Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 MAJ sur la Fédération Solaire Unie: politique de la FSU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syllas
Administration
avatar

Nombre de messages : 2045
Localisation (en RP) : Dans les tabernacles de la double puissance temporelle et spirituelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
0/0  (0/0)
Crédits: Plus qu'il n'y a de grains de sable au bord de l'océan

MessageSujet: MAJ sur la Fédération Solaire Unie: politique de la FSU   Sam 18 Fév - 21:18

Dans le cadre de la réintroduction de la Fédération Solaire Unie dans le jeu, je mets ici en évidence la MAJ du personnel dirigeant de la Fédération Solaire Unie, ainsi que des dernières nouvelles la concernant au niveau politique.

Je rappelle: l'article de référence: Fédération Solaire Unie

Type de régime: république fédérale parlementaire
Notation du régime: D-

Forces politiques:

La Chambre Basse décide du budget et doit approuver les déclarations de guerre.
Le gouvernement voit sa confiance accordée et retirée par la chambre haute seule.
Les députés de la chambre basse sont élus au suffrage universel direct pour 3 ans.
Les députés du Conseil des Mondes sont élus au suffrage universel indirect pour 6 ans.




  • Parti Souverainiste National
    Le PSN est la principale force politique de la Chambre Basse et du Conseil des Mondes (chambre haute), disposant respectivement de 272 sièges sur 791 sièges, et 200 sur 683. Il a été longtemps au pouvoir, notamment de 2714 de 2728, de 2735 à 2736, puis de 2739 à 2755. Il est positionné politiquement à droite, très à droite même. Il est issu de la scission du Parti Souverainiste en 2690, au moment où l'Etat terran se remettait tout juste, scission qui a divisé la grande droite fédérale entre les centristes du PDF et la droite nationaliste du PSN. Surfant sur le passé glorieux de la FSU et sur les frustrations du peuple, il ne craint pas de parfois miser sur la démagogie pour s'imposer. Toutefois, les cadres du parti, eux, sont des des politiciens d'appareil, bien plus modérés que leur discours officiel. Selon la configuration politique, il peut s'allier au PDF pour gouverner - toutefois ça n'est pas le cas actuellement.
  • Parti Fédéraliste
    Il possède 136 sièges à la chambre basse, et 115 au Conseil des Mondes. Le Parti Fédéraliste est historiquement le principal parti de gauche (modérée). En faveur de plus de pouvoirs aux entités fédérées, d'une politique de règlement pacifique des questions internationales, et d'une politique sociale plus généreuse, il a perdu beaucoup d'influence après la défaite terrienne dans la guerre d'indépendance séranienne. Toutefois, la paix des dernières années lui a permis de regagner des sièges aux dépens du PSN et des ultras, de gauche comme de droite. Actuellement au pouvoir en coalition, il fait volontiers alliance avec le PDF.
    Ils sont actuellement au pouvoir.
  • Parti Démocrate de la Fédération
    Il a 145 sièges à la chambre basse et 138 au Conseil des Mondes. Les démocrates sont au centre. Après la scission du Parti Souverainiste, ils se sont replacés en faveur d'une politique internationale basée sur la coopération mais aussi sur la normalisation territoriale, et la réaffirmation de la souveraineté. Économiquement, le PDF est connu pour sa proximité avec les grandes entreprises terriennes, qu'il a plus d'une fois protégé. Ses membres sont des politiciens de haut niveau, négociateurs habiles dans le combat parlementaire et dans les questions économiques, mais d'aucuns les qualifieraient de "mous" ou "peu conclusifs" en question militaires et diplomatiques.
    Ils sont actuellement au pouvoir.
  • Parti Ultrasouverainiste Terran
    Forts de leurs 47 sièges à la chambre basse et 17 au Conseil des mondes, les ultras ne font pas de concessions. Pas qu'ils puissent avoir à en faire: leur position à l'extrême droite du spectre politique les isole. Ils sont pour la suprématie terrienne: après tout, le temps où la FSU était l'unique Etat humain digne de ce nom n'est plus si loin! Menés par leur leader Saravongan Kinnotarath (dit "SK"), ils feront tout pour saboter un règlement pacifique de la question du système solaire et des colonies extérieures.
  • Bloc Unitaire de Gauche
    Avec respectivement 100 et 43 sièges dans les chambres haute et basse, le Bloc de gauche, l'extrême gauche terrane, est minoritaire. Il faut dire le redécollage économique progressif de la Fédération, associé au substrat de frustration nationaliste ayant suivi la défaite ont rendu la tâche malaisée au Bloc. Tout cela alors qu'au lendemain de l'indépendance Séranienne, il a été très proche de prendre le pouvoir, profitant des rancoeurs et de l'effondrement de l'appareil militaire fédéral. Il s'agit d'une extrême gauche très puissante, disposant notamment d'un solide réseaux d'informateurs - d'aucuns disent d'espions...
  • Indépendants et micro-partis:
    Une des caractéristiques du parlement fédéral est la grande proportion d'indépendants, permise par les règles électorales souples et la résilience de certaines régionalismes. Ainsi, il y a toujours un député du Parti pour la Suisse (la concurrence n'a aucune chance dans le district électoral alpin), un député du Bloc québéco-neo-brunswickien, du Parti Français Gaulliste (PFG) et du National Patriot's Party of Texas ou encore représentant du Parti Royal Thaï, qui domine dans les sondages en zone de peuplement Thaï, et possède de forts liens avec le souverain coutumier local, le roi Rama XVIII de Thaïlande. Influencer les indépendants est généralement la clé de la victoire pour les grands partis... et aussi de la défaite pour les partis de gouvernement.



Gouvernement:


Chef d'Etat:
Rafael Numoz de la Vega (sans parti)
L'ancien général de l'armée fédérale est un homme qui est fondamentalement resté dans la mentalité d'officier. Droit et peu soucieux des "intrigues politiciennes puantes", il se consacre principalement à l'entretien des forces armées. Du reste, les affaires courantes sont laissées au gouvernement - après tout, qu'ils se chargent du sale boulot!

Ministre d'Etat (premier ministre)
Rosel Creinder-Johnson (PDF)
Cette femme de caractère a gravi tout les échelons de la politique fédérale, depuis la petite circonscription électorale sur la Lune jusqu'au pouvoir suprême. Impitoyable, prête à aller jusqu'au bout pour imposer ses idées, elle considère que la politique, c'est la guerre, et l'opposition, les ennemis. Une fois arrivée au pouvoir, elle ne montre pas elle-même de capacités d'exception à la gestion, mais sait bien choisir ses collaborateurs, et tenir la majorité parlementaire.

Vice-ministre d'Etat:
Isaïe Amrodon-Sharil (PF)
Homme d'appareil, spécialiste des finances publiques entré sur le tard en politique, le vice-chef du gouvernement est l'âme travailleuse et compétence dans l'ombre de la chef du gouvernement. Consulté pour faire fonctionner au mieux les institutions, il n'offrira que peu de résistance active, mais sera capable de causer à terme de fortes nuisances passives si on s'oppose à ses conceptions et principes.

Ministre des affaires étrangères:
Wang Jiang (PF)
Amateur plus ou moins chanceux, cet autodidacte est originaire de cercles fortunés, d'une aristocratie fédérale. Brillant mais incompris, il a quitté rapidement l'enseignement pour acquérir lui-même d'immenses connaissances en linguistique, histoire, géographie, littérature ou encore mathématiques.

Vice-ministre des affaires étrangères:
Castor Sobotka (PDF)
Le vice-ministre Sobotka est un homme d'appareil. Bureaucrate conformiste, il collera à la ligne du parti, et il sera dur de lui faire quitter ses œillères. Toutefois, il est bienveillant, et tentera d'obtenir une résolution pacifique des conflits, sans envisager l'usage de la force. Cela ne signifie toutefois pas qu'il soit impressionnable; il en faudra beaucoup pour lui faire quitter la limitation des doctrines de son parti, et, comme le bâton de bois, il restera raide jusqu'au moment où il se rompra entièrement.

Ministre de l'économie:
Shuri Esdra (PDF)
Cet homme à un passé dans l'industrie; en vérité, il a effectué quasiment toute sa formation dans ce milieu, puis de nombreuses années professionnellement. Il est ressorti un homme profondément pris dans des schémas financiers, qui voit des nombres où il y a des hommes, et qui est capable de mettre au point des schémas économiques complexes. Corporatiste, il est proche des grandes entreprises, et mènera une politique qui leur sera favorable. Toutefois, il facilitera fortement le développement des exportations et des échanges commerciaux à l'étranger.

Ministre de l'intérieur:
Aziz Bintaglu (PF)
M. Bintaglu (dit "Raïs", au pays) n'a rien de remarquable: médiocre politicien, il en sait ni faire de grands beaux discours, ni sourire correctement aux électrices. Toutefois, il compense cela grâce à un réseau de contacts absolument impressionnant. Le clan, les clients, les redevables, les redevables des parents, les parents des redevables, les clients des redevables des parents du clan, etc... ce kurde à la stature de géant sait mobiliser des millions d'électeurs, et s'est rendu indispensable pour son parti.

Ministre de la défense et de la souveraineté:
Sarah Duvallet (PDF)
Cette petite femme, qui parait bien plus jeune qu'elle ne l'est, au profil effacé et à la chevelure blond scandinave, parait peu adaptée à ce poste. Pourtant, derrière cette petite créature se cache un monstre de labeur. Elle fait des journées de dix-huit heures de travail pendant parfois plusieurs mois de suite, retient des tableaux entiers de chiffres, d'avoir en permanence à l'esprit ce que font tout ses collaborateurs (qu'elle connait de nom, et dont elle connait les parcours). Son seul point faible pour ce poste est peut-être d'être une femme...

Ministre des finances:
Degronish Avdonir (PF)
Il n'a rien à faire à ce poste. Profondément incapable, il a été amené jusqu'à là grâce à des magouilles politiques et à la nécessité d'avoir un Fédéraliste de plus à un poste-clé. De plus, on raconte qu'il toucherait d'importants pot-de-vin afin de faciliter certaines démarches... Assurément, il est le ventre mou du gouvernement.

_________________
Amiral Nikolaï Syllas d'Acre
Maître du jeu -
Union des Territoires Eloignés, Alttoria, Vands, Nomades, département Admintech (entre autres)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
MAJ sur la Fédération Solaire Unie: politique de la FSU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tuto haradrim, opération désert
» Salle d'opération section civile
» Votre fédération 2011.
» Ambassade de la Confédération du Rhin {LCR}
» L'Opération d'Opium pour sa dysplasie ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Pages insdispensables :: News et Annonces-
Sauter vers: