Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 De l'équilibre

Aller en bas 
AuteurMessage
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: De l'équilibre    Dim 5 Fév - 3:05



Les 357 mètres de long du vaisseau diplomatique réglementaire de classe Kaunitz le “Marquis Marc-Tulle de Cicère”, en hommage du célèbre diplomate d’origine kryptonn, premier ministre des Affaires étrangères de l’Empire Krypto-Arkilien, considéré comme l’un des architectes de l’Empire Krypto-Arkilien sur le plan diplomatique, filèrent dans l’espace du système Mazahar en direction de la planète. Le vaisseau s’inséra dans un couloir de transit réglé par Algancontrol, passant à des dizaines de milliers de kilomètres et coupant la route de deux grands chimiquiers quittant Alganzaar pour une destination à l’extérieur du système, probablement Erikea dont la consommation remontait en flèche en raison des besoin de sa flotte de guerre qui reprenait du poil de la bête et de son armée en campagne permanente, qui était toujours plus énergivore. Alganzaar, hub spatial et financier, n'avait pas grand chose à envier à Arkilia en terme d'encombrement de son orbite spatiale et par extension, Mazaharpet toute entière en profitait, ou en souffrait selon le point de vue.

Le “Marquis Marc-Tulle de Cicère”, Alganzaar contournée, fila en direction de la planète dont les continents étaient visibles. Valia achevait sa nuit, la République Royale était au beau milieu du soir, les lumières commençaient à se distinguer de plus en plus nettement sur le visuel du petit salon du vaisseau, pièce panoramique bis à destination des passagers. À côté, Perléo, moins de lumières, un peu plus de points mobiles au dessus de son espace, des patrouilleurs douaniers. Le traffic au niveau de Valia devenait de plus en visible. Dix-sept cargos de grande taille, déchargeant au profit de plus petites navettes, un ferry se rendant à Algaznaar, et un autre achevant son approche, probablement une ligne directe depuis Erikea, où de nombreux valiens travaillaient actuellement en tant que consultants.

Juliette Lioe, discrète, se tenait dans un coin et observait la planète “approcher” de plus en plus lentement alors que l’astronef impérial se freinait sur Lagrange 4 et se préparait à aborder sa rentrée dans l’atmosphère de la planète, au dessus de l’océan vers sa destination finale, l’astroport de Hitmilii. L’approche d’une planète était, pour un pilote chevronné, une opération presque banale, supervisée par des agences gouvernementales qui évitaient de voir les orbites encombrées, veillaient au traitement des déchets en orbite afin de dégager le chemin pour le commerce et les communications, mais pareille approche était toujours différente pour le passager. Car l’on ne débarquait jamais à la même heure, les approches étaient toujours différentes, l’on traversait ou l’on ne traversait pas une couche de nuage moutonneuse, duveteuse comme un édredon douillet et accueillant. Enfin on pouvait débarquer sous la pluie.

En l'occurrence c’est dans une nuit calme et sèche que le “Marquis Marc-Tulle de Cicère” perçait la voûte de Mazahar, cette voûte qui avait connu la fureur des batailles, des ambitions des hommes et de leurs déconfitures forcées, nées de leur avidité, leur rancune, leur rage, ou parfois, rarement, leurs velléités de paix et de cohabitation sereine.

-Monsieur, déclara Juliette qui s’était approchée de Jorhan dans un silence le plus total.
L’ambassadeur le Baron Baumann vous fait dire qu’il sera à l’astroport pour vous accueillir et vous escorter jusqu’à vos appartements provisoires, à l’ambassade. Il s’entretiendra avec vous du programme des jours à venir. L’ambassadeur impérial à Alganzaar, monsieur le chevalier van Heels lui a également communiqué son agenda au cas où vous solliciteriez sa présence dans les jours à venir pour une mise au point de la coordination des efforts diplomatiques impériaux.

Les ordres de Jorhan, donnés par le ministre di Montalbano en personne, refirent surface. La diplomatie impériale cherchait d’une certaine façon à profiter des troubles nés de la brutale chute de puissance érikeanne en se ménangeant une position diplomatique dans le secteur Pegasus, secteur dont elle avait été plus ou moins écartée par la concentration de l’Empire sur la construction d’un espace régional à même de lui garantir une sécurité immédiate et une diplomatie érikeanne, parfois brutale à l’égard de qui cherchait à ne serait-ce que mettre un orteil dans sa zone d’influence.

L’exercice n’était guère aisé et les efforts devaient être coordonnés et efficaces. Aussi le ministère, peu désireux d’exercer une tutelle trop forte à même de restreindre la marge de manoeuvre de ses ambassadeurs, avait décidé d’adopter une approche à la fois globale et sectorielle. Globale parce que les ambassadeurs avaient tous reçu des renforts pour être plus efficaces, sectorielle parce que le secteur Pegasus avait été découpés en sous secteurs : Erikea, Seranon, Alttoria et enfin Mazaharpet. Dans la majorité des cas, une ambassade correspondait à un secteur, parfois devant administrer un grand nombre de consulats comme sur Erikea ou Seranon. Mazaharpet était plus complexe en raison de la fragmentation politique de la planète. La planète devait donc être abordée à la fois Etat par Etat et globalement et Jorhan était chargé de ce second aspect.

“Il vous faudra agir de manière à renforcer notre présence sur Mazaharpet via la République Royale de Skeïb, notamment en appuyant notre investissement commercial et économique, Alganzaar nous étant plus ou moins fermé par les conglomérats locaux et la Ligue Hanséatique, disposant d’un imposant comptoir sur place avec l’appui du gouvernement algan. Cette présence krypto-arkilienne en République Royale ne pourra se faire sans dialoguer avec les algans qui pourraient y voir une tentative de prise de contrôle de leur marché traditionnel, les Etats de la Ligue de Mazaharpet. Vous aurez pour tâche de coordonner nos efforts diplomatiques en République Royale et au sein du Commonwealth afin de ne pas braquer les algans d’une part et ménager nos intérêts de l’autre.

Un second aspect de votre mission est de permettre à l’Empire d’étendre sa couverture diplomatique de la région et de dégeler nos relations avec Perléo, peu ouverte sur l’extérieur. En tant que chargé de la coordination de nos efforts sur Mazaharpet vous aurez également pour mission de négocier au nom de Sa Majesté l’ouverture d’une ambassade en Fédération des Etats Indépendants de Valia. Des consignes plus précises vous seront transmises par procédure secrète une fois sur place.

Enfin, dernier point. Vous devez faire tout cela sans vous mettre les séraniens à dos ou du moins le moins possible.”


Bref, s’insérer en équilibriste dans un numéro de trapèze déjà fort complexe, mais le numéro d’équilibriste pouvait rapporter gros. D’autres missions pouvaient se profiler, sur Solaria, Aunadar, ou encore Erikea, la plus grosse ambassade impériale, et enfin, la Terre, enjeu diplomatique majeur pour des années à venir. Relations à nouer ou renouer, réseaux à reconstruire, informations à glaner, Mazaharpet si réussie pouvait être un excellent tremplin pouvant mener à une véritable autoroute du succès. Un échec ramènerait Jorhan aux missions auxquelles il était habitué, ou a participer à des missions plus vastes sans en être le chef tout en conservant un rôle notable, sauf catastrophe de grande ampleur...L’on avait malgré tout besoin de techniciens au dessus de la mêlée partisane, en toutes circonstances.

Juliette s’était assise en face de l’ambassadeur sur un des sièges pivotant de manière à pouvoir observer la descente en tournant la tête, elle avait une vue magnifique sur la station spatiale commerciale alganne “Freetrade” II en orbite géostationnaire au dessus de la République Royale, visible à tribord, un astronef long courrier transporteur de passagers en provenance de l’Union y était amarré. Deux navette quittaient la station et se plaçaient lentement en position pour suivre le vaisseau officiel de Jorhan vers Hitmilii.

L’on allait se poser dans une quinzaine de minutes, il serait à ce moment environs 22h30, heure locale, 19h00, heure d’Arkiliagrad. Le décalage horaire allait encore faire des merveilles...

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Dim 5 Fév - 10:39

Il y a tellement à faire dans ce type de monde...

J'étais dans un des grands vaisseaux diplomatique de l'Empire portant le nom d'une des figures marquante de ma nation, quelqu'un qui avait fait de sa vie quelque chose de bien. Il avait participé à la création de l'Empire comme on le connait aujourd'hui... Alors le réduire à un "simple" vaisseau diplomatique n'était peut être pas à la hauteur du personnage... Mais au moins, jamais nous n'oublierons ce que nos pères ont fait pour nous....

Alors que j'étais perdu dans mes pensées je me mis à observer, par le hublot, l'espace entourant la planète Mazaharpet... Cette planète était ce que je considérais comme une poudrière, trois pays se disputaient l'hégémonie terrestre et un quatrième entrait dans la danse depuis la lune en orbite. Mais la situation ne se résumait pas à cela. Je pris mon PDA dernière technologie et commença à étudier la cartographie du secteur. Car la situation astro-politique ne se résumait pas qu'à ses quelques nations.... Autour il y avait de gros morceaux qui commençaient à montrer leurs dents... Seranon, Erikea.... Si je dois travailler ici, je vais devoir faire très attention à la moindre de mes paroles... Peut être que ma franchise naturel devra être calmée en public tout du moins....

Autour de la planète on pouvait voir une très forte activité commerciale, de grand cargos semblaient transporter du carburant ou d'autres produits de grande importance. Il y avait aussi des navettes entre la lune, Algaznaar et surement Erikea.... Les relations entre Valia et Erikea étant ce qu'elles étaient, il y avait fort à parier que des travailleurs de ce pays travaillaient sur ce pays qui avait sombré.... Mais petit à petit, rapport après rapport, Erikéa redevenait ce qu'elle avait été... Peut être pas sur un plan social, mais sur le plan militaire.... C'était une autre histoire.... Il faudra que je demande plus d'information au service de sécurité de l'Ambassadeur Impérial en poste...

Et d'un coup j'entendis Juliette arriver, toujours aussi sérieuse, elle me détailla les derniers éléments... J'écoute donc avec une grande attention... L'ambassadeur de la République Royale, un Baron, allait m'accompagner jusqu'à l'ambassade... Dieu que c'était gentil et mignon.. Mais ce n'était pas tout, elle m'avait donné aussi une information importante...


D'accord. Pourrais tu dire à Monsieur le Baron que je serais ravi de le rencontrer à mon arrivé et que j'ai hâte de m'entretenir avec lui à propos du programme de ma visite. Concernant l'Ambassadeur Impérial, peut tu lui dire que dès que je connais le programme de ma visite dans la République, je lui en ferais part et je tacherais de lui trouver un créneaux très rapidement pour qu'il puisse me faire part de ses impressions sur la région et sur les diplomates du cru...

Avoir les informations de quelqu'un sur place est quelque chose qui n'a pas de prix...


Bien monsieur, il en sera fait ainsi. Si vous voulez bien m'excuser...

Des barons et des chevaliers... Peut être de simple partisan... Ou peut être pas... Je ne devais pas dénigrer ces personnes, avant tout je devais me faire une idée de leur personnalité et de leur valeur uniquement lorsque je les rencontrerais.... Ce qui ne saurait tarder..... Mais dans ma tête il y avait les ordres du ministre.... Lorsque j'avais été convié à rejoindre Monsieur le Ministre, j'avais eu un petit coup de stress... Mais finalement la mission qu'il me confiait était d'un grande importance et d'une grande complexité.... Je me sentais capable, et je pouvais servir mon pays.... Alors je n'ai pas hésité....

Mais en acceptant cette mission j'ai aussi accepté les risques d'un échec.... Et surtout j'ai accepté ses conséquences... J'allais devoir jouer à l'équilibriste au milieu d'une foule de pays à la limite de la guerre ouverte... La géo politique se mêlait à la réalpolitique... Pour faire simple cela pouvait très bien se transformer en véritable bordel interstellaire avec des répercutions d'une très grande importance...

Je devais dégeler les relations avec Perléo, en construire de nouvelle avec Valia, entretenir celles existantes avec La république royale, tout en rassurant le Commonwealth... Et surtout en gardant un oeil sur Seranon... Je devais ne pas me les mettre à dos ? Avec tout ce qu'il m'avais demandé cela allait être compliqué, à moins que je ne le tourne de la meilleure des façon....

Je tourne mon fauteuil et observe Cal qui vérifiait son arme et celui du personnel de sécurité. Ils n'étaient pas beaucoup, seulement une demi-douzaine. Mais chacun d'entre eux avait été dans l'armée et était rompu au combat. J'avais confiance en eux, et je savais qu'ils nous protégeraient tous s'il le fallait... Je m'approche de Cal qui était en train de donner ses dernières instructions..


... Restez concentré tout le long de la mission, la situation sur place est suffisamment bordélique pour que vous y ajoutiez votre grain de sel ok ? Notre mission est d'escorter une nouvelle fois Mr Felongue, alors on va faire ça bien... Vérifiez une nouvelle fois vos armes...
Alors Call ? Etes vous prêt ?
Bien sur Monsieur, comme toujours... D'ailleurs si cette fois vous pouviez éviter de nous créer des problèmes je vous en serais reconnaissant.... Je sais que défendre le petit peuple vous plait mais je n'ai pas besoin de vous expliquer à quel point la situation sur place est à chier....
Héhé.... D'accord Call je ferais attention... Bon je vous laisse avec vos gars... Le ministre de la République viendra nous chercher pour nous escorter jusqu'à l'ambassade....

Je n'eut pour seule réponse qu'un petit gloussement de l'homme... Il n'éprouvait que du mépris pour tout autre forme de sécurité autre qu'Arkilienne.... Ce n'était certes pas professionnel mais bon... Je n'avais jamais eu de problème avec lui, et il m'avait sortit de plusieurs situations plus ou moins difficiles... Notamment cette histoire avec une femme de chambre, la jeune femme se faisait agressé par un baron un peu trop soul... Moi comme un fier chevalier je me suis porté à sa rescousse, mais j'avais pas pris en compte le fait que l'homme était armé d'une dague... Heureusement que Call passait dans le coin et à assommer le noble. Finalement nous avons éviter l'incident diplomatique en prétextant qu'il s'était endormi à cause de l'alcool... Mais cette fois il faudra que je me tienne...

Je me rassis à ma place et vis que Juliette avait fait de même, et alors qu'on commencer à descendre elle me fit part du décalage horaire entre notre capitale et ici... S'il y avait bien quelque chose que je détestais dans mon job c'était bien cela... Mais bon, je n'y pouvais rien, alors autant faire avec.... De toute façon je n'avais pas le choix.... J'attendais qu'une seule chose, sortir du vaisseau pour me dégourdir les membres et commencer ma mission.... Qui s'avéraient d'une grande complexité mais qui était aussi un immense défi... Car si je réussissais ici... Je pourrais peut être aller dans le système Sol... Et sur la Terre... Notre berceau à tous...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Mar 7 Fév - 1:07

Il ne fallu guère de temps à Juliette pour s’approcher du chef de la sécurité de Jorhan et lui expliquer deux ou trois choses.


-La sécurité de monsieur Félongue sera principalement assurée par la police et les forces de police de la République Royale. Comprenez qu’en tant que membre officielle d’une délégation diplomatique le port d’arme ne vous est autorisé qu’en tant que membre surnuméraire du détachement de la garde impériale affectée à la garde de l’ambassade. Les locaux disposent déjà d’un détachement de forces spéciales de police affecté à la réaction rapide en cas d’attaque contre des diplomates.

Donc présence réduite, protection rapprochée, et surtout ne pas se balader comme si vous étiez en zone de guerre. Ce n’est pas Mazrek, ni Erikea, ni quelconque coin pas net que vous avez pu visiter en dépit de tensions qui demeurent diplomatiques.


Sur ces paroles, l’on s’assit et l’astronef descendit jusq’à se poser sur le tarmac de Hitmilii, à quelques mètres de son emplacement réservé comme cela était prévu. Le classe Kaunitz coupa ses moteurs et, aligné à côté de l’astronef du même type affecté à l’ambassadeur en post ainsi que de deux navettes destinées à réaliser la liaison entre Mazaharpet et Alganzaar, ouvrit son écoutille. La rampe d’accès se déploya et le personnel d’accueil pu enfin s’approcher. Il s’agissait d’un comité réduit composé de l’ambassadeur, du Commandant Oskarios, attaché militaire et le commandant des gardes impériaux en Skeïb, Samir Abdersarad.

Plusieurs véhicules de l’ambassade attendaient, l'ambassadeur était tous sourires. Le coordinateur tant attendu était enfin là et on allait pouvoir passer aux choses sérieuses !



HJ : Je passe par Juliette parlant à Cal parce que normalement c'est Félongue qui aurait du le calmer. Faut partir du principe que ces hommes sont des soldats privés dans un Etat étranger, et donc qu'ils ne sont que des gardes du corps, ce qui implique de collaborer pleinement avec la police et les forces armées locales et donc, de ne pas jouer à Rambo sous peine de se faire mettre dehors avec un coup de pied au derrière. Wink

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Mar 7 Fév - 11:51


De mon siège je pouvais voir que Juliette était en train de passer un savon à Call, je la voyais expliquer quelque chose à l’homme de la sécurité et celui-ci essayer de ne pas perdre la face… Mais que voulez vous, heureusement qu’elle était là pour ramener tout le monde sur terre parce que moi je n’aurais jamais pu lui dire la moindre chose, même si c’était mon travail…. La sécurité ne regardait que Call et uniquement Call, qu’il se débrouille avec cette partie, j’avais déjà beaucoup à faire avec ma mission…

Alors que je feuilletais un énième rapport traitant des tensions sur Mazaharpet écrit par un de mes confrères sur Kryptonn quand je vis arriver Juliette. Elle semblait égale à elle-même, aucune expression sur le visage et des yeux qui vous observe et vous scrute comme un vautour sur sa proie… Je ressenti même un léger frisson dans le dos avant qu’elle ne parle…


Monsieur… Heureusement que je surveille votre homme de main… Avec tout l’armement qu’il avait sur lui on aurait pu croire qu’il partait envahir la planète… C’est votre travail que de surveiller vos collaborateurs…
Ma chère, si je faisais tout ici je n’aurais plus le temps de me consacrer à ma mission. J’ai une totale confiance en vous deux, et je sais que vous vous surveillez mutuellement dans le but de ne pas nuire à notre mission…
Mais je vous remercie d’avoir indiqué à notre ami que nous étions ici pour discuter et non pas pour tuer…


De ces quelques mots la discussion fut close. De toute manière nous allions bientôt arriver à destination et je devais mettre mon ‘masque’ diplomatique. Il s’agissait d’une technique que j’avais apprise en observant les envoyés avec qui j’avais travaillé. Celle-ci consistait à cacher ses émotions le mieux possible pour ne rien laisser transpirer du facies…

Au bout de quelques instants le vaisseau se posa et l’équipage s’activa pour ouvrir les portes et permettre à la petite délégation de descendre du vaisseau. J’observais Juliette et Call, qui n’avait finalement gardé que deux hommes avec lui, laissant les quatre autres à bords… Au cas où… Je me mis à l’avant du groupe et commença à descendre la rampe d’accès.

En bas de la dites rampe se trouvait l’ambassadeur et sa ‘suite’, qui n’en était pas une. L’odeur de la planète me frappa le nez, avoir passé tant de temps à bords du vaisseau m’avais complètement anesthésié l’odorat. Et maintenant que je revenais sur une planète, l’ensemble de ses odeurs m’attaquait les sinus. Mais j’étais quand même content d’en finir avec ce voyage, j’avais lu un maximum de document et je me sentais prêt à commencer ma mission.
J’étais habillé très sobrement, une tenue réglementaire composé d’un pantalon noir et d’une chemise grise. Par-dessus cet ensemble un peu simple j’avais pris une veste noire à reliure blanche. Pour simple accessoire j’avais pris une cravate rouge ainsi que les insignes de mon pays et de mon ministère au niveau du col de ma veste…. C’était simple mais efficace. N’ayant pas de sang bleu dans les veines je n’avais pas eu l’envie de me rajouter des accessoires dorées et pour le moins inutile…

J’arrivais devant l’ambassadeur qui était souriant, et me dis que je pouvais montrer un peu que j’étais content d’être ici… Ce qui, en plus, était le cas. Derrière moi se trouvait Juliette habillé d’une simple jupe et d’un tailleur noir avec une petite veste pour la protéger du froid. Call et ses hommes quand à eux portaient les lunettes noires propres à leurs fonctions avec une veste et un pantalon de costume de la même couleur que moi… Mais sans la magnifique cravate blanche, la leur était grise…. J’espérais au fond de moi que Call avait écouté Juliette et qu’il avait déposé son arsenal… Mais je savais que malgré cela il était capable de se défendre et de me défendre… Même sans arme…


Monsieur l’ambassadeur, c’est un honneur et un réel plaisir que de vous rencontrer aujourd’hui. Avant de continuer laissez-moi-vous présenter mes collaborateurs Juliette Lioe, mon aide de camp et Mr Nors responsable de ma sécurité rapprochée. Mais je ne suis pas venu pour vous présenter mon personnel n’est ce pas ? Attaquons nous au vif du sujet si vous le voulez bien

Pendant que je discutais avec l’ambassadeur, Call c’était discrètement approché de l’attaché militaire. Il l’observait pour le juger…
Commandant, Call Nors, responsable Sécurité auprès de Mr Félongue. Pourrais-je savoir qu’est ce que vous avez prévu pour assurer sa sécurité sur place ? Non pas que je craigne pour sa vie mais il est toujours bon de se préparer au pire….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Sam 11 Fév - 22:41

C’était connu des baroudeurs, toute nouvelle planète sentait mauvais. Il était rare que l’on y découvre une fragrance qui plaisait au premier coup, et l’astroport n’était pas le lieu adapté à pareille découverte.

Le Subedar Samir Abdersarad salua Nohrs et lui répondit sur un ton professionnel.

-Vous êtes officiellement du personnel de la garde détaché en République Royale, par conséquent vous serez en charge de la protection de monsieur Félongue. Je vous ai affecté le garde Ahmed Mussankani en guise de personnel détaché. Il connaît bien Hitmili et ses environs pour y avoir été en poste et sera en mesure de vous servir de guide et vous apprendre les moeurs de l’endroit. Il sera placé sous vos ordres pour toute directive d’ordre tactique. Il vous accompagnera également sur Alganzaar si cela devait se faire.


Le garde en question fit un pas en avant et salua. Il était exceptionnellement en tenue de ville, camouflage urbain singulier au regard de son teint brun qui, sur Mazaharpet, était exceptionnel, mais autant débuter tout de suite. L’uniforme sable des gardes jurerait forcément s’il devait se balader avec Call pendant le séjour de Félongue.

L’ambassadeur, après avoir poliment salué Juliette pria Jorhan de le suivre, la limousine de l’ambassade, une Krylov Motor Corporation d’origine arkilienne, attendait, en compagnie de plusieurs Alpha Roméo. L’on fila vers la capitale et son centre, la circulation était nulle et les lumières de Hitmili baignait l’équipée d’un halo blafard typique des villes endormies, celles où tous les chats étaient invariablement gris, l’on était justement à l’heure où les chiens devenaient loups et réciproquement.

-Le ministre m’a transmis notre ordre de mission par la valise diplomatique, l’ambassadeur en poste à Alganzaar également. Comme prévu nous nous placerons sous votre autorité afin de coordonner éfficacement nos efforts. J’ai pu me concerter avec mon homologue sur Alganzaar et nous sommes parvenus à la conclusion suivante.

Le renforcement de notre présence en République Royale, s’il est intéressant, vise essentiellement à nous positionner idéalement sur Mazaharpet et par extension dans le secteur Pegasus, d’un point de vue commercial. Il rend cette entreprise rentable diplomatiquement et économiquement. En cela l’exploitation de la République Royale et d’astres qui sont les siens dans le système Mazahar, récupérés à l’issue de la guerre de succession d’Erikea mais non encore exploités. 

Cette position impériale, si elle doit être notable, doit difficilement à mon avis représenter une promesse inconditionnelle d’assistance à la République Royale en cas de problème. Si l’Empire protégera ses intérêts économiques et commerciaux, il n’est pas question qu’un gouvernement mazaharpiote interprète un investissement impérial comme un outil pour se faire plus vindicatif sur des questions territoriales ou se sent pousser des ailes militaires. Je crois que nous devrons faire passer le message, diplomatiquement bien sûr, mais appuyer le mouvement actuellement initié par la République elle-même en renforçant cette dernière.

L’armée royale est aujourd’hui en phase de modernisation et nous avons fait des ouvertures en matière technologique et technique. Ceci peut, tout comme l’investissement financier et économique, représenter pour vous un atout. La situation tendue du système, si elle est un frein, devra être exploitée autant que faire se peut mais également minimisée auprès des acteurs économiques impériaux. Deux missions économiques ont eut lieu en Skeïb déjà, et si les entrepreneurs sont intéressés, ils sont méfiants vis-à-vis de la situation politique. Eux aussi devront, tout comme les algans, être rassurés quant à nos intentions. Une troisième mission économique pourrait également être organisé et au regard de votre position, vous seriez un acteur majeur de son organisation. D’autres outils tels la dette royale ou encore la possibilité de former -si vous parvenez à convaincre les opérateurs privés impériaux - un hub secondaire de transit spatial, ce que le renforcement de notre positions commerciale sur Mazahar sera déjà susceptible de faire.

Enfin l’ouverture d’ambassades en Valia et éventuellement Perléo est importante car elle accroîtra notre capacité de renseignement ouvert et nos possibilités diplomatiques.

L’idée de hub, si elle était intéressante, n’en était pas pour autant stable. La chose était réalisable pour plusieurs motifs. L’attitude alganne en matière de transport spatiale était naturellement très protectionniste et encline à une politique agressive en matière de parts de marché, notamment spatial. Cette attitude avait partiellement débouchée sur un abus de position dominante quasi permanent en matière portuaire. Les conglomérats algans, appuyés par le ministère compétent en matière commerciale avaient insisté pour l’adoption d’une politique de location des slots portuaires très onéreuse pour les non algans à l’exception de la Ligue hanséatique, seule à disposer d’une comptoir et d’une réduction des frais de location pour ses astronefs. Cette exploitation rendait le commerce non algan à Mazahar et partiellement, dans le secteur Pegasus, très difficile car plus onéreux que celui des capitaux algans. L’alchimie se maintenait grâce à une compétence certaine des autorités algannes en matière portuaire et sécuritaire, leur flotte marchande disposant d’une bonne protection, étendue à leurs partenaires économiques privilégiés.

Une telle entreprise n’était pas sans risque car elle risquait de déclencher une guerre commerciale entre algans, krypto-arkiliens et éventuellement séraniens ainsi qu’une guerre des prix. Une telle attitude réclamait des appuis, en Skeïb, parmi des industriels et des capacités diplomatiques importantes. Mais c’était l’une parmi tant d’autres cerises sur le gâteau. Se bâtir un point fort en République Royale serait déjà une victoire politique et économie, la constitution d’un véritable réseau diplomatique sur Mazahar en étant une seconde.

Il n’était d’ailleurs pas à exclure que les responsables de la République Royale refusent d’aller aussi loin. Un allié proche et historique comme Alganzaar étant à même d’offrir plus de garanties qu’un Empire Krypto-Arkilien éloignés du moins à l’heure actuelle.


HJ : Pour la politique alganne je parle sous contrôle du Commnwealth. Juste que ça m'avait pas l'air illogique vu l'importance du ministère du commerce algan de s'allier à des entreprises pour, après avoir fait de la lune un hub, en tirer un maximum de profit ou se lancer dans des pratiques anticoncurrentielles pour accroître le poids des protectorats, une certaine puissance financière permettant d'agir de manière latérale pour éviter les mesures de rétorsion en face. Si tu n'es pas d'accord Alganzaar, n'hésite pas à MP !


_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Mar 14 Fév - 12:33

Call semblait content de ce que pouvais lui dire l’officier militaire, et je le vis saluer un soldat. Je ne su pas trop ce qu’il se tramait mais je compris rapidement que cela avait un rapport avec moi et ma protection. Ha ce Call… Je reportais mon regard sur l’ambassadeur. Celui-ci, après avoir dument salué Juliette, monta dans une limousine et nous le suivîmes et c’est là qu’il m’expliqua la situation actuelle. Et comme je le pensais elle était bordélique. Je veux dire il y avait beaucoup à faire, peu de moyens et pas beaucoup de possibilité. Il allait falloir jouer sérer… Très sérer même…

Alors que j’écoutais parler l’ambassadeur, Juliette notait tout ce qu’il disait, du moins les grandes lignes. Et ce que je comprenais c’était que le principal moteur de cette mission sur la planète était purement économique. C’était compréhensible, la planète était idéalement placé, d’autant que la majorité des pays du crus commençaient à prendre de l’importance dans la politique galactique. Alors, en temps que grande puissance il était de notre devoir de nous positionner sur place et de nous faire bien voir…

Quand l’homme eu fini je réfléchis un instant en étudiant les alentours par la fenêtre. La nuit était tombée et tout était calme dans cette ville, aussi l’on ne pouvait qu’apprécier cette vision de la ville, calme, sereine et détendue. A la vérité il n’y avait que dans ce genre de situation que je me sentais calme et reposé, mais je ne pouvais m’empêchais de penser aux miens. Que pouvaient-ils faire en ce moment ? Je ne les avais quitté que depuis quelques heures qu’ils me manquaient déjà, c’était normal quand on aimait sa famille non ? Bon allez, retournons à nos affaires.


D’accord. C’était bel et bien ce que m’avait sommairement expliqué Mr le ministre, par contre j’aimerais en savoir le plus possible sur les personnes que je vais rencontrer, quels sont leurs habitudes et tout ce qui va avec. De plus avoir votre soutien dans cette entreprise me parait indispensable si nous voulons arriver à réaliser ceci pour notre pays.

Je sais à quels points les relations entre Valia et ses voisines sont mauvaises, aussi il va falloir jouer sérer si l’on veut arriver à implanter une ambassade dans les deux pays. Ce ne sera pas impossible, mais en restant modéré dans nos promesses et en mettant en place de bonne relation bilatérale entre ces pays et nous on devrait arriver à faire quelque chose de bien.

Concernant le Hub, ce serrait vraiment le jackpot si vous me passez l’expression, mais j’ai peur que les convaincre serra extrêmement difficile. D’autant que le gouvernement d’Alganzaar pourrait y voir une atteinte à leur commerce… Mais on ne sait jamais peut être en jouant finement et en faisant venir des investisseurs impériaux pas très agressif…

Parce que c’est sur eux que tout va reposer, nous pouvons nous porter garant de leur protection sur place je ne me fais aucun soucis. Je pense aussi qu’il est très peu probable qu’une nouvelle guerre se déclenche ici, mais on ne sait jamais. Mais bien entendu il faudra le minimiser, pas trop, mais un peu. Ainsi cela réconfortera les investisseurs, parce que vu la monté en puissance des pays ici présent, je pense qu’il y a beaucoup d’argent à se faire. Après je ne suis pas économiste alors…

Mais pour en revenir aux tentions actuelles je pense qu’on pourrait arriver, non pas à les calmer, mais à faire en sorte que notre arrivé soit un canalisateur. Je veux dire, faire en sorte que la planète ne sombre dans la guerre totale, à la rigueur qu’il reste des tentions verbales cela ne me dérange nullement. Mais tant que nous pouvons essayer de sauvegarder nos investissements ainsi que nos gens sur place je pense qu’il faut prendre le risque de créer une vague commerciale sur place.

Je vois ceci comme un jeu d’échec à plusieurs participants, pour le moment la balle est dans notre camp et nous devons agir vite pour éviter que l’un des pays n’attaque l’autre.

Donc en résumé, il faudra canaliser nos investisseurs pour ne pas faire peur aux algans, garder de bonne relation avec la République Royale, s’installer en Perléo et en Valia le tout en n’énervant pas trop les Séraniens… Je ne sais pas trop comment vous le voyez mais je pense que cela risque d’être fort intéressant.

Alors si cela ne vous dérange pas trop j’aimerais que vous m’aidiez à réaliser cela, si l’on arrive à aligner nos commerciaux sur notre formidable machine diplomatique on pourra faire des miracles. Bien entendu si vous m’aidez, j’en ferais part au ministre…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Dim 19 Fév - 14:43

Félongue comprenait vite et la perspective d’une promotion, si elle ne sembla pas affecter l’ambassadeur Baumann, étant belle et bien une carotte qu’il ne manquerait pas de suivre.

L’on arriva enfin à l’ambassade et aux quartiers de Félongue. Annexe de ce qui serait à présent son QG. Le quartier général comprenait quatre pièces dont un cagibi qui servait de salle de bain, attenante au bureau qui lui comprenait un petit salon. Une pièce annexe servait d’antichambre et de bureau pour un secrétariat. Enfin la quatrième pièce était un terminal bibliothécaire. Le tour du propriétaire fut très vite fait. Les quartiers se trouvaient aux troisième étage, au même niveau que les bureaux de l’ambassadeur et ceux du premier secrétaire ainsi que ceux des délégués au commerce. Enfin il y avait la pièce bleue, celle où l’on n’entendait jamais rien de l’extérieur, quel que soit le matériel dont on dispose. Il en allait de même pour trois pièces à l’étage au dessous, renforcées par un faux plafond, elles abritaient les systèmes informatiques spéciaux et les bureaux du personnel de la Flotte. Le petit personnel administratif et les autres secrétaires se trouvaient au quatrième étage, le reste était consacré à d’autres tâches administratives, le public n’était admis qu’au rez-de-chaussée et au premier.

Les dossiers algans n’étaient pas encore disponibles car leur contenu ne devait arriver que le lendemain matin depuis la lune par courrier spécial. Une navette devait s’envoler dans trois heures avec un homme de l’ambassade qui ramènerait copie pour midi. En attendant, il était trois heures du matin heure locale, et l’on devait encore s’installer avant de s’attaquer aux dossiers.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Mer 22 Fév - 16:57

Finalement nous arrivâmes à l’ambassade, à mes côtés se trouvait Juliette et Call avec ses hommes ainsi que tout notre matériel qui avait été rangé quelque part dans la voiture. Le bâtiment était assez grand et l’on pouvait trouver tout les services qu’une ambassade pouvait fournir. Mais l’on eu pas beaucoup de temps pour faire le tour du propriétaire, déjà l’on nous conduisait à notre bureau qui se situait au troisième étage du bâtiment.

J’étudiais chacune des pièces de notre nouveau QG, et dans ma tête un plan se mettait en place, ma petite délégation me suivait de près et lorsque l’homme qui nous accompagnait nous quitta, en effet il était très tard, je fini par rassembler toute mon équipe autour de mon nouveau bureau. Ils étaient là, tout les six, Juliette et ses dossiers ainsi que Call et ses hommes ainsi que le militaire délégué à ma sécurité n’attendant qu’une chose, la suite des opérations. Juliette semblait fatigué, mais pas Call, ni ses hommes d’ailleurs. D’un côté ils étaient formé à ne rien laisser transparaitre… Un peu comme moi.


Ok les enfants voila comment nous allons procéder. Pour le moment on s’installe et, comme il est assez tard, ou tôt, vous irez vous reposer après ok ? Bon pour l’installation. Juliette et un des hommes de Call vous vous installez dans l’antichambre et le bureau secrétariat. Juliette mettez en place tout ce qui concerne notre mission sur place, sortez moi la liste des gens à rencontrer rapidement ainsi qu’un ordre de priorité.

Concernant ce dernier point, essayez de voir s’il est possible d’avoir rendez vous rapidement avec les délégués au commerce. Il serrait bon de connaitre le nom et l’importance des investisseurs de l’Empire. Voila je pense que vous aurez pas mal à faire pour le moment, ensuite reposez vous.

Call, toi et moi on s’installe ici, je crois avoir vu une table dans le salon, installe y ton QG avec notre nouvel ami, garde le contact avec les hommes que tu as laissé à bord du vaisseau. Mais je ne vais pas t’apprendre ton job.

Allez et faite moi parvenir la liste de ce qu’il vous manque en fourniture et autres, je la ferais parvenir aux services généraux de l’ambassadeur. Sur ce des questions ? Non, très bien. En avant toute alors.


J’observais le petit groupe se disperser et commencer à s’installer dans le QG de notre « campagne politique »… Demain arriverait les dossiers Algan, on pourra vraiment commencer à bosser. Mais pour que l’on puisse bien bosser il fallait d’abord s’installer comme il fallait. Je m’assis sur la chaise en face du bureau et commença à déballer le peu d’affaire que j’avais sur moi, posant mon PDA sur le bureau, j’y déposais aussi une photo des miens. Elles devaient être en train de dormir à cette heure… Sans aucun doute… Décidément j’aimais trop les miens pour cesser d’y penser ne serrait ce qu’un instant….

Mais demain allait être un grande et longue journée… Demain, ma mission commençait vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Ven 9 Mar - 0:52

Les dossiers relatifs au gouvernement skeïb finirent, après un tracas administratif, par arriver le lendemain matin sur les terminaux de l’équipe de Jorhan.

Roi de Skeïb.

Lien vers le dossier : http://t-c-w.forumpro.fr/t912-pnjs-de-dmitri-solganov

Président des deux chambres Dmitri Solganov

Lien vers le dossier : http://t-c-w.forumpro.fr/t729-dmitri-solganov


Stanislas Puldowski :

Spoiler:
 


Léonide Zycharion-Branicki :

Spoiler:
 


Fiodor Moronowski

Spoiler:
 





Joseph Novieski

Spoiler:
 





Zbignieuw Julkanovski

Spoiler:
 

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Sam 24 Mar - 21:30

J'étais assis à mon bureau, et devant moi se tenait la pile de dossier attendant que je les lisent, enfin plutôt que je les réétudie... Depuis leur arrivé il y a maintenant près de deux heures, je les lisaient, je prenais des notes pour me souvenir des informations importantes, notamment le rôle de chacun, et sur mon PDA commençait à surgir une hiérarchie d'importance selon la fonction... Si une chose était sûre c'est que j'allais devoir voir certain d'entre eux, peut être tous mais cela m’étonnerais.

Bon revenons sur ma première cible, Fiodor Moronowski.... Oui, ministre de l’économie et de la flotte marchande. C'était lui que je devais voir en priorité, mais avant cela il me fallait un récapitulatif des entreprises de l'Empire implanté sur le sol de la planète ou celles qui souhaitaient s'installer. J'appelai donc Juliette.

Cette dernière arriva, sérieuse, studieuse, PDA dans les mains, prête à prendre des notes. Je n'avais rien à dire sur ces compétences.... Vraiment. Elle me regardait de son air dont elle avait le secret, étrangement elle me faisait penser à mes deux filles... Dieux qu'elles pouvaient me manquer, et cela ne faisait pas une semaine que j'étais partis pourtant.... Ridicule n'est ce pas ?


Pourriez vous m'obtenir le résumé des entreprises de l'Empire en place ici ? Ainsi que celle voulant s'implanter dans le secteur, domaine d'activité et tout ce qui va avec bien entendu. Une fois que tu aura fini cela est ce que tu pourra prendre rendez vous avec le ministre Moronowski, de l'économie et de la marine marchande ? Merci.

Bien sur, je vais voir ce que je peux faire.

Je l'observais partir vers sa nouvelle tache, il n'y a pas à dire, depuis qu'elle travaillait pour moi elle réalisait une charge de travail très impressionnante. Moi je la suivais, je l'observais et je tachais de lui apprendre ce que je savais des relations diplomatiques et des façons de s'entretenir avec les consulaires. Je faisais ce que je pouvais, et la jeune femme apprenait tout cela à une vitesse presque sur humaine... Elle était capable de vraiment beaucoup de chose, aucun doute qu'elle arrivera à ses fins un jour ou l'autre...

Mon regard se porta sur Call. Nombreux étaient ceux qui avaient eu des doutes quand j'ai décider de le prendre lui plutôt que l'officier que l'on m'avait attribuer pour assure ma sécurité. J'avais besoin de quelqu'un qui ne prendrait pas tout ce que je disais pour argent comptant. Il était un homme de terrain, et parfois je me demandais s'il regrettait de ne plus être dans une unité opérationnelle... Peut être au fond de lui le spectre de la guerre lui manquait....Il n'y avait qu'à voir la façon dont il s'équipait pour assurer ma sécurité... Un arsenal vivant voila ce qu'il était...

En attendant d'avoir plus d'information sur les entreprises je me suis retourné et ai commencé à observer par la fenêtre. La planète semblait si paisible et calme.... Et pourtant cette planète était une véritable poudrière, et je devais avancer comme sur des oeufs...

Mais si je réussissais ici... Le système sol m'ouvrirait les bras....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Dim 25 Mar - 12:54

On travaillait, c’était le moins que l’on puisse dire. Juliette mobilisa rapidement le service commercial de l’ambassade et les bureaux impériaux. Elle parvint aisément à obtenir la liste des entreprises présentes par secteur d’activité. Il y en avait beaucoup, les trois missions économiques dont deux princières avaient amenées beaucoup de monde. Quelques délégations privées s’étaient déjà manifestées.


Figuraient parmi les principaux acteurs les plus grandes entreprises, publiques autonomes notamment. Spacetech était déjà présente par le biais de son actionnariat majoritaire au sein de PZL Hitmilii, le constructeur aérospatiale national. Venaient ensuite Arkilian Logistics proposant des solutions spatioportuaires, La Confédération des Armateurs de Kryptonn, premier armateur de l’Empire fonctionnant sur un principe d’intégration d’acteurs économiques régionaux en leur garantissant un réseau et du Conseil technique. Enfin venaient des entreprises plus petites. Toutes les banques et assurances, des constructeurs spatiaux tel la Corporation des Chantiers Spatiaux de Kryptonn, Ateliers Stellaires, Sukhoï Aerospace, Lobos Robotics et Ramius Positronics ainsi que l’étoile montante Path Inc qui essayait de caser ses supercalculateurs et de l’électronique pour particulier dans divers établissements, entreprises skeïbiennes comme certaines écoles et universités. La Royal Kuantan Optronics n’était pas en reste non plus. Enfin la Matsuheida Motors Company tentait de caser ses magnétrains et métros au Commonwealth.

Les raffineurs d’Hexanox étaient également présents pour tenter, si possible de rafler des parts de marché aux algans, maîtres du secteur. Enfin les marchands de canons démarchaient fortement auprès du ministre de la défense surtout qu’on le savait intéressé et que le reste du gouvernement était derrière lui sur la question. L’armée royale était en pleine mutation et les industriels impériaux, déjà actifs dans le secteur, cherchaient bien à s’établir davantage.

Fiodor Moronowski acceptait naturellement une entrevue. Il communiqua deux dates. Une rapprochée sous quatre jours, à son ministère et une autre dans dix jours, au “Prince Stanislas”, restaurant huppé de la capitale, où l’on pourrait discuter tranquillement dans un salon VIP éventuellement accompagné de l’un ou l’autre assistant.


Spoiler:
 

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jorhan FeLongue
Débutant
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 27
Localisation (en RP) : Secteur Proxima
Date d'inscription : 06/06/2011

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Sam 31 Mar - 19:53

Je n'attendis que deux petites heures avant d'avoir et la réponse du ministre local et celle de Juliette qui me fournissait les informations que je lui avait demandé sur les entreprises impériales tentant de s'implanter ici bas. Il y avait plusieurs entreprises de taille conséquente qu'il faudra aller voir et les brosser dans le sens du poil, mais il ne faudra pas pour autant abandonner les petites entreprises qui pourront tisser une toile économique dans le pays et qui pourrait grappiller des contrats très intéressant.

Je commençais par me faire un petit fichier récapitulatif dans mon PDA tout en acceptant l'invitation du ministre pour le restaurant. Pendant ce laps de temps j'en profiterais pour aller voir une grande partie des entreprises... En fait tant que j'y suis pourquoi ne pas les faire venir ici ? Chacun enverrait un responsable commercial et je pourrais leur faire une présentation ? Oui je pense que ce serrait le mieux.


Call, Juliette ? Vous pouvez venir trente secondes s'il vous plait ?

J'observais les deux jeunes gens arriver devant moi, je leur indiqua les deux chaises devant mon bureau et je croisa les bras devant eux.

Ok, bon Juliette je voudrais que vous vous renseignez auprès de l'ambassade pour savoir si l'on peut leur substituer une salle de réunion pour faire une présentation dans les jours à venir. Je voudrais aussi, dans le cas où la salle peut être prise, que vous contactiez les entreprises impériales sur place pour qu'elle envoi une délégation pour que je puisse leur parler à tous.
Voila.

Et vous Call, je voudrais que vous envoyez deux de vos hommes faire un tour en ville pour qu'ils se renseignent sur la façon dont les locaux voient les impériaux. Je voudrais qu'ils se renseignent aussi sur la façon dont les gens du cru voient notre arrivé. Ok ?

Bon des questions ? Aucune ? Niquel, alors c'est partit, et au pas de course... Une deux une deux une deux.


J'observais les deux partir aussi vite qu'ils étaient arrivé, cela allait être intéressant de voir la façon dont ils allaient acquitter de leur mission respective... Mais je savais qu'ils s'en sortiraient sans encombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: De l'équilibre    Mar 3 Avr - 19:31

Juliette suggéra de procéder à des réunions sectorielles dès que cela était possible afin de disposer d’une vue plus globale des objectifs de chaque acteur. Il était à prévoir que certains aient déjà conclus des conventions discrètes afin de ne pas se battre à mort. Chaque acteur chercherait probablement à s’assurer un minimum de profit avant de lancer sa machine de guerre faute de quoi l’entreprise deviendrait non rentable. Cette supposition fut partiellement confirmée par l’ambassade, notamment en matière industrielle. La finance était bien plus prête à une lutte sans merci.

Juliette suggéra également si cela était possible de procéder de manière informelle sur certaines lignes générales. Notamment en agissant à l’aide du personnel de l’ambassade et au sein des lieux traditionnels de rencontre et d’agrément des représentants commerciaux krypto-arkiliens et de la classe financière et industrielle skeïbienne. Les services de l’ambassade, bien que ce ne fut guère nécessaire, avaient pointés le club de polo “Dimitri Novieski”, en périphérie d’Hitmili et le “Royal Skeïb Club”, situé au centre ville, comme deux lieux de fréquents rassemblement, notamment parce que le second ne se situait qu’à trois cents mètres d’un des plus grands quartiers d’affaires du pays.

Les hommes de Cal revinrent avec des informations confirmant grosso modo ce que racontait déjà la presse. L’intelligentsia (presse et personnes en vue) se demandait plus ou moins à quelle sauce elle pourrait bien être mangée, les étrangers arrivant avec beaucoup de promesses était traditionnellement accueillis avec une certaine réserve. Entre les algans, les séraniens, les érikeans et à présent les Krypto-Arkiliens, de l’eau avait coulé sous les ponts et les terriens n’avaient jamais été oublié. La jeunesse semble voir la chose d’une manière plus positive, de nouveaux horizons s’ouvrent à elle.

Côté populaire, Jorhan n’a rien chamboulé dans la vie des gens et la population a pour l’heure d’autres soucis.



_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'équilibre    

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'équilibre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» En équilibre ? (PV)
» 07-ghost, la quête de l'équilibre
» des bienfaits de la slack pour l'escalade...
» Entre la jalousie et l'amitié, l'équilibre, je le trace dans le sol avec mes talons aiguilles. [Victoire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Mazaharpet :: République Skeïb-
Sauter vers: