Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 9 Oct - 21:27

Laek éprouvait un peu d'amertume. Il aimait bien sa patrie, sa nation comme il aimait à le dire, mais son costume lui semblait trop serré. Etouffant, étouffant c'était bien ça le mot. L'atmosphère pesait, bien plus que les quelques Pascals qu'elle aurait dû. Le dernier officiel ayant parlé à un Néo Prussien était mort. C'était d'ailleurs, officiellement, ce qui l'avait conduit là, monsieur Eden ne voulant pas risquer encore une fois la vie d'un président qui pourrait être élu. En fait, il négociait ailleurs. Ailleurs? Où? Pas dans cette maudite station des étrangers, ça c'était certains. Nouvelle Prusse n'était pas conviée ailleurs, et son plénipotentiaire devait avoir une escorte limitée à deux personnes, de même que son vaisseau serait isolé et surveillé en permanence par des hommes armés. Petit sloop autorisé, quelques dizaines, deux, de personnes dedans, au grand maximum.

Enfin, le diplomate entra, Laek ne respira pas. Le diplomate posa son regard sur le représentant Bulkariotte.. Et Laek était déjà un autre homme. Sain, serein. Sa transpiration avait disparue, ses tremblements, spasmes inconscient étaient évanouis; la fuite de son regard s'était évaporée. Diplomate d'élite, menteur assermenté, femme au sexe fort, Laek se tenait là, prêt à négocier. Il honora son alter ego en se levant pour le saluer, puis l'invita à s'asseoir. Non sans lui avoir tendu la main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Lun 10 Oct - 23:37

Le prussien, un colonel répondant au doux nom de Marcus von Affenbach und zu Neue Breslau, était un homme de petite taille, aux cheveux bruns clairs et aux yeux rapprochés. Un nez quelconque sauvait légèrement les meubles ainsi qu’une bouche convenable. Vêtu en militaire mais arborant l’étoile de l’ordre des diplomates de son Etat ainsi que l’emblème de la Confédération en plus de celui de l’Empire, il passait pour avoir une excellente éducation et avait exercé pendant quatre ans la charge de représentant de Nouvelle Prusse en Fédération des Etats Indépendants de Valia, à titre de chargé d’affaires.

Von Affenbach s’assit après avoir serré la main de Laek. L’homme était manifestement plus affable que la majorité de ses congénères mais les services bulkarriotes (et le SGC l’avait confirmé) n’avaient pu que noter que le colonel avait un passé d’homme impitoyable et qu’il avait joué son rôle dans l’avant dernière pacification de Swahili et plus précisément dans l’une des seules régions à être restées fidèles au régime néo-prussien de Koënigsberg.

-Monsieur Laek, c’est un plaisir de vous rencontrer...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Mer 12 Oct - 23:05

Un plaisir partagé. La diplomatie et ses mots. Quel art, quelle envie, quelle danse que ces paroles qu’on échangeait sans avoir l’air d’y toucher, mais en en pesant toute la sémantique, d’un clin d’œil. En un sens, Von Affenbach rassura beaucoup Laek. Il n’avait pas plus envie que lui d’être là. Pas plus d’intérêt pour Bulkarr que Laek n’en avait pour la Confédération Prusienne.
On proposa donc un verre à boire, à la santé des amoureux, à la santé de quiconque se sentait bien dans son costume, malgré une cravate toujours trop serrée. Enfin, il fallait bien travailler. Aussi Laek se décida, puis lança l’abordage.

- Vous le savez comme moi monsieur Von Affenbach, nos états sont toujours à se regarder comme des chiens de faïence, malgré le traité de paix signé il y a quelques années. Ne passons pas par quatre chemins, et économisons votre temps comme le miens. L’Union des Ingénieurs Bulkariote, souhaite faire évoluer cette situation « perdant-perdant » en quelque chose ayant plus d’intérêt pour vous, en quelque chose ayant plus d’intérêt pour nous. Il me semble que vous maintenez des troupes en état d’alerte, que d’une certaine façon nous accaparons un peu votre armée. Ne le niez pas, il en est de même pour nous. Ceci n’a aucun intérêt. Ni vous, ni nous n’aurions d’opportunité à attaquer l’autre. Soyons adultes et remettons à plat nos discussions.
Nos états présentent de plus des marchés complémentaires que nous pourrions, dans le cadre d’un partenariat léger combler dans une certaines mesures

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Sam 15 Oct - 20:34

von Affenbach sourit d'un air affable.

-Monsieur Laek, comme vous le savez le prédécesseur de l'actuel PDG de l'UIB avait signé et fait ratifié au Conseil d'administration dont monsieur Eden faisait partie au moment des faits un traité de paix réglant de nombreuses questions, notamment territoriales. Certes l'accroissement territoriale de la Confédération a demandé l'accroissement de moyens consacrés au maintien de l'ordre sur son territoire. Cet accroissement lui demanda aujourd'hui de disposer de moyens douaniers conséquents sur tous les fronts, et la Confédération s'est dotée et continue à se pourvoir de telles capacités.

L'empereur serait intéressé par un tel partenariat dans la mesure où il ne porte pas atteinte à la souveraineté des Etats confédérés. Je suppose que Sa Majesté doit considérer qu'il s'agit là de la volonté de mettre fin à certaines pratiques...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Sam 15 Oct - 23:35

- De quelle pratique parlez vous? Soyez donc explicites.
Nous Bulkarriote partons du principe que la négociation, qu'elle soit commerciale ou diplomatique, doit toujours se faire sur une base d'équité. Aussi nous exposerons nos propositions. Mais veuillez exposer les votre, car il me semble, et ce avec certitude, que vous avez déjà quelques convictions.


Laek regarda Von Affenbach dans le reflet de l'acier. Il lui tournait maintenant le dos. Ses mains l'une dans l'autre appuyées contre le creux de ses reins. Dubitatif sur ce reflet trompeur, il marcha, sans regarder le représentant de nouvelle Prusse et sorti une liasse de papier qu'il posa sur la table. En vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 16 Oct - 0:04

von Affenbach ne dit rien et sortit une puce électronique d'une poche dissimulée. Elle contenait les dossiers de dix-sept personnes, espions industriels et financiers percés à jour. Tous par relations proches ou éloignés inféodés à Bulkarr. Deux autres dossiers venaient s'ajouter. il s'agissait d'intermédiaires. Laek savait qu'un avait disparu et que l'autre se terrait quelque part et avait averti qu'il ne donnerait plus de nouvelles. Sa tête était mise à prix.

-Nous passerons sur les matières pour lesquelles nous n'avons pas de preuves. Bulkarr a des invités souvent... préjudiciables aux intérêts confédérés. Enfin quelles garanties la Confédération a-t-elle de ne pas voir Bulkarr renouveler avec sa politique d'autrefois, notamment de soutien à des factions dissidentes ? Le prédécesseur de votre employeur, monsieur Suriyawong s'était fait beaucoup d'amis en Arizona et ailleurs.

Néanmoins Sa Majesté est disposée à écouter vos propositions et j'ai, comme votre PDG le sait, l'autorisation d'établir un protocole de négociations devant déboucher sur un accord s'il échet.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 16 Oct - 0:17

Un sourire triomphant irisait le visage de Laek. Enfin aurait du. Un diplomate ne se laissait pas aller à telle pitrerie et dénonciation pas forcément calomnieuse. Tripotant les pages du dossier papier qu'il avait sorti quelques secondes auparavant, il répondit posément.

- Je ne vous ferais pas l'injure de publier les résultats de nos enquêtes sur certaines personnes.
Je ne vous ferais pas non plus l'injure de développer les bases de la sécurité d'un état, vis à vis de ses voisins. Ai je à nier que nous avons des informateurs sur vous? Je n'en reconnais aucun parmi les noms que vous citez. Mais nos "pratiques" sont normales pour tout état. Y compris le votre.

Maintenant, pour votre allusion au Croiseur que nous avons vendu... Oui. Vous comprenez aisément pourquoi nous avons signé ce contrat. Nous comprenons aussi aisément votre situation. Aussi, nous pourrions accepter avec condition de passer par une commission de validation de votre part de potentielles futures tractation qui impacteraient de prés votre politique.
Ceci aurait néanmoins un coût pour Bulkarr.
Coût devant être compensé; nous serions ravis de voir se conclure à court terme cet embargo que votre confédération nous fait subir sur son marché.

Néanmoins... Néanmoins ce surcroit d'activité potentielle risquerait de nuire à certains de vos entrepreneurs. Aussi nous pourrions créer une certaine réciprocité dans les échanges. Et permettre à certaines de vos activités de trouver des débouchés sur le marché Bulkariotte.


Laek regardait désormais fixement ce que Von Affenbach pouvait percevoir comme étant une image, sans discerner ce que c'était. elle était dans le dossier qu'il avait posé précédemment sur ce support dont jouait le rôle la table. Il restait beaucoup de choses à discuter.

- Maintenant, pour en venir à quelque chose nous touchant plus. Vous fermez toujours deux couloirs spatiaux vers Bulkarr. Ceci sans aucun bénéfice pour vous. Que diriez vous de limiter ce gouffre financier, matériel et humain tout en faisant un bénéfice?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 16 Oct - 0:45

Le diplomate ne répondit pas immédiatement, réfléchissant à toute vitesse. Tranquillement il emmagasinait les informations, retenant ce qu'il y avait à retenir et quelles cases supplémentaires seraient cochées à la fiche "Bulkarr" une fois rentré.

-Nous pourrions assouplir l'exercice douanier à notre frontière si c'est ce que vos souhaitez, commença par répondre von Affenbach.

-Qu'est-ce qui, outre les produits miniers, intéresserait l'UIB au sein de l'espace confédéral ?

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 16 Oct - 1:04

Dans le combat de boxe Française qu'est la diplomatie, Laek était à l'initiative. Il savait pertinemment que cela ne durerait pas, aussi devait il placer ses pions, comme un boxeur placerait ses poings. Les coûts et les coups volaient métaphoriquement. Enfin, Laek continua. Cherchant les cordes, car craignant la potentielle réaction adverse.

- Nous parlons d'être traité comme tout partenaire étranger à votre confédération - à l'exclusion bien entendu d'un de vos potentiels partenaires référentiels. Pas en tant que parias. L'import de produit miniers serait certes intéressant, mais nous pensions surtout à des biens de consommations d'ordre du confort que nous ne produisons pas ou peu. De livres, d'objets utiles; bref.
D'un autre côté nous pourrions fournir diverses pièces industrielles à coût défiant beaucoup de la concurrence interplanétaire... Bien entendu, il est pour le moment exclu j'imagine de parler de vente d'armes. Mais soyez conscient que la Station a des tas de capacités.

Ces substantiels bénéfices que pourrait faire notre station pourraient être, comment dire, partagés entre nos deux sociétés. Il est probable en effet que nous fassions bien plus de profit que vous - votre marché étant plus important - se serait un juste retour des choses que de vous proposer une partie de cet écart.
J'ajouterais que nous pourrions proposer à un acteur indépendant, l'Empire Krypto Arkilien avec qui nous possédons des liens semblables, de venir s'assurer de la démilitarisation des systèmes que vous bloquez. Vu qu'il me semble que le transport d'arme est ce que vous regrettez le plus dans ces secteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 16 Oct - 19:53

Le diplomate néo-prussien haussa un sourcil à l’évocation de l’Empire.

-Nous pouvons parfaitement envisager l’ouverture de la frontière spatiale, elle serait même à mon avis souhaitable. Il est cependant difficilement envisageable que la Confédération renonce à l’application de prérogatives régaliennes dans une zone instable en raison de la nature même des fluxs subspatiaux. De plus il me parait difficilement concevable également qu’un Etat ne reconnaissant pas notre souveraineté sur un terrain nous appartenant - et Bullkarr a reconnu ceci par le traité de paix instaurant la paix -, en l’occurence les deux systèmes en question. Je crois qu’il serait plus utile de procéder à une réouverture et une démilitarisation partielle. Il ne faut pas oublier que la zone est naturellement propice aux voltigeurs et autres bandits...

Mais que pense la diplomatie krypto-arkilienne d’une telle proposition ?
Demanda-t-il innocemment.


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Jeu 20 Oct - 12:31

- Bien... Très bien. Alors la démilitarisation partielle sera bilatérale. Vous conviendrez qu'on ne peut s'assurer de sa propre sécurité vis à vis de voltigeurs et autres personnes peu recommandables, en ne se fiant uniquement aux moyens d'une douane qui a déjà fort à faire ailleurs... Et tout cela dans un espace par définition instable. Ceci est acté.
Maintenant, comme vous le savez, Bulkarr souffre de cet espace limité. Je parle de notre terrier.
Nous apprécierions fortement de pouvoir accéder à l'extérieur, pour construire d'autres vaisseaux. Bien entendu, si cela devait se faire dans l'un de vos systèmes, il ne s'agirait que de vaisseaux civils [hrp] cf tes MP[/hrp].

Pour ce qui est des Krypto Arkiliens, qui ne serait pas enchanté de voir sa sphère d'influence augmenter?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Jeu 20 Oct - 23:51

Le diplomate sourit.

-Ceci sort légèrement du cadre d'une simple reprise de dialogue et mériterait davantage de réflexion. Ceci dit, il me semble que notre entreprise saïgonautique dispose de chantiers en Nouvelle Hanoï, du moins en son orbite, qui pourraient sous traiter une partie de la production. Bulkarr avait déjà réalisé la modernisation des chantiers avec l'aide de ses ingénieurs entre 2751 et 2753. Il serait peut être plus efficace de procéder ainsi que de construire des astronefs en un lieu certes sécurisé mais non aménagé. L'investissement mettrait un certain temps à être amorti je crois...

Pour ce qui est de l'Empire Krypto-Arkilien je ne crois pas qu'il soit de l'intérêt d'aucune des partie de voir Arkiliagrad disposer d'un levier d'ingérence dans nos affaires.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 23 Oct - 15:22

- Et bien soit. Nous en resterons donc à l'ouverture des frontières. Quels secteurs nous seraient offerts? Pardon, ouverts?
Politiquement, y aurait il des opérations dans lesquels nous aurions des intérêts communs? J'ai le souvenir que vous n'aviez pas appréciés la vente de l'Arizona... Il serait fâcheux que cela nous réarrive.


Laek semblait désormais étudier un autre document. Qui présentait le croiseur vendu avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Mer 26 Oct - 23:15

von Affenbach réfléchit un instant.

-Une mission économique serait plus à même de répondre que moi mais la Confédération pourrait être intéressée en termes de matériel de communication civils, de matériel agricole, notamment en matière d'engrais de qualité supérieure ainsi que des équipement médicaux. Ce dernier domaine est relativement ouvert au marché étranger et hautement concurrentiel, notamment parce que jadéens, séraniens, algans, krypto-arkiliens et solariens sont dans la course, des aunadariotes cherchent à s'implanter sur le marché, répondit le diplomate, ne révélant là rine que le service marketing de la station ne savait déjà.

Certains aciers de très haut niveau pourraient également être exportés par Bulkarr si jamais la station acceptait de réduire sa marge bénéficiaire. Là aussi il y à forte concurrence... notamment érikeanne pour des raisons évidentes.

Concernant l'Arizona il serait, il me semble, peu raisonnable de vendre des systèmes d'armes à un ennemi déclaré de Nouvelle Prusse et de la Confédération comme ce fut le cas avec Arizona. Carcars et pirates sont des troubles fêtes fort ennuyeux et je suis certain que la bonne volonté bulkarriote exclut toute nuisance à la sécurité de la Confédération. Il en va après tout de la sécurité de ses investissements. Si jamais ils venaient à être mis à sac par des tiers les pertes seraient fort ennuyeuses n'est-ce pas ?

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Jeu 27 Oct - 22:06

Des composites de haut niveau, des aciers de haut niveau... Je peux vous fournir du haut niveau dans ces secteurs à prix bien inférieur de ce que peut faire Erikea, et qui plus est de meilleure qualité. Surtout si vous me fournissez le matériau premier auparavant, auquel cas vous ne paierez que la transformation. Pour ce qui est des matériels médicaux, nous pourrions voir à des achats communs à l'étranger.

Laek remit en place ses petites lunettes, puis, laissant un ange passer sans même le regarder vissa son regard dans celui de Von Affenbach d'une façon qui ne laissait guère place à l'évitement. Il commença à détacher ses syllabes?

- Vos ennemis sont les notre. Nos ennemis, sont les votre. Ceux qui ne sont pas nos ennemis, ne sont pas les votre. Qu'il y ai certaines dissenssions entre vous et certains de vos voisins, nous voulons bien l'admettre. Mais que vous essayez de vous servir de cet état fait pour nous isoler gratuitement, nous ne pouvons pas l'admettre. Quant à Arizona, ce vaisseau n'a en aucun cas changé le rapport de force. Vous comprenez notre position. On nous propose énormément d'argent pour un yacht blindé ... Nous n'avons d'autres choix que d'accepter. Il est évident que si nous avions pu trouver cet argent ailleurs, nous aurions été ravi de ne pas vendre des armes en plus à un gouvernement instable. Mais l'isolement dans lequel nous étions engoncé nous limitait alors. D'où l'intérêt pour vous, comme pour nous, de rompre ces invisibles barrières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Sam 29 Oct - 23:17

Von Affenbach resta de marbre et fit appel pour cela à une bonne part de son expérience. Affirmer que fournir un astronef en mesure de combattre le Crisis, croiseur amiral de Nouvelle Prusse, de fournir une aide logistique capable de menacer la cohésion économique d’une nation en guerre et ravitailler l’astronef en lui fournissant un port d’attache pseudo neutre, n’était pas en mesure de changer un rapport de force relevait de l’injure pure et simple. Enfin comparer un croiseur rapide à un yacht blindé aurait été cocasse si le coup de hallebarde dans le dos n’avait pas coûté le modeste tarif d’une année de guerre en plus, quatre milliers d’astronautes, dix-huit mille hommes de troupes et environs six milliers de civils enlevés par des carcars ayant profité de l’anarchie.

-Mais encore, se contenta de répondre von Affenbach, intérieurement amusé par tant de réciprocité.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 30 Oct - 0:16

- Mais encore ? Ah, je vois, vous êtes de ceux qui vont prétendre que la guerre a été plus compliquée car ce vaisseau s’est défendu.
Que pensez-vous qu’aurait pu faire l’argent qu’ils ont dépensé ? Ils auraient achetés d’autres armes, et cette somme d’arme aurait probablement aussi été dirigée contre vous. Ne me faites pas l’injure de le nier. Si la forme n’avait pas été d’un vaisseau, cela aurait été celle d’armements sales, que sais-je, de financement d’attentats ou autres. La guerre allait être gagnée, et l’a été par vos soins, car vos ennemis n’avaient simplement pas les moyens d’en changer le cours.
Si nous avions placés des ogives nucléaires avec leurs protections actives et passives que vous ne sauriez en aucun cas contrer, en effet vous auriez pu nous accuser d’avoir changé le cours de la guerre.


Surpris, Laek ne l’était pas. Il se doutait bien qu’on ferait opposition à sa volonté de pacifier les relations. Mais il s’attendait à ce que ses propositions quant à la hiérarchie mercantile et diplomatique qu’il proposait de créer, et au fait de fournir les matériaux encore inaccessible à la Nouvelle Prusse et à ses affiliés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Lun 31 Oct - 17:27

De marbre devant une telle mauvaise fois, von Affenbach écouta paisiblement l’autre argumenter le choix de sa position passée. Son regard s’attarda sur le fameux dossier du croiseur. Le personnage le caressait encore de temps à autres. Peut-être arriverait-il au cœur du sujet et à la contrepartie qu’il exigerait en échange.

-C’est un point de vue intéressant. Je transmettrai à Sa Majesté.


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Mar 1 Nov - 2:05

- Bon, pas besoin d'épiloguer, je vois que nous ne serons pas d'accord. Enfin, nous avons heureusement passé le temps de ces chamailleries. Je disais donc, que contre rétribution nous abstenant du statut de nécessiteux vis à vis de client, la Station aurait probablement posée bien plus de difficultés aux peu scrupuleuses personnes qui voulaient un yacht privé un peu plus... Potentiellement vindicatif que d'aucun.

Enfin, je pense que nous pouvons tirer un premier bilan. Vous ne souhaitez pas que nous collaborions sur la constitution de systèmes spatiaux se automobiles, par contre vous acceptez le principe de la fin des embargos qui nuisent encore à nos deux peuples concernant un certain nombre d'articles que nous pouvons nous échanger. De notre côté, sans certitudes sur leur emploi, ou sur les compensations que vous pourriez offrir en l'échange de matériaux que nous mettrions à votre disposition, et au rapport qualité prix sans commune mesure avec ce que vous pourriez trouver ailleurs, nous ne sommes pas encore prêt à vous concéder ces matériaux. Est donc située ci la prochaine pierre d'achoppement. Mais plutôt, le gravier d'achoppement, nous pourrions très rapidement trouver un accord je pense... Vous avez besoin de ces matériaux, et nous de débouchés supplémentaires ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 6 Nov - 1:26

Affenbach hocha la tête.

-Ces matériaux sont destinés à diverses fins, civiles. Les applications sont comme vous le savez, nombreuses. Que cela soit en aérospatiale civile ou militaire, en architecture en ce qui concerne certains matériaux ou encore dans le domaine de la fabrication de machines outils performantes. Le caractère dual de ces matériaux vous empêche de déterminer si nous ne les utiliserions pas massivement en matière militaire plutôt que marginalement mais vos ennemis étant les nôtres et nos amis étant les vôtres ceci ne devrait représenter en effet qu’un gravillon d’achoppement, la source primaire non transformée de ces matériaux étant appelée à être Nouvelle Prusse elle-même...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Mer 9 Nov - 22:03

- Etant appelée à devenir... Oui.. Peut être. Néanmoins et sans vous faire injure, vous n'avez pas l'exclusivité sur certains matériaux. Nous pourrions créer une agence commune d'acquisition de certaines matières premières auprès des fournisseurs. Ceci nous éviterait une bonne partie des frais administratifs redondant. Vous saisissez bien mon point, il serait délicat pour Bulkarr de fournir en arme un pays qui pourrait ensuite s'en servir contre nous. Je suis désolé de faire cette digression, mais il faudrait peut être signifier aux autres pays un pacte sur l'honneur nous engageant à une non agression réciproque. Ceci rassurerait probablement mes dirigeants.
Je ne vois pas ce qui pourrait faire obstacle à une collaboration. Par honnêteté je dois vous mettre au courant que depuis quelques semaines est en construction un chantier spatial dans notre système, vous vivez désormais ici depuis quelques semaines aussi, donc je ne sais pas, même si j'imagine que c'est le cas, si vos dirigeants ne vous en ont mis au courant. Nous comptons en faire un terminal commercial doté des toutes dernières technologies de traitement des cargaisons. Il pourrait être utile dans l'optique de commande des dits Matériaux... Et permettant des délais de chargement, ou de déchargement défiant toute concurrence dans ce secteur de la galaxie !



Laek avait sorti naturellement ces quelques phrases, sans avoir l'air d'y toucher. On lui avait en effet signifié peu de temps avant que les accords avaient été signés avec le SGC pour l'aide et l'obtention des meilleurs spécialistes possibles. Il ne fallait donc pas avoir l'air de cacher la chose, et Von Affenbach prendrait probablement cette preuve de sincérité pour ce qu'elle valait, entre les deux anciens ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Dim 13 Nov - 15:57

Von Affenbach afficha un demi sourire.

-Nouvelle Prusse et les Etats confédérés sont parfaitement disposés à mettre en place une politique susceptible de rend les ressources naturelles confédérales plus compétitives et ainsi d’avantager Bulkarr mais il est je crois tout à fait légitime que deux acteurs si réconciliés s’aident mutuellement, notamment en fournissant une activité à ce port dont la construction vient d’être décidée. Profitons de cette ouverture de Bulkarr sur le monde pour concrétiser le renouveau de nos alliances.

Un pacte de non agression sur l’honneur est envisageable


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Lun 14 Nov - 0:54

- Donner de l'activité à ce port, ce serait un plaisir, mais j'ai un peu de difficulté à le penser réalisable dans le court terme. Je ne suis pas ingénieur des infrastructures navales - dieu m'en préserve - mais nous n'en sommes qu'aux structures premières, bien loin de pouvoir encore accueillir les appareils principaux. Et puis je doute que nos transferts actuellement ne nécessitent les supertanker qu'est destiné à recueillir ce terminal.
Quels seraient les termes d'un pacte de non agression entre nos deux nations? J'imagine que vous n'êtes pas plus juriste que je ne suis ingénieur naval, mais nous devrions déjà limiter ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Voyez vous, nous sommes de notre côté prés à mettre fin aux taxes douanières en preuve de sincérité, concernant vos vaisseaux, enfin, du moins vos cargaisons. Nous ne pouvons pas rendre gratuit l'amarrage à nos stations, c'est assez complexe, mais c'est inscrit dans notre constitution.


Laek venait de sourire sincèrement. Il se rappelait pourquoi cet amendement avait été écrit. Un député, lors d'une discussion avait en effet décrété de bonne foi, que jamais un terroriste ne viendrait payer une dîme là où il voudrait commettre son forfait. La naiveté de l'opinion ayant prêté à rire, bien que cela ne se fut pas courant dans ces réunions de corporation qu'était au fond l'assemblée Bulkarriote, l'idée de fond fut acceptée.. Et gravée dans le marbre. On s'en était depuis servi deux ou trois fois pour éviter quelques problèmes, notamment entre le SGC, n'étant pas considéré comme propriétaire de ses vaisseaux, et les Gomenzos, qui l'étaient à notre sens. A vraie dire, l'idée de fond était bien différente de la forme que l'on lui avait donné, et le jeune député avait bien grandit. Il s'appelait Aaron Eden et avait maintenant de toute autres responsabilités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Mar 15 Nov - 0:30

Von Affenbach sourit.

-Je fais évidemment référence au moyen ou long terme.

La réduction de nos droits de douane est envisageable cependant nous ne pouvons admettre leur suppression en toute matière. Une baisse générale de cinq points pourrait être politiquement acceptable. Les matériaux de haut niveau pourraient bénéficier d’une réduction plus que substantielle...

En effet, l’économie néo-prusienne dépendait encore trop de la protection de secteurs entiers et Laek le savait, tout comme il savait que Bulkarr pratiquait la même chose, après tout la révision des statut réalisée il y à plusieurs années était colbertiste à souhait elle aussi.


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   Sam 19 Nov - 0:44

- Et bien soit.
Je vous propose que nous édictions dans les règles du pacte de Non Agression quelques serments sur l'honneur :

  • - La promesse de ne pas attenter directement aux intérêts diplomatiques de l'autre.
  • - La promesse de ne pas soutenir, de quelque façon que ce soit un état ennemi de l'autre.
  • - La primauté d'information, dans la négociation commerciale, ou l'intention d'achat pour des domaines non tactiques pour l'autre


A partir de là, nous pouvons négocier.


Spoiler:
 



On commençait à la direction à s'étonner de la durée de ces négociations. De celles ci dépendait pour beaucoup les arguments lourds qui étaient prévus par Aaron Eden pour son bilan. On pouvait porter les nouveaux succès commerciaux, mais à n'en pas douter, une belle réussite chez les diplomates, apporterait forcément beaucoup d'argent en plus dans les caisses Bulkarriotes, on s'attendait d'ailleurs à ce que l'on puisse augmenter de vingt pour cent le chiffre d'affaire, juste avec les ouvertures de frontières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Politique, puis les Affaires [Nouvelle Prusse]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» L’amerique du sud, nouvelle terre d’acceuil pour la main d’oeuvre haitienne
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le boulangisme politique de Préval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure :: Station Bulkar-
Sauter vers: