si nous avons peur. Nous ne devons pas laisser notre place. Quatre-vingt pour cent de notre argent est issu des exportations. Nous devons continuer, et même progresser. Sans les autres nous ne sommes rien. Sans nous, ils ne changent pas. Alors c’est bien à nous d’ouvrir la porte. »


On objecta qu’il fallait se méfier. Qu’on avait beaucoup d’ennemi, et que de toute façon, la vente d’arme, ça vivait de la guerre, et que l’homme lui, ne vivait pas sans la guerre. On n’aurait donc pas le moindre problème à continuer le trafic. Enfin, la vente pardon. L’habitude, vous comprenez. Dans le milieu on parle clairement et franchement.

« -Nos Ballons Noir, nos M1 et nos M2 sont certes des appareils superbes. Mais nous les vendons mal. Nous devons réfléchir à ce que demandent nos clients. Notre marché captif achètera toujours nos armes, car personne ne leur en procure d’aussi grande qualité, à tel prix. Ce n’est pas pour ça que nous ne devons pas chercher à améliorer notre offre. J’ai à ce sujet quelques propositions à vous faire. Sur ce que nous pourrons conclure dans les packages. Je vais vous présenter un client d’un genre assez nouveau, mais aussi la volonté politique que je souhaite imprimer à Bulkar. Pour ce qui est commercial, nous y reviendrons par la suite. Cependant, j’aimerais annoncer à messieurs Laek et Pardo qu’ils devront me représenter sur la roue, très prochainement, c’est-à-dire demain. Ils trouveront leurs instructions dans les dossiers qui leurs ont été remis. »

Les concernés, guère surpris, consultèrent les pages citées. Ils connaissaient le patron depuis longtemps. Ils travaillaient avec depuis qu’il avait commencé à ce niveau là. Un peu déçu tout de même de ne pas avoir été mit dans la confidence avant. Mais ils étaient déjà toute ouïe pour la partie suivante de l’interview, car c’était la plus inédite pour eux.

« - Pour ce qui est de nos budgets… Je sais que certains ont été choqués par la prédominance du poste Education, et bien ce n’est pas négociable. L’avenir de notre entreprise passe par l’intellect et la capacité de nos habitants. Nous devrions même accueillir les gens les plus brillants du monde qui nous entoure. Il en est même un certain nombre qui sont très intelligent dans les autres pays, mais qui ne peuvent pas être formés. Nous leurs offrirons cette possibilité. Après une enquête sur eux c’est bien évident. Mais j’insiste là-dessus, les quelques milliers de Bulkariotes qui étudient sont notre grand avenir.

Pour l’industrie… Voyez, si l’Education lui fournira ses ingénieurs, ses commerciaux, la Défense, en plus d’assurer notre sécurité, devra prouver l’excellence du matériel. Comment ? En montrant nos résultats, en prêtant quelques officiers en échange. Enfin bref, toute notre vie doit se tourner autour de cet objectif –vendre- vendre, c’est respirer pour nous. Aussi, j’aimerais que nous réfléchissions, avec la hausse du budget de la Santé, à créer et construire un hôpital de très haut niveau. Il devra pouvoir rivaliser avec la plupart des hopitaux de la Galaxie, dans les grands états. J’espère que c’est bien compris ? Ce sera un argument clef pour nos prochaines ventes, comme je vous l’expliquerais plus tard. »

Une assemblée studieuse. On prenait des notes, personne ne discutait. Ici avait on l’habitude de dire, c’est l’entreprise, on est pas là pour débattre, mais pour être efficace. Ca nuit bien évidemment à la démocratie, mais ça fait bien longtemps qu’on a arrêté d’essayer de faire croire aux gens qu’on était un joli petit état tout propre sur lui. Donc pourquoi vous mentir ?
« - Maintenant, pour ce qui est de la nouvelle station… C’est différent. Nous devrons la produire, mais nous devons être compétitifs. Aussi il faut que les Bulkariotes soient conscient que nous devrons nous serrer la ceinture. Mais j’ai une confiance illimitée en eux, je dois bien l’admettre.
Cette station dont nous avons terminé la structure, je suis ravi de vous l’apprendre, aura quelques petites améliorations par rapport à celles-ci, dont je vais vous faire un résumé succinct et non exhaustif. En plus de nous permettre de vivre dans un plus grand confort, nous instaurerons comme principale modification une double redondance d’absolument tous les systèmes de sécurité ; contre une simple redondance ici. De plus, les systèmes de défenses seront des modèles extrêmement récents. C’est assez logique me direz-vous, à part que l’intégration tant prise en compte dès le départ, ils seront bien plus intéressants que si nous les mettions – ce que nous ferons – sur Bulkarr.
Mais les structures de commandement, et l’espace « usine » seront bien plus importants, et pas terminés avec des bouts de scotch comme ici. Nous n’aurons plus les installations inutiles qui abondent sur cette station. Si vous avez des questions, n’hésitez pas ? »

[Alex ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mar 12 Juil - 23:31

Personne ne discuta des budgets d’éducation. Tous étaient conscients de l’origine de la supériorité de Bulkarr sur le reste du secteur. Il en alla de même pour les systèmes redondants de la Station numéro 2, plusieurs proposèrent également dédoubler sur la Station no 1 partout où la chose était possible. L’hôpital ne posa également aucun problème. Bulkarr avait une certaine expertise en la matière et la valoriser permettrait d’apporter finance, et il faudrait finance. Le problème était cependant l'argent. Il y avait, aux yeux de beaucoup quelques autres priorités...

Le chantier de ma Station numéro 2 pouvait entrer dans sa seconde phase à savoir la mise en place des systèmes environnementaux et des centrales électriques. Il s’agissait de la plus grosse dépense et elle était devant les fermes hydroponiques à venir. Les frais de phase 2 étaient déjà couverts à près de 91% et il faudrait débourser trois milliards de plus pour compléter la chose. L’on attendait la livraison et les premiers éléments étaient déjà arrivés ou conçus sur Bulkarr même.

Une question finit par arriver de Fiodor Tokarev, directeur général aux affaires commerciales et à la diplomatie.

-Monsieur le président. Il reste la question de la protection de notre commerce. Les stations spatiales “douanières”, en vérité militarisées de Nouvelle Prusse ferment presque totalement notre commerce et menacent de nous étouffer à tout instant. Le cordon ombilical est bien fragile... Des dépenses supplémentaires sont-elles prévues ? Je crois qu’une fortification du dernier passage qui nous reste rassurerait nos partenaires commerciaux, renforcerait notre sécurité et nous permettrait d'éventuellement concrétiser certaines idées déjà développées au sein de ce CA : l’acquisition de points d’appuis en dehors de Bulkarr voir de marchés afin de pouvoir disposer d’une masse critique suffisante pour survivre aux fascistes d’en face.

Autre point, quelle est votre stratégie pour reconstituer au moins une partie de nos thésaurisations ? Celles-ci nous ont sauvées de la fin il y à dix-huit mois. La leçon fut, je crois, des plus limpides.


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mer 13 Juil - 20:31


Aaron avait appris à apprécier la contradiction, il s’était rendu compte, au fil des ans que souvent l’intention de l’adversaire d’un jour n’était pas toujours bête et mal intentionné, simplement là pour contredire, mais qu’il cherchait parfois à élever le débat, et plus on montait dans la hiérarchie, en tout cas dans ce monde de l’entreprise, a plus les adversaires étaient là pour aider. Certes, ça l’énervait un eu d’avouer ses torts, mais bon il aimait vraiment trop sa station pour lui nuire par pure fierté.

« - Pour ce qui est du maintien de notre dernière autoroute spatiale détaxée, elle est bien entendue clef pour notre commerce. Alors oui oui nous voulons la maintenir, et oui nous investirons, entre autre dans des satellites pour nous tenir au courant des déplacements, mais il faut encore un vote pour le certifier je crois.
Après j’ai deux interrogations. Pouvons-nous trouver d’autres voies ? Envoyer des sondes pour déterminer de nouveaux passages ? Certes ça nous prendrait du temps mais bon.
Politiquement nous devrons nous arranger avec Nouvelle Prusse, s’ils refusent de desserrer l’étau, nous devrons discuter avec des partenaires qui pourront faire pression sur eux… Et ne pas nous en priver, mais cependant, soyons clairs, je préfère éviter la confrontation au jour d’aujourd’hui. La guerre nous a laissé exsangue.

C’est justement le deuxième point de ma réponse. Nous allons organiser notre politique défensive sur deux axes. Le premier sera la résistance « active et passive » à un siège. C’est-à-dire en agrandissant nos fermes, en développant mieux nos élevages, et en amplifiant notre réseau défensif. Ceci ne coute pas vraiment cher, et pour les mesures de défenses, elles nous permettent de tester nos matériels.
Le second axe de cette politique sera de gagner une guerre financière, comment ?
En gagnant toujours plus de marché à l’export, qui nous fourniront des moyens, mais nous permettront aussi d’améliorer notre matériel… Et de nouer des relations fructueuses avec des alliés divers. De plus, chaque marché que nous gagnons, est un marché que nos amis de Nouvelle Prusse ne gagneront pas, bref ; nous devons éviter la guerre tous les jours, mais chercher les moyens de la gagner à chaque heure. Et je compte sur ça sur chacun de vos départements.
Je profite d’ailleurs pour vous mettre au courant de deux réformes financières. Nous allons investir une partie de nos réserves.
Une centaine de millions seront attribués à la « victoire des marchés », pour que nos commerciaux puissent, comment dire, inciter au mieux, à l’aide de moyens qu’ils jugeront adéquat, les gens qui choisissent du résultat de nos marchés.
Deux cents millions seront attribués à la recherche pour l’amélioration de nos défenses. Je pense notamment à la création de mines trainantes spatiales, et à diverses sondes pour étudier notre entourage. Une étude des différentes tourelles défensives produites dans la galaxie devra nous être fournie, pour que nous puissions récupérer le meilleur… et l’améliorer, comme à notre habitude.

Enfin cinquante millions seront attribués à la recherche de solutions de sécurité pour limiter voir éliminer tout risques d’intrusion autant spatiale qu’humaines…

D’autres questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Dim 17 Juil - 16:04

Plusieurs recherches avaient déjà été effectuées, il n’y avait pas d’autre route possible. On était dans la tempête carcare quand même.

Les satellites devraient coûter une quinzaine de millions pièce. Production locale et une large partie pourraient être tirés des stocks de la Garde.

Qu’entendait le président par mine traînante spatiale. S‘agissait-il d’une variante de missile rechercheur actif ?

Une recherche rapide et une consultation des officiers de la garde arrêtèrent quatre Etats produisant de bons système de contre chasse. Il s’agissait de Jadis, Aundar, Alganzaar et l’Empire Krypto-Arkilien. Pour ce qui était des tourelles plus lourdes, l’on se diversifiait davantage. L’Union se trouvait en tête bien que l’on déconseilla de traiter avec eux pour des raisons de force économique. Venaient ensuite l’Empire Krypto-Arkilien (forte similitude au niveau des systèmes de tir, CAM...), Alganzaar, Alttoria, Solaria (batteries laser), Vands (CAM...), Seranon et enfin Jadis.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mar 19 Juil - 1:18

Les résultats n'avaient pas réellement était ceux qu'attendaient Aaron, mais il ne baissa pas le voile. Prenant un autre dossier en main il le consulta, puis, sans coup férir commença à aligner quelques mots sur un tableau. En fait, c'était plutôt une liste qu'il était en train d'écrire. Des noms, et des professions, plus quelques informations diverses. Une fois que ce fut finis, il se retourna vers l'assemblée, et déclara:

"- Bon, vous essaierez de déterminer de combien de satellites on a besoin pour analyser l'espace nous entourant, et prévenir toute intrusion sur notre système clef. Soyez précis et concis, nous n'avons pas que ça à faire.
Pour ce qui est de ces noms... Ce sont diverses personnalités habitant Nouvelle Prusse, d'un niveau relativement peu important d'ailleurs. Enfin, le fait est qu'ils sont plus ou moins rivaux, cela nous arrangerait beaucoup qu'ils se bouffent le nez un peu plus, trouvez une solution pour y parvenir.
Ils sont pour certains des commerciaux, d'autres des sous fifres dirigeant localement, de la mort violente à la corruption, je ne vois pas ce qui nous est interdit d'explorer comme voie. "

Les réunions privées, étaient très privées, et personne ne sourcilla après l'évocation, on incitait au meurtre ou à d'autre vices condamnables mais ça ne choquait pas beaucoup plus que ça ici.

"- D'ailleurs, monsieur Taeklan, votre avis? Vous représentez ici le SGC, quelle solution pourriez vous nous proposer pour nous arranger? Après tout, quelques espaces ouverts en plus pour nous équivalent à de nouveaux terrains de jeu pour vous..."

Quelques autres questions pertubèrent l'audience, qui était appelée à fournir des chiffres précis. Où en était le développement d'un Hyperdrive local? Devant le non résultat d'un système de défense AA vraiment plus efficace, on demanda ce que pouvait fournir Bulkarr rapidement et à très bas coùt, quitte à le mettre sur le marché général immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mar 19 Juil - 23:49

L’on détermina le nombre de satellite nécessaire à quatorze, plus quatre de réserve en cas de défaillance.

Taeklan réfléchit un instant.

-Nous devrions pouvoir introduire des intermédiaires mais Nouvelle Prusse nous est plutôt fermée depuis la guerre. Néanmoins nous avons pu conserver de nombreux contactes en Arizona. Monter quelque chose devrait être possible mais un conflit entre ces gens là risque d’être rapidement arbitré par l’armée impériale à moins de déstabiliser celle-ci...

Le développement d’une hyperdrive locale avait de bonnes chances d’avancer plus rapidement que prévu si l’on envoyait quelques espions sur Seranon ou Alttoria. Sinon il y en avait encore pour une petite année de recherche. Onze mois pour être précis. Une mission d’espionnage industriel était évaluée à une paire de millions, une bonne part des compétences étaient déjà maîtrisées.

Bulkarr disposait déjà de systèmes de défense AA efficaces, elle pouvait les améliorer par des partenariats ou de l’espionnage. Le dispositif BF-300, doté d’un CAM de 50mm et de deux missiles de contre chasse pouvait voir sa conduite de tir rabaissée en terme d’efficacité afin de préserver un avantage à Bulkarr et être vendu à grande échelle sans trop de problème.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Dim 24 Juil - 18:56

- Et bien soit, va pour toutes ces dépenses, que j’estime à un peu moins de 300 Millions si
je sais encore compter. Ca semble intéressant. Et en effet, la version downgradée de la BF-300 devra désormais rejoindre notre catalogue. Son nom sera Scorpion pour l’export, si ça ne dérange personne ? J’imagine qu’elle est adaptable à des vaisseaux comme à des points de défense fixe, non ? Faites tout ce qu’il faudra faire pour améliorer la tourelle, dans les millions qui vous sont attribués ci avant, il y en a environ dix pour-cent qui ne sont destinés qu’à ces investissements.
Les planètes nous appartenant avant que Nouvelle Prusse ne s’en empare, nous avons bien dû y garder quelques liens non ?
Pouvez-vous chercher des voies légales pour sortir de ces embrouilles ? Je veux dire, toutes les tonnes de fret que nous pourrons faire passer par les autres systèmes, libéreront de la place pour du fret que nous ne voulons pas voir fouillé.
Il n’y a pas une grande puissance du secteur qui serait ravie de récupérer des technologies carcares, ou que sais je ? Cherchez !

Enfin, le conseil se dissipa, chacun allant vaquer à ses occupations ; Aaron lui se décida à rejoindre Bulkarr2, une visite d’inspection prévue de longue date, mais il voulait savoir où en était le chantier, et combien de temps est ce qu’il faudrait pour que tout cela soit terminé.

- Euh; Monsieur, s'il vous plait, vous en êtes en charge. Pouvez vous me faire un compte rendu de là où nous en sommes sur tout ce qui est électronique, notamment les conduites de tir, les radar, et autres moyens de renseignements. J'ai demandé à ce qu'on complète la gamme basse, c'est à dire des appareils qui touchent systématiquement leur cible, mais rien de trop, pas de chichi, il nous faut des produits peu chers. Mais de qualité excellente..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mer 27 Juil - 13:53

Les systèmes saisis par Nouvelle Prusse, au nombre de deux, étaient des systèmes inhabités à l’intérêt minier pauvre. Il y avait peu de contournement possible et la Confédération du secteur colonial Alpha (et donc la confédération au sein de laquelle Nouvelle Prusse donnait le ton), s’évertuait à contrôler de la manière la plus stricte possible. En bref, c’était la grève du zèle tous les jours, et aucun contrebandier ,n’arriverait à faire passer quoi que ce soit avec de faux papiers, seuls les vrais fonctionnaient. Il était toujours possible de réaliser de vraies fausses commandes pour justifier le trafic mais le risque de voir une cargaisons saisie par Nouvelle Prusse était... Ennuyeux.

De la technologie tout le monde en voulait, il suffisait de faire la bonne proposition. Les memeliotes désiraient se protéger, les tarimiens n’avaient jamais rien contre, sur Mazrek tout le monde voulait de tout, surtout quand il s’agissait d’armes. Freigtech ne disait jamais non à rien a priori et certains Etats extérieurs comme Alttoria et Gauma IV pourraient également se montrer intéressés, sans le dire tout haut naturellement. Se montraient également intéressés toutes sortes "d'entrepreneurs de l'espace" qui ne demandaient qu'une discrète lettre de marque pour se mettre au travail. Qu'on leur rachète leurs captures mais que personne ne le déclare officiellement en somme. À la station de truquer ses comptes. S'adresser à quelques clients de la Bulkarine ne serait pas une mauvaise idée, selon certains officiers de la Garde.

La station 2 était prête à recevoir ses superstructures, dont la majorité était construites à Bulkarr. Plusieurs étaient déjà prêtes, notamment en terme de centrales électriques, montées il y à une semaine à l’aide des derniers éléments importés (principalement des éléments General Electric). À partir de là, les prochaines phases de la station relèveront de l'emboîtement, précis mais de l'emboîtement quand même, et l’on aurait terminé dans l’année en ce qui concernait l’installation des quartiers de vie et d’une petit chantier spatial. Il fallait reconnaître que l’on avait payé le prix. L’installation des batteries de défense prendrait un peu plus de temps et il faudrait compter six mois de plus, pour l’installation des CAM de 380mm notamment.

En terme d’électronique, de renseignement (électronique) et d’instruments de détection, Bulkarr avait comme concurrents Jadis, Aunadar, l’Empire Krypto-Arkilien, Solaria, l’Union, Alganzaar, Seranon et Erikea. Valia et Alttoria suivaient derrière mais faisaient tout pour acquérir des capacités minimales en la matière, et des capacités autonomes. L’avantage de nombre de ces pays étaient d’être leur propre marché, notamment Erikea, qui en revanche n’exportait presque pas. En terme d’exportation Seranon était un concurrent dans les zones neutres, ainsi que Jadis. La première avait vu une certaine quantité de matériel échapper à tout contrôle pendant la grande guerre ainsi que la guerre civile et était à présent remis à jours par des intermédiaires peu regardant et certaines entreprises séraniennes comme le CARS et le groupe Zul prenait l’argent où il se trouvait. Jadis, elle, disposait de nombreuses industries de défense dépendant fortement des majorités au pouvoir pour vendre sur Jadis même et s’étaient donc autant que faire se peut, affranchies du marché jadéen.

L’éctronique de guerre Bulkarriote était de bonne qualité et était d’une bonne précision, elle tenait en général la dragée haute aux contre mesures produites ailleurs et faisaient du bon travail. Les moyens de renseignement électronique étaient cependant un peu à la traîne pour des raisons budgétaires, des clients surtout. Peu de clients en avaient les moyens dès que l’on atteignait une certaine qualité (en l'occurrence militaire ou paramilitaire). L’on pouvait cependant contourner le problème en partant des moyens de renseignement civils et en y intégrant moins de technologies d’ordre militaire que d’habitude. La question pouvait aussi trouver une solution dans un accroissement des revenus des clients potentiels. Il faudrait pour cela une pub agressive, et même ne pas hésiter à la rendre mensongère... Quelques directeurs commerciaux avancèrent l’idée d’équiper à moindre frais quelques carcars et mercenaires, histoire de faire circuler le bruit tout en ne l’ayant pas fait.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Jeu 28 Juil - 0:24

-Et bien soit, vous êtes les spécialistes, à vous de voir.
Pour la station 2, rien n'est trop beau tant que c'est dans nos moyens. Notamment pour ce qui sera des moyens de recherches pour développer de nouvelles techniques, des salles blanches etc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Sam 24 Sep - 22:51

Lovis erepto fulmine…

– Ici vous êtes réunis, vous vingt, dans un seul et même projet. Nous avons besoin de vos connaissances spécifiques pour créer, simplement, le meilleur, en qualité/volume*prix des puits gravitiques.
Vous aurez à votre service quelques centaines de nos meilleurs informaticiens, un budget quasiment illimité, pour commencer l’enveloppe vous concernant sera d’un milliard. Tout ce que vous estimerez nécessaire vous sera fourni, à condition que vous nous convainquiez de la nécessité. Vous connaissez les détails de votre rémunération, à nous de vous donner les notre.


Aaron tapota légèrement sur le bureau, ce qui fit se retourner toutes les origines lumineuses et les braqua sur lui, donnant l’ombre et l’inconnu à toute la salle. Derrière lui apparurent quelques clichés de la population locale.

– Bien, vous avez en vos mains, en quelque sorte, l’avenir de la station, de ses habitants et de ses idées. Nous n’accepterons ni échecs, ni retards. Vous aurez tout ce qu’il faudra pour parvenir au succès. Bien sur, tout ce qui sera découvert ici, restera ici, et vous signerez moulte clauses de confidentialité, et les dernières traites de vos indemnités ne seront versées que quand notre produit sera commercialisé, vous le comprenez bien.
Ayant finis son monologue, Aaron appela à des questions. Le laps de temps était court, et après cette petite entrevue les néo Bulkariottes bénéficieraient d’une visite des locaux, et d’une surveillance discrète d’absolument toutes les affaires qu’ils avaient emmenées. On ne pouvait se permettre d’espionnage. Quelques uns des scientifiques furent relativement surpris par l’accueil, mais pour la plupart c’était la routine, ils étaient habitués à ces chefs de meutes qui ne comprenaient pas extrêmement bien les fondements de leur art. Aussi n’y accordèrent ils qu’une relative importance, et furent ils ravis de voir leurs nouveaux appartements, magnifiques et studieux, ils étaient aussi très bien… Comment dire, surveillés.

… Per inferna vehitur Promethei genus

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Mar 27 Sep - 17:14

L’équipe de recherche prévint qu’il faudra songer à déménager lorsque l’on viendrait aux essais pratiques. Le président directeur général souhaitait probablement éviter le risque de voir sa station imploser sous l’exercice de forces gravitationnelles contraires ou pire encore, se faire jeter dans l’atmosphère de la géante autour de laquelle elle orbitait. Les travaux débutèrent et il faudrait attendre pour tout résultat. 


Les travaux de la Station numéro 2 se poursuivirent et l’on finit par rendre l’hôpital opérationnel à 100%. L’on put enfin s’attaquer aux opérations d’aménagement des zones de vie.

Enfin Lord Jeckael s'était de nouveau manifesté par l'entreprise de son adjoint Cooper. Il s'enquerrait de l'état d'avancement de la commande et avertissait que la halle d'échange de Bulkarr pourrait bientôt percevoir quelques taxes en matière de commerce d'astronefs légers.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   Jeu 29 Sep - 22:47

Bulkarr ne comprit pas à quoi Lord Jeckael faisait allusion et demanda quelques précisions succinctes dès que possible. Ainsi d'ailleurs que l'on aurait aimé connaître quelque peu son opinion quant aux performances de ses Ballon Noir II. Qu'il était le premier utilisateur à exploiter.


Pour le reste, il était évident que ce qui devait être fait en condition sécuritaires serait fait loin, mais ceci n'était pas débattu. On demandait du résultat, et on serait absolument intransigeant à ce sujet. Aussi intransigeant qu'on serait à l'écoute des désideratas des équipes scientifique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous êtes l'Histoire [Aaron Eden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links
» C'est vous qui faites l'histoire
» Et si vous étiez l'Histoire ? - sondage
» Juste avant la Bibliothéque, et vous êtes arrivés
» L'histoire du vilain petit canard, vous connaissez ? Non ? Tant pis pour vous. (Xerxes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure :: Station Bulkar-
Sauter vers: