Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Mission Solaria Partie 1 la préparation.

Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus Tellico
Initié
avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Mission Solaria Partie 1 la préparation.    Jeu 28 Juil - 14:49

Marcus était assez pressé, encore une fois il avait rendez-vous avec le secrétaire d'Etat chargé des relations avec Solaria, ainsi qu'avec les deux autres dirigeants qui devait les accompagnés à savoir ceux du CARS et de Ballastec, afin de finaliser la préparation de la mission diplomatique seranienne sur Solaria. Il rejoint rapidement le bureau du ministre concerné et toqua à la porte, puis entra alors que Louis Chauvignac l'y invita. Les deux autres dirigeants d'entreprises se trouvait déjà dans la pièce, déjà entrait de discuter avec le secrétaire d'Etat.


Madame, Messieurs, je suis content de vous voir, nous allons donc pouvoir nous mettre au travail. Comme vous le savez j'ai insistez pour que cette réunion ai lieu avant que nous partions pour Solaria afin de mettre les dernière choses au point. Comme nous n'aurons sans doute plus l'occasion de le faire. Monsieur Chauvignac, je crois me rappelez que aviez parlez de contrat d'armement mais aussi de contrat minier, là est tout le problème étant donner que aucun d'entre nous ne pourra s'en emparer, à cause de l'absence des structures nécessaire. Je crois d'ailleurs que l'un d'entre vous devait obtenir ces fameux contrats, cela a-t-il avancé ?
Bien entendu il est possible que je m'arrange pour prendre partiellement le contrôle d'un des acteurs de ces contrats miniers. Mais cela risque d'être compliqué et les fonds de ma banque risque d'être insuffisant.


Marcus était assez tendu, c'est lui qui était, même si seulement officieusement, le chef de la délégation économique, Chauvignac étant celui de la délégation politique. Aussi, il ne devait pas échouer, premièrement pour éviter de perdre du crédit devant le gouvernement du Front Populaire, mais aussi pour asseoir sa position par rapport à Zul, qui lui était loin d'être un soutien du gouvernement et même loin d'être apprécié de ce dernier, tout simplement parce que ce dernier n'aimait pas Frederick Zul parce que ce dernier ne jouait que pour son propre compte et que son entreprise constituait presque un Etat dans l'Etat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Mission Solaria Partie 1 la préparation.    Ven 29 Juil - 18:40

Chauvignac, plus ou moins saint patron de la mission, prit la parole. Ayant résidé sur Solaria et au fait de la politique que l'on y menait, il était le plus à même d'apporter des informations. Représentant de la fondation Derregon sur Seranon, Chauvignac avait il y à peu donné une conférence à l’université centrale d’Actinium, la plus grande, sur les robots indépendants solariens et la notion de “super-humanité” où il avait fait de nombreux parallélismes avec les tieffelins. Il avait présenté une société où se côtoyaient humains, cyborgs, robots intelligents et tieffelins. Fortement commentée dans la presse, la conférence avait suscitée débat, notamment parce qu’elle soutenait de manière feutrée, les thèses eugénistes qui étaient plutôt mal vues au sein d’une certaine classe séranienne anti-tieffeline mais néanmoins très encline à voir les tieffelins s’engager dans des carrières militaires, rôle pour lequel ils avaient été conçus, argumentaient ces gens.

-Les domaines de l'armement et de l'industrie minières sont, sur Solaria, très différents dans leur situation, leur structure, et leur organisation.

Les industriels solariens de l'armement, pour des raisons d'indépendance et de guerre, sont puissants, et représentent une sphère très proche de l'armée, pour ne pas dire trop. En raison de la guerre qui sévit, ils sont un moteur économique, technologique et assure une activité certaine. Ils détiennent presque totalement le secteur de la construction spatiale solarienne. Cette industrie s'est développée de manière très autarcique et mis à part un commerce (lucratif au regard des quantités) avec Erikea en matière de très haute électronique, ces acteurs économiques sont autarciques et ne s'adressent qu'à l'Etat solarien. Prendre le contrôle d’industriels militaires solariens sera très difficile, voir impossible. Il est cependant possible d’établir des partenariats. L’industrie solarienne, du fait de son autarcie, notamment en matière spatiale, souffre de retards relativement conséquents. Nous aurons cependant fort à faire avec la concurrence d’Erikeans qui cherchent à retourner en grâce et les arguments ne manquent pas. Même avec des recettes affaiblies, Erikea demeure une puissance économique et un contrat avec Erikea est d’une autre ampleur qu’un contrat avec Seranon, du moins si les érikeans sont capables de fournir des garanties. Il s‘agit là essentiellement d’une relation commerciale. L’Empire Krypto-Arkilien en revanche, joue sur tous les tableaux et place lentement ses pions. Plusieurs délégations commerciales et diplomatiques ont déjà effectuées des approches et je sais de source sûre que l’Empire prépare une mission diplomatique importante sous la pression de certains milieux commerçants, notamment les armateurs, industriels spatiaux et autres jeunes industries. L’Empire Krypto-Arkilien, contrairement à Erikea, dispose également de forces militaires conséquentes et est en mesure de jouer également la carte de la coopération militaire contre les carcars. Ils peuvent le faire d’autant plus aisément que nous autres séraniens en raison de forces plus importantes disponibles et beaucoup plus proche, si l’on exclu l’existence de portes de saut spatiales. Nous avons donc deux compétiteurs sérieux.

Pour ce qui est des industries minières, celles-ci sont plus libres et se rattachent à d’autres milieux d’affaire que l’armée. Il s’agit d’une élite qui s’est formée et enrichie de la collaboration avec Erikea, du soutien logistique contre Seranon pendant la Grande Guerre et qui trouve à présent de quoi faire des affaires alors que les Etats-Unis, en dépit de deux colonies minières, doivent reconstruire une flotte qui même à l’aune du traité mettant fin à la guerre de succession, sera à la mesure de la masse à défendre. Cette élite a beaucoup d’argent et cherche à l’investir dans ce qui rapporte avant tout, elle est également très portée sur le commerce et l’investissement de Solaria dans le concert des mondes humains (le lobby militaire pourrait l’être aussi mais pour des raisons très différentes). Solaria a un modèle de société a promouvoir, des compétences particulières, une expertise en terme de vie souterraine voir sous marine. Bref, il y à de quoi faire pour eux. Reste à savoir qui sera prédominant en parts du marché et là dessus, nous retrouvons Erikea, les kryptro-arkiliens sauf que viennent s’ajouter plusieurs conglomérats algan comme Mitsubishi ou Van Huyten-Solwertz pour ne citer que les plus gros mais aussi des entreprises alttoriennes. Comme vous le savez certainement, la découverte de diamants particuliers sur le continent d’Etol ainsi que d’étranges ruines n’a été que le précurseur d’un boum économique sur ledit continent, phénomène renforcé par un affaiblissement industriel érikean et une croissance démographique stable.

Ces deux secteurs industriels, complémentaires, représentent des factions politiques opposées entre lesquelles naviguent des transfuges, opportunistes et étrangers en quête d’argent.

Notre mission consiste à nous assurer l’amitié des solariens et d’éviter leur sortie du pacte de Sera-Valen ou tout simplement, de se retrouver piégés avec un seul “allié”. Solaria se retrouve en face de plusieurs défis. Toute son économie est tournée vers la guerre et la fin de celle-ci ou en tout l’éloignement de toute menace pourrait fragiliser l’armée dans ses positions, de la politique d’éducation - très militariste - à toute la politique diplomatique et économique du gouvernement solarien. Les militaires ont beaucoup à perdre en terme d’influence sur la vie publique. La transition d’une économie de guerre vers une économie de paix n’est pas une chose aisée, Seranon a du mal à y parvenir, Erikea ne l’a jamais tenté et pourrait être contrainte de le faire dans la douleur. Un autre défi est celui du choix entre l'isolationnisme, et d’une certaine façon, l’autarcie politique, ou le choix d’une politique internationale assumée. Les factions politiques de Solaria sont partagées sur cette question. Elle sont partagées en interne et donc n’agissent pas l’une contre l’autre sur ce point et il s’agit là d’une question potentiellement fédératrice. Enfin le troisième défi est celui que doit relever sa population même. Solaria est un monde qui vit dans la guerre depuis plus d’un siècle et la lutte contre les carcars a fait accepter bien des privations, bien des sacrifices, l’attitude que le peuple solarien pourrait adopter est sujette à de nombreuses interrogations... La réaction à de telles contradictions pourrait être une non transition économique et le soutien populaire à une politique militariste...Vous savez comme Solaria est très référendaire


Ce que Chauvignac ne disait pas en revanche, était à quel point les Solaria pouvait manquer de matériaux de base à l'existence humaine, à commencer par la place pure et simple; Vivant sous terre pour des raisons environnementales, les solariens arrivaient au bout de leur logique urbaine et creuser de nouvelles villes troglodytes s'annonçait encore plus difficile que d'agrandir les actuelles qui devenaient de plus en plus ingérables et complexes... et les fermes hydroponiques avaient leurs limites, notamment parce qu'il fallait creuser encore plus ou disposer de larges cultures sous dôme en surface couteuses à entretenir en raison des tempêtes de sable, parmi les plus meurtrières de l'univers connu.

Il s'avérait qu'aucun contrat n'avait encore pu être remporté mais le CARS comme Ballastac avaient rencontrées des entreprises intéressées par des accords de coopération. Sauf qu'elles désiraient approfondir la chose autrement que par correspondance et désiraient des garanties d'ordre juridique et politique. Enfin l'on distinguait la pression érikeanne, alttorienne, algane, krypto-arkilienne.

-La Corporation Tellico a-t-elle pu approche des acteurs économiques solariens ? Quels sont ses projets et dans quel secteur compte-t-elle agir comme banque d'investissement ?


-Avez-vous des projets pour votre division de transport monsieur Tellico ? s'interrogea Aexius Barclus Arvinus, dirigeant du CARS.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Tellico
Initié
avatar

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 02/12/2010

MessageSujet: Re: Mission Solaria Partie 1 la préparation.    Dim 31 Juil - 23:47


Une poudrière économique
Et une situation politique explosive .




La situation était plus tendu que Marcus ne le pensait, Solaria ressemblait plus à un cadavre que la galaxie était prête à se partager. Ainsi Solaria est presque une poudrière économique, presque prête à exploser. La mission des Seraniens était complexe car elle pourrait changer beaucoup pour Seranon et pour le pacte.


La situation est un peu comme je le pensais, je vois la chose ainsi. Comme vous l'avez dit monsieur Chauvignac, Solaria accuse un retard assez conséquente du fait de son autarcie au niveau de l'armement et du fait de nos guerres récentes, notre équipement est assez performant, à l'inverse de l'équipement érikean, qui même s'il est d'un technologie convenable est plus axé sur le nombre à cause de la sur utilisation des droïdes. De ce coté nos seules concurrents serons donc les arkilliens, c'est là que Ballastec et le CARS doivent intervenir, afin de rafler un maximum de partenariat, ce qui permettrait d'obtenir en plus les technologies Seranienne et cela vous donnera un certain avantage sur vos concurrents, je peux vous aidez à financer d'éventuel programme de recherche.
Il faudrait peser dans nos arguments sur une possible chute économique Erikeanne, voir peut-être même l'accélérer, car il ne faut pas se leurrer, la fin du programme Unity, n'augure que des tensions social sur Erikea, je parie sur une révolte ouvrière à court terme personnellement, alors que Seranon est encore en plein miracle économique. Pour les Arkilliens, techniquement notre seul arme est le PSV, mais il faudrait le réformer en profondeur à mon avis, après je ne suis pas politicien, c'est là votre rayon Monsieur Chauvignac. La carte de la coopération anti carcar pourrait être utile.


En ce qui concerne les secteurs miniers, c'est là mon problème. Comme vous l'avez dit l'élite minière cherche à investir là où ça rapporte. La encore, le redressement économique de Seranon peut nous être utile. Ma banque va ouvrir aux investisseurs solariens l'important marché boursier du PSV et même des entrés dans le marché mondiale. Cela peut-être un argument, qui me permettrait en plus de les financer notamment pour les mines de diamant d'Etol et encore une fois des partenariats peuvent être trouver.
Ils nous seront aussi utile pour le volet politique, je me permet de l'évoquer ici. En effet comme vous l'avez dit, ils sont favorable à l'ouverture sur les autres mondes humains qui pourrait leur permettre d'augmenter leur potentiel d'investissement.

Pour le reste, je crains qu'il ne faille le voir par nous même, car même si la société Solarienne peut-être intéressante, en l'état de nos connaissances je ne vois pas comment l'exploiter, à par provoquer une robotisation accélérer de Seranon, ce que je pense le gouvernement refusera.

En dehors de la transition économique possible de Solaria, ou l'expertise du gouvernement de Seranon en ce domaine, puisque ce dernier à quelques années d'avance, peut être un bon avantage politique.



Marcus n'aima pas trop la situation car clairement à par le peu qu'il avait pu apprendre dans l'intervalle entre la première réunion et celle ci. Il ne connaissait pas grand chose de Solaria aussi son travail n'avait pu être que analytique et la situation un fois à Solaria pourrais être tout autre.


Malheureusement tout nos contacts sont restées lettres mortes. Nous n'avons pu avancer d'un pouce de ce coté. Pour mes projets en t'en que banque d'investissement je vous l'ai dit, je compte investir à Solaria pour nous permettre de renforcer notre influence, mais aussi utiliser les Solariens pour accroitre notre influence par ailleurs.

Quand à ma division transport, peut être une liaison permanente Seranon-Solaria, mais je ne peux malheureusement le dire avant d'être arrivé là bas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Mission Solaria Partie 1 la préparation.    Mer 3 Aoû - 20:05

Ni Arvinus, ni la présidente de Ballastac avaient quoi que ce soit à ajouter. L'on projeta donc de se retrouver dans une semaine pour l'envol vers Solaria par porte de saut en compagnie de plusieurs autres chefs d'entreprises de plus petite taille qui désiraient profiter de la missions économique sur Solaria. L'on comptait également plusieurs recteurs ou vices recteurs d'université désireux d'établir des partenariats entre leurs universités et celles de Solaria.

Phrydia Marcia Bentara raccompagna Marcus à la sortie, glissant sur un ton badin.

-À en croire mes informateurs, monsieur Chauvignac aurait oublié de préciser qu'une missions informelle krypto-arkilienne devrait se trouver à la capitale au même moment que nous. C'est à la fois une aubaine et un inconvénient...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission Solaria Partie 1 la préparation.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission Solaria Partie 1 la préparation.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mission de rang D : Préparation d'une nouvelle ère
» [Mission C] Partie de pêche! [Arekushi]
» [Mission de rang B] Un mariage sanglant. Duexième partie. (PV: Jisetsu Sei)
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Seranon :: Serania-
Sauter vers: