Hegemony

Dans un univers troublé, l'avenir de la galaxie et de la race humaine vous appartient
 
WikimonyAccueilLisez les règles du jeu iciFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Bureau publics du Diktat

Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Eisenhower
Initié
avatar

Nombre de messages : 499
Localisation (en RP) : Erikea
Date d'inscription : 03/02/2008

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: 2000

MessageSujet: Bureau publics du Diktat   Dim 1 Juin - 14:57

Le Bureau du Diktat est une vaste pièce tapissé de rouge. Une large fenêtre donne une vision panoramique sur Nasirismi. Sur une estrade trône le bureau du Diktat dont le fauteuil fait dos à la large baie vitrée. Ce bureau dispose de son propre terminal holographique, d'un ordinateur intégré au bureau, de comlink pouvant se relier aux antennes d'émission de la Tour Moredino. Face à lui sont disposés quatre fauteuil pour les dignitaires que le Diktat accueille dans ce bureau. Outre ce simple mobilier, la pièce est vide.


_________________
ELIZABETH GREENS EISENHOWER OCTAVIUS PACIFICUS
15e DIKTAT D'ERIKEA
COMMANDANTE EN CHEF DES ARMÉES ERIKEANNES
STRATÈGE-AMIRAL DU FIRST ERIKEAN EXPEDITIONNARY CORPS
COLONEL DU CYBORG CORPS
PDG DE L'ERIKEAN DIKTAT INDUSTRIES
PDG DE L'ERIKEAN MOTOR TRUST
IMPÉRATRICE DE L'EMPIRE SERANIEN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fédération de Valia
Chef de faction
Chef de faction


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/12/2011

MessageSujet: Re: Bureau publics du Diktat   Mer 11 Jan - 20:24

Le Valia, un croiseur de classe Janissaire, n'avait même pas eu à attendre lors de son arrivée: prévue et attendue. Gregory Frost, Gouverneur-Général de la Fédération, n'était pas homme à perdre son temps et tout avait été calculé dans cette optique: arrivée du Valia, transport jusqu'à Nasirismi, transport par véhicule de l'État érikean (gracieuseté du Diktat-Colonel). Le temps était beaucoup trop précieux pour êter perdu en imprévus. Lorsqu'un jeune homme travaillant pour le Diktat-Colonel lui ouvris les portes du Bureau, de cette salle d'où toutes les décisions concernant l'avenir d'Érikea, lui fut ouvertes, il constata avec regret qu'elle était vide. L'assistant lui expliqua que le Diktat était retenu pour des questions de la plus haute urgence et que le Grand Officier d'Alttoria était en route. C'est avec compréhension que Gregory entendu ces paroles: après tout, il était lui aussi chef d'État.

Il attendrait, cette rencontre était très importante et c'est devant la baie vitrée, debout les mains derrière le dos, qu'il patienta tout en contemplant la splendide vue qui lui était offerte.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Bureau publics du Diktat   Jeu 12 Jan - 22:29

Le gouverneur général de Valia avait été accueillit par le colonel Nerry, homme raide récemment promut au grade d’aide de camp du Diktat-Colonel et officier honoraire de l’escouade de protection rapprochée de Warrington.

L’escorte, imposante, deux compagnies complètes de cyborgs de la Légion Bane, avait accompagnée la limousine et repartit, l’astronef du Grand Officier d’Alttoria était en approche finale. Il ne fallu que quelques minutes pour entendre le Diktat donner quelques ultimes consignes de moindre importance, détails d’intendance dictés à un sous fifre. L’on savait à présent qu’une émeute de grande ampleur avait lieu à Aquilaris depuis plusieurs jours et les services de renseignement valiens, qui avaient placés quelques observateurs parmi les mercenaires et cadres chargés d’accompagner et de former la Milice, avaient rendu plusieurs rapports faisant état d’un déploiement de près de sept cents mille hommes au total, soit trois cents milliers de plus que lors du premier rush lorsque plusieurs districts de la ville s’étaient soulevés contre des gangs mafieux, des racketteurs et enfin des agents corrompus de l’Etat. Apparemment BSE, SRSE, ECA et Milice faisaient le ménage à tout point de vue et certains groupes de mafieux avaient été armés par les gouverneurs de district pour leur plus grand profit, le général McSilver menait directement les opérations à sa manière habituelle, brutale. Le cabinet de Frost avait pu avoir un aperçu de la justice rendue aux bandits et escrocs trouvés sur le passage de la Milice et certains, pourtant vétérans des guerres mazahar, avaient détourné le regard. Ce n’était pas la tryptique piques-têtes-lampadaires mais l’on en était proche.

Le Diktat entra.

-Bonjour monsieur Frost, c’est un plaisir d’accueillir un allié historique, même en pareil moment. Votre voyage fut-il agréable ?

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chronos
Administration
avatar

Nombre de messages : 2775
Age : 1019
Localisation (en RP) : Dans les limbes du temps
Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Blessures:
10/10  (10/10)
Crédits: Infini positif

MessageSujet: Re: Bureau publics du Diktat   Jeu 2 Fév - 14:22

Valia j'attends ta réponse, la réunion se fait sans Alttoria histoire de ne pas ralentir le jeu plus qu'il ne l'est déjà.

_________________
MJ et gestionnaire de l'Empire Krypto-Arkilien, la République d'Aunadar et la Station Bulkar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau publics du Diktat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau publics du Diktat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
» The International Bureau of Lawyers petitions the Legislature against Gousse
» Bureau du Professeur McGonagall

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hegemony :: Erikea :: Nasirismi-
Sauter vers: