Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote

Aller en bas 
AuteurMessage
Elea Iris-Ketuané
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Dim 12 Fév - 0:12


Si Adam avait été homosexuel,


Comme c’était devenu chose relativement traditionnelle, Solaria rayonnait de son mieux depuis quelques temps. Une certaine somme de renouveau en fait. Cette fois, le vaisseau qui volait d’Hirosabat, après être passé par Orion 1 avait un rôle assez crucial tout en étant anecdotique à l’échelle galactique. Son objectif était Nouvelle Tokyo. Si les relations politiques entre les deux nations étaient des plus restreintes, la culture des deux populations, issues d’Asie au sens large, si proche des technologies Pan, ou sur, humaine était si proche qu’on aurait pu, de loin, les croire en communication permanente. L’anecdote raconte que deux Tigres ne peuvent pas se tenir sur la même colline. Ici, la colline était peuplée de barbares sans noms, et les Tigres bien isolés.

L’appareil, un exemplaire unique tout à fait nouveau était déjà venu sur Aunadar. Enfin, une partie. Bâti par l’A.S.P.I.C. ce Yacht Stellaire et diplomatique en avait renié quelques fondamentaux. Les systèmes de sécurité avaient été rajoutés après, et le personnel armé y était la règle. On pouvait même compter un détachement spécifique de l’Infanterie de Marine. Effectivement, il n’existait pas à proprement parler de sécurité dédiée aux hauts fonctionnaires de l’état autre que la famille impériale. L’appareil civil était désormais diplomatique. Et son arme de guerre fameuse. EIK. Pas d’acronyme barbare, simplement les initiales d’un Ingénieur de talent, doublé d’une culture du devoir mémorable. A ce moment, elle était cachée à la pointe de la poupe, derrière une couche de Verre traité Graphène. Après être entré dans l’atmosphère, celui qui était un mur blanc devint, sur pression d’un bouton, une vitre totalement translucide. Miracle de la technologie moderne. La salle était ainsi travaillée, une création d’Ari De Montcalm, célébrissime architecte naval, pour donner l’impression d’être une bulle volante. On ne pouvait absolument pas distinguer les structures de l’appareil qui filait. Ceci jusqu’au moment où, passant au dessus d’une vaste et saine étendue d’eau, Eléa se perdit dans le reflet immaculé de l’oiseau qui reprenait la couleur des fusiliers.

L’Astroport principal d’Aunadar ne se situait pas à proprement parler dans la capitale, mais à proximité, mais à Taegu II, vile ville de banlieue, défigurée par l’industrie, honorée par l’économie. Il n’y faisait pas bon vivre, aussi, c’était l’une des cités de la Grande Nation fameuse pour sa population qui se multipliait par six entre le jour et la nuit. Entre les horaires de travail, et d’intimité. Eléa ne l’ignorait pas, et avec empathie regardait ce désert si plein de nécessité qu’elle fréquentait au fond depuis bien longtemps dans sa patrie d’Origine, où, la terre étant trop hostile, on avait du chercher refuge dans ses strates ou chez le chien de faïence qui la fixait, l’Orbite. Enfin, l’atterrissage eu lieu sans cérémonie, et la dame pu sortir de ce bonheur extrême que représentait les appareils AKA du point de vue du confort, à partir du moment où vous pouviez les acheter. Evidemment. Le comité d’accueil était restreint. Quelques industriels, quelques officiels, et un délégué du Ministère de la Défense. On n’attendait pas mieux. C’était une rencontre informelle. La délégation d’Elea emmenait les représentants de nombreuses entreprises Solariennes, mais aussi des représentants du ministère de la culture et d’autres.



Un petit homme, âgé visiblement de plus de six ou sept décennies s’approcha d’elle. Il était un peu courbé, mais ses yeux bridés exprimaient la bonté, et ses rides prouvaient qu’il était quelqu’un de souriant. On lui aurait donné le bon dieu sans confession, sans concession. Vêtu d’une traditionnelle tenue de Canton, dont sa famille était originaire, il s’appellait Kanu.
    - Madame. Soyez honorée de venir visiter notre noble pays. J’espère que les vents ont été bons. Laissez-moi vous présenter les membres de la délégation Aunadariote.
    Monsieur Remigi du ministère de la Défense. Madame Ishiako, représentante sur Aunadar de Nishibi. Madame Sangoor, que vous connaissez, attachée aux relations du secteur Jonction, Monsieur Ae Saster, représentant sur Aunadar de l’A.S.P.I.C.

    – Merci. Effectivement le voyage fut très agréable. Je dois dire que j’étais pressée de revenir ici et de revoir cette culture qui m’a tant manqué. J’ai étudié ici il y a bien longtemps vous savez.


La diplomatie Solarienne était plus qu’efficace, il faut bien l’admettre. Elle avait déjà pu consulter la plupart des dossiers des personnes qu’elle venait de rencontrer. Elle savait que Cilia Sangoor, dont elle était éperdue, plus jeune, était devenu un fonctionnaire très élevé sur Aunadar. Les représentants politiques, elle les connaissait évidemment. Et l’escroc-griffe, elle connaissait aussi. Elle était partie d’une image sympathique de sa personne, vu qu’il était l’un des créateurs de l’Oie Blanche qu’elle adorait définitivement, mais voyant que c’était un jeune homme de son âge, qui plus est visiblement trop sur de lui, elle le prit immédiatement en griffe. Sans le paraître une seule seconde bien évidemment. Diplomatie prévaut.

Lentement, après avoir fait les présentations, on expliqua encore une fois comment se déroulerait le séjour sur Aunadar. En premier lieu, on rencontrerait les industriels locaux, pour leur proposer des partenariats divers. Ensuite, minute suivante, on rencontrerait les représentants de l’état, et là, Eléa enfileraiit sa seconde casquette, celle de déléguée de Solaria. C’était plutôt un Képi en fait, qui avait remplacé l’aimable chapeau melon de la businesswoman. La matière comme la manière ne changeait pas, et la taie n’était toujours pas haine. On ne remplaçait pas comme ça un sentiment si fort, Cilia Sangoor, ses yeux, son regard, n’avaient pas changés. On l’aimait toujours, surtout quand on voulait lui tourner le dos. Ainsi est l’histoire de l’homme. On ne dépasse pas comme ça un sentiment. L’humain fier a choisi de ne plus jamais se baisser devant le tyran, de ne plus montrer sa nuque au despote. Pourtant, il était toujours présent, toujours volontaire pour céder, plier de la pire des manières face à l’aimé. Les politiques Aunadariotes avaient bien dû le comprendre. Discrètement, ils alignaient une de leurs cartes maîtresse. C’était gros, mais seule Eléa, victime dans le collimateur, pouvait voir cette évidence. Elle attendait que la réunion avec les partenaires locaux ait lieu pour montrer que cette stratégie vaseuse ne marcherait pas.

Personne ne serait là pour en parler

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Ven 24 Fév - 0:41

Le ministère des Affaires étrangères avait prévu un logement à l’hôtel Shinigeru, plus communément connu sous le nom d’hôtel des diplomates, place luxueuse et connue tant pour sa discrétion que pour son cadre. Pour l’occasion le drapeau solarien flottait à la façade.

Les rencontres avec le monde de l’entreprise devaient se dérouler à la chambre de commerce centrale de New Tokyo, avec la participation de la Komodo Corporation, principal bailleur de fond de la Chambre et de ses services, juridiques entre autres. Etaient prévues parmi le public toutes les grandes entreprises aunadariotes ainsi que plusieurs moyennes, principalement basées à New Tokyo. Plusieurs de Nouvelle Osan et Nouvelle Séoul n’avaient pas fait le déplacement, physiquement, et s’étaient débrouillées pour obtenir ne serait-ce qu’une participation par visioconférence. Enfin des étudiants des universités de la ville avaient également été invité, qu’il s’agisse des facultés d’ingénierie, de commerce, de droit ou encore de sciences en général ainsi que... De médecine, en quantité limitée cependant.

Cilia, elle, semblait connue des services solariens et avait été nommée deux ans plus tôt au post des relations du secteur Jonction, ce qui l’amenait à envisager des rapports avec Solaria mais aussi l’Empire Krypto-Arkilien, évaluer la capacité de nuisance d’acteurs plus petits et, surtout, de coordonner l’activité d’une cellule d’étude des risques internationaux et spatiaux relatifs au secteur, ce qui en matière de criminalité interstellaire, représentait une bonne partie de son quotidien, presque autant que les aspects économiques et le renseignement afférent. Le département, selon les services solariens, pourrait à terme recevoir une compétence et les effectifs qui allaient avec pour lancer une politique aunadariote construite et préparée, d’accès économique et financier à l’Empire colonial Krypto-Arkilien, les rapports avec Solaria ne demeurant certainement pas oubliés, et certainement moins en cas d’adoption d’une telle politique. Mais l’on était loin des rencontres entre industriels. Cilia devait d’ailleurs s’exprimer sur les perspectives possibles, en guise d’introduction à l’intervention générale d’Elea, présentant celle-ci aux non initiés de ses travaux, recherches et diplômes. Enfin naturellement apéritifs dinatoires, repas (notamment à la tour NT-Com) et visites prévues comme toujours, où l’on pouvait discuter de tout, de rien et surtout du plus important.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea Iris-Ketuané
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Dim 4 Mar - 0:47


La seule voie qui offre quelque espoir d'un avenir meilleur pour toute l'humanité


Elea fut assez touchée de voir le Sablé, le drapeau Solarien apparaître au sommet de l’hôtel des Diplomates. C’était attention commune, mais tout de même facilement appréciable pour toute personne aimant son pays. L’équipe commençait déjà à prendre possession des lieux, visitant une chambre ayant été visitée par les diplomates plénipotentiaires des plus grandes nations. La salle de bain, typiquement Coréenne était une œuvre d’art de bon goût à elle seule, et Elea y resta longtemps. C’était peut être pour des choses comme ça, totalement absentes de Solaria qui avaient incités Cilia à rester sans restriction de temps en ce pays. Enfin, il fallait déjà préparer le déplacement à la rencontre des industriels locaux.
Il y avait du beau monde présent, notamment de la construction informatique, secteur où Solaria était performante, mais sous une autre facette, ici on asservissait philosophiquement la machine à l’homme, ce qui n’était pas du tout le cas à la maison. C’était entre autre sur ces synergies qu’il faudrait développer les cartésiennes trois solutions. Le trajet avait été relativement court, et bien indiqué, la chambre de commerce, bâtiment neuf de style aseptisé, très clair. Quelques panneaux signalaient l’évènement de la soirée, et l’illustration, en un clin d’œil, représentait l’industrie Solarienne, entre autres, à travers une photo de l’Oie Blanche. L’incompétence était réellement présente partout, et aucun des délégués Solariens ne s’offusqua de cette petite erreur qui voulait pourtant dire beaucoup.


    Messieurs, Mesdames, bonjour.
    Comme mon amie Cilia Sangoor m’a présentée, je suis effectivement la représentante de Solaria, et de ses intérêts sur Aunadar, pour quelques jours. Mais je suis avant tout là pour créer l’embryon d’idées et d’envie, qui donnera naissance à des liens durables pour nos pays. Hors, à l’heure sombre où nous sommes, il n’est plus question malheureusement de lier les peuples par la culture, par les échanges scolaires, bien que je sois profondément pour, mais c’est tellement courant que cela en devient sans valeur. Non, aujourd’hui je suis devant vous pour vous prouver que Solaria veut réellement et avec tout son respect lier son industrie à celle d’Aunadar. Vous n’êtes pas sans savoir en effet que mon pays a décidé de l’achat de Croiseurs légers… Et que le vôtre s’est porté candidat lors de l’appel d’offre. Dans le cadre potentiel de ce contrat, il serait bon de développer des synergies, pour, le cas échéant produire des sous modules de ces vaisseaux par exemple, mais plus largement, pour ne pas rentrer dans l’anecdotique, plutôt que de nous concurrencer au plus grand plaisir de nos concurrents communs, oeuvrant sur nos points forts communs, et travaillons ensemble, pour les rendre encore plus dur à assimiler pour nos adversaires, et développer l’après. Nous avons par exemple sur Solaria développé des centrales de Géothermie, que je sais absente d’Aunadar, je sais aussi que votre science informatique n’a pour concurrence que la nôtre, et pour finir, bien que ce soit plus politique, je sais que votre pays se lance dans l’exploration spatiale. Tout comme le miens.


Ce n’était là qu’hypothèses proposées, et banderilles plantées, maintenant, aux Aunadariote de poser des questions. La seule raison de la présence d’Eléa Iris Ketuané, était en fait ni plus ni moins que de répondre aux intérrogations, et diffuser l’information selon laquelle l’état de Solaria recherchait un partenaire fiable à long terme.

Est celle de la coopération et du partenariat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Mer 14 Mar - 23:15

Du monde il y en avait et des questions aussi, elles étaient à la mesure de la foule, variées et portant sur des sujets apparemment semblables mais aux implications différentes.

-Des rapports économiques entre Solaria et Aunadar sont du plus grand intérêt. Il semble cependant que la sécurité des transports, sur les deux principales artères menant à Solaria, sont soit sujettes à une forte instabilité, soit pouvant être amener à en être victime à brève échéance pour une durée indéterminée. L’Empire solarien a amorcé une politique volontariste en la matière mais est-elle toujours une priorité ?

-Solaria semble être intéressée par des technologies militaires et des exportations en matière énergétique. Les échanges entre Aunadar et Solaria sont-ils appelés à devenir plus importants ou ne s’agit-il que d’une ponctualité accrue ?

-L’Empire solarien est récemment entré en une phase de négociation plus poussée en matière diplomatique avec un voisin commun, l’Empire Krypto-Arkilien. Les besoins de Solaria vis-à-vis de cet Etat peuvent-ils être énumérés de manière non exhaustive par ordre d’importance ? Des appels d’offre supplémentaires sont-ils prévus ?

-Une telle politique de Solaria vise-t-elle uniquement Aunadar ou Bavandar dans son intégralité ?

-Doit-on déduire de la venue de votre délégation en Aunadar que les effectifs “commerciaux” de l’ambassade sont appelés à croître à brève échéance ? Solaria et ses commerces sont peu connus en dépit de leur réputation et l’information est rare.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elea Iris-Ketuané
Débutant
avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 30/08/2011

MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Jeu 15 Mar - 21:08


Surge et ambula

Eléa ignora docilement l’attaque discrète, et s’apprêta à répondre. Avaler des couleurs faisait bien partie de son rôle après tout, et puis, ce n’était pas ce petit reptile qui remettrait sa détermination en cause. Elle attendit le premier flot de question, puis s’attela à répondre, de mémoire, à chacune d’elle, point par point. Bel effort de mémoire apparent, mais une petite machine en était la cause. Elle la portait telle une boucle d’oreille. Cet émetteur récepteur répétait à l’envie, selon les courants électriques envoyés, ce que l’on souhaitait. Petit bijoux de technologie, il n’était pas ouvert à la vente.
    – Comme vous le relevez monsieur, mon pays a entamé une politique volontariste. Je dirais même qu’il souhaite être la première pierre qui amassera mousse en roulant. Je dirais nous pour en parler. Nous souhaitons montrer à la Galaxie entière que même la fatalité n’a pas à être acceptée, nous nous battons, et nous nous battrons contre la piraterie, l’esclavagisme, et toute ces erreurs de l’humanité. Nous la combattrons, non pas sur les plages, dans les champs et dans les rues, mais sur les terrains économiques, militaires et politiques, et en effet, nous ne nous rendrons jamais. C’est une guerre nationale, et le consensus est grand. Les Solariens n’oublient pas. Et vaincre reste la première priorité. Je ne peux pas vous dire autre chose.

    Et à vous madame, comme je l’ai précisé précédemment, je ne citais que des anecdotes. Vous savez, si cela ne tenait qu’à moi, et que le protocole était moins strict, je vous dirais que Solaria est prête à s’engager totalement dans un pacte qu’elle ressent comme sincère. Le panel est large, et les exemples que j’ai cité ne sont que le bout de l’ice berg. Les coopérations potentielles pourraient aussi s’adresser à d’autres domaines, à commencer par la culture ou l’économie…
    Pour l’Empire Krypto Arkilien, je n’y suis pas déléguée, donc l’avis que je vais vous donner est une analyse toute personnelle, qui, je crois, n’est pas loin de la réalité. En premier lieu mon pays a le besoin de se désenclaver. Ceci empêchant les relations contraignantes profondes avec Erikea. Mais indiquant aussi, de fait, l’EKA pour les bonnes et simples raisons, c’est qu’ils sont les meilleurs maîtres pour les Portes de Saut, et paralèllement, une puissance qui, sans être hostile à quiconque, parvient aussi à s’ouvrir à l’extérieur. Ce qui de facto élimine Seranon et l’UTE de l’équation logique. Maintenant, les coopérations sont très larges et très vagues. Cela dépendra je pense des négociations, mais on peut partir d’une estimation basse consistant à une coopération sans trop de limites sur les Portes de Saut, absolument nécessaire à Solaria, en pouvant y ajouter une collaboration relativement restreinte sur divers projets industriels, et des discussions politiques. Ne nous le cachons pas, si loin, Solaria aimerait bien avoir la certitude de n’être pas à la merci de la flotte du secteur Jonction. Mais, de par sa taille, l’Empire Krypto Arkilien effraie un peu, et je ne pense humblement pas, mais je le précise, ce n’est que mon avis, que les relations potentielles sont semblables à celles qui pourraient être envisagées par rapport à Aunadar, qui présente comme qualités, le fait d’être aussi enclavé, dans un autre genre, et d’être un pays à l’influence, tout comme Solaria, limitée. Bref, nous avons des intérêts communs, profonds. Quand les intérêts communs avec l’EKA sont plus pragmatiques à mon sens.
    Aunadar. Aunadar et ses intérêts. Bavanne, je pense, s’est trop impliquée dans la protection de ses intérêts troubles. Et nous n’oublierons jamais l’absence si parlante, de délégation lors de notre sommet sur la piraterie. Pour Vands, parlons librement, ce pays est un peu trop militariste pour ne pas nous effrayer. Mais nous n’avons rien contre ce pays dans l’absolu. Nous n’apprécions seulement pas beaucoup le fait de toujours être face à des gens en uniforme. La démocratie est l’une des choses qui nous a permis de survivre, succédant à la hiérarchie. Dont nous avons trouvé les grandeurs et les limites. Maintenant, rien n’empêche une collaboration limitée avec Vands. Nous ne nous engagerions cependant probablement pas plus loin.

    Ceci, je ne peux vous le dire. J’imagine que si ces échanges se passent bien, de facto, des collaborations naîtront. Dès lors que nous saurons, vous comme nous, parler à un ami, qu’est ce qui pourrait empêcher l’arrivée de nouveaux commerciaux ? L’implantation d’entreprise ? C’est l’une des choses que nous recherchons, et c’est avec grand plaisir que nous recevrions une de vos délégations dans un an, comme le veut la coutume ! Les Solariens sont des aficionados absolu des frasques d’Abou et Taïb, et nous n’ignorons pas que le magnifique auteur est Aunadariote. C’est vrai qu’il est un peu désolant de voir que nos relations ne sont pour le moment qu’anecdotique à ce point, mais ceci ne doit pas être vu comme du mépris. Plutôt comme une saine curiosité maladroite.


Lève-toi et marche.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1018
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   Jeu 29 Mar - 0:10

Les perspectives de coopération marquèrent, c’était certain et l’idée de pouvoir bénéficier d’un débouché supplémentaire apparemment garantit par le puissance voisin commun -qui devait probablement y trouver son compte d’une manière ou d’une autre - n’était pas pour déplaire.


Les opérateurs économiques furent heureux d’apprendre qu’Aunadar et ses chambres de commerce pouvaient avoir la faculté d’être reconnues comme interlocuteurs privilégiés sur Bavandar, fait rare notamment en raison d’un lobbving très efficace de la part des commerçants bavannois, dont les réputations n’étaient plus à faire. Suffisamment proches pour s'enrichir mutuellement, trop éloignés pour réellement se faire du mal, la situation avait beaucoup pour plaire si les relais économiques et démographiques existaient.

Chose qui fit grimacer quelque peu, la piraterie. Certes un consensus large régnait sur le sort que l’on devait réserver aux pirates, ces marginaux, ces bandits, ces frères la Comète. Mais l’on faisait du commerce avant toute chose et le commerce - aunadariote du moins - n’aimait les croisades que dans la mesure où elle pouvait éventuellement ouvrir un nouveau marché.

Les chambres du commerce, enthousiasmées, préparaient déjà des séminaires relatifs à Solaria afin de dégager des acteurs à favoriser avant d’autres, et, dans la plus pure tradition locale, développer une certaine complicité entre acteurs nationaux sur certaines questions. De nombreux petits groupes voyaient là un moyen de percer et de plus gros, telles la Komodo Corp ou encore NT Com, étaient prêts à se lancer dans le marché.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote   

Revenir en haut Aller en bas
 
[New Tokyo-Taegu] Rencontre Solaro-Aunadariote
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01.03/11.C.[Tokyo] Au croisement de la lumière et des ténèbres.
» [UploadHero] Trente secondes sur Tokyo [DVDRiP]
» Emmènager à Tokyo
» Le pôle emploi de Tokyo
» [Tokyo Ghoul] Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Bavandar :: Aunadar-
Sauter vers: