Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 De l'Alcyon à l'Albatros

Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: De l'Alcyon à l'Albatros   Dim 23 Oct - 23:23

Les Affaires ont cela de louable
Hunter s’était vu convié pour la première fois à l’intérieur de Bulkarr. L’homme avait une taille courante et de longs cheveux bruns qui lui dégoulinaient le long des épaules. Il avait cette fois retiré sa combinaison de pilote et sa tenue ne détonnait pas avec le lieu. C’était Aaron Eden lui-même qui le conviait, et on lui apporta rapidement de la boisson. Enfin, auparavant on lui demanda ce qu’il souhaitait bien évidemment, mais tout le monde était là, à son service et à l’attendre.
Le lieu était plutôt cossu, l’un des jolis salons de Bulkarr, fortement doté de bois, de cadres d’or, mais aussi de tapis aimés et reconnus par la population. On acceptait souvent ces détails, relativement peu courant, et fortement contrasté avec l’atmosphère d’une station spatiale née extrêmement récemment, vis-à-vis de ces meubles. Au bout d’un moment, une personne vint le prévenir, l’entrepreneur devenu politique arrivait, et il était temps de le prévenir rapidement des dernières nouvelles, auxquelles l’individu allait faire référence, potentiellement.



On ne cacha pas grand-chose à Hunter, on aborda le sujet des négociations actuelles avec Nouvelle Prusse, mais aussi celles avec monsieur Basanas le grand patron du Syndicat des Contrebandiers, en d’autres termes, le supérieur hiérarchique d’Hunter. C’était dans cette expectative qu’on avait convoqué le jeune homme. Quelques dizaines de secondes s’étaient écoulées, puis, lentement, quasiment timidement Aaron ouvrit la porte et passa sa tête, regardant si tout le monde était là. Puis, affichant un sourire, il s’imposa et entra, congédiant l’aimable demoiselle qui avait parlée à Hunter. Avec amusement le dirigeant de la station constata que John David reluquait discrètement le postérieur de l’affable personne qui s’effaça ensuite derrière l’ouverture.
– Bonjour mon jeune ami, j’ai appris que votre anniversaire avait été célébré en grandes pompes, un beau navire de la Freightech que vous avez capturé. Ecoutez, je ne vais pas beaucoup plus voler votre temps.
J’ai appris que vous étiez en flibuste ces derniers temps, ou plutôt en relâche, entre deux activités de flibustes. Je ne vais donc rien vous cacher, vous appartenez au SGC, et j’ai d’excellentes relations avec le SGC. Maintenant, hum, j’aimerais les convaincre d’acheter des matériels développés par mes soins. Seulement, mes arguments ne sont pas meilleurs que ceux de mes concurrents. J’ai donc eu une idée, proposer à leur meilleur pirate du matériel de haut niveau, et voir ce qu’il allait en faire. Vous avez les moyens, assez largement je pense, d’agrémenter votre palmarès. Mais avec les vaisseaux que je vous propose, sans faire injure au Bulkwark, vous passerez dans une autre dimension. Je résume, si vous me donnez votre accord, nous pourrons pousser plus loin les échanges. Je vous propose gracieusement deux vaisseaux, des corvettes de classe Abel et Caïn, avec deux tout nouveau Bulkar Ballon Noir modernisés, qui logeront dans la classe Abel.
En échange de quoi, vous avez pour mission de faire parler de vous, et de réussir !
Cela vous plait il ?

L’homme venait à peine de s’asseoir, signe qu’il prenait en compte que la conversation ne faisait dès lors, que commencer. Il affichait un grand sourire, et offrit un nouveau verre à Hunter.

Qu’elles sont aveugles et ne souffrent aucune discriminations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Lun 24 Oct - 22:49

Bulkarr, une station qui était assez célèbre dans le monde de la piraterie, tout le monde disais que sous couvert d'une organisation tout à fait légal, Bulkarr menait des actions pas très louable. Pour une fois le jeune homme avait revêtu des habits tout à fait normal et non pas sa tenue de pilote habituel, car en effet, il avait été invité par Aaron Eden, président de Bulkarr en personne.
La pièce où on avait conduit le pirate paraissait assez clinquante, Bulkarr avait donc quelque salon qui ressemblait à ceux des riches demeures qu'on trouvait dans les maisons des riches des autres nations.
Mais bientôt quelqu'un arriva, pour mettre Hunter au courant des dernières nouvelles, et de l'arrivée prochaine de Monsieur Eden.
Lorsque l'ingénieur arriva, il présenta rapidement la situation à Hunter. Qui fut ravi que l'homme fut direct. Hunter s'assit à la suite de l'ingénieur, et sirota tranquillement le verre qu'il lui offrait.



Je vois Monsieur Eden, ainsi donc vous me proposez d'être pour vous une fenêtre publicitaire à l'intention du SGC. Mais voyez vous cette idée me plaît, comme vous devez vous en doutez, nous n'utilisons des vaisseaux comme le Bulkwark que par défaut, il sont plutôt rapide, facile à modifier et assez résistant, il est clair que si nous disposions de vaisseau de la taille de frégate cela serait plus simple. Mais nous faisons avec ce que nous avons. Vos corvettes m'intéresse assez fortement, mais si vous pouviez me les décrire, je ne connais malheureusement pas ces modèles.
En tout cas, il ne resterais qu'un seul problème, avec quel équipage, je ne dispose même pas d'une dizaine d'homme. Insuffisamment pour équiper deux corvettes.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Lun 24 Oct - 23:32

Aaron fut satisfait, John Oswald semblait comprendre, et il n’aurait donc pas à argumenter pendant plusieurs dizaines de minutes. Il avait pourtant préparé un solide argumentaire, mais les gens pragmatiques ont cette qualité d’épargner à l’homme pressé sa plus précieuse richesse, à savoir son temps. L’homme dégusta un verre, dépensant quelques secondes, puis toisa le mercenaire. Il était évident qu’à ses yeux on devrait connaître son matériel, mais il ne fallait pas oublier qu’on n’était pas forcément ingénieur de l’Union Bulkariotte, même si on venait sur la station. Cruelle méprise au fond, non ? Un sourire traversa le visage du directeur.

– A vraie dire, je me pose la question. Dans votre intérêt, il faudrait plutôt un vaisseau que deux… Je pense que nous allons modifier l’une de nos corvettes, en diminuant la capacité d’emport à une paire de chasseur. Nous pourrions donc mêler les qualités des deux appareils. Vous bénéficieriez d’une certaine qualité d’appui feu, mais aussi de la possibilité d’emporter vos Ballon Noirs.
Les Corvettes sont des vaisseaux légers, dotés d’un gros canon sur le dos, et de casiers modulaires, qui permettent de modifier à l’envie l’utilisation de nos appareils. Ils sont de plus très endurants.
Cependant, en tout, en comptant les chasseurs et la Corvette, ainsi que ses modifications, nous comptons bien cinq cent millions de crédits. Comprenez que j’ai besoin d ‘assurance. Le reste de votre équipage, à hauteur d’une dizaine d’hommes, sera donc composé d’hommes mis à votre disposition par l’union. Ils sont extrêmement efficaces, ne vous inquiétez pas pour ça, et ils vous obéiront au doigt et à l’œil. Sauf évidemment si vous tentez de contrer notre intérêt. J’ajouterais qu’ils connaissent parfaitement le matériel que nous vous proposons… Et qu’ils ne prennent pas de part du butin que vous pourriez glaner. D’ailleurs, à propos du butin… Hormis les renseignements et quelques données, vous en ferez ce que vous voulez.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Lun 24 Oct - 23:46

Un homme plutôt pressé, que ce Aaron Eden, voilà ce que ce disait en ce moment Hunter, il allait assez vite dans les négociations. Pressé mais efficace, en tout cas se dit le pirate, la description était assez sommaire, mais cela suffisait à Hunter, des bons vaisseaux sans doute, le reste il le verrait bien quand il aurait les vaisseaux. En tout cas c'était déjà mieux que le Bulkwark avec lequel il se baladait pour l'instant.

Nous partirions donc avec uniquement la classe Abel, cela me convient aussi, de toute façon un second vaisseau risquerait d'être un handicap, la piraterie se joue surtout sur la rapidité d'action, hors il est bien plus dur de coordonnés deux vaisseaux que un seul.

Hunter était assez septique, des ingénieurs de Bulkarr, voilà ce qui allait compléter son équipage, cela nécessiterais donc un apport de soldat.

Je vois, ainsi donc Bulkarr, fournirais les vaisseaux et les hommes, notre boulot sera donc de faire un maximum de prise en un minimum de temps. Cela est possible, je pense que Bulkarr est en mesure de nous fournir quelques soldats. Bien entendu, je compléterais moi même l'équipage, mais il sera absolument nécessaire que je puisse m'appuyer sur la fidélité totale des hommes que vous me fournirez. Car vous devez vous doutez que le métier de pirate est dangereux. Il faut distiller les nouveaux membres d'équipage avec beaucoup de précaution, on ne sait jamais une mutinerie est vite arriver. Enfin si vous me garantissez la fidélité de vos hommes, le problème ne se posera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Mar 25 Oct - 0:22

Aaron sourit. Monsieur Oswald ne connaissait pas apparemment les procédés en vogue sur Bulkarr. On n’était pas très honnêtes, pas moins qu’ailleurs en fait, mais l’on ne s’en cachait pas. Enfin, la satisfaction du client était ici aussi des plus importantes. Le cadre respira un grand coup, il savait que la tirade serait longue, et se lança.
- Nous pouvons aussi vous fournir des soldats. En petit nombre, une unité, soit huit hommes, au maximum. Ils sont rompus aux techniques de combat spatial. Pour les autres membres d’équipages nous vous fourniront ce dont vous avez besoin. Concernant les mutineries… Aucune chance ! Ces hommes sont tous nés sur Bulkarr, et ils en portent les valeurs. Ils mourraient plutôt que de desservir nos intérêts. Tant que vous serez honnêtes avec nous, ils vous suivront, jusqu’à la mort s’il le faut. Je vous assure de leur qualité.
Il tapa enfin sur sa tablette qui ne quittait que rarement sa main droite en fait. Elle était logée dans sa manche et sortait à volonté. Après quelques ordres saisis, une information apparue sur l’écran à proximité de John, un vaisseau tournait sur lui-même, et à côté de lui s’affichaient quelques informations importantes à son sujet. Le ton de l’image, quasiment translucide était bleuté, et ce qui était écrit, flottait en blanc.
Spoiler:
 


– Ceci est le Seth. Je vous passe le jeu de mot de mes ingénieurs, Eden, Abel, Cain, bref. La pomme, ce n’était pas assez martial, bien que plus significatif. Vous avez à votre disposition ce bel appareil que nous avons composé finalement, spécifiquement pour vous. A mis chemin entre Abel et son frère. Il peut emporter du fret, des chasseurs, des hommes…. Et un armement conséquent. Cependant… S’il ressemble à une classe Hermès, ce n’est pas un classe Hermès, tous les codeurs sont différents et l’impérial Navy vous tirera dessus à vue ou presque j’imagine. Vos Scorpio sont les tous derniers nés de la firme… Autrement dit, ce sont les meilleurs de la galaxie, supérieurs à ceux de l’Impérial Navy, à ceci près qu’ils ont peu de missiles. Votre autodéfense est donc quasiment assurée… Et cela peut servir aussi d’artillerie offensive à courte portée. Vous comprenez, c’est un bel appareil…

Ouf, déjà terminé, l’apnée et ses entrainements en piscine avaient du bon finalement. Il avait pu dire tout ça sans quasiment respirer. Quand il raconterait ça aux collègues, ils ne le croiraient pas. Enfin si, ils le croiraient surement, vu qu’à l’heure actuelle, ils devaient tous être en train de l’observer derrière les écrans de sécurité. Ce bon vieux Raphaël, qui y était préposé généralement ne devait plus avoir de place dans sa petite pièce, tout le monde avait dû l’assaillir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Mar 25 Oct - 0:42

Un peu sur de lui le Eden, même s'il n'en donnait pas l'air Hunter se méfiait tout de même, mais apparement le Bulkarriote avait l'air honnête pour l'instant, et puis après tout, son intérêt et celui de Hunter se rejoignait dans cette mission, donc il était pour l'instant possible de leur faire confiance. Tant que Bulkarr retirerait un bénéfice de cette affaire. Après cela, il faudrait s'arranger pour filer à l'anglaise avec le vaisseau.

Bon, va pour cela, une unité de soldat, plus le reste de l'équipage, nous avons déjà un mécano, un artilleur et le pilote. Le reste est à fournir par vous. Je vois, tant que nos intérêt se suivrons, je pourrais faire confiance à vos hommes. Ça me va.

Confiance, confiance, un bien grand mot chez les pirates, Hunter savait pertinemment comment la suite allait se passer, les seuls ayant des armes dans le vaisseau serait ses propres hommes. Il ne ferait jamais totalement confiance au Bulkarriote. Après tout c'était des marchands, des gens encore pire que les pirates.
Eden enchaîna ensuite avec la présentation du vaisseau, Hunter était presque fasciné par ce dernier, qui s'avéra être une véritable bête de combat, presque tailler pour la piraterie.


Un vaisseau magnifique en tout point, le rêve de tout les pirates, rapide, bien armée, endurant et modifiable à souhait. Certain de mes collègues tuerais leur mère pour un vaisseau comme ça. Les meilleurs d'entre nous pourrait faire des miracles avec un monstre comme celui-là. Monsieur Eden, je suis définitivement votre homme.

Hunter se doutait un peu que les autres ferais la gueule à cause des gars de Bulkarr qui leur était imposé, mais il savait qu'il ne dirait pas non pour un vaisseau comme le Seth. Après tout, qui ne rêva pas d'un monstre comme celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Mar 25 Oct - 1:02


– Vous savez monsieur, vu que vous m’avez donné mon accord, je vais parler maintenant des choses légèrement moins joyeuses. Je suis commerçant c’est vrai. Mais en premier lieu je suis Bulkarriote. Bulkarriote, c’est vivre sur une station spatiale, une erreur et nous sommes tous morts, une erreur et nous ne sommes qu’un souvenir. Tous ces hommes coûtent et comptent énormément à mes yeux. Je pourrais digérer une perte de vaisseaux, mais je n’accepterais jamais la mort gratuite de l’un de mes hommes. A partir de là, si vous savez ça, vous savez la plupart des choses. Hum, non en fait.
Vous êtes pirates, vous comprendrez la méfiance. L’appareil est clafis de technologie communicante, nous saurons où vous serez, quand vous y serez. Si vous tentiez de récupérer le vaisseau rien que pour vous… Hum. Comment dire, j’ai beaucoup de relations, et beaucoup de gens intéressés au SGC seraient furieux d’apprendre qu’un quasi indépendant a pris la poudre d’escampette. Autrement dit, soyez honnêtes, nous serons honnêtes. Essayez de nous rouler, et vous êtes morts. Les mots sont durs, mais nous ne sommes plus des enfants. Cependant, si vous veniez à être traqués par une force supérieure en nombre, n’oubliez jamais que vous n’êtes pas seuls. Nous sommes là pour vous aider.


Le grand dirigeant de la station n’aimait pas en venir à ces extrémités, mais il avait assez fréquenté la gent pirate pour savoir qu’on ne pouvait jamais réellement s’y fier. Il craignait surtout qu’on tente de vendre ses hommes. Le vaisseau, il le récupererait rapidement, ou pourrait, le cas échéant, s’assurer que personne n’en profite. Mais… il avait confiance. Hunter avait été présenté par l’un des responsables supérieurs du SGC, pas le genre à rigoler où à faire des compliments gratuit. On l’avait dit réglo et doté d’un grand potentiel, on lui avait donc procuré le Seth

– C’est vrai que c’est un beau vaisseau. Une machine de guerre vous dites… Pas tout à fait. A mon sens, le Ballon Noir II est la quintessence de la machine de guerre, le Seth est plutôt une sorte de, comment dire, de repaire de loups, un terrier, une forteresse, bref, un dernier carré qui ne se rends jamais. Les autres pirates risquent de vous chercher querelle pour récupérer cet appareil. Théoriquement, les armes non létales de déception que sont les brouilleurs et autres altérateurs devraient les tenir éloigner sans leur faire de mal. Cependant, s’ils essaient de vous nuire, même s’ils sont marqués « SGC », vous devrez défendre votre intégrité physique.
Autre chose. Bulkarr assume sa construction, mais Bulkarr n’assume pas sa destination. Si vous trafiquez des esclaves, massacrez gratuitement humains ou animaux. Si vous prenez une décision politique, si vous soutenez un parti, vous le ferez indépendamment de nous… Et dans les premiers cas, je ne cautionne pas, mais alors pas du tout, l’exploitation de la création de dieu. Prostitution, esclavagisme, sont exclues. Nous nous comprenons ? Si oui, nous en aurons finis, sauf si vous avez des questions à me poser ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Mar 25 Oct - 11:19

La Confiance, un mot qui revenait beaucoup dans cette conversation, Hunter s'en doutait, Aaron ne lui donnait pas encore la sienne, et l'ingénieur ne tarda pas à le lui montrer, au grand dam du pirate que ces discours assommait, même s'il était nécessaire avec la plupart des collègues du pilote, qui ne connaissait malheureusement pas ce mot.

Ne vous inquiétez pas pour la vie de vos hommes, moi même je hais perdre un membre d'équipage, vous savez on est coincé à même pas dix dans le même vaisseau, et cela tout le long de l'année. A force l'équipage, c'est comme une deuxième famille, vos gars apprendrons encore ça. C'est la première leçon chez nous, l'équipage c'est une famille et on arnaque pas la famille. Juste une question, vos balises aucune chance qu'elles servent à des personnes mal intentionnés pour nous ?
Et puis vous savez on est pas des enfants de coeur, des vaisseaux j'en ai déjà volé plusieurs à des commanditaires, mais seulement quand j'estimait que leurs intérêts était contraire à l'éthique, vous voyez ce que je veux dire.


L'agacement, il pouvait presque se lire sur le visage de Hunter, le tour que prenait cette conversation ne lui plaisait pas, pour lui les affaires c'était basé sur la confiance mutuelle, avec la méfiance, c'était la meilleure façon de se planter, mais Hunter avait conscience que pour l'ingénieur c'était normal, après tout le vaisseau était à lui.

Ne vous inquiétez pas, mes collègues je m'en charge, s'il me cherche des noises, j'ai la particularité d'être un des seul pirates à posséder des chasseurs, l'une de vos création d'ailleurs. J'ai déjà fait sauté un paquet de moteur quand on voulait me provoquer des problème.
Mais j'avoue que votre conception du vaisseau est plutôt intéressante, après tout c'est vous qui le connaissez le mieux. Et je vous rassure, je ne cautionne pas non plus tout genre d'exploitation de l'être humain, j'ai plutôt tendance à attaquer les esclavagistes quand il passe à ma portée, comme je l'ai dit c'est contraire à l'éthique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Eden
Initié
avatar

Nombre de messages : 144
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Mer 26 Oct - 16:56


Désormais, la pièce vibrait légèrement. John Oswald sembla s’en inquiéter un peu, mais un regard posé du dirigeant de la Station le tranquillisa. Après réflexion il comprit que c’était simplement les catapultes de lancement d’un escadron de Ballon Noir qui avaient été testées simultanément. L’essai était positif. On avait ressenti la vibration dans tout l’ensemble local, mais aucune pièce mécanique n’avait subi d’effort plus qu’élastique. Cette constatation permis d’ailleurs de s’assurer d’une nouvelle tactique en cas d’attaque, enfin. Aaron reprenant ses esprits, qui étaient allaient se balader du côté d’épiques combats spatiaux tout aussi dantesques que glorieux se leva de son siège, et pris la direction d’un ascenseur jusqu’alors discrètement masqué dans le décorum local.

– Bien. Nous sommes donc d’accords. Si vous acceptez désormais de nous faire passer tout renseignement obtenu je pense que nous aurons notre accord. Et pour ce qui est des balises, ne vous inquiétez pas. Il y a moins d’une chance sur un milliard que l’on identifie les échos comme émanant d’un vaisseau. Bref, si l’on est entendu, allons voir le Seth. Il nous attend dans son hangar.

Le trajet ne fut pas long, et après quelques contrôles de routine, on accéda à ce qui semblait être une pièce extrêmement spacieuse, mais néanmoins sans certitudes de ce fait, du fait qu’elle était plongée dans un intense noir. Cependant subitement un éclairage rendit visible proue de l’inquiétant corps sombre qui occupait la pièce. Hunter en levant la tête s’aperçut qu’il était situé juste en dessous de l’une des turbines.

– Ne vous inquiétez pas. Cela pourrait être une façon très peu inédites d’exécuter les gens, mais il n’est pas encore l’heure ! Le vaisseau est actuellement en train de tester sa capacité de brouillage intelligent. De fait l’on ne peut l’irriguer en lux sans risquer de fausser les calculs. Vous plait il donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hunter
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Ven 28 Oct - 12:57

Bon le contrat était presque signé, voilà une bonne chose de fait, se disait Hunter, un joli petit vaisseau que le Seth, et en plus il était pour lui. La pièce se mit alors à vibrer, mais il se rendit assez vite compte, à l'expression faciale de Aaron que cela était normal, un simple escadron de ballon noir qui partait. L'entrepreneur conclut alors rapidement la discussion de l'accord.

Oui, nous sommes d'accord, si les balises ne sont pas dangereuses pour nous, il n'y a plus aucun problème, je vous suis Monsieur Eden.


Les deux hommes arrivèrent assez rapidement au vaisseau alors qu'il était encore entrain de subir quelques tests.


C'est assurément une sacré bête, comme je vous l'ai déjà dit, les pirates rêveraient pour en avoir un comme ça. Faudra penser à en produire d'autre une fois que vous aurez convaincu le SGC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sisyphe
Adepte
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 08/12/2011

MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   Sam 4 Fév - 17:46

A suivre Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'Alcyon à l'Albatros   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'Alcyon à l'Albatros
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Habitation] L'albatros
» Georges Chelon chante Beaudelaire
» FIL POESIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bordure Extérieure :: Station Bulkar-
Sauter vers: